Tests matériels

Test : Audioengine HD6

Test Audioengine HD6

Test cette semaine des enceintes actives Audioengine HD6. Des enceintes sans fil hi-fi équipées d’un récepteur Bluetooth, d’entrées ligne et numérique.

Audioengine HD6 : une enceinte active ?

Qui dit enceinte active, dit amplificateur intégré. Nul besoin d’associer ces enceintes à un intégré ou un ampli home-cinéma : elles se suffisent à elles-mêmes et permettent une installation discrète dans n’importe quelle pièce de vie. En pratique, seule l’une des deux enceintes Audioengine HD6 embarque un amplificateur. Il s’agit d’un modèle stéréo de 2×50 W RMS, de classe conventionnelle AB, une technologie réputée délivrer un son rond et chaleureux. La seconde enceinte est connectée à la première par le biais d’un câble prémonté de 4 m environ. Rien n’empêche d’ailleurs d’utiliser du câble d’enceinte de son choix et de très grande longueur, les borniers à vis de chaque enceinte acceptant une section de 4 mm².

Test Audioengine HD6

L’évent de la charge bass-reflex est situé au sommet de la face arrière de l’enceinte Audioengine HD6

Audioengine HD5 : récepteur Bluetooth

Le point fort de l’Audioengine HD6 est indiscutablement son récepteur sans fil Bluetooth, avec antenne. Dès la mise sous tension de l’ampli, le récepteur Bluetooth s’active et peut être associé pendant quelques minutes à tout smartphone, tablette ou ordinateur portable. Au-delà, un bouton au dos de l’enceinte doit être pressé pour tout apairage. Trois modes de transmission audio sont supportés : SBC, AAC et apt-X, soit les trois plus courants. Le codec SBC est universellement supporté, tandis que l’AAC est principalement utilisé par les périphériques Apple (iPhone, iPad, etc.). Quant à l’apt-X, il est supporté par les smartphones Samsung par exemple et il existe des émetteurs USB à utiliser avec tout ordinateur. L’apt-X offre une qualité d’écoute supérieure.

Test Audioengine HD6

Audioengine livre une paire de câbles d’enceintes prémontés avec des fiches bananes : bien pratique.

Audioengine HD6 : DAC 24 bits / 192 kHz

Le contrôleur Bluetooth est associé à un convertisseur numérique-analogique Asahi Kasei AK4396. Ce DAC est également exploité par l’entrée numérique optique de l’Audioengine HD6, compatible jusqu’à 24 bits et 192 kHz. Pratique pour associer un lecteur CD, un téléviseur ou un lecteur audio réseau HD. Important : cette enceinte ne dispose pas de sélecteur de source et il existe donc une priorisation des flux audio entrant. Le récepteur Bluetooth a priorité sur l’entrée optique, laquelle est prioritaire sur l’entrée ligne (RCA comme mini-jack).

Test Audioengine HD6

La télécommande des enceintes Audioengine HD6 est réalisée en aluminium. Petite mais lourde et costaude donc.

Audioengine HD6 : formule acoustique

L’Audioengine HD6 est un modèle 2 voies à 2 haut-parleurs, avec charge accordée en bass-reflex à évent laminaire arrière. Le haut-parleur de grave-médium dispose d’une membrane en fibres de carbone, tandis que le tweeter est équipé d’un dôme en soie de 2,5 cm de diamètre. La réponse en fréquence annoncée couvre une plage comprise entre 50 Hz et 22 kHz, avec des variations de plus ou moins 1,5 dB. Autrement dit, la réponse en fréquence est plutôt linéaire. L’enceinte est réalisée en MDF avec placage en bois naturel (merisier pour notre modèle de test).

Test Audioengine HD6

La membrane en fibres de carbone du haut-parleur de grave-médium de l’enceinte Audioengine HD6.

Audioengine HD6 : conditions de tests

Nous avons écouté l’enceinte Audioengine HD6 via ses entrées Bluetooth et ligne, avec pour source un smartphone Meizu m2 Note et le DAC USB Audioquest DragonFly Red (associé à un Raspberry Pi 2 sous Volumio). Les fichiers lus étaient au format FLAC. Le câble d’enceintes était celui livré avec les enceintes.

Test Audioengine HD6

Le tweeter à dôme en soie enduite de l’enceinte Audioengine HD6

Audioengine HD6 : impressions d’écoutes

Cette enceinte distille un son sec et plutôt précis, dont la principale caractéristique est d’être économe en hautes fréquences. Le registre grave est sec et discret, mais assure une certaine assise à l’écoute. Le registre médium est en revanche bien exploré, avec une certaine nervosité propre à souligner le jeu des instruments à cordes et à vent. Le registre aigu est reproduit avec retenue, ce qui permet d’obtenir une profondeur d’écoute convenable.

Test Audioengine HD6

Le potentiomètre de volume de l’enceinte Audioengine HD6

Audioengine HD6 : conclusions

Nous avons aimé

  • La facilité de mise en oeuvre
  • L’aspect et la qualité de finition
  • Le son neutre
  • La télécommande en aluminium

Nous aurions aimé

  • Un aigu plus soyeux
  • Un sélecteur de sources

L’Audioengine HD6 devrait intéresser celles et ceux qui recherchent une solution d’écoute stéréo pour leurs musiques dématérialisées, sans pour autant devoir faire l’acquisition d’un amplificateur et mettre en oeuvre un réseau domestique. Son récepteur Bluetooth apt-X est son principal atout.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

About the author

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

2 Comments

  • Bonjour,
    Merci à l’auteur pour cet article intéressant.
    Un « son sec » cela correspond plutôt bien pour écouter du classique, notamment de l’Opéra.
    J’ai actuellement des Adam Artist 5 qui ont un bon son, mais plutôt pour la musique moderne, pas vraiment pour le classique. Je pense que les Adam ont trop de « reverb », de résonnance.
    Pensez-vous que les AudioEngine HD6 sont idéaux pour écouter du classique / opera depuis du flac 16/48 ? (En toute simplicité : je ne parle pas d’un système audio à + de 1000 €)
    Cordialement,
    Xavier

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.