Tests matériels

Test : Sony KD-65A1

Test Sony Bravia KD-65A1

Fonctionnant sous Android TV, le téléviseur Sony KD-65A1 est un modèle de 163 cm de diagonale, équipé d’une dalle OLED 4K HDR à contraste infini. Ce grand téléviseur dispose d’un système audio révolutionnaire Acoustic Surface.

La technologie d’affichage OLED fait beaucoup parler d’elle ces derniers temps. Même Apple l’a retenue pour son iPhone X. La raison est simple : l’image qu’elle procure est excellente, caractérisée par un contraste infini, dès lors que les portions les plus sombres de l’image sont parfaitement noires. Avec l’OLED, c’en est terminé des gris foncés qui nuisent à l’intelligibilité des scènes sombres. Pour bien comprendre en quoi cette technologie est novatrice, il faut savoir que la technologie d’affichage traditionnelle LCD met en œuvre un film à cristaux liquides qui couvre toute la surface de l’écran, lequel est rétro-éclairé par quelques LED classiques blanches. Ce système de rétroéclairage ne s’éteint jamais totalement et selon le positionnement des rangées de LED (en périphérie ou adossées au film LCD), le halo lumineux persistant lorsque l’image est sombre est plus ou moins gênant. Dans le cas d’un téléviseur OLED, ce sont les seules diodes électroluminescentes organiques (OLED) qui composent l’image, sans film, filtre ou système de rétroéclairage.

Chaque OLED produit un signal lumineux de couleur rouge, vert ou bleu, afin de matérialiser un point dans l’image. Pour un téléviseur Ultra HD, ce sont ainsi près de 25 millions d’OLED qui composent chaque image !

Traitement d’image Sony

Si Sony a été pionnier dans la fabrication de téléviseurs OLED pour l’industrie du cinéma, c’est LG qui fabrique la dalle du téléviseur Sony Bravia KD-65A1. Pour autant, ce téléviseur n’a pas d’équivalent dans la gamme du fabricant coréen, car le pilotage électronique des OLED a été spécifiquement mis au point par Sony. Et cela change tout. Fort d’une longue expérience en matière de cinéma – Sony fabrique des caméras 4K HDR, des moniteurs de contrôle et des vidéoprojecteurs pour multiplexes – le fabricant japonais revendique une image naturelle et un calage colorimétrique de haute volée.

Test sony bravia KD-65A1

Le bouton de commande vocale du téléviseur Sony KD-65A1, logé au sommet de sa télécommande.

Processeur vidéo exclusif

Afin d’optimiser les qualités de la dalle OLED du téléviseur Sony KD-65A1, les ingénieurs de Sony l’ont équipé d’un puissant processeur X1 Extreme, développé conjointement avec les divisions Sony Pictures (production cinéma) et Sony Professional (matériel de tournage et d’étalonnage). Celui-ci est en mesure de traiter l’image en temps réel en agissant aussi bien sur la définition des contours, le contraste dynamique, les textures et les couleurs, grâce notamment aux technologies Super Bit Mapping 4K HDR et Object-based HDR remaster. Le résultat est une image hyper réaliste, détaillée, vivante, nuancée et bien contrastée, avec les sources UHD 4K natives comme avec les sources HD 1080p qui bénéficient d’une mise à l’échelle (upscaling) de très haute qualité avec une plage colorimétrique proche d’une véritable image HDR. La conversion ascendante des images en résolution UHD 4K s’accompagne d’un puissant traitement vidéo chargé de réduire le bruit vidéo. La technologie Super Bit Mapping 4K HDR lisse l’affichage afin d’offrir des dégradés de couleurs et de lumières parfaitement progressifs, sans effet de solarisation, ainsi que des contours parfaitement dessinés, sans crénelage. L’image est naturelle et fluide, sans cet effet « escalier » parfois visible sur d’autres téléviseurs.

Test Sony KD-65A1

La télécommande du téléviseur Sony KD-65A1.

HDR

Le téléviseur Sony KD-65A1 est compatible avec la norme HDR 10 retenue par l’Ultra HD Alliance (dalle 10 bits) et sera compatible, via mise à jour, avec le standard HDR Dolby Vision ainsi que la norme HDR HLG – Hybryd Log Gamma (retenue pour la diffusion des programmes TV en HDR). Il est donc paré pour les standards HDR à venir et permet d’ores et déjà de profiter dans les meilleures conditions des Blu-ray UHD et des séries TV Netflix et Amazon Prime Vidéo avec encodage couleur HDR. Concrètement, la technologie HDR permet d’augmenter la plage dynamique des images afin de révéler des détails dans les zones particulièrement sombres et claires, tout en évitant les phénomènes de sous et surexposition.

Test Sony KD-65A1

Un vibreur acoustique du téléviseur Sony KD-65A1.

Acoustic Surface

Le téléviseur Sony KD-65A1 est le premier à abandonner les haut-parleurs traditionnels pour une technologie inédite nommée Acoustic Surface. Le son est produit par… l’écran tout entier, grâce à des vibreurs acoustiques placés directement derrière la dalle. Les micro-vibrations transmises sont amplifiées grâce à l’importante surface de la dalle, qui se comporte comme un grand haut-parleur. Évidemment, ces micro-vibrations sont imperceptibles visuellement. Le son diffusé est bien plus immersif qu’avec les petits haut-parleurs habituellement intégrés aux téléviseurs. Sony précise que les voix notamment, sont particulièrement audibles et réalistes, comme au cinéma où les enceintes sont placées derrière l’écran. Afin de renforcer les sensations d’immersion sonore, le fabricant nippon a par ailleurs doté ce téléviseur d’un haut-parleur de grave dédié, placé à l’arrière de l’écran, dans le pied-support.

Test Sony KD-65A1

Le support chevalet du téléviseur Sony KD-65A1.

Test Sony KD-65A1

Le haut-parleur de grave du téléviseur Sony KD-65A1 est logé dans son pied chevalet.

Android TV

L’autre point fort du téléviseur Sony KD-65A1, repose sur son système d’exploitation Android TV. Spécifiquement conçu pour les téléviseurs Smart TV, l’OS de Google révolutionne l’expérience télévisuelle. S’il se pilote encore avec sa télécommande, le Sony KD-65A1 peut être contrôlé vocalement. Il suffit de lui demander le programme, de trouver un film ou par exemple de lancer une application. Par défaut, Sony en a installé plusieurs, mais le Play Store permet d’accéder à un choix très large d’apps optimisées pour les téléviseurs. Netflix ou Amazon Prime Vidéo par exemple, sont disponibles dans des versions compatibles Ultra HD 4K et HDR. Par ailleurs, le téléviseur Sony KD-65A1 dispose d’un module Chromecast built-in, qui permet de l’utiliser comme périphérique de rendu audio et vidéo depuis de très nombreuses applications mobiles pour Android et même iOS. Le téléviseur Sony KD-65A1 peut aussi être facilement associé à une enceinte intelligente, telle que la Google Home Mini par exemple. Il suffit de demander à l’enceinte de lire un film bien précis sur le téléviseur.

Test sony bravia KD-65A1

L’installation du téléviseur Sony KD-65A1 peut être menée avec un smartphone ou un ordinateur. Ou avec sa télécommande.

Mise en oeuvre

C’est Android 7.0 Nougat qui est actuellement disponible sur le téléviseur Sony KD-65A1, mais l’appareil étant initialement proposé avec la version 6.0, nous avons dû effectuer sa mise à jour. Évidemment, celle-ci est automatisée et demande seulement quelques minutes.

IMG_9271

Le paramétrage du téléviseur peut être ensuite réalisé avec un smartphone Android, pour plus de confort, en se rendant sur le site web indiqué à l’image. Le téléviseur peut alors importer les paramètres de compte Google de votre smartphone et ceux du réseau pour fonctionner correctement. Le réglage des chaînes ou l’ajustement des différents paramètres d’image et de son s’avèrent une formalité.

Test sony bravia KD-65A1

L’application Android TV pour smartphone, permet de se passer de la télécommande pour les opérations simples.

Impressions

Pour évaluer la qualité d’image du téléviseur Sony KD-65A1, nous avons installé l’application Android TV Plex et visionné des films et séries HD de notre serveur personnel, puis avec l’application Amazon Prime Vidéo, des contenus 4K HDR. Nous avons retenu le profil d’affichage Cinema Pro, qui offre une image exempte de traitements superflus. Autant le dire d’emblée, l’image est superbe et l’on n’éprouve pas le besoin de trifouiller les réglages avancés. Avec les contenus HD 1080p peu compressés de notre serveur Plex, les couleurs sont d’un naturel évident et la précision de l’image redoutable. L’upscaling est très bon, à l’instar de la scène d’ouverture de La Planète des Singes Suprématie, riche de détails malgré la pénombre de la forêt.

Test sony bravia KD-65A1

Depuis l’application Plex pour smartphone, il est possible de prendre le contrôle de l’app Plex du téléviseur Sony KD-65A1.

Avec Amazon Prime Vidéo, la série American Gods (4K HDR) est un régal, tant le noir parfait de la dalle OLED sert l’image sombre et piquée de la série. Le contraste est bluffant, sans toutefois virer à la démonstration. Quant au son, il est vraiment supérieur à ce que propose la concurrence, notamment en termes d’ampleur et de directivité, dès le plus faible volume d’écoute. 

Test Sony KD-65A1Conclusion

Nous avons aimé :

  • Le naturel de l’image, le noir absolument… noir
  • La fluidité sur les travellings
  • L’interface Android TV 7.0 avec Play Store et Chromecast built in
  • Le son intelligible et correctement équilibré.

Nous aurions aimé

  • Des boutons de raccourcis et de direction moins proches sur la partie centrale de la télécommande.

Le Sony KD-65A1 est un téléviseur très performant, dont la grande taille permet une immersion réellement plaisante, même dans une petite pièce de vie. Sa dalle OLED est très bien gérée et l’image souvent somptueuse, même à partir de sources SD ou HD très compressées. Android TV constitue la cerise sur le gâteau.

SVDOPE_201710-Sony-Oled_980x260

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

Laisser un commentaire