Fin de la production du MiniDisc en septembre

0
44

On s?y attendait, c?est maintenant officiel : Sony a annoncé qu’il mettra fin à la production du baladeur MiniDisc au mois de septembre prochain. Le baladeur à disquette (que le constructeur japonais est le seul à continuer de proposer aujourd’hui) va donc rejoindre le Walkman qui nous a quitté il y a maintenant quelques mois. Ce dernier aura toutefois rencontré un succès autrement plus vif.

En effet, le MD, hors du Japon, n’aura connu qu’une diffusion confidentielle sur le marché européen : le développement des lecteurs MP3 à grande capacité aura eu raison de ses indéniables qualités. Parmi celles-ci, une excellente restitution sonore associée à une entrée analogique qui permet des prises de son, elles aussi de très bonne qualité. Pas étonnant, donc, que le MiniDisc ait fait le bonheur des audiophiles, mais également des journalistes, des professeurs de chant et des secrétaires de direction qui enregistraient les réunions avec des dictaphones MD.

La vocation du MD était de remplacer la cassette audio, en offrant la même souplesse d’utilisation avec des supports interchangeables, et en permettant l’enregistrement analogique : une caractéristique qui portait en elle les causes de l’échec commercial du MD. Lors de son lancement en 1992, le MD faisait appel à des disquettes permettant un enregistrement de 74 minutes, puis de 80 minutes par la suite. Mais l’engouement pour le format MP3 forcera Sony à faire évoluer son baladeur/enregistreur avec une déclinaison numérique Hi-MD offrant 1 Go de stockage, une capacité qui ne sera jamais portée au-delà : seule la compression des morceaux pourra autoriser jusqu’à 320 minutes de musiques. Cependant, Sony demeure une maison de disques, et veille donc à protéger ses droits en imposant l’utilisation du format ATRAC, qui nécessite un encodage des MP3 et impose une limitation du nombre de transferts du PC au MD. Ce n’est que dernièrement que Sony à autorisé le glisser/déposer de fichiers MP3.

Sony continuera la production des disquettes Hi-MD et des dictaphones MD jusqu’en septembre 2012, puis ce support disparaitra totalement du marché. Toutefois, à l’occasion de la rédaction de ce billet, force est de constater que la nouvelle de la disparition du MD suscite des réactions très vives sur le Web. Plus que de la simple nostalgie, ce sont bien les qualités musicales de cet appareil qui sont saluées, et bien souvent, le support d’enregistrement physique continue de susciter un attrait certain.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.