Tests matériels

Test : Zappiti Player Mini

Nous avons testé le lecteur multimédia Zappiti Player Mini, déclinaison compacte du Zappiti Player, un appareil incontournable sur le marché des lecteurs de films HD MKV ou musiques MP3 et FLAC. Ce petit lecteur offre une qualité d’image sur sortie HDMI supérieure à la vaste majorité des lecteurs Blu-ray et HTPC (ordinateurs Media Center). Il a vocation à fournir une image hautement qualitative à un téléviseur HD ou un vidéoprojecteur.

Dune HD by Zappiti

Zappiti est une toute jeune marque française créée par l’importateur des lecteurs multimédia Dune HD. Ce sont d’ailleurs des lecteurs multimédia Dune que l’on trouve sous l’estampille Zappiti, avec des composants, une interface et un design rigoureusement identiques. Le Zappiti Player est ainsi identique au Dune HD Base 3D et le Zappiti Player mini au Dune HD TV-303D. Si ces appareils sont des clones, quel intérêt peut-on avoir de choisir un lecteur Zappiti plutôt qu’un Dune HD, marque d’ailleurs (fort) réputée pour la qualité de ses produits ?

Zappiti Player

Le lecteur multimédia Zappiti Player peut accueillir un disque dur de 3,5″

Il y a bien une différence entre ces appareils, mais elle concerne l’application de contrôle pour smartphones et tablettes. Un point de détail ? Pas du tout. Les applications mobiles sont aujourd’hui incontournables et essentielles au bon fonctionnement de la majorité des produits Hi-Fi et home-cinéma. C’est encore plus vrai avec les lecteurs multimédia.

Qu’apporte une application mobile ?

L’application de contrôle Zappiti Media Control pour iPad et Android donne un accès très convivial à l’ensemble des films, séries et musiques indexées (nous y reviendrons plus tard) présents dans le lecteur multimédia, mais également partagés sur un réseau domestique (ordinateur, NAS). Les films sont présentés par affiches, agrémentées de fiches descriptives avec synopsis, acteurs principaux, durée, langues, sous-titres, pistes audio, etc.

Les fiches descriptives proposées par l'application iOS et Android Zappiti Media Control sont très complètes et peuvent être personnalisées.

Les fiches descriptives proposées par l’application iOS et Android Zappiti Media Control sont très complètes et peuvent être personnalisées.

Confortablement installé dans votre canapé, cette application permet de « feuilleter » un catalogue interactif de films, concerts, dessins animés, séries ou musiques et d’en commander la lecture sur votre téléviseur (ou vidéoprojecteur) sans besoin de télécommande IR.

Nous reviendrons plus loin et en détails sur l’installation et le paramétrage de cette application.

Le lecteur Zappiti Player Mini à la loupe

Le lecteur multimédia Zappiti Player Mini se présente sous la forme d’un boîtier très compact, équipé d’une connectique audio-vidéo complète, dans lequel peut être installé un disque dur de 2,5″. En terme de composants électroniques, il est rigoureusement identique au lecteur Zappiti Player. Au coeur du Player Mini se trouve un processeur Sigma Design SMP7672 optimisé pour décoder une image ISO de film Blu-ray en 1080p 3D et jusqu’à 60 images par seconde, sans la moindre saccade et avec un niveau de qualité irréprochable.

La connectique du Zappiti Player Mini est archi-complète

La connectique du Zappiti Player Mini est archi-complète

Port USB 3.0

Il s’agit d’un port esclave, qui permet de connecter le Zappiti Player Mini à un ordinateur afin de copier très rapidement des films. Ce n’est pas superflu puisqu’une image ISO de disque Blu-ray pèse entre 20 et 50 Go. Si l’ordinateur utilisé dispose d’un port USB 3.0, la copie atteint un débit très important (> 70 Mo /Sec). Si le port maître est USB 2.0, la copie se fera à raison de 25 Mo /sec au maximum.

Le port USB 3.0 est idéal pour transférer des fichiers volumineux depuis un ordinateur

Le port USB 3.0 est idéal pour transférer des fichiers volumineux depuis un ordinateur

Ports USB 2.0 maîtres

Ils sont au nombre de deux, l’un à l’arrière et l’autre sur le côté droit du Zappiti Player Mini. On peut y connecter disques durs ou clés USB, éventuellement un hub (multiprise USB) afin d’utiliser plusieurs disques. Le lecteur peut alors accéder à leur contenu, voire le partager vers le réseau domestique.

Antenne WiFi

Le contrôleur est compatible avec la norme 802.11n et fonctionne comme tout bon contrôleur WiFi de ce type. Reste que cette liaison est impropre à la lecture vidéo HD d’images ISO Blu-ray ou fichiers MKV à haut débit.

Port Ethernet

C’est un des points forts de ce petit lecteur, puisque le contrôleur est Gigabit. Aucun problème pour lire depuis le réseau une image ISO de film Blu-ray. Aucune saccade à déplorer.

Prise HDMI

A la norme 1.4, elle est compatible 1080p et (vraie) 3D. Le menu du Zappiti Player offre une importante lattitude de réglages (8 ou 12 bits, calage du noir). Si les noirs semblent bouchés, on peut y remédier en accédant au menu vidéo avancé. L’upscaling est prévu.

Sortie S/PDIF optique Toslink

Pratique pour connecter un DAC audio et écouter des fichiers FLAC. Les flux Dolby Digital et DTS (16 bits / 48 kHz) sont également véhiculés. Ce n’est pas le cas des flux DTS-HD Master Audio ou Dolby True-HD, par nature incompatibles avec toute sortie optique, pour lesquels le seul choix reste la sortie HDMI.

Sortie AV out et YUV

Zappiti livre un câble adaptateur pour exploiter cette double sortie. On récupère alors une sortie S/PDIF coaxiale RCA et une sortie analogique stéréo et vidéo composite. Les caractéristiques de la sortie numérique sont identiques à l’optique. Les sorties analogiques n’ont que peu d’intérêt, leur qualité étant tout juste passable (inévitable sur ce type d’appareil). Zappiti a pensé aux possesseurs de vidéoprojecteurs à entrées composantes. Nous n’avons pas testée cette sortie.

Lecteur de cartes SD

Compatible avec les cartes SHDC et SDXC, intéressant pour lire ses photos mais surtout d’éventuels fichiers MKV.

Le second port USB du Zappiti Player mini est situé à côté du lecteur de cartes SD

Le second port USB du Zappiti Player mini est situé à côté du lecteur de cartes SD

Rack interne pour disque dur

Le rack interne est accessible en ouvrant manuellement une trappe sur le côté du Zappiti Player Mini. Il suffit d’y glisser un disque dur au format 2,5″ à interface SATA, jusqu’à 3 To. La présence d’un serveur Samba permet de partager le contenu de ce disque dur sur le réseau domestique et de s’en servir éventuellement de NAS.

Le disque dur 2,5" est maintenu par la trappe

Le disque dur 2,5″ est maintenu par la trappe

Configuration de test

Nous avons connecté le Zappiti Player à un téléviseur plasma de 50″ avec un câble HDMI Norstone HDS-500, notre téléviseur étant lui-même connecté via sa sortie optique à un amplificateur numérique NuForce DDA-100 et via HDMI ARC à un amplificateur home-cinéma Denon AVR-X3000. Nos enceintes de test des Q Acoustics 2050i et des Magnat Quantum Edelstein.  Notre NAS Synology contient des fichiers ISO Blu-ray, MKV 1080p et FLAC.

Le démarrage du Zappiti Player Mini prend une minute environ, un temps qui sera réduit ensuite puisque l’appareil se met en veille et en sort immédiatement. L’interface est celle des lecteurs Dune, soit assez simpliste. Le Zappity Player est réglé par défaut pour détecter la résolution du diffuseur connecté (1080p dans notre cas) ainsi que pour adapter automatiquement la cadence d’images /sec (24 ips pour les films Blu-ray, 25 ips pour les DVD, etc.). Les paramètres audio par défaut prévoient une transmission bitstream des flux audio via les sorties HDMI et S/PDIF. Il est possible d’imposer un décodage PCM en stéréo si l’on souhaite connecter  un DAC audio externe. Nous l’avons d’ailleurs fait temporairement pour le NuForce DDA-100.

Un menu OSD simpliste

Au moment de paramétrer les accès à notre NAS, force est de constater que ce n’est pas d’une grande simplicité. Si l’icône de navigation réseau est présente sur la page d’accueil, aucune aide contextuelle ne s’affiche. Si vous savez ce que vous faites, tout ira bien. Mais si le sigle SMB ne vous dit rien, passez votre chemin, allumez votre ordinateur et téléchargez  le logiciel Zappiti Media Center. C’est là que tout se passe. Si vous utilisez un Mac, il faudra utiliser une machine virtuelle avec Windows (VirtualBox par exemple).

Si on possède une tablette, mieux délaisser l'interface OSD du Zappiti Player Mini.

Si on possède une tablette, mieux vaut délaisser l’interface OSD du Zappiti Player Mini.

 

 

L’application Zappiti Media Center en détails

Zappiti

L’assistant de configuration est plutôt convivial. Il suffit d’indiquer où se trouvent les fichiers multimédia à indexer. Ces emplacements peuvent être des dossiers de l’ordinateur local, d’un NAS et bien évidemment de tout disque dur connecté directement au Zappiti Player Mini (interne ou USB). Potentiellement, ce sont des téra-octets de films et musiques qui peuvent être catalogués.

screenshot5

Pour chaque dossier ajouté, il est nécessaire d’indiquer son contenu : films, séries ou musiques. Attention, si vous avez mélangé les différents contenus, il est chaudement recommandé de les trier. On peut néanmoins mener à bien l’assistant et effectuer ce tri ultérieurement.

screenshot7

Ultime étape, la sélection du dossier qui contiendra la base de données (visuels, fiches, etc.) de la collection de films et musiques. Attention, ce dossier doit être accessible à la fois au lecteur Zappiti ainsi qu’à votre tablette ou smartphone. Il est donc conseillé de stocker ce dossier sur votre NAS ou sur un disque connecté au Zappiti Player Mini.

De retour sur l’écran d’accueil de l’application Zappiti Media Center, il suffit de cliquer en haut à gauche sur le bouton Scanner, puis Scraper. Le logiciel va alors soumettre les noms de fichiers vidéo et audio à différentes bases de données Internet afin de récupérer jaquettes et fiches descriptives. On appelle scraper le module de recherche et d’import de ces métadonnées.

screenshotb

Çà marche à tous les coups ?

Non. Si les noms de fichiers ne sont pas explicites (avatar.1080p.3d.jevaisàlapiscinecesoir.x264.mkv, par exemple), il faut mettre les mains dans le cambouis, soit cliquer sur le bouton « A scraper » et indiquer le titre du film manuellement.

Les corrections manuelles sont souvent nécessaires mais simples à réaliser.

Les corrections manuelles sont souvent nécessaires mais simples à réaliser.

L'indexation des séries TV est tout à fait excellente en mode automatique. Chapeau !

L’indexation des séries TV est tout à fait excellente en mode automatique. Chapeau !

Activation en ligne obligatoire

L’application pour iPad et tablettes Android Zappiti est gratuite pour les possesseurs de lecteurs Zappiti. Les possesseurs de matériels Dune HD devront télécharger une version payante de cette application. Aussi faut-il justifier de son achat en saisissant un code (token) dans l’interface du logiciel Zappiti Media Center. Enfin, il suffit d’exporter la base créée.

Il faut enregistrer le lecteur Zappiti Player Mini avec le code fourni dans l'emballage... sans cela l'application iOS et Android ne peut fonctionner.

Il faut enregistrer le lecteur Zappiti Player Mini avec le code fourni dans l’emballage… sans cela l’application iOS et Android ne peut fonctionner.

 

Après une configuration assez longue mais impérative pour profiter d’un vrai confort d’utilisation, le Zappiti Player Mini utilisé avec un iPad ou un périphérique mobile Android se révèle exceptionnellement convivial. La navigation dans les fiches de films est agréable et on lance la lecture du film ou de la musique de son choix sans toucher à la télécommande IR. Cette application n’a vraiment rien de superflue et est une aide très précieuse au choix.

Qualité d’image

Elle nous a semblé meilleure que la génération de produits Dune HD commercialisée en 2012. Pas de fossé, mais de menues différences : un contraste plus appuyé et une colorimétrie plus riche. La puce Sigma Design est excellente, ne tire jamais la langue lors des travellings ou des scènes complexes à fort débit de données. Le contrôleur réseau Gigabit tient la route et avale les grosses images ISO Blu-ray sans broncher. L’image est précise et on voit sans difficulté le grain d’une prise en vue en basse lumière ou d’une trop forte compression.

Qualité audio

Il ne faut rien attendre de bon de la sortie analogique et l’emploi d’un DAC audio sur sortie S/PDIF optique est nécessaire pour obtenir un résultat satisfaisant. Un DAC compatible 24 bits et 192 kHz peut être envisagé car le lecteur Zappiti Player Mini est compatible avec les fichiers FLAC HD. L’application pour iPad permet de choisir la musique à écouter et de lancer sa lecture.

Conclusion

Nous mentirions ne prétendant que le Zappiti Player Mini uniquement utilisé avec son menu OSD est performant et convivial. Cet appareil a été conçu pour fonctionner avec un logiciel d’indexation et une application mobile iPad et Android et utilisé comme tel, il offre un confort d’usage vraiment très impressionnant. Prévoir une bonne heure de mise en oeuvre pour des soirées de plaisir coupable à passer de films en série, avec à la clé une image absolument superbe et un support audio vidéo (FLAC, ISO, TS, MKV, MP4, etc.) sans concurrence.

_MG_9565

Cet article est aussi disponible en : Anglais

About the author

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

21 Comments

  • Bonjour
    Concernant le ZAPPITI Player,vous écrivez dans le chapitre « Qualité audio »
    …… l’emploi d’un DAC audio sur sortie S/PDIF optique est nécessaire pour obtenir un résultat satisfaisant. Un DAC compatible 24 bits et 192 kHz peut être envisagé car le lecteur Zappiti Player Mini est compatible avec les fichiers FLAC HD. L’application pour iPad permet de choisir la musique à écouter et de lancer sa lecture.

    Est ce limité à l’application IPAD, ou bien est ce aussi possible avec l’application Android ?

    2eme question
    Dans le but 1er de l’utiliser prioritairement pour de la musique (FLAC, MP3, etc.)
    Avec quel « Ampli+DAC » ou quel « Ampli DAC intégré » et encientes associeriez vous le Zappiti.

    Merci
    G BELLIARD

    • Merci pour votre réponse.
      Concernant les enceintes, je pensais aux Monitor Audio RX6 …. mais je ne les vois plus sur votre site ! Existent-elles toujours?

      Si j’ai bien compris, il suffirait de connecter le Zappiti sur l’entrée numérique S/PDIF de l’ampli pour bénéficier de la « bonne gestion » des fichiers FLAC/MP3/etc. stockés sur le Zappiti (y compris 24 bits /192 kHz).

      Autre question, Si on a un Zappiti, faut il un Ampli stéréo « normal » avec entrée S/Pdif ou obligatoirement un Ampli DAC USB

      Exemple : Rotel RA-12 … votre avis

      Merci par avance.

      • Le Zappiti Player Mini est avant tout optimisé pour la lecture des films. Je ne peux pas vous encourager à choisir ce lecteur pour une utilisation qui serait à 80 % tournée vers l’audio HD. Certes les fichiers FLAC 24/192 sont gérés et indexés par l’application iOS/Android, mais la sortie S/PDIF n’est probablement pas exempte de jitter. Nous n’avons pas testé l’appareil dans ces conditions et le jitter a une fâcheuse tendance à augmenter avec l’échantillonnage. En d’autres mots, cette sortie S/PDIF n’est certainement pas audiophile. Aucun problème en revanche pour du DTS ou Dolby Digital.

        Si vous cherchez une solution de lecture audio réseau avec gestion tablette en mains, mieux vaudrait vous tourner vers un appareil spécialisé. Le Pioneer N-30 par exemple lit les fichiers FLAC 24/192 sans aucun problème et intègre un DAC de très bonne qualité. Son application de gestion pour iOS/Android est rudimentaire (mais très réactive). Avec un tel appareil, vous faites l’économie d’un DAC externe, mais conservez la possibilité d’en ajouter un plus tard, voire d’utiliser intégré à un amplificateur. Le N30 dans cette gamme de prix est le seul à gérer les fichiers FLAC en mode gapless (sans silence entre deux pistes) et à intégrer un tel DAC. Pour avoir mieux, il faut doubler voire tripler le prix de l’appareil (Pioneer N-50, Cambridge Audio Stream Magic).

        Pour répondre à votre question sur les amplis, le Zappiti Player Mini peut fonctionner avec un ampli stéréo sans DAC (liaison RCA stéréo / qualité basique) ou via sa sortie S/PDIF, laquelle nécessite forcément un DAC, soit externe, soit intégré à un amplificateur. Le Rotel RA-12 fait partie des bons amplificateurs avec DAC USB intégré.

        Quant aux enceintes Monitor Audio Silver RX6, elles ne sont plus fabriquées et remplacées depuis peu par les nouvelles Monitor Audio Silver 6.

        • Merci pour vos conseils et sur le fait que la sortie S/PDIFdu ZAPPITI n’est probablement pas audiophile.
          Très intéressant le Pioneer N-30 ou N-50.

          Que pensez vous de l’ampli Yamaha R-N500 ?
          Concernant le Rotel RA-12 (60watt) sera til assez puissant pour une pièce de 45m2?

          Dans le forum, il est dit que les enceintes Monitor Audio Bronze BX5 allaient bien avec les ampli Yamaha….votre avis sur ces enceintes avec le Yamaha R-N500
          Merci.

          • Le Yamaha R-N500 est une déclinaison « numérique et réseau » de l’AS-500, qui est un excellent intégré stéréo, qu’on peut préférer au Rotel RA-12 en terme de punch. Le mariage avec des Monitor Audio Bronze BX5 est effectivement recommandable. En revanche, dans une pièce de 45 m², ce n’est pas tant la puissance de l’amplificateur que le diamètre des haut-parleurs qui pourrait poser souci. Une paire de 13/14 cm est peut-être un peu juste pour apporter de l’ampleur au registre grave. Notre préférence irait à la Monitor Audio Bronze BX6 pour cela, voire à la Focal Chorus 726V avec une balance plus physiologique (grave plus opulent, aigu plus fin et pétillant, moins anglais donc).

            Un dernier mot sur l’ampli Yamaha R-N500 qui est une solution tout en un : lecteur audio réseau, DAC et ampli. Si vos musiques sont partagées sur votre réseau domestique (cela peut se faire avec un logiciel Windows ou Mac très facilement), vous n’aurez besoin que d’un smartphone ou d’une tablette avec l’application Yamaha pour naviguer confortablement dans vos fichiers audio.

          • Merci toujours et encore
            C’est OK pour YAMAKA R-N500 + Monitor Audio BX6 + câbles enceintes à préciser (distance 5m maxi).

            En parrallèle je cherche pour connecter sur mon vieux ampli A/V et ma TV Plasma ( non Full HD ) un élément qui ferait :
            -> lecteur Blu-Ray + tuner TNT + enregistreur sur DD intégré ou DD externe + entrée USB (DD ou clé USB)
            avec DEUX sorties numériques + 1 ou 2 HDMI.
            avec des entrées pour réenregistrer/numériser des VHS ou Hi8 camescope

            Merci pour vos idées (….j’insiste sur le 2 sorties numériques) Si pas possible, proposer 2 éléments qui font toutes ces fonctions.
            Merci.

          • Bonjour
            Merci de m’envoyer un devis
            pour YAMAHA R-N500 + Monitor Audio BX6 + 2 x 5 m câbles Viard Audio Premium HD (adapté aux borniers de l’ampli et des enceintes).
            Merci encore

          • Ce n’est pas ma partie : je transmets votre demande à mes collègues qui vont la traiter rapidement. En revanche, ils auront besoin de connaître les coloris de l’ampli et des enceintes. Que souhaitez-vous ?

          • bonjour
            Désolé d’envahir l’espace forum avec ceci.
            je souhaite :
            YAMAHA R-N500 couleur Alu
            Monitor Audio Bronze BX6 couleur Bois de rose
            Viard Audio Premium HD à la coupe. (couleur blanc ou transparent).
            +1 câble audio 1m optique
            +1 câble audio 1m coaxial
            Dernière question : pour les câbles enceintes, faut il avoir obligatoirement des câbles de même longueur (5m et 5m) ou peut-on en avoir un de 5 m et un de 2 m et éviter ainsi un câble enroulé auprès d’une enceinte. Transmettre à vos collègues ce qu’il faut.
            Merci encore et Bravo pour vos compétences.

          • L’idéal est effectivement d’avoir des câbles d’enceintes de même longueur. A défaut, la charge de l’amplificateur n’est pas tout à fait la même. Cela ne l’empêchera pas de fonctionner.

  • Bonjour, je voudrais savoir si le recours à un PC est juste nécessaire pour l’initialisation du player (ensuite plus besoin ?) ?
    Merci

  • Si vous utilisez l’interface graphique avec affiches et résumés de films, sa mise à jour avec un ordinateur sera nécessaire à chaque nouvel ajout de film. Si vous n’utilisez pas cette interface – et naviguez donc dans la liste des fichiers de vos disques avec le lecteur – aucun ordinateur n’est requis.

  • Bonjour, J’ai acheté un Zappiti player mini et je n’arrive pas a lui faire lire quoi que ce soit.
    Certainement un problème de configuration. Je le déconseille à toutes les personnes qui ne sont pas expertes en informatique et réseau ainsi que ceux qui pensent acheter un produit simple, plut n play.
    Salutations

  • bonjour ,je souhaietrais savoir si les menus blu ray iso sont biens lus car en général seuls les menus lights sont compatibles ? merci.

  • Bonjour,

    je viens de récupérer un zappiti player mini d’un copain, quelle est la sortie coax du cable AV qui foruni le spdif coax, la gauche, droite ou vido composite ? oui faut il un cable special?

    meric d’une réposne rapide, mon ( très bon mais) vieux ampli AV denon n’a pas dentrée hdmi.

    merci d’une répôsne rapide

  • Vous etes sur? c’est pourtant indiqué sur les specs( sur un dune tv 303D la sortie coax est sur le connecteur audio gauche de l’adapteur jack 3.5″ ver AV 3coax ) :
    ● Connectique : HDMI 1.4, 2x USB 2.0 Host (1x sur le côté, 1x à l’avant), Vidéo Composite, Vidéo Composante, sortie RCA analogique stéréo, sorties audio S/PDIF Optique et Coaxiale (mini-jack 3,5mm), USB Slave 3.0, Ethernet 10/100/1000 Mb/s, Wi-Fi 802.11b/g/n, lecteur de cartes mémoires SD Card (sur le côté), report IR, connecteur d’alimentation, bouton d’alimentation On/Off (à l’arrière), indicateur LED (à l’avant).

  • Ce n’est pas documenté par Zappiti. Les appareils sont identiques, mais pas les firmwares. Et dès lors qu’il faut nécessairement activer cette sortie coaxiale S/PDIF, si le Zappiti Player ne le propose pas, cela ne peut pas fonctionner.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.