Auro-3D vs Dolby Atmos : la guerre du plafond

1
34

head2Le plafond est visiblement un enjeu stratégique dans nos salons et salles de home-cinéma. À peine la technologie surround Dolby Atmos débarque-t’elle dans les amplificateurs home-cinéma, qu’un procédé concurrent pointe le bout de son nez. Auro-3D – c’est son nom – explore la diffusion du son de façon verticale, en complément des 5, 7 ou 9 canaux traditionnels. L’intérêt tout comme pour le Dolby Atmos, est d’apporter une dimension verticale au son, avec un important facteur immersif. Comme pour le Dolby Atmos, il faudra que la piste audio décodée par les amplis home-cinéma intégrant un processeur Auro-3D, soit au format Auro-3D.

Le succès de ce nouveau codec dépend évidemment de son adoption par l’industrie du cinéma. C’est bon signe, un block-buster comme le troisième volet d’Hunger Games (Mockingjay : partie 1) a fait l’objet d’un mixage en Auro-3D et sera proposé à la fin du mois au cinéma. C’est également le cas des Pingouins de Madagascar (sortie fin 2014) ou de Kung Fu Panda 3 et Dragons 3 dont les sorties au cinéma sont prévues pour 2015 et 2016.

Les avantages d’Auro-3D reposeraient sur son moindre coût d’exploitation pour l’industrie cinématographique et ses résultats très convaincants. En attendant le développement massif d’enceintes diffusant vers le plafond, il faudra s’en remettre à l’intégration d’enceintes encastrables dans le faux plafond de son salon ou de sa salle de home-cinéma dédiée. À suivre.

1 COMMENTAIRE

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.