Cowon Plenue 1 : prise en main et impressions d’écoute

2
52

IMAG0135_SMALL

Retour sur la soirée d’écoute – de dégustation pour certains – des baladeurs audiophiles Astell&Kern AK100 MKII et Cowon Plenue 1. Ces sessions d’écoutes qui avaient lieu à notre boutique de l’avenue de Friedland, ont permis à quelques passionnés de hi-fi nomade de se dégourdir les esgourdes au contact d’excellents casques hi-fi (Audeze, HiFiMAN, Westone…), alimentés donc par les excellents AK100 MK2 et Cowon Plenue 1.

2014_11060020

Astell&Kern vs Cowon : deux esthétiques sonores différentes

Les avis sont unanimes, l’Astell&Kern AK100 MKII livre une partition conforme aux produits de la marque coréenne, soit un son extrêmement précis, voire chirurgical, qui devrait plaire aux auditeurs en quête d’une sonorité claire et précise, avec une légère emphase sur les registres médium et aigu. A l’opposé, Cowon a choisi de donner un son un peu plus rond au Plenue P1. C’est à celui-ci que nous avons consacré une prise en mains prolongée.

IMAG0156_SMALL

Cowon Plenue 1 : présentation

Le baladeur audiophile Cowon Plenue 1 est le dernier né d’une large gamme de lecteurs nomades, née en 2004. C’est pourtant le premier modèle avec estampille hi-fi signé par la marque coréenne. On trouve ainsi au c?ur du Cowon Plenue 1 une puce de conversion numérique-analogique Burr Brown PCM1792A, soit le modèle haut de gamme de Texas Instrument. Ce DAC est compatible avec les flux audio PCM jusqu’à 24 bits et 192 kHz, ainsi que DSD 2,8 MHz et 5,6 MHz.

Design et ergonomie

Le Cowon Plenue 1 dispose d’un châssis en aluminium aux lignes sobres couleur titane. Mû par un processeur à double c?ur, il est animé par une version spéciale d’Android et gère à ce titre une multitude de conteneurs audio, parmi lesquels les formats FLAC, ALAC, WAV, AIFF, APE ou MP3 notamment. L’interface graphique est plaisante et intuitive, entièrement pilotable par le biais d’un écran tactile OLED de 9,4 cm de diagonale. Les vu-mètres à aiguilles sont du plus bel effet. Le Plenue 1 dispose d’une mémoire interne de 128 Go extensible par le biais d’un lecteur de carte microSD XC. On peut ainsi aisément emporter avec soi 256 Go de fichiers audio HD, autrement dit quelques milliers de titres.

En pratique

IMAG0129_SMALL

Copier des fichiers audio vers la mémoire interne ou la carte microSD du Cowon Plenue 1 est vraiment simple. L’appareil est automatiquement détecté par Windows ou MacOS et se comporte comme une clé USB. Un ?glisser-déposer? suffit. On prendra toutefois soin d’utiliser une carte micro SD de classe 10 à minima, pour diminuer les temps de copie. L’interface de lecture musicale du lecteur affiche les pochettes d’album, les artistes, titres, voire paroles du morceaux en cours de lecture (si ces informations sont intégrées au fichier). Nous avons aimé la présence du mode gapless qui permet une écoute ininterrompue entre plusieurs titres. Par ailleurs, la batterie d’ambiances sonores JetEffect7, combinée à l’égaliseur à 10 bandes, permet d’ajuster (éventuellement) le son à son goût ou d’accommoder n’importe quels casque ou écouteurs.

Signature sonore

À l’évidence, le DAC Burr Brown est servi par de très bons composants électroniques, notamment un excellent ampli casque. Qu’on écoute des fichiers FLAC HD, MP3 ou DSF, la restitution saisit par sa fluidité et sa chaleur. En cela, le Cowon Plenue 1 est différent de la plupart des baladeurs audiophiles.

Le registre bas-médium, sans être proéminent, est exploré avec minutie, soutenu par un grave joliment texturé. Il y a de la matière dans cette zone du spectre. Le registre aigu apporte ce qu’il faut d’éclairage et de précision aux arrière-plans sonores. Autrement dit, ce baladeur a quelque chose de vintage dans sa signature sonore et flirte avec le son vinyle. La restitution est limpide et non fatigante.

Conclusion

Le Cowon Plenue 1 est incontestablement le baladeur hi-fi outsider de cette fin d’année 2014. Pas tape-à-l’oeil pour un sou et pourtant truffé de fonctions pratiques et abouties, le Plenue 1 est une vraie ?gourmandise? pour les oreilles.

2 COMMENTAIRES

  1. bonjour je sais que la critique est aisée mais l’art est difficile.
    la remarque que j’adresse est générale. Sur tous les articles que j’ai pu lire sur ces baladeurs que ce soit sur ce site ou ailleurs on trouve toujours une présentation de l’appareil, la qualité de fabrication, le son exceptionnel, plus neutre , plus chaud…
    tout cela est très bien, mais certains futurs acheteurs qui sont prêts à mettre la somme fort élevée de 1000 à 2000 euro, attendent autre chose comme information.
    qu’en est il de l’indexation des morceaux ?
    en particulier lorsque l’on veut mettre toute sa bibliothèque musicale qui fait plus de 100 GO; l’absence d’une fonction « recherche » par « artiste », par « track » peut-être fort préjudiciable
    Or j’ai du mal à obtenir ce type d’info sur tous les sites internet que j’ai pu consulter, y compris sur les documentations souvent succinctes des constructeurs , ou les vidéos de présentation.
    QUESTIONS IMPORTANTES QUE JE ME POSE:
    y a t’il une fonction « recherche » sur le Plennue 1, Astell , Basso et les baladeurs en général que vous auditez.
    une fonction, qui permet via un clavier virtuel de retrouver en tapant par exemple la chaîne de caractère  » in a bottle » de retrouver la chanson « message in a bottle  » du groupe « Police » que cette chanson soit présente sur la mémoire ou sur la carte SD (ceci sans avoir à préciser ou la recherche doit se faire)
    question bête mais qui prend tout son sens lorsque l’on s’aperçoit que la fonction « search » n’existe pas sur certains baladeurs vendus pourtant fort cher. On doit alors faire défiler toutes les pistes et rechercher par odre alphabétique.
    ce qui peut s’avérer fastidieux ou impossible lorsque l’on ne se souvient plus exactement du titre du morceau.
    Qu’en est il de l’ INDEXATION des musiques, …est-elle performante?
    Peut-on copier ses fichiers itunes avec leur organisation telle-quelle sur le Plennue1 ou sur un Astell & Kern et avoir une indexation parfaite ?
    faut il réorganiser les fichiers…
    c’est pour moi plus important que les impressions sonores, car tout le monde n’a pas la même sensibilité
    le côté pratique est important
    Ce qui m’intéresse c’est une interface et une indexation parfaite de la musique sur le baladeur, sa couleur , savoir si la coque est en aluminium , en plastique ou en peau de caribou m’importe peu 🙂
    et je dois pas être le seul dans ce cas.

    • Chacun de ces baladeurs est capable de lire les tags ID3 des fichiers audio, qui lorsqu’ils sont renseignés, permettent une indexation par artiste, numéro de piste, album, genre, etc. L’interface des baladeurs Astell&Kern sous Android permet la recherche textuelle et il en va de même pour ce Cowon. Dès lors que l’écran est tactile, il est rare que ce type de recherche ne soit pas proposée. Dans le cas d’un import depuis iTunes, il est conseillé d’utiliser un éditeur de tags audio, tel que Tagscanner sous Windows, afin de s’assurer que tous les fichiers bénéficient bien de la petite portion de code (tag) contenant les informations concernant le titre, l’artiste, l’album, etc.) ainsi que la pochette d’album.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.