Tests matériels

Test : Rega Brio R

Test Rega Brio-R

Test de l’ampli stéréo Rega Brio-R cette semaine. Un modèle qui n’a rien de nouveau, mais qui tient la dragée haute à bien des électroniques concurrentes, pourtant plus récentes et technologiquement plus sophistiquées.

La marque britannique Rega, créée en 1973, se distingue depuis ses débuts par le design atypique de ses platines vinyle et les performances de ses cellules phono. Ce n’est qu’en 1990 qu’elle commercialise ses premiers amplificateurs intégrés stéréo, le premier Rega Brio étant introduit en 1991. Vous l’aurez compris, la force de ces amplificateurs est de bénéficier du savoir-faire de Rega en matière de son analogique chaleureux – la signature du vinyle.

Rega Brio-R

Face avant dépouillée pour le Rega Brio-R, seulement flanquée d’un potentiomètre de volume, d’un sélecteur de source et du bouton de mise sous tension

Rega Brio-R : présentation

L’amplificateur intégré stéréo Rega Brio-R développe jusqu’à 2×50 W sous 8 Ohms et 2×73 W sous 4 Ohms, ces valeurs étant exprimées sur l’ensemble des fréquences reproduites (du grave à l’aigu donc). Il s’agit d’un modèle purement analogique, sans entrée numérique donc, avec une alimentation à transformateur torique, une préamplification analogique et des étages de puissance Sanken, capables de délivrer théoriquement 150 W. Afin de conserver une musicalité optimale, Rega n’exploite ces transistors que sur une plage de puissance où ils conservent un comportement exemplaire. L’étage de sortie dispose d’une architecture de classe A.

Cinq entrées ligne au format RCA sont présentes, pour connecter platine CD (le Rega Apollo-R par exemple), DAC (Rega DAC-R), lecteur réseau ou toute source avec sortie ligne. La première entrée est associée à un préamplificateur phono pour cellules MM . À ce propos, le Rega Brio-R est équipé d’une sortie ligne (à niveau fixe), utile pour lui adjoindre un ampli casque, tel que le Rega Ear ou tout autre modèle. Les borniers pour enceintes sont des modèles à vis compatibles avec les fiches bananes. Une télécommande IR est fournie, qui permet de sélectionner les entrées, de régler le volume, de le couper et même de contrôler le lecteur CD Rega Apollo-R.

Rega Brio-R

L’entrée analogique 1 marquée phono est équipée d’un préampli RIAA compatible avec les cellules MM. Un connecteur à vis de mise à la terre est logé sous l’amplificateur.

Rega Brio-R : mise en oeuvre

Nous avons écouté l’ampli Rega Brio-R associé au DAC Micromega MyDAC couplé à un ordinateur Raspberry Pi2 fonctionnant avec la distribution Linux audiophile Rune Audio et des fichiers FLAC (16/44 à 24/192). Le câble USB utilisé était un Audioquest Carbon USB et les câbles d’enceintes les Viard Audio Silver HD12. Les enceintes enfin étaient des Focal Aria 905, ainsi que des Focal Aria 926, des Q Acoustics 3050 et des Jean-Marie Reynaud Folia EX Edition Limitée.

Test Rega Brio-R

Regar Brio-R : impressions d’écoutes

Ce petit ampli a du chien. Racé, souple, dynamique mais subtil, le Rega Brio-R possède une sonorité bien à lui, ronde dans le grave, fouillée dans le médium, aérienne dans l’aigu. La scène sonore remplit l’espace de notre pièce d’écoute et l’on distingue sans mal les différents plans sonores. La restitution n’est pas avare de détails, savamment agencés.

Comme souvent avec les amplificateurs de classe A, il faut attendre la montée en température des composants pour profiter du meilleur de l’appareil. L’écoute devient moelleuse à souhait, mais toujours dynamique.

Le Rega Brio-R chauffe de façon importante, ce qui est normal et émet un son infra-grave lors de sa mise hors tension. Les membranes des haut-parleurs de nos Focal Aria 905 se débattent franchement, mais sans risque.

Nous recommandons de l’associer à des sources numériques (DAC, lecteurs réseau, baladeurs audiophiles) embarquant des DAC ESS Sabre 90xx, Texas Instruments PCM1792A ou Wolfson WM8742, afin d’alimenter les qualités mélodiques de l’amplificateur (lecteur réseau & DAC Pioneer N-50A, Arcam irDAC II, Pioneer U-05, Rega DAC-R ou Cayin DAC 11 par exemple). Quant aux enceintes, n’importe quelle compacte tirera un bon parti de l’ampli Rega Brio-R, notamment les Jean-Marie Reynaud conçue avec une philosophie comparable à celle de Rega. Des enceintes colonne sont envisageables, tant que leur sensibilité dépasse 89 dB /W/m et qu’elles n’embarquent pas plus de deux haut-parleurs de grave de 20 cm de diamètre. Des enceintes plus exigeantes pourraient – à fort volume – trop demander à l’alimentation du Rega.

Test Rega Brio-R

Rega Brio-R : conclusions

Le Rega Brio-R nous semble idéal pour qui souhaite s’initier à la hi-fi telle qu’on la cuisinait il y a 20 ou 30 ans, sans pour autant s’infliger un son vintage et brouillon. Le Brio-R a du coffre, du punch, mais sait savamment accommoder plans sonores et petits détails qui donnent à la musique son côté entraînant. Ses 2×50 W en paraissent bien plus.

Test Rega Brio-R

 

Cet article est aussi disponible en : Anglais

About the author

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

29 Comments

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.