Test : Netgear Orbi RBK50

2
79

Netgear Orbi RBK50

La solution WiFi Netgear Orbi (avec satellite) est destinée à remplacer le réseau domestique WiFi généré par une Box Internet, afin d’offrir une couverture plus importante, ainsi que des performances supérieures. Mais a-t-on vraiment besoin d’un réseau domestique WiFi plus performant que celui offert par la Box Internet des FAI (fournisseurs d’accès à Internet) ?

Box des FAI : WiFi faiblard

Très clairement : oui. Le nombre de périphériques WiFi connectés à un réseau domestique est en constante augmentation. Ordinateur portable, smartphone, tablette, enceinte connectée, chaîne hi-fi connectée ou système multiroom, il n’est pas rare qu’un foyer de 5 personnes génère une bonne quinzaine de connexions WiFi simultanées. Pendant que l’un regarde une série sur Netflix, un autre visionne un concert en HD depuis le serveur Plex local, un troisième un tutoriel de cuisine, un quatrième un match de foot et un cinquième écoute de la musique, tandis qu’un système audio multiroom à contrôle vocal (Alexa, Google Assistant) ponctionne une bonne partie de la bande passante.

Si le débit cumulé de données streamées reste très en deçà de ce que permet la vitesse de connexion à Internet (surtout avec une Box fibre, il n’est pas rare que le réseau WiFi s’écroule et que certains utilisateurs soient lourdement pénalisés.

Les symptômes vont du basculement de Netflix en basse définition, aux micro-coupures voire à l’arrêt complet de la lecture musicale, sans parler d’une énorme latence pour les jeux en ligne. Et ces dysfonctionnements sont aggravés par la distance séparant les appareils WiFi de la Box.

Netgear Orbi RBK50
À gauche, le routeur Netgear Orbi RBR50, à droite le satellite répéteur WiFi Netgear Orbi RBS50.

Que se passe-t-il ?

Plusieurs phénomènes expliquent les ralentissements ou les plantages de connexion WiFi. La Box Internet est un ordinateur dont les composants (processeur et mémoire) sont très souvent sous-dimensionnés.

C’est bien simple, la très grande majorité des Box embarquent un processeur si peu puissant qu’il ne suffirait pas à animer un smartphone d’entrée de gamme. Même un Raspberry Pi est bien plus puissant : c’est dire !

Ainsi, lorsque la puissance de calcul est insuffisante, la Box ralentit et provoque des coupures de streaming par exemple. Second problème, l’émetteur WiFi embarqué n’est pas assez puissant, émet bien souvent sur la seule bande de 2,4 GHz, très encombrée, qui plus est sur un canal saturé (il y en a 13). Bilan, lorsque les ondes radios doivent traverser un plancher et 2 murs pour atteindre votre smartphone, les performances de transmission s’écroulent. Et puis, plus largement, il faut bien reconnaître que les microprogrammes des Box Internet sont loin d’être irréprochables et que l’activation de fonctions avancées engendre parfois des bugs rarement corrigés par mise à jour.

Netgear Orbi : processeur véloce et mémoire généreuse

Confier le déploiement du réseau WiFi de votre habitation à un appareil performant. C’est précisément ce que propose Netgear avec Orbi. Et vous allez voir, ce n’est pas compliqué. Mais avant de décrire la mise en oeuvre du kit Netgear Orbi RBK50 de notre test, quelques explications sur les technologies embarquées s’imposent.

Netgear Orbi est un système évolutif, le kit RBK50 étant composé d’un routeur & point d’accès WiFi (Orbi RBR50), ainsi que d’un répéteur WiFi (Orbi RBS50). Il est même prévu que l’utilisateur puisse ajouter d’autres répéteurs, afin d’étendre la couverture WiFi (sous-sol, jardin, etc.). Chaque module Orbi est équipé d’un processeur multi-coeur et de 6 antennes WiFi internes.

Le système Netgear Orbi est dit tri-bande, ce qui signifie qu’il établit un réseau WiFi sur la bande classique des 2,4 GHz (avec choix automatique et dynamique du meilleur canal), ainsi que deux réseaux sur la bande moderne des 5 GHz. Avec Orbi, on n’a pas l’embarras du choix : chaque périphérique WiFi dialogue avec le routeur ou le répéteur Orbi pour établir la meilleure connexion possible. Les deux point d’accès WiFi Netgear Orbi ajustent leur puissance d’émission et leurs canaux de transmission dynamiquement, en fonction des périphériques du foyer, ainsi que du voisinage WiFi afin de ne pas pâtir de la présence d’appareils WiFi étrangers.

A gauche, la bande très encombrée des 2,4 GHz, sur laquelle le Netgear Orbi a judicieusement choisi le dernier canal. Les routeurs Netgear51 et Tagada sont installés dans la même pièce que le routeur Orbi, mais émettent moins efficacement. A droite, la première bande 5 GHz, peu peuplée, avec en rouge le routeur Orbi et en jaune le satellite répéteur.
À gauche, la bande très encombrée des 2,4 GHz, sur laquelle le Netgear Orbi a judicieusement choisi le dernier canal. Les routeurs Netgear51 et Tagada sont installés dans la même pièce que le routeur Orbi, mais émettent moins efficacement. À droite, la première bande 5 GHz, peu peuplée, avec en rouge le routeur Orbi et en jaune le satellite répéteur.
Les deux bandes 5 GHz du Netgear Orbi sont dynamiquement agrégées pour améliorer les performances WiFi.
Les deux bandes 5 GHz du Netgear Orbi sont dynamiquement agrégées pour améliorer les performances WiFi.

Le système WiFi Netgear Orbi établit donc trois réseaux avec des bandes passantes théoriques de 400 Mbps, 866 Mbps et 1733 Mbps. En octets, cela donne 50 Mo/sec, 108 Mo /sec et 216 Mo /sec. Ces débits bruts sont exprimés à proximité immédiate des antennes et chutent à mesure que la distance augmente (et que les radio-fréquences doivent franchir des obstacles). Si un Macbook peut espérer communiquer à 30 Mo /sec en WiFi, dans la même pièce qu’un Orbi, un smartphone séparé par 2 murs devra se limiter à 3 Mo /sec. C’est peu mais suffisant pour streamer vidéos et musiques. Surtout, Netgear annonce une stabilité à toute épreuve.

Netgear Orbi RBK50
Le routeur WiFi Netgear Orbi dispose d’un flashcode qu’il suffit de photographier depuis l’app Netgear Orbi lors de l’installation.

Netgear Orbi : mise en oeuvre

Utiliser son smartphone ou sa tablette (iPhone, iPad, Android) est certainement la manière la plus simple de mettre en oeuvre Netgear Orbi. En pratique, il faut connecter le routeur à sa box avec le câble Ethernet fourni. Le routeur possède un port Ethernet jaune dit « Internet », qu’il suffit de brancher à l’un des ports Ethernet de la Box. On allume le routeur (le bloc d’alimentation est fourni), on lance l’app mobile Netgear Orbi, on scanne le QR code de l’étiquette du routeur et on suit les instructions sur le smartphone. Et tout fonctionnera très bien et très vite. Oui mais voilà, on se retrouve avec deux routeurs branchés en cascade – celui intégré à la Box, celui de l’Orbi – et l’émetteur WiFi de la box continue à émettre inutilement.

test-netgear-orbi-cap001
L’installation du système Netgear Orbi depuis l’app de contrôle pour Android.

Il y a donc mieux à faire. Avec un ordinateur connecté au réseau domestique, on tape l’adresse de sa Box dans un navigateur. Bien souvent, cette adresse IP « passerelle » est indiquée sous la Box. On peut la trouver dans les paramètres de la connexion réseau de l’ordinateur. Dans 99 % des cas, l’adresse est 192.168.x.1 (où x est 0, 1 ou 2). S’affiche alors la page web d’administration de la Box. Le nom d’utilisateur et le mot de passe sont eux aussi indiqué sous la Box. Une fois authentifié, il suffit de chercher la page de réglages avancés et l’option qui permet de désactiver la partie « routeur » de la Box. On valide, on redémarre la Box et on éteint Orbi. Lorsque la Box a redémarré, on allume Orbi, on lance l’app mobile et on suit les instructions. Cette configuration là est optimale, puisqu’Orbi va gérer totalement la connexion Internet.

test-netgear-orbi-cap002
Pas besoin de manuel d’installation, l’app Netgear Orbi dispose toutes les consignes nécessaires.

Netgear Orbi : l’app Netgear Orbi et le contrôle parental

Disponible pour iOS et Android, l’application mobile Netgear Orbi permet de contrôler le fonctionnement du réseau WiFi en temps réel. Si la gestion à distance est activée, le contrôle est possible depuis tout endroit. L’application rassemble des informations basiques, permet de changer éventuellement le mot de passe WiFi, de redémarrer le routeur, d’ajouter un satellite répéteur Orbi supplémentaire, ainsi que de gérer le contrôle parental. Lister les périphériques connectés (WiFi, Ethernet) est possible, et chacun peut être renommé et éventuellement bloqué. Netgear a conclu un partenariat avec Disney et Orbi est compatible avec l’application de gestion Disney Circle. Malheureusement, un abonnement de 4 € environ est requis pour accéder aux fonction avancées telles que la gestion de plages horaires pour les enfants, ou l’interdiction précise de certains sites par exemple.

test-netgear-orbi-cap010
L’activation du contrôle parental est proposée par l’app Netgear Orbi. Attention, les fonctions avancées de contrôle (les plus intéressantes), nécessitent un abonnement payant (4,99 $ /mois).

Netgear Orbi : connectique

Le routeur Netgear Orbi est équipé, outre son port d’entrée Internet/WAN de trois ports RJ-45 Ethernet Gigabit, ainsi que d’un port USB-A (pour brancher une imprimante). Les trois ports RJ-45 permettent de brancher un ordinateur, un NAS, ou un switch (multiprise réseau) par exemple. Ces trois ports sont ultra-rapides (100 Mo/sec entrant, 100 Mo /sec sortant au total) et facilitent la copie de gros fichiers vidéo par exemple. Le satellite répéteur Netgear Orbi est lui équipé de 4 ports Ethernet Gigabit, auxquels on peut connecter tout périphérique Ethernet également. On trouve également un port USB-A, pour brancher une imprimante (idem routeur).

Netgear Orbi RBK50
À gauche, la connectique du routeur Netgear Orbi RBR50, à droite celle du satellite Netgear Orbi RBS50.

Netgear Orbi : configuration avancée

L’app mobile Netgear Orbi ne donne pas accès aux fonctions avancées du routeur Netgear Orbi. Seule son interface web le permet. Il faut ainsi utiliser un navigateur web (smartphone, tablette, ordinateur) et saisir l’adresse IP du routeur ou bien http://orbilogin.com. Les fonctions avancées comprennent l’ouverture de ports ou l’ajout des paramètres d’un VPN externe.

test-netgear-orbi-cap003
L’interface web d’administration (facultative) donne accès aux fonctions avancées du routeur Netgear Orbi.

Netgear Orbi : utilisation pratique

Nous avons utilisé le Netgear Orbi RBK50 avec plusieurs périphériques WiFi (2,4 et 5 GHz) et Ethernet Gigabit. Ce sont les locaux de Son-Vidéo.com qui ont été utilisés pour cette prise en main, le satellite répéteur ayant été placé dans une pièce en mezzanine, habituellement très mal couverte. Sans surprise, le répéteur apporte la couverture qui manquait et l’utilisation du contrôleur WiFi de notre téléviseur est enfin possible.

Le visionnage de films depuis un serveur Emby ne pose aucun problème, même avec des fichiers de plusieurs Giga-octets, et ceci de façon concurrentielle avec deux smartphones à 15 mètres du routeur (une cloison).

Auparavant, tout streaming était impossible tant les coupures étaient permanentes. Avec notre smartphone Lenovo P2, capable d’une liaison jusqu’à 433 Mbps environ sur la bande 5 GHz, nous n’avons rencontré aucun problème de streaming depuis Youtube, même à 20 m du routeur et 10 m du répéteur. Les temps de réponse du smartphone sur Internet nous ont semblé particulièrement vifs. Avec l’application Android Emby, nous avons pu visionner sans latence un film sur un serveur Emby distant, sans mise en tampon. Les accès à différentes parties du film étaient instantanés.

test-netgear-orbi-cap004
L’interface de l’app Android Netgear Orbi permet de vérifier qui est connecté au réseau WiFi.

Netgear Orbi : conclusion

Nous avons aimé :

  • On branche et ça fonctionne
  • La bande 5 GHz très performante
  • Les nombreux ports Ethernet
  • La couverture WiFi étendue
  • L’app mobile très simple
  • La possibilité de paramètres avancés via une interface web

Nous aurions aimé :

  • Un contrôle parental premium sans abonnement

Le Netgear Orbi RBK50 remplit ses objectifs : il est simple à utiliser et sa couverture WiFi est rapide et, surtout, stable. L’app de contrôle permet de surveiller à distance ce qui se passe chez soi. Même sous le stress d’importants débits de données Ethernet et WiFi, l’Orbi ne bronche pas. Une solution intéressante donc pour un foyer conquis par la télévision par IP, la VOD, le streaming audio multiroom et les jeux vidéo.

Netgear Orbi RBK50

2 COMMENTAIRES

  1. dans vos explications vous avez oublié de préciser qu’en débranchant complètement le routeur de la box on n’a plus d’accès du tout au décodeur tv, très souvent livré avec et lié à la box du FAI. dans ce cas on fait quoi ?

  2. Bonne question. Il est probable que le décodeur TV, connecté à la box par un port RJ45 puisse fonctionner au travers de l’Orbi. Mais pas garanti. Dans le cas où ça ne fonctionne pas, il faut utiliser l’Orbi, non pas en mode routeur, mais en mode point d’accès. L’appareil choisit automatiquement son mode de fonctionnement selon les réglages de la box. C’est transparent pour l’utilisateur.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.