Test Blu-ray : Avengers Infinity War

0
654

EN RÉSUMÉ

On a beau se dire que la surabondance de films de super-héros commence à friser l’overdose, il est difficile de ne pas reconnaître l’envergure, l’audace et la nouveauté en tous points exceptionnelles de ce troisième volet de la saga Avengers. Car même si on croyait tout savoir d’Iron Man, Spider-Man, Captain America, Hulk, Veuve Noire et autre Black Panther, les concepteurs de ce blockbuster homérique ont réussi l’exploit aussi bien narratif que visuel de donner un coup de fouet inespéré à une franchise tentaculaire dont la plupart des personnages ont déjà fait individuellement l’objet de
plusieurs remakes/suites/reboots/spin-off. Mobilisés afin d’empêcher le terrible Thanos de réunir les six Pierres d’Infinité susceptibles de détruire la moitié de l’univers, pas moins de dix-huit icônes majeures du genre déchaînent leurs personnalités et leurs pouvoirs pour reculer encore débordante de générosité les frontières du genre. Entre morceaux de bravoure à perdre haleine, bouffées d’humour (mentions à la rencontre entre les Avengers et les Gardiens de la galaxie ainsi qu’au conflit d’egos qui oppose Thor et Peter Quill) et final aux allures d’apothéose tragique où la mort frappe là où on
l’attend pas, voici un grand spectacle drôle et crépusculaire comme on en voit peu. De quoi patienter en toute confiance jusqu’au 24 avril prochain, date à laquelle sortira chez nous le quatrième et dernier épisode de cette somptueuse épopée.

AVIS TECHNIQUE

Sans surprise, même si une paire de plans panoramiques apparaissent en très léger retrait, les images dégoupillent un luxe de détails affolant, une compression en Titane ainsi qu’une palette chromatique d’une inépuisable générosité. Surtout sensible au niveau des couleurs et de quelques éclairages, le transfert 4K boosté au HDR-10 ne représente pas un gain flagrant sur la durée. Au niveau du son, il suffit d’augmenter le volume (car le mixage source, comme souvent chez l’éditeur, est encodé assez bas) pour bénéficier au maximum des deux pistes 7.1 proposées : soit une VF vaillante mais moins tonitruante qu’espéré, et une VO saturée d’effets comme de monumentales éruptions musicales. Quant à l’option Dolby Atmos offerte sur la VO de l’UHD Blu-ray, ses canaux en hauteur ouvrent raisonnablement l’espace acoustique vertical sans pour autant constituer une démo.

DU CÔTÉ DES BONUS

Pas aussi démesurées que le programme principal, les suppléments n’en demeurent pas moins intéressants, hormis l’inévitable bêtiser fourre-tout. Le meilleur d’entre eux est sans doute le commentaire audio à quatre voix assuré par les binômes de réalisateurs et de scénaristes qui, avec une fluidité jamais prise en défaut, nous immerge passionnément dans tous les aspects techniques et scénaristiques de leur travail tout en évoquant les liens avec les opus précédents. S’ensuivent quatre modules de making-of où, entre de trop longs et fréquents extraits du film, le combat entre Thaos et Docteur
Strange fait l’objet d’un intéressant décryptage, puis quatre scènes inédites (aux effets spéciaux non finalisés) où se distingue une dispute cocasse opposant Quill et Drax.

LE MOT DE LA FIN

Si le savoir-faire hollywoodien assure le job en matière d’action et d’effets spéciaux, la surprise, énorme, est redevable à un scénario bien plus riche et dramatique que prévu.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.