Test Blu-ray : Les Indestructibles 2

0
296

par Bernard Achour

En résumé

Dire qu’il clame sur tous les tons qu’il déteste le principe des suites et que les franchises de super héros lui sortent par les yeux ! Sept ans après avoir brillamment contribué à la saga Mission : Impossible (pour beaucoup, Protocole fantôme est le meilleur du lot) et quatorze ans après avoir réinventé tout un genre avec Les Indestructibles, Brad Bird se parjure une nouvelle fois pour notre plus grand bonheur. Non content d’être le plus long film d’animation jamais issu des écuries Pixar et d’avoir battu toutes sortes de records au box-office, le grand retour de la famille Parr est bien parti pour décrocher le prochain Oscar de sa discipline. Loin d’être une redite du premier film, le scénario se nourrit de tous les blockbusters façon Avengers sortis depuis plus d’une décennie et prend en compte l’évolution des mœurs (explosion du rôle des médias, peur de la violence, renouvellement de la cellule familiale) pour dégoupiller un spectacle où l’action proprement dite se combine idéalement à l’humanité des personnages et au contexte dans lequel ils évoluent. Drôle, malicieux, poétique, intelligent, ponctué de séquences à la virtuosité technique follement maîtrisée, ce second volet donne déjà envie de retrouver tout ce petit monde dans d’autres aventures. Brad Bird reniera-t-il sa parole une troisième fois ? On croise les doigts pour que ce soit le cas.

Avis technique

Ce n’est pas une surprise : compte tenu de la source numérique et du soin légendaire apporté au design général, on tutoie ici les sommets de la définition, de la compression, et de l’éclat chromatique. Quant à l’édition 3D, la profondeur de champ, les effets de jaillissement, la sensation de volume et les innombrables jeux sur les perspective constituent eux aussi une sorte de démo. Côté son, faute de retrouver ici le mixage Atmos exploité dans les salles équipées, la VO 7.1 DTS HD Master Audio assure au maximum en terme de directivité multicanale, qu’il s’agisse de la virée à moto d’Elastigirl, de la séquence de l’aérotrain, des tirs de laser ou encore du voyage halluciné de bébé Jack Jack dans une dimension parallèle. Bien qu’elle ne démérite pas, la VF 7.1 DD+ manque un peu de puissance et de dynamique générales : un bémol auquel Disney nous a hélas habitués.

Du côté des bonus

Comme souvent chez Pixar, c’est un véritable feu d’artifice de suppléments, répartis sur le Blu-ray du film et une autre galette dédiée qui nous tend les bras. Dès le phénoménal commentaire audio assuré par quatre animateurs (mais pas le réalisateur, un peu lassé par l’exercice), le décorticage technique et visuel du film déploie une somme d’informations qui donnent d’emblée l’impression de tout savoir sur son élaboration. Un sentiment trompeur car, hormis deux chouettes courts métrages (dont l’un est accompagné de son making-of), le reste réussit l’exploit d’apporter des éclairages additionnels. Fantastique immersion dans les coulisses d’un projet littéralement épuisant ; débat sur l’esthétique « rétro-futuriste » des décors et des accessoires ; réflexion sur les rapports familiaux ; zoom panoramique sur les différents personnages ; dix scènes inédites… Difficile de faire plus exhaustif et pédagogique.

Le mot de la fin

Un modèle de renouvellement, doublé d’une édition à placer très haut dans sa BDthèque.

Article précédentInterview : Alexis Delajot, chef produit chez B&W
Article suivantTest : Xiaomi Mi Laser Projector 150″
Le magazine les Années Laser s'adresse aux passionnés du cinéma et de l'image : 50% du contenu est consacré aux nouveautés côté matériels, et 50% sur les parutions Blu-ray et DVD. Les initiés y trouveront tests, enquêtes, actualités, reportages, interviews et dossiers. Un feu d'artifice visuel et sonore tous les mois ! La rubrique bons plans propose des conseils et des astuces sur les Blu-ray, les DVD, les films, les séries, les documentaires, la musique. Enfin, dans chaque numéro, pour vous donner des idées, Les Années Laser présente deux installations Home Cinéma chez des particuliers.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.