MoFi : des disques vinyle de qualité audiophile

0
2193
  • 236
    Partages

Le label Mobile Fidelity Sound Lab, plus connu sous l’acronyme MoFi ou encore MFSL, est spécialisé depuis 1977 dans la production de disques vinyle de qualité audiophile. Pionnière dans la production de disques audiophiles, la société américaine travaille uniquement à partir des enregistrements originaux, non remasterisés et utilise une technique de pressage unique afin d’assurer des enregistrements purs et identiques aux originaux. Considérés comme le Saint Graal du vinyle, les disques MoFi sont devenus depuis plusieurs décennies des objets indispensables pour tout audiophile en quête de perfection sonore. Voici l’histoire de MoFi et de leur technique d’élaboration unique qui a propulsé ce petit label méconnu en légende de la haute fidélité.

Les disques vinyles MoFi sont uniquement réalisés à partir des enregistrements originaux, non remasterisés.

MoFi : des vinyles uniquement produits à partir des bandes originales analogiques

Le père fondateur de MoFi, Brad Miller a commencé sa carrière en enregistrant le son de locomotives à vapeur dans les années 1950. Ce fut l’un des premiers à enregistrer des sons de l’environnement et des moteurs en stéréo. Après plus de 27 ans d’expérience et de nombreuses productions, il fonde en 1977 le label Mobile Fidelity Sound Lab, dont la marque de fabrique repose sur le disque vinyle audiophile, qui associe l’art de l’enregistrement original, avec des techniques de pointe de gravures à demi-vitesse, assurant une qualité sonore encore jamais atteinte.

L’album Highway 61 Revisited de Bob Dylan est édité en édition limitée sur deux disques 45 tours de 180 g pressés avec la technologie GAIN 2 Ultra Analog™.

Aujourd’hui, MoFi dispose d’un large catalogue de disques vinyle audiophile, allant du Rock, au Jazz, en passant par le Blues. Pour fournir un enregistrement vinyle offrant une reproduction sonore des plus fidèles, tous les disques MoFi sont uniquement produits à partir des bandes originales analogiques enregistrées par les musiciens en studio, contrairement aux copies digitales souvent utilisées pour la reproduction en masse. MoFi fait venir les bandes dans leurs labos lorsque c’est possible, ou se déplace avec tout leur matériel dans les studios d’enregistrement lorsque ça ne l’est pas. Le studio Abbey Road par exemple ne permet pas souvent de sortir les bandes.

Les disques vinyles MoFi sont uniquement produits à partir des bandes originales analogiques enregistrées par les musiciens en studio.

Une fois les bandes originales récupérées, commence alors un minutieux travail de nettoyage. Il est important de comprendre que MoFi ne remasterise à aucun moment les enregistrements, mais élimine les perturbations et les défauts que les bandes ont subi durant de longues décennies de stockage. Certaines bandes pouvant être détériorées, des copies sont alors uniquement utilisées pour les passages endommagés. Le but est de dévoiler tous les plus subtils détails présents sur l’enregistrement original, sans ajouter de détérioration, de coloration ou d’autres artefacts sonores, comme c’est le cas lors de la numérisation.

Les bandes originales, sont lues, analysées et nettoyées pour dévoiler tous les plus subtils détails présents sur l’enregistrement original.

MoFi : procédé de gravure à demi-vitesse

L’enregistrement sur la matrice du disque vinyle est ensuite effectué selon un procédé à demi-vitesse maîtrisé. Celui-ci consiste littéralement à ralentir de moitié le processus de gravure de la matrice, afin de garantir un transfert complet et plus précis des informations de la bande originale sur la laque du disque vinyle. Un disque 33 tr/min est ainsi non pas gravé à vitesse réelle, mais à 12,5 tours par minute. Ce procédé permet une meilleure dynamique, avec une bande passante plus large et assure que l’enregistrement vinyle soit identique à l’enregistrement initial. De plus, la matrice utilisée est de meilleure qualité grâce à un procédé de fabrication en une seule étape, contre habituellement trois. Cette matrice se présente sous la forme d’un disque en aluminium entièrement recouvert d’une laque par un processus spécialisé qui protège les transitoires dans le signal musical. Un burin en diamant chauffé vient ensuite graver un sillon en spirale. Une fois cette matrice gravée, le disque en laque est recouvert de métal par galvanoplastie pour créer un disque en acier pour les futurs pressages. Généralement, les labels effectuent environ 10 000 pressages avec une matrice, mais à partir des 1 000 premiers pressages, la qualité sonore commence à se dégrader. MoFi garantit ainsi une qualité sonore optimale en limitant grandement le nombre de pressages pour chaque matrice. La qualité sonore délivrée par le dernier pressage, est par conséquent strictement identique à celle du premier.

La matrice du disque vinyle est réalisée et gravée à demi-vitesse par une machine Neumann VG-66.

À cette technique de gravure à demi-vitesse sur une matrice de haute qualité, MoFi ajoute des améliorations majeures dans la composition du disque vinyle lui-même. En effet, la marque américaine travaille uniquement avec des disques vierges, contrairement à d’autres labels qui utilisent des vinyles recyclés pour réduire les coûts de fabrication. La surface de gravure est ainsi plus propre, permettant une écoute plus claire et dénuée de craquements. MoFi ajoute également d’importantes améliorations au composé vinylique, notamment en ajoutant un nouveau colorant exempt de carbone. Ce colorant assure une meilleure résistance du disque à la lumière et permet de créer des sillons plus nets, qui ne se distinguent pas de la laque d’origine.

Le composé vinylique unique des disques vinyle MoFi permet de créer des sillons plus nets, pour une écoute plus claire et dénuée de craquements.
Le composé vinylique unique des disques vinyle MoFi permet de créer des sillons plus nets, pour une écoute plus claire et dénuée de craquements.

MoFi : des produits hi-fi haute-fidélité  

La qualité sonore apportée par les disques vinyle MoFi est perceptible avec toute platine vinyle et installation hi-fi. Cependant, elle l’est d’autant plus avec des produits audiophiles qui pourront retranscrire toutes les informations gravées dans les microsillons des disques. Ainsi, pour garantir une restitution sonore optimale, MoFi produit également depuis 2016 des modèles ultra-performants de platines vinyles, de cellules phono, de préamplificateurs RIAA et d’accessoires d’entretien de platines et de disques vinyle.
Pour le moment, la marque propose deux platines vinyles : la platine MoFi StudioDeck+ et la platine MoFi UltraDeck+. Ces deux modèles haut de gamme à entraînement par courroie sont équipés d’une cellule MoFi StudioTracker pour la première et d’une cellule MoFi UltraTracker pour la seconde.

La platine vinyle MoFi UltraDeck+ est équipée d’une cellule MoFi UltraTracker afin d’assurer une lecture optimale des disques vinyle audiophile.

Pour accompagner ces platines, MoFi propose également deux pré-amplis phono : le MoFi StudioPhono et le MoFi UltraPhono. Ces deux modèles sont conçus en collaboration avec Tim de Paravicine, ingénieur en électronique et expert du monde du vinyle. Ils sont compatibles avec les cellules MM et MC et permettent de régler l’impédance, la capacitance et le gain, afin d’optimiser la pré-amplification en fonction des caractéristiques de la cellule phono. Le pré-ampli MoFi UltraPhono dispose de plus d’un excellent ampli casque pour écouter ses disques vinyle sans déranger son entourage.

Le pré-ampli MoFi UltraPhono est compatible avec les cellules MM et MC et intègre un ampli casque.

Le travail des bandes originales, la conception des disques, le procédé de gravure et le pressage ultra soigné font depuis maintenant plusieurs décennies le secret des performances sonores enregistrées dans les microsillons des disques vinyle MoFi. La marque américaine est en constante quête de perfection et travaille en collaboration avec de nombreux ingénieurs et acteurs majeurs de l’univers du vinyle comme Tim de Paravicini, Ed Meither Pass Labs, Lipinski Sound ou encore Sony Electronics afin d’offrir la meilleure restitution sonore qu’un disque vinyle n’ai jamais délivré.


  • 236
    Partages

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.