Test : VSSL A1

8
1473

Nous testons aujourd’hui l’ampli connecté VSSL A1. Joli, compact et compatible multiroom, cet ampli stéréo délivre 2 x 35 watts sous 8 ohms et 2 x 50 watts sous 4 ohms. Doté d’entrées et de sorties analogiques et numériques S/PDIF, le VSSL A1 dispose d’une sortie pour caisson de basses et embarque également un récepteur audio Bluetooth. On peut donc l’utiliser pour écouter la musique sans fil mais aussi pour diffuser le son de la TV (liaison optique). Il est par ailleurs compatible Google Cast (Chromecast built-in), AirPlay 2, DLNA et Spotify Connect via sa connectivité réseau Ethernet et WiFi.

Vendu 649 euros, cet ampli connecté VSSL A1 a tout d’un Sonos Amp killer, du moins sur le papier. Qu’en est-il sur le terrain ? 

L’ampli VSSL A1 avec en arrière-plan nos enceintes de référence : Elipson Prestige Facet 8B et Focal Chora 826.

VSSL A1 : la marque

VSSL (prononcez “vaisselle” – Vessel = navire en anglais) est une jeune marque américaine née à l’initiative de trois amis dans le but de simplifier l’écoute de la musique depuis n’importe quelle source, y compris un smartphone. Conscients des difficultés à trouver un amplificateur connecté simple et universel, ils décidèrent de créer le leur, avec le soutien de l’équipe de TruAudio, une entreprise américaine spécialisée dans la fabrication d’enceintes encastrables, d’enceintes d’extérieur et d’amplificateurs destinés à l’intégration de systèmes hi-fi et home-cinéma personnalisés. 

Celui-ci devait répondre aux critères suivants :

  • Permettre la diffusion de la musique à partir d’un smartphone très facilement.
  • Pouvoir être connecté à Internet pour la diffusion en continu à partir de tout appareil.
  • Autoriser l’auditeur à utiliser ses applications audio préférées et pas une application tierce qui lui serait imposée. Ils ont baptisé ce concept le Native Streaming.
  • Utiliser les technologies récentes et disposer de mises à jour automatiques.
  • Constituer une solution tout-en-un que même un enfant pourrait utiliser intuitivement.
  • Remplacer l’interface physique (touches de contrôle) par le contrôle depuis un smartphone et autoriser le contrôle vocal. Ils se sont, pour ce dernier point, associés à Google.

La marque VSSL s’est donc fait une spécialité de la réalisation d’amplificateurs connectés multiroom répondant à toutes ces exigences. 

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/article/vssl/VSSLA6/a6_5afeda76ad15e_1200.jpg
L’ampli VSSL A6 peut alimenter jusqu’à 6 paires d’enceintes et gérer 6 zones d’écoute distinctes.

Le premier modèle commercialisé à la fin de l’été 2017 fut le VSSL A6, un ampli multiroom capable d’alimenter jusqu’à 6 paires d’enceintes dans 6 zones différentes. Il fut rapidement suivi par le VSSL A3 (3 paires d’enceintes sur 3 zones d’écoute) puis par le VSSL A1, objet du présent test.

VSSL A1 : packaging & accessoires

L’amplificateur connecté VSSL A1 est livré dans un joli carton noir qui représente sur sa façade la barre lumineuse et la diode qu’on retrouve sur l’appareil. À l’intérieur, le VSSL A1 est maintenu en place non pas par du polystyrène mais par des cales en carton moulé rigide. Bon point pour l’environnement. 

La dotation en accessoires se limite à un câble d’alimentation, un capteur infrarouge déporté au bout d’un câble terminé par une prise mini-jack et un connecteur à vis pour les câbles enceintes. Aucune télécommande n’est fournie mais le VSSL A1 peut être contrôlé par une télécommande infrarouge tierce dont il aura appris les codes via l’application VSSL (volume +/- et mute).  

VSSL A1 : présentation

L’ampli connecté VSSL A1 peut alimenter une paire d’enceintes compactes ou une paire de petites enceintes colonne. Il est capable de diffuser les sources musicales analogiques et numériques connectées à ses entrées, les musiques partagées sur le réseau local (NAS, périphérique DLNA), mais aussi les titres lus depuis une application musicale (Deezer, Spotify, Apple Music, Youtube Music, Google Play Music, Tidal, Qobuz…) sur un smartphone ou une tablette, sans fil. 

AirPlay 2, Google Cast, DLNA

Contrairement à son concurrent direct le Sonos Amp, le VSSL A1 n’impose pas de système de liaison particulier ni d’application propriétaire pour diffuser la musique. Il est au contraire très ouvert puisqu’il est compatible à la fois avec les protocoles AirPlay 2, Google Cast, DLNA et Spotify Connect. 

La diffusion de la musique et l’exploitation des fonctions multiroom est donc possible depuis un smartphone Apple et un ordinateur MAC (Apple) via la liaison AirPlay 2 mais aussi depuis un smartphone Android ou un PC (service de streaming via le navigateur Chrome) grâce au protocole Google Cast. Il suffit de lancer son application de lecture musicale favorite (Deezer, Qobuz, Tidal) ou une application de webradios, puis de choisir le VSSL A1 comme périphérique de lecture pour qu’il diffuse instantanément la musique sans fil.

Lecture audio depuis l’application Qobuz sur l’ampli VSSL A1.

La lecture de fichiers audio stockés dans la mémoire du smartphone ou stockés sur un NAS et partagés sur le réseau local est également possible. On peut pour cela utiliser une application de lecture audio compatible UPnP/DLNA comme mconnect ou BubbleUPnP (sur smartphones et tablettes) ou bien Windows Media Player sur un ordinateur Windows.

En résumé, avec le VSSL A1 comme avec les autres amplis connectés multiroom VSSL, vous êtes libres d’utiliser l’application et le service de streaming que vous souhaitez et que vous appréciez. Vous n’êtes pas obligé de passer par une application tierce qui pourrait par ailleurs ne pas intégrer le service de musique en ligne auquel vous êtes abonné.

Ampli et/ou lecteur réseau

L’ampli stéréo connecté VSSL A1 embarque une amplification en classe D de 2 x 35 watts de puissance sous 8 ohms et 2 x 50 watts sous 4 ohms. Il est ainsi en mesure d’alimenter une paire d’enceintes compactes ou une paire d’enceintes encastrables, voire une paire d’enceintes colonne dotées de haut-parleurs de grave d’un diamètre “raisonnable”.

Le VSSL A1 peut également être utilisé comme lecteur réseau audio afin d’être connecté à un amplificateur hi-fi existant. Un commutateur sur sa face arrière permet de sélectionner le mode « Line Out Only » (sortie ligne uniquement) et de désactiver la section amplification.

Le commutateur Line Out Only permet de désactiver la section amplification du VSSL A1 qui devient alors un simple lecteur réseau audio.

Multiroom

L’ampli connecté VSSL A1 peut être utilisé comme un ampli stéréo traditionnel dans n’importe quelle pièce de la maison. Cependant, sa connectivité réseau, son module Chromecast intégré et sa compatibilité AirPlay 2 permettent de l’intégrer facilement à un système audio multiroom VSSL existant, ainsi qu’à plusieurs enceintes compatibles Chromecast ou AirPlay 2. 

Il est ainsi possible d’écouter des musiques distinctes dans plusieurs zones différentes en même temps dès lors que le domicile est équipé de plusieurs amplis VSSL A1 ou bien d’un ampli VSSL A1 et d’une ou plusieurs enceintes compatibles AirPlay 2 ou dotées de la technologie Chromecast built-in

La procédure d’enregistrement du VSSL A1 dans l’application Google Home ne prend que quelques instants.

Attention ! Avant de pouvoir utiliser l’ampli VSSL A1 dans une installation multiroom Google Chromecast, il faut le paramétrer dans l’application Google Home depuis un smartphone iOS ou Android. Lorsque c’est fait, il est alors possible de demander vocalement à Google Assistant de lancer la lecture de son service de musique en ligne préféré, pour peu qu’on possède une enceinte avec assistant vocal intégré

Si vous possédez une enceinte Google Home Mini ou toute autre enceinte dotée de l’assistant vocal Google, vous pouvez contrôler vocalement l’ampli VSSL A1.

Application VSSL

L’application VSSL est téléchargeable gratuitement sur les smartphones iOS et Android. Celle-ci offre de nombreuses fonctions, comme la gestion multiroom avec le contrôle du   volume du ou des amplis VSSL connectés au réseau local. Elle permet également de régler pour chaque ampli VSSL connecté le niveau du volume par défaut à l’allumage et le niveau de volume sonore maximal. Un égaliseur graphique est également présent autorisant un ajustement assez fin jusqu’à plus ou moins 10 dB. La version simplifiée permet d’ajuster le niveau des aigus, du médium et du grave (sans précision sur les fréquences impactées), la version avancée (Advanced EQ) permet pour sa part d’ajuster le niveau sur sept plages de fréquences (60 Hz, 200 Hz, 500 Hz, 1 kHz, 4 kHz, 8 kHz et 15 kHz).

L’application VSSL donne accès à de multiples réglages audio et permet de gérer les différentes zones d’écoute.

Pieds amovibles, fixation murale, report infrarouge

Bien que l’ampli connecté VSSL A1 soit compact et plutôt élégant, l’utilisateur peut choisir de l’intégrer s’il le souhaite dans un rack de montage dans lequel il prendra un demi emplacement (on peut donc en monter deux côte à côte). On prendra soin auparavant de retirer ses pieds antivibratoires amovibles qui sont simplement aimantés. 

L’ampli VSSL A1 est doté de quatre pieds coniques aimantés, très facile à retirer pour une fixation murale, par exemple.

La face inférieure de l’ampli VSSL A1 présente par ailleurs deux encoches en forme de croix permettant de le fixer facilement au mur. 

Les deux encoches en forme de croix sous le VSSL A1 permettent de le monter facilement au mur.

Enfin, pour simplifier son utilisation au quotidien, il est possible de contrôler le volume sonore de l’ampli VSSL A1 au moyen de n’importe quelle télécommande infrarouge. Il suffit pour cela de connecter le capteur infrarouge livré avec l’ampli sur la prise dédiée (baptisée IR Remote), puis d’apprendre à l’ampli à détecter les commandes via l’application VSSL.

Mise en marche/veille

Dépourvu de bouton marche/arrêt, l’ampli VSSL A1 se met automatiquement en veille s’il ne reçoit plus aucun signal pendant 10 minutes. Mais il ne dort que d’un oeil ! Il reste en effet disponible et peut être sorti de veille par tout utilisateur qui le sélectionne comme périphérique de lecture audio depuis son smartphone, sa tablette ou son ordinateur via le réseau local.

Spécifications clés

Fonctionnalités

  • Amplificateur stéréo connecté
  • Nombre de zones gérées : 1
  • Nombre de canaux : 2
  • Fréquence de coupure du caisson de basses ajustable (de 50 à 200 Hz)
  • Égaliseur 7 bandes ajustable

Amplification

  • Type : classe D
  • 2 x 35 watts RMS @ 8 ohms
  • 2 x 50 watts RMS @ 4 ohms

Connectivité sans fil

  • WiFi 2,4 & 5 Ghz (double antenne intégrée)
  • AirPlay 2
  • Chromecast built-in
  • Spotify Connect
  • Bluetooth

Connectique

  • 1 x entrée Ethernet (RJ45)
  • 1 x sortie Ethernet (RJ45)
  • 1 x entrée Ligne RCA stéréo
  • 1 x sortie Ligne RCA stéréo
  • 1 x entrée numérique optique
  • 1 x sortie numérique optique
  • 1 x entrée numérique coaxiale
  • 1 x sortie numérique coaxiale
  • 1 x sortie caisson de basses (RCA Mono)
  • 1 x connecteur pour capteur IR

Généralités

  • Dimensions avec pieds (LxHxP) : 18,9 x 4,3 x 22 cm
  • Dimensions sans pieds (LxHxP) : 18,9 x 5,1 x 22 cm
  • Poids : 1,59 kg

VSSL A1 : mise en oeuvre

Pour ce test du VSSL A1, nous avons relié l’ampli aux enceintes compactes Elipson Prestige Facet 8B, posées sur des pieds NorStone Stylum 2, ainsi qu’à la paire d’enceintes colonne Focal Chora 826. Nous avons pour cela utilisé le câble pour enceintes NorStone W250

Le VSSL A1 est livré avec un connecteur propriétaire pour câbles d’enceintes. Les borniers à vis acceptent le câble jusqu’à 2,5 mm² de section.

Nous avons connecté la sortie audio numérique optique de notre TV OLED LG à l’entrée audio numérique correspondante de l’ampli afin de pouvoir le tester sur les bandes son de films et séries. Nous avons bien entendu pris soin auparavant de régler la sortie audio numérique de la TV sur PCM.

Vue arrière du VSSL A1 connecté aux enceintes, au téléviseur et au réseau local.

L’ampli VSSL A1 était relié par câble réseau au satellite de notre pack Netgear Orbi RBK50 pour accéder au réseau local et à Internet. Nous avons ainsi pu diffuser la musique stockée sur un ordinateur connecté au réseau local (FLAC HD), mais aussi nos playlists de test depuis Deezer et Qobuz via un smartphone Android.

Enfin, nous avons également intégré l’ampli VSSL A1 à notre environnement Google Home afin de pouvoir lancer la musique via une commande vocale (“OK Google, lance mon flow Deezer…”) avec une enceinte Google Home Mini.

VSSL A1 : impressions d’écoute

Lors de chacune de nos écoutes musicales, que ce soit depuis Deezer (abonnement Deezer Famille, MP3 320 kbps) ou via Qobuz (abonnement Hi-Fi Sublime+, streaming en 24/96), l’ampli VSSL A1 a su faire preuve de douceur et de précision du grave à l’aigu, mais aussi de dynamisme, avec un parfait équilibre des registres.

Sur les bandes son des films et vidéo, que ce soit sur Youtube ou sur Netflix, l’écoute révèle de belles qualités dynamiques ainsi qu’une bonne latéralisation des effets stéréo. Nous aurions aimé que les voix soient un peu plus focalisées au centre de la scène, mais malgré cela, le VSSL A1 associé à une paire d’enceintes compactes et un caisson de basses constitue une solution très efficace pour dynamiser le son d’un téléviseur.

Avec le VSSL A1 à la manœuvre, les scènes d’explosion sur The Dark Knight sont réalistes.

VSSL A1 + Elipson Prestige Facet 8B

L’enceinte compacte Elipson Prestige Facet 8B est une deux voies bass-reflex. Elle possède un haut-parleur médium-grave de 17 cm de diamètre avec ogive centrale, accompagné d’un tweeter à dôme souple de 25 mm de diamètre. Cette enceinte couvre une plage de fréquences comprise entre 47 Hz et 25 kHz, affiche une sensibilité de 91 dB, une impédance de 6 ohms et une puissance admissible de 85 W RMS.

Les spécifications techniques de l’enceinte Elipson Prestige Facet 8B s’accordent donc idéalement avec celles de l’ampli VSSL A1, compatible avec les enceintes dont l’impédance est comprise entre 4 et 8 ohms et délivrant au maximum 50 watts par canal sous 4 ohms.

Alimentées par l’amplification en classe D du VSSL A1, les enceintes Elipson nous ont offert de belles émotions musicales. Malgré une puissance « modeste », cet ampli stéréo a su tirer parti du haut-parleur de 17 cm de diamètre et produire un grave ample et généreux. Jamais envahissant, il confère du relief à l’écoute sans masquer les voix qui sont réalistes et bien incarnées. 

Les enceintes compactes Elipson Prestige Facet 8B se marient parfaitement avec l’ampli VSSL A1. L’écoute est équilibrée et dynamique. 

La scène sonore profite de la clarté et de la douceur des hautes fréquences produites par le tweeter à dôme tissu de l’enceinte. La spatialisation n’est pas en reste, avec une stéréo ample et bien marquée, ainsi qu’une réelle profondeur de la scène sonore. 

Que ce soit sur Deezer ou Qobuz, ou bien à l’écoute de fichiers audio partagés sur le réseau local, le rendu sonore est très satisfaisant, avec un bel équilibre des différents registres, de la matière, des détails et une belle énergie.

VSSL A1 + Focal Chora 826

L’enceinte colonne Focal Chora 826 coiffe la gamme d’enceintes haute-fidélité Chora de Focal, entièrement conçues et réalisées en France dans les ateliers du fabricant stéphanois. Cette enceinte colonne 3 voies à charge bass-reflex est dotée de 4 haut-parleurs : un tweeter TNF de 25 mm de diamètre à dôme inversé en alliage d’aluminium et de magnésium (Al/Mg), associé à deux haut-parleurs de grave et un haut-parleur médium de 16,5 cm de diamètre. 

Les 2 x 35 watts du VSSL A1 sont un peu justes pour que les enceintes Focal Chora 826 puissent s’exprimer pleinement.

Focal recommande une puissance d’amplification de 40 à 250 watts pour alimenter sereinement ces enceintes qui présentent une impédance nominale de 8 ohms pour une sensibilité de 91 dB. Les 2 x 35 watts (8 ohms) de l’ampli VSSL A1 sont donc un peu courts sur le papier, ce qui se confirme sur le terrain dès lors qu’on veut obtenir un niveau sonore important. L’écoute à volume modéré dans notre pièce d’environ 20 m² s’est révélée satisfaisante, avec une bonne articulation des différents registres et une excellente spatialisation de la scène sonore. Il nous a fallu cependant pousser le volume de l’ampli à près de 80 % pour obtenir un niveau sonore permettant de réellement profiter des qualités dynamiques des enceintes Focal, notamment dans le grave, que ce soit sur de la musique ou sur les scènes d’action des films The Dark Knight ou Avengers End Game.

On associera donc l’ampli VSSL A1 prioritairement à des enceintes compactes ou des enceintes encastrables, accompagnées si besoin d’un caisson de basses, plutôt qu’avec des enceintes colonne. À moins de s’orienter vers des modèles d’une impédance inférieure à 8 ohms et dotés de haut-parleurs d’un diamètre maximum de 13 cm, comme les enceintes Highland Audio Aingel 3205, par exemple.

VSSL A1 comparé à…

Sonos Amp : cet autre ampli américain nous avait séduit par ses qualités dynamiques et sa puissance de 2 x 125 watts, idéale pour alimenter enceintes compactes et enceintes colonne, même équipées de haut-parleurs de grand diamètre. Aussi à l’aise sur la musique que sur les bandes-son des films pour lesquelles il est optimisé via sa liaison HDMI ARC, il délivre une très large scène sonore et peut même être associé sans fil à des enceintes multiroom de la marque chargées alors de reproduire les canaux surround. Sa capacité à centrer très efficacement les voix sur les films est par ailleurs un de ses nombreux atouts.

Le Sonos Amp nécessite cependant de prêter attention au choix des enceintes qui lui sont associées, pour ne pas trop accentuer les aigus et le haut médium qu’il a tendance à mettre un peu en avant. Ce qui est un avantage sur les films (meilleure clarté des dialogues) peut en effet être préjudiciable à l’équilibre global en écoute musicale. Côté design et fonctionnalités, on avait apprécié sa compacité, son style sobre et l’intégration de quasiment tous les services de musique en ligne au coeur de son application sur iOS et Android.

Si le VSSL A1 joue la même carte que le Sonos côté design, il s’en distingue par son ouverture à la technologie Google Cast en plus de l’AirPlay 2 pour la mise en place d’un système audio multiroom et la lecture audio. On a ainsi le choix de l’associer à des dizaines d’enceintes connectées, d’amplificateurs et de chaînes compactes compatibles avec ces protocoles, sans être prisonnier d’une marque en particulier. La lecture de la musique peut par ailleurs s’effectuer depuis l’application native du service de streaming auquel on est abonné, sans qu’il soit nécessaire de changer ses habitudes. 

Côté amplification, le VSSL A1 souffre un peu de la comparaison avec le Sonos, sa puissance plus modeste invitant à lui associer plutôt des enceintes compactes. Un peu moins large qu’avec le Sonos, la scène sonore jouit cependant d’une spatialisation stéréo très appréciable et somme toute, peut-être un peu plus naturelle. Le VSSL A1 présente par ailleurs un meilleur équilibre des différents registres que le Sonos, se montrant ainsi moins sensible en ce qui concerne l’association avec tel ou tel type d’enceinte. Enfin, la connectique plus étendue de l’ampli VSSL A1 permet de lui associer plusieurs sources audio analogiques et numériques, alors que le Sonos Amp doit se contenter d’une prise HDMI ARC et d’une unique entrée audio analogique RCA. 

Globalement, le VSSL A1 nous a semblé meilleur en écoute musicale que le Sonos, mais ce dernier le surpasse sur les bandes son des films, mieux spatialisées.

Marantz M-CR612 : doté lui aussi d’entrées analogiques et numériques, le Marantz y ajoute un lecteur CD qui, bien que considéré comme anecdotique par certains, ravira ceux qui possèdent encore une collection de CD audio. Doté de deux paires de borniers pour enceintes, le Marantz peut délivrer 4 x 30 watts pour alimenter deux paires d’enceintes ou 2 x 60 watts de puissance en mode ponté pour alimenter une seule paire d’enceintes. Plus puissant que le VSSL, il est ainsi en mesure d’alimenter des enceintes colonne avec à la clé un volume sonore assez conséquent. 

La connectivité est comparable sur ces deux amplis, avec de part et d’autre le Bluetooth, l’AirPlay 2 et le DLNA. Le Marantz fait cependant l’impasse sur le module Chromecast intégré (technologie Google Cast) au profit de la technologie multiroom Heos maison, partagée avec les amplis et enceintes connectées du groupe Denon/Marantz. Cela implique donc de passer par l’application Heos pour la lecture des services de streaming compatibles, dont la liste est cependant limitée (Spotify, Tidal, Deezer, Amazon Prime Music et les radios internet). Impossible par exemple de profiter de Qobuz en haute résolution avec le Marantz puisqu’il faut alors passer par le Bluetooth.

Le VSSL A1 offre donc une solution plus polyvalente puisqu’il permet de profiter de tous les services de musique en ligne et qu’il demeure possible de lui connecter un lecteur CD si nécessaire, en exploitant l’une de ses entrées audio.

VSSL A1 : conclusion

Avec l’ampli connecté VSSL A1, le fabricant américain réussit à simplifier grandement la diffusion des musiques à domicile sans enfermer l’utilisateur dans un écosystème particulier.

En exploitant deux des technologies multiroom les plus populaires du marché que sont AirPlay 2 et Google Cast, il offre la possibilité aux auditeurs de continuer à utiliser les applications des services musicaux qu’ils affectionnent et maîtrisent, sans faire l’impasse sur aucun d’entre-eux.

Ce parti pris de favoriser la diffusion sans fil depuis les applications natives (Native Streaming) permet de profiter facilement de l’ampli connecté VSSL A1 sans passer des heures à se familiariser avec une application nouvelle ni avoir à se débattre avec un manuel utilisateur approximatif.

Concernant le multiroom, la double compatibilité AirPlay 2 et Google Cast (Chromecast built-in) du VSSL A1 s’ajoute à la compatibilité avec les autres amplis VSSL. L’utilisateur a donc toute latitude pour se constituer un système audio multiroom domestique sans être prisonnier d’une marque ou d’une technologie en particulier. Du moins pour le choix initial, puisque les technologies AirPlay 2 et Chromecast ne sont pas interopérables. On ne pourra donc pas mixer des enceintes avec Chromecast intégré et des enceintes compatibles AirPlay 2 dans un système multiroom exploitant l’ampli VSSL A1.

Sur le terrain, la simplicité d’utilisation est au rendez-vous, ainsi que les qualités musicales. On pourra reprocher à l’amplification du VSSL A1 son manque relatif de puissance qui le cantonne à alimenter principalement des enceintes compactes ou des enceintes encastrables. Mais à défaut d’être très puissant, cet ampli stéréo est musical et fait preuve d’un bel équilibre tonal. Énergique et précis, il sait également déployer une image stéréo très satisfaisante.

Nous avons aimé

  • La simplicité d’utilisation
  • La connectique étendue
  • La double compatibilité AirPlay 2 et Google Cast
  • Le son dynamique, équilibré et bien spatialisé

Nous aurions aimé

  • Une amplification plus puissante
  • Un mode surround pour les films

8 COMMENTAIRES

  1. Ce genre d’amplis c’est l’avenir. La demande ne fait que croître pour les fonctionnalités connectées et l’utilisation à l’aide d’une tablette ou d’un smartphone. Il faut dire qu’une fois qu’on y a goûté, difficile de revenir en arrière…^^

  2. Bonjour, je suis totalement novice en hifi et je pense prochainement acheter des enceintes elipson 8B, justement parce qu’elles sont de bonnes qualités et bluetooth. Pourquoi acheter en supplément cet amplis alors qu’il est normalement intégré dans ces enceintes ? Désolé si la question paraît totalement idiote mais c’est justement l’avantage que je trouvais a ces enceintes… Ampli intégré, bluetooth…
    Merci de votre retour.

    • Bonjour Seb,
      Ce sont les enceintes Elipson Prestige Facet 6B BT qui possèdent un ampli intégré et un récepteur Bluetooth. Les enceintes Elipson Prestige Facet 8B nécessitent pour leur part un amplificateur pour fonctionner. De plus, elles disposent d’un haut-parleur de grave plus large (17 cm de diamètre contre 14 cm pour les PF 6B BT), ce qui leur permet de descendre plus efficacement dans les basses fréquences.
      Deux solutions s’offrent donc à vous :
      1/ Les enceintes Elipson Prestige Facet 6B BT seules, moins encombrantes puisqu’il s’agit d’un système tout-en-un.
      2/ Les enceintes Elipson Prestige Facet 8B + un ampli connecté comme le VSSL A1.

  3. Bonjour. Bravo pour ce test d’un produit qui s’avère très intéressant. Vous le comparez au Marantz MCR612 en terme d’équipements et de possibilités… mais non en terme de restitution musicale. C’est dommage car ces deux appareils sont sur le même segment prix ..

    • Bonjour Dominique,
      Le son nous a semblé plus dynamique avec le Marantz qui dispose de quelques watts supplémentaires bienvenus, notamment pour doper le grave. Le son du Marantz est également un petit peu plus doux en haut du spectre.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.