Interview : Pierre-Yves Huet, responsable production chez Cabasse

0
933

AwoX, Made in France, SAV et souvenirs : une présentation de Cabasse par Pierre-Yves HUET.

SV : Quel est votre rôle au sein de la société Cabasse ?

PYH : Je suis responsable production de la société Cabasse, à la fois sur le site SI de Plouzané et également pour la responsabilité de la production en Asie.

SV : Comment sont composées les équipes de Cabasse à Brest ?

PYH : Sur Brest il y a plusieurs services : il y a à la fois le service R&D (Recherche et Développement, ndlr.) composé principalement d’ingénieurs ; l’équipe de production, dont je suis le responsable, composée d’ouvriers qualifiés, de techniciens. On a également le service après-vente avec des techniciens en électronique et le service commercial.

SV : Et dans le reste de la France ?

PYH : En France il y a également les équipes d’AwoX. Cabasse fait partie du groupe AwoX depuis 2014. On a une vraie synergie avec la société AwoX. Entre AwoX et Cabasse il y a une collaboration notamment sur le développement des logiciels, des firmwares qui sont installés dans les produits pour le traitement du signal audio customisé par les ingénieurs Cabasse en acoustique, implémenté de façon logiciel dans les produits. Chez AwoX ils travaillent également sur le développement de tout ce qui est applicatif, à la fois sur iPhone et sur Android. Voilà pour ce qui est des équipes Cabasse en dehors de Plouzané. Ensuite on a également une succursale à Singapour sur le territoire asiatique qui eux sont directement sur le terrain au quotidien avec nos partenaires asiatiques en général. Ils sont des natifs de là-bas, salariés du groupe AwoX et nous sommes en relation quotidiennement avec cette équipe de Singapour et eux sont sur le terrain quotidiennement en Asie dans les différents pays avec lesquels on travaille.

SV : Le Made in France c’est important aujourd’hui ?

PYH : Le Made in France c’est les enceintes qui sont réalisées ici dans nos locaux de Plouzané. Ce sont des enceintes très haut de gamme, c’est l’exception, le savoir-faire de Cabasse : la réalisation des haut-parleurs coaxiaux avec des enceintes qui commencent à environ 2500€ la paire jusqu’au très haut de gamme, l’enceinte emblématique la Sphère à 185 000 € la paire d’enceintes. La gamme commence chez nous avec les enceintes IO, IO2 sur pied, c’est l’entrée de gamme du Made in France Cabasse. Ensuite on a des enceintes un peu plus traditionnelles type bibliothèque, donc la Murano, et sa grande soeur (colonne, ndlr.) la Murano Alto, et puis dans la gamme Artis, la Riga et la Baltic qui est équipée avec le haut-parleur tri-coaxial aramide, également utilisé pour notre système la Sphère.

Les enceintes Cabasse IO2 sur pied, un modèle d’élégance.

SV : Que signifie service après-vente pour Cabasse ?

PYH : Le service après-vente c’est avant tout l’écoute du client. On a des demandes quotidiennes par l’intermédiaire de notre réseau de revendeurs partout en France mais aussi dans le monde entier, des demandes diverses et variées. Chaque trait de client est traité de la même façon chez nous, que ce soit pour réparer une enceinte qui va avoir 30, 40, 50 ans parfois, ou un client sur un système électronique récent qui peut avoir un produit défectueux, ça arrive. On est en mesure de répondre à ces clients, de réparer, que ce soient des haut-parleurs que l’on refait à neuf comme à l’origine, de produits anciens, de produits récents. On est structuré pour pouvoir répondre à toutes ces demandes. Alors on a les demandes qui viennent par l’intermédiaire de nos revendeurs, mais on a également les demandes qui viennent par l’intermédiaire de notre site Internet via le service consommateurs. Ces demandes sont traitées de la même façon et toujours avec le souhait de répondre aux questions, aux problématiques des clients, toujours pour le plaisir de leurs oreilles.

SV : Quels modèles réparez-vous le plus souvent sur ce site ?

PYH : Il faut savoir que les haut-parleurs ont une durée de vie en fonction de leur utilisation, de la façon dont ils sont conditionnés, stockés parfois. Les colles utilisées dans l’assemblage des haut-parleurs se désagrègent avec le temps, l’humidité, les UV. Et donc c’est vrai qu’à cette époque je dirais qu’on reçoit beaucoup d’enceintes des années 70 / 80, certaines équipées avec des haut-parleurs des 30BZ18, des 30M20, des 21M18 un peu plus récents. Ce sont des haut-parleurs que l’on refait très régulièrement, comme à l’origine avec, dans la plupart du temps, les mêmes matériaux, les mêmes procédés de fabrication. Les colles ont parfois un peu évolué pour des raisons de réglementations donc on a parfois aussi des durées de vie un peu rallongées, mais toujours dans le souci de respecter les caractéristiques techniques d’origine de l’enceinte. Voilà ce que l’on est en mesure de faire aujourd’hui. On dispose toujours des outillages pour refaire à neuf ces enceintes et ces haut-parleurs principalement.

SV : Pouvez-vous nous décrire votre système audio personnel ?

PYH : Alors à la maison je profite un peu de toute la connectivité dont on dispose chez Cabasse. J’ai la chance d’avoir plusieurs systèmes audio à la maison, dans la cuisine, dans le salon bien évidemment, même dans ma salle de bains. Tous ces systèmes sont interconnectés et même dans le garage. Dans le salon j’ai un système IO + Santorin 30-200. Dans ma salle de bains j’ai un système Stream 3, voilà, moi j’aime prendre ma douche en musique et même sentir le bac de douche vibrer (rires).

Le caisson de basse Cabasse Santorin 30-200.

SV : Quel est votre plus beau souvenir musical ?

PYH : À mon arrivée chez Cabasse il y a quelques années j’ai eu de la chance, on avait la Sphère en écoute dans notre auditorium. L’écoute du morceau ‘Hey Now’ de London Grammar est vraiment une expérience physique, sensorielle, au-delà de l’expérience sonore avec ce grave très profond qui vient vous coller un peu au siège, cette voix puissante. C’est vraiment un morceau qui m’a marqué et encore plus avec la Sphère, ces sensations qu’on peut retrouver aussi avec des systèmes type Baltic 4, Santorin 38, un peu avec The Pearl également en stéréo. Voilà, c’est une expérience qui m’a bien marqué.

La Sphère : un chef d’œuvre acoustique sans compromis.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.