Test : B&W PX7

0
1465
  • 3
    Partages

Le casque B&W PX7 coiffe la gamme de casques sans fil Bluetooth avec réduction active du bruit du fabricant britannique. Vendu 389 euros, ce modèle circumaural fermé bénéficie d’une belle finition qui marie cuir, tissu et fibre de carbone. Compatible aptX HD, le casque Bowers & Wilkins PX7 embarque des transducteurs inédits de grand diamètre. Optimisés par les ingénieurs acousticiens de la marque pour couvrir une large plage de fréquences, ils promettent un son dynamique et équilibré, même dans un environnement bruyant. Nous les avons chaussés pendant quelques jours pour nous faire une idée. 

Le casque B&W PX7 adopte un style sobre et élégant mêlant cuir, tissu et fibre de carbone.

B&W PX7 : la marque

B&W est une prestigieuse marque de hi-fi anglaise née en 1966 à l’initiative de John Bowers et Roy Wilkins. Longtemps spécialisée dans la fabrication d’enceintes acoustiques, Bowers & Wilkins est notamment connue pour sa prestigieuse gamme d’enceintes Nautilus dévoilée au début des années 90. 

Dévoilée en 1993, l’enceinte B&W Nautilus révolutionne les règles établies en matière de conception d’enceintes.

Parallèlement à ces modèles prestigieux qui redéfinissent le concept même d’enceinte acoustique, le fabricant britannique démocratise l’accès à la haute-fidélité de qualité avec les enceintes B&W 600 Série. Toujours au catalogue du fabricant après plusieurs évolutions majeures, les enceintes de la gamme B&W 600 Series de dernière génération adoptent un tweeter à double dôme et charge Nautilus ainsi que des haut-parleurs à membrane Continuum ou FST. Ces enceintes délivrent un son précis et équilibré, avec une large scène sonore.

Parmi les produits mythiques développés par Bowers & Wilkins figure également en bonne place le caisson de basses B&W PV1, présenté en 2004 et récompensé notamment du label 5 étoiles par le magazine What Hi-Fi?. Cet étonnant caisson sphérique doté de 2 HP de 20 cm montés dos à dos embarquait une amplification ICEpower de 500 watts et descendait jusqu’à 21 Hz. 

Le caisson de basses B&W PV1 a fait sensation lors de sa sortie en 2004. Il accompagne idéalement les enceintes compactes M1 au sein du pack d’enceintes home-cinéma B&W MT30.

Son héritier le B&W PV1D reste encore aujourd’hui une référence sur le marché des caissons de basses. Capable d’impacts physiques redoutables, il fut sacré caisson de basses de l’année 2012-2013 par les EISA Awards. On le retrouve notamment dans le pack d’enceintes home-cinéma compactes B&W MT60-D, associé aux enceintes B&W M1 MKII.

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/dynamic/Packs_d_enceintes/composes/BWM1MKII51PV1DBC/B-W-MT60-D-Blanc_3QG_1200.jpg
Le pack d’enceintes home-cinéma compactes B&W MT60-D comprend le caisson de basses B&W PV1-D et 5 enceintes satellites B&W M1 MKII.

Dans le courant des années 2000, Bowers & Wilkins prend également le tournant du numérique et s’illustre avec une magnifique enceinte pour iPod : le Zeppelin, dévoilé en 2007. Une version compatible WiFi, AirPlay et Bluetooth suivra quelques années après. Baptisée B&W Zeppelin Wireless, elle est restée de nombreuses années une référence incontournable, tant en terme de design que de musicalité. 

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/dynamic/Enceintes/articles/B_W/BWZEPPELINWIRBC/B-W-Zeppelin-Wireless-Blanc_L3_1200.jpg
Compatible AirPlay, Bluetooth aptX et Spotify Connect, l’enceinte sans fil B&W Zeppelin Wireless est une véritable réussite esthétique et acoustique.

En 2010, la marque anglaise continue à investir massivement dans la recherche et le développement dans le domaine des enceintes acoustiques. Un tweeter à dôme en diamant équipe ainsi toutes les enceintes de la prestigieuse Série 800 Diamond de sixième génération. 

En 2010, les enceintes de la gamme Série 800 Diamond héritent du tweeter en diamant inauguré en 2006 sur l’enceinte Signature Diamond commémorant le quarantième anniversaire de la marque. 

B&W investit également un nouveau territoire audiophile avec son premier casque audio, le B&W P5. Élu casque européen de l’année 2011-2012 par l’EISA, ce modèle fermé au design révolutionnaire offre un son bien défini avec des basses puissantes et permet de passer des appels téléphoniques avec un iPhone.

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/dynamic/Casques/articles/B_W/BWP5/B-W-P5_L1_1200.jpg
En plus de bénéficier de matériaux nobles et d’un design luxueux, le casque B&W P5 est confortable, isole efficacement des bruits ambiants et délivre un son riche, dynamique et profond. 

Fort de ce succès, Bowers & Wilkins le décline en 2015 en version sans fil Bluetooth. Le B&W P5 Wireless, qui propose un couplage supra-aural, est suivi en 2016 d’une version à couplage circumaural, le B&W P7 Wireless, et du casque filaire B&W P9 Signature célébrant le cinquantenaire de la marque. 

Célébrant le cinquantenaire de la marque britannique, le casque B&W P9 Signature adopte un arceau en aluminium massif et des coussinets gainés de cuir italien Saffiano, un cuir de très grande qualité utilisé notamment dans la maroquinerie de luxe.

En 2017, le fabricant signe une nouvelle avancée en matière de design, de technologies numérique et d’ingénierie acoustique avec le casque sans fil B&W PX. Compatible aptX HD et dotés d’un système de réduction active du bruit, il est suivi en 2019 des casques B&W PX5 et B&W PX7 qui inaugurent un système de réduction active du bruit adaptatif. 

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/dynamic/Casques_et_ecouteurs/articles/B_W/BWPXSOFTGW/B-W-PX-Soft-Gold-Wireless_A1_1200.jpg
Le casque B&W PX Wireless est le premier casque sans fil Bluetooth du fabricant britannique doté d’un système de réduction active du bruit.

Une application de contrôle baptisée B&W Headphones permet par ailleurs de paramétrer la réduction de bruit ainsi que le mode Ambiant de ces casques. Ce dernier permet à l’utilisateur d’entendre les bruits environnants sans avoir à retirer le casque.

Aujourd’hui le fabricant britannique Bowers & Wilkins propose toujours plusieurs gammes d’enceintes à son catalogue dont les enceintes Bowers&Wilkins 600 Series et les enceintes B&W 700 Series ainsi que les enceintes cinéma satellites Bowers & Wilkins Mini Theatre. Il s’illustre également sur le terrain des enceintes connectées avec la gamme B&W Formation et propose aussi de nombreux caissons de basses à son catalogue.

B&W PX7 : packaging & accessoires

Le casque B&W PX7 est livré dans un coffret cartonné blanc. À l’intérieur, le casque est protégé dans un étui de rangement semi-rigide recouvert d’un élégant tissu gris. Il est accompagné d’un câble de charge USB-A vers USB-C et d’un câble audio mini-jack vers mini-jack. Ce dernier permet de continuer d’écouter sa musique avec un périphérique dénué de connectivité Bluetooth ainsi que dans les environnements où les ondes radios sont contrôlées ou interdites (hôpitaux, avions). L’insertion du câble dans l’oreillette droite désactive immédiatement le Bluetooth.

Le casque B&W PX7 est livré avec un étui de rangement, un câble audio mini-jack et un câble de recharge USB.

B&W PX7 : présentation

Le B&W PX7 est un casque sans fil Bluetooth compatible aptX HD. Successeur du B&W PX Wireless, il s’en démarque notamment par son nouveau système de réduction de bruit adaptatif. Il inaugure également un nouvel arceau et des bras en fibre de carbone ainsi que de plus larges transducteurs. 

Lors du premier démarrage de l’application B&W Headphones, disponible sur iOS et Android, une présentation visuelle des différentes fonctions du casque B&W PX7 est proposée.

Esthétique et confort

Le casque B&W PX7 est un très bel objet. Dès le déballage, on est séduit par la qualité de fabrication et le soin apporté aux finitions. La housse de rangement semi-rigide dans laquelle il est livré donne le ton. Joliment dessinée, elle est habillée d’un élégant tissu et close par une robuste fermeture à glissière qui coulisse sans aucun accroc. 

La housse de rangement du casque B&W PX7 bénéficie d’une très belle qualité de fabrication.

Une fois ouverte, on découvre le casque dont l’habillage de cuir et de tissu conjugue sobriété et raffinement, bien loin de certains casques au design plus tape-à-l’œil.

Le casque B&W PX7 est bien protégé dans sa housse qui accueille également le câble de charge USB et le câble audio mini-jack.

La conception du casque B&W PX7 répond à des critères d’exigences élevés et fait appel notamment à de la fibre de carbone composite pour les deux bras qui accueillent les oreillettes. Ils coulissent dans un arceau en métal gainé de cuir sur sa face interne et de tissu sur sa face externe, tout comme les oreillettes. 

Le fabricant britannique a utilisé de la fibre de carbone composite pour réaliser les deux bras supportant les oreillettes du casque Bluetooth B&W PX7.

L’ensemble respire la solidité sans que le poids s’en ressente exagérément. Avec 310 grammes sur la balance, le B&W PX7 est plus lourd que ses principaux concurrents comme le Sony WH-1000XM3 (255 grammes), le Bose Noise Cancelling Headphones 700 (250 grammes) ou encore le Technics F70 (295 grammes), ce dernier étant pourtant esthétiquement plus massif. 

Une fois chaussé, le casque B&W PX7 se révèle très confortable. Le poids est très bien réparti sur toute la surface du bandeau, ne générant aucune gêne sur le crâne. Les coussinets des oreillettes sont moelleux et la pression exercée autour des oreilles est justement dosée pour maintenir le casque en place sans serrer la tête. Même avec des lunettes, l’utilisation de ce casque reste agréable. Nous n’avons par ailleurs pas souffert d’une chaleur excessive sur les oreilles, même après des sessions d’écoute de plusieurs heures. C’est un point capital dans le choix d’un casque : qu’il reste confortable pendant plusieurs heures d’utilisation.

Bluetooth avec aptX HD

Le contrôleur Bluetooth qui équipe le casque B&W PX7 est un modèle 5.0. Il est compatible avec le codec standard SBC, assurant une compatibilité totale avec tous les périphériques audio, smartphones, tablettes, baladeurs audiophiles et ordinateurs intégrant un émetteur Bluetooth.

Le casque Bluetooth Bowers & Wilkins PX7 prend aussi en charge le codec aptX HD avec toute source compatible. Ce codec offre une très grande qualité de transmission et permet de profiter d’une liaison sans fil haute fidélité jusqu’à 24 bits. 

Le bouton le plus à gauche de l’oreillette permet d’allumer le casque B&W PX7 et de lancer l’appairage Bluetooth. À droite, la diode reste allumée en blanc lorsque le casque est appairé.

La qualité de la transmission Bluetooth du casque B&W PX7 est par ailleurs excellente. Si la portée théorique annoncée est d’environ une dizaine de mètres, dans la pratique, nous avons pu constater qu’elle s’étendait bien au delà et surtout qu’elle restait stable, même à travers plusieurs cloisons. En laissant le smartphone dans le salon, nous avons ainsi pu écouter de la musique sans interruption d’un bout à l’autre de la maison. Nous avons même pu faire le tour de notre jardin d’environ 500 mètres carrés sans constater de perte de réception jusqu’à environ 15 mètres de distance du smartphone resté à l’intérieur. 

Autonomie 30 heures

C’est l’autre grand point fort de ce casque B&W PX7. Sa batterie rechargeable offre une très grande autonomie, même en activant la réduction de bruit. De quoi tenir une semaine au bureau à raison de 6 heures quotidienne au moins ou d’envisager un vol long courrier sans crainte de finir le voyage sans musique. 

De plus, la fonction de charge rapide du B&W PX7 permet de récupérer jusqu’à 5 heures d’autonomie en seulement 15 minutes de charge. 

La recharge de la batterie du casque B&W PX7 s’effectue avec un câble USB-A vers USB-C à relier au connecteur situé sur l’oreillette de droite, à côté de la prise mini-jack. 

Si par contre vous tombez en panne de batterie, ne comptez pas sur le câble audio mini-jack pour écouter de la musique en mode “casque passif” : le B&W PX7 ne le permet tout simplement pas. Ce câble servira donc simplement à profiter de son casque sur une source non compatible Bluetooth, en activant ou non la réduction de bruit. C’est bien dommage.

Transducteurs optimisés

Chaque oreillette du casque sans fil Bowers & Wilkins PX7 accueille un large transducteur dynamique de 47 mm de diamètre. Conçus et optimisés par les ingénieurs qui ont mis au point les enceintes B&W 800 Series Diamond, ces transducteurs couvrent une large plage de fréquence qui s’étend ainsi de 10 Hz à 30 kHz. 

Chaque transducteur est légèrement orienté vers l’arrière pour diffuser le son en direction du conduit auditif. 

Ils sont positionnés dans chaque oreillette selon un angle calculé pour que le son soit dirigé précisément vers le conduit auditif. Le fabricant britannique promet des basses profondes et puissantes, de la douceur dans le registre médium et de la clarté ainsi que des détails dans les hautes fréquences. On n’en demande pas davantage !

Réduction de bruit

Les coques fermées et les épais coussinets des oreillettes du B&W PX7 assurent une bonne isolation vis-à-vis des bruits extérieurs. Le fabricant britannique a cependant doté ce casque d’un système de réduction active du bruit qui exploite plusieurs microphones pour analyser les bruits ambiants. Ce dispositif peut être réglé sur trois modes différents, directement depuis la touche dédiée sur l’oreillette gauche. 

Situé sur l’oreillette gauche du B&W PX7, le bouton d’activation de la réduction de bruit permet aussi d’activer le mode “Transfert Ambiant” pour entendre ce qui se passe autour de soi. 

Le mode Low propose ainsi une légère atténuation des bruits ambiants, idéale en ville pour conserver une certaine vigilance notamment via-à-vis des véhicules. Le mode High pousse le système au maximum de ses capacités et se révèle particulièrement adapté aux transports en commun comme le tramway, le bus, le métro et surtout l’avion. Le mode Auto analyse pour sa part l’environnement sonore en continu afin d’ajuster au mieux le niveau de la réduction de bruit selon la situation. 

Enfin, le casque B&W PX7 permet d’utiliser ses microphones intégrés pour capter les sons environnants afin de les diffuser dans les écouteurs (fonction Transfert Ambiant). On peut ainsi entendre très distinctement ce qui se passe aux alentours sans retirer le casque. Une fonction très pratique pour entendre les annonces sur le quai d’une gare ou même pour avoir une brève conversation.

L’application B&W Headphones peut être téléchargée gratuitement sur un iPhone comme sur un smartphone Android. Elle permet d’activer la réduction de bruit et de choisir l’un des trois modes. Elle permet également d’activer le mode “Transfert Ambiant” et d’en régler le niveau.

Interface de commande & application

La prise en main du casque B&W PX7 est très intuitive. Les boutons de commande du volume et de contrôle de la lecture placés sous l’oreillette droite tombent naturellement sous le pouce lorsqu’on porte la main à l’oreillette. Idem pour le bouton de contrôle de la réduction active de bruit placé sous l’oreillette gauche. L’ergonomie est donc bien pensée et bon nombre de fabricants pourraient s’en inspirer.

Trois boutons sur l’oreillette droite du B&W PX7 assurent le contrôle de la lecture et du volume sonore. Plus protubérant, le bouton central sert à mettre en pause la musique, à la relancer mais aussi à décrocher/raccrocher en mode téléphonie mains libres.

De plus, le casque B&W PX7 est équipé de capteurs lui permettant de détecter s’il est porté ou non. Cette fonction peut être activée ou désactivée depuis l’application et la sensibilité des capteurs peut être réglée sur trois niveaux : moins, normal et plus. En théorie, il suffit de soulever un écouteur ou de retirer le casque pour que la musique se mette automatiquement en pause. En reposant l’écouteur sur l’oreille ou en remettant le casque, la lecture reprend après quelques secondes.

Durant notre test, cette fonction s’est montrée efficace 8 fois sur 10 environ. Par moment cependant la musique continuait après avoir retiré le casque. Il est même arrivé que le fait de retirer et de remettre le casque entraîne le passage au titre suivant. La modification de la sensibilité du dispositif n’y a rien changé. Sans doute une mise à jour logicielle corrigera-t-elle ce défaut mineur.

Outre le réglage de la réduction de bruit et du mode Transfert Ambiant (à gauche) et celui de la sensibilité du capteur de port du casque B&W PX7 (à droite), l’application B&W Headphones propose plusieurs sons d’ambiances relaxant pour se détendre dans un environnement bruyant (au centre).

Spécifications clés

Conception

  • Type : fermé
  • Couplage : circumaural
  • Haut-parleurs : 2 x 47 mm
  • Réduction de bruit active adaptative
  • Matériaux haut de gamme et fabrication de qualité : mousse à mémoire de forme, coussinets en cuir, bras en fibre de carbone
  • 4 microphones pour la réduction de bruit
  • 2 microphones pour les appels téléphoniques

Mesures

  • Plage de fréquences : 10 Hz à 30 kHz
  • Distorsion (THD) : < 0,3 % (1 kHz/10 mW)

Bluetooth

  • Version 5.0
  • Profils Bluetooth : A2DP v1.3, AVRCP v1.6, HFP v1.6, HSP v1.2, GAP, SDAP, DIP
  • Codecs Bluetooth : aptX HD, SBC, AAC

Fonctions de confort

  • Application mobile pour une lecture audio personnalisée
  • UI (Interface utilisateur) naturelle – Les capteurs intégrés gèrent les fonctions telles que l’arrêt de la lecture audio lorsque vous retirez le casque

Connectique

  • USB-C (audio, chargement de batterie et mise à jour logicielle)
  • Mini-jack stéréo 3,5 mm

Alimentation

  • Batterie rechargeable
  • Autonomie de la batterie : 30 h avec la réduction de bruit active

Généralités

  • Poids net : 310 g

B&W PX7 : mise en oeuvre

Pour réaliser ce test du casque B&W PX7 nous avons principalement utilisé un smartphone Android compatible aptX HD, à la fois pour l’écoute en Bluetooth et pour l’écoute avec le câble audio mini-jack. Nous avons écouté Deezer (abonnement famille, MP3 320 kbps), Qobuz (abonnement Qobuz Hi-Fi Sublime) ainsi que des titres Hi-Res stockés dans la mémoire du smartphone ou partagés sur le réseau local via l’application USB Audio Player Pro. 

La réduction active du bruit de ce casque B&W PX7 s’est montrée très efficace dans notre open space où travaillent une dizaine de personnes.

B&W PX7 : impressions d’écoute

Ce casque B&W a besoin de quelques heures de rodage pour atteindre un régime de fonctionnement optimal. Les premières sessions d’écoutes se sont en effet révélées un peu décevantes, notamment dans les hautes fréquences qui restaient partiellement voilées. La scène sonore manquait également d’ouverture et d’aération.

Après une vingtaine/trentaine d’heures d’écoute, les choses ont bien changé. Le casque B&W PX7 se montre plus clair et plus précis dans les aigus tout en conservant de la douceur, la spatialisation s’élargit, le grave se fait plus dynamique également.

Globalement, ce casque Bowers & Wilkins délivre un son équilibré, avec une belle extension dans le grave, un registre médium bien texturé et de la douceur dans les hautes fréquences.  Le codec aptX n’y est pas étranger. Exit la dureté dans les hautes fréquences et le grave brouillon généralement constatés avec le codec standard SBC, très destructeur. On retrouve au contraire avec ce casque B&W PX7 de la clarté sans agressivité dans les hautes fréquences, un grave charnu et même parfois assez physique.

Bien rembourré, l’arceau B&W PX7 répartit de manière efficace le poids du casque sur le crâne. Le port est très confortable.

Curieusement, en écoute Bluetooth, nous avons trouvé le son assez plat et terne lorsque la réduction active du bruit est désactivée. Les basses sont alors faibles et peu profondes. Mais lorsque la réduction de bruit est en marche, quel qu’en soit le niveau, les basses deviennent percutantes et gagnent en profondeur et en intensité. Le son retrouve du relief et de l’énergie.

Ce phénomène se constate également en écoute filaire, même s’il est moins marqué. Par contre, le volume sonore délivré dans ce mode est bien moins important qu’en liaison sans fil. Le gain en amplification aurait sans doute mérité d’être revu à la hausse dans ce mode pour offrir un volume sonore maximum un peu plus élevé avec un smartphone.

Concernant la qualité de la liaison sans fil Bluetooth, elle est tout simplement exemplaire, à une exception près. Lorsque nous avons essayé la double connexion du casque avec un smartphone et un ordinateur portable, la lecture au moyen de l’application Deezer sur le smartphone s’est révélée chaotique, nous forçant à désactiver la liaison avec l’ordinateur. Hormis cet épisode malheureux, nous avons pu profiter d’une qualité de liaison Bluetooth remarquable, tant en matière de stabilité qu’en ce qui concerne la portée effective, bien supérieure à la dizaine de mètres annoncée.

Enfin, la réduction de bruit, sans égaler celle des ténors du marché, notamment Bose et Sony, se révèle très efficace. Le mode Transfert Ambiant se montre également très pratique et nous avons apprécié pouvoir en moduler l’intensité selon les circonstances. 

Enfin, le mode téléphonie mains-libres est particulièrement agréable à utiliser. Non seulement on entend très distinctement nos interlocuteurs, mais ceux-ci se sont félicités également de la qualité de la conversation, précisant qu’ils nous entendaient très clairement.

Le casque Bowers & Wilkins nous a séduit sur bien des aspects, à commencer par sa sonorité équilibrée et dynamique.

Que reprocher à ce casque Bowers & Wilkins PX7 ? D’abord l’impossibilité de l’utiliser en mode filaire lorsque la batterie est déchargée est vraiment regrettable, même si cela semble être une tendance sur les casques Bluetooth actuellement.
Ensuite, les bugs constatés parfois quand on retire le casque et qu’on le remet, occasionnant un changement de titre au lieu de mettre la lecture en pause et de la reprendre.

B&W PX7 : comparé à…

Bose Noise Cancelling Headphones 700 : le B&W PX7 emploie des matériaux qui justifient son prix supérieur à celui de son son homologue américain, mais ce dernier propose un système de réduction de bruit plus efficace et modulable sur 11 paliers, contre deux niveaux préréglés plus un mode automatique sur le B&W PX7. Côté autonomie, le B&W fait mieux puisqu’il tient au moins trente heures, contre vingt seulement pour le Bose. Quant à la qualité d’écoute, elle est encore à l’avantage du britannique qui offre un son plus riche et plus équilibré, notamment grâce à la prise en charge du codec aptX HD.

Sony WH-1000XM3 : le casque Sony dispose lui aussi d’un mode de réduction de bruit à trois positions, mais calibrés différemment de celui du B&W PX7 puisque correspondant à des usages bien précis. Dans les faits, la réduction de bruit se révèle aussi efficace sur ces deux casques qui permettent notamment de garder une oreille sur ce qui se passe autour de soi, ce qui se révèle indispensable en ville avec la circulation (mode bruits ambiants). Le casque Sony WH-1000XM3 offre l’avantage de décoder le LDAC qui autorise un débit de données plus important que l’aptX HD en Bluetooth. Mais à l’écoute, l’avantage n’est pas si flagrant et le son produit par le casque Bowers & Wilkins nous a davantage séduit par sa richesse, son équilibre général et son dynamisme. 

Technics F70 : vendu 399 euros et certifié Hi-Res Audio, le Technics est lui aussi compatible aptX HD et prend en plus en charge le LDAC. Si les deux casques se révèlent assez similaires par la richesse et le niveau de détails reproduits, le B&W se montre plus impactant  dans le grave tout en conservant une parfaite maîtrise sur ce registre, même à fort volume.

B&W PX7 : conclusion

Très joli, confortable et capable d’offrir un son naturel et dynamique, ce casque Bowers & Wilkins PX7 nous a séduit par ses basses percutantes parfaitement maîtrisées, ses hautes fréquences détaillées et surtout son équilibre global. À condition toutefois d’activer la réduction de bruit, sans quoi le son est plus terne. Mention spéciale à la stabilité et la portée de la liaison Bluetooth, lorsqu’elle est unique. 

Dommage par contre qu’on ne puisse exploiter ce casque en mode filaire lorsque la batterie est à plat. Nous avons également pesté contre les quelques bugs du système de détection de port, parfois capricieux. 

Ce casque se destine aux grands voyageurs désireux de se doter d”un casque très “hi-fi” aux belles performances musicales, dans la plus pure tradition B&W. Les amoureux du son B&W et ceux qui veulent se démarquer des traditionnels Bose et Sony…

Nous avons aimé

  • Le son riche et équilibré
  • L’efficacité de la réduction de bruit
  • Le confort d’utilisation
  • Le mode Transfert Ambiant
  • L’autonomie importante

Nous aurions aimé

  • Pouvoir l’utiliser en filaire quand la batterie est déchargée

  • 3
    Partages

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.