Confinement et systèmes hi-fi/home-cinéma (partie 1) : nettoyer et optimiser son câblage

3
14868
  • 235
    Partages

Les circonstances actuelles nous obligent à passer la grande majorité de notre temps à la maison. Un confinement que vous pouvez mettre à profit pour optimiser votre système hi-fi ou home-cinéma, le nettoyer ou encore organiser et cacher vos câbles audio et vidéo. Des tâches habituellement toujours repoussées au lendemain, mais indispensables au bon fonctionnement de tout système audio et vidéo.

Comment nettoyer son système hi-fi ou home-cinéma ?

Au fil des années, une importante quantité de poussière peut s’accumuler sur les châssis et à l’intérieur des différentes électroniques de votre système hi-fi ou home-cinéma. Celle-ci est très fréquente sur les faces arrière des appareils ou lorsque plusieurs éléments sont placés les uns au-dessus des autres. L’accumulation de cette poussière peut alors engendrer une surchauffe ou un dysfonctionnement des différents appareils. Il est donc conseillé de faire occasionnellement un grand ménage pour optimiser la durée de vie de votre système hi-fi ou home-cinéma. Si vous avez plusieurs appareils empilés, commencez par les débrancher et les déplacer pour correctement nettoyer les différentes faces des châssis à l’aide d’un chiffon microfibre neuf ou parfaitement propre. Si vous portez des bijoux, il est préférable de les retirer pour éviter toute rayure accidentelle.

Il est important d’occasionnellement nettoyer la connectique et vos appareils pour garantir des conditions de fonctionnement optimales.

Vous pouvez ne pas être concerné par le nettoyage du châssis de vos électroniques. Votre ampli home-cinéma ou hi-fi trône peut-être au milieu du salon et est régulièrement dépoussiéré. Cependant, la face arrière est souvent oubliée et la poussière s’accumule alors dans les différents connecteurs. Pour la déloger, retirez tous les câbles, puis réalisez un premier nettoyage à l’aide d’un chiffon microfibre. Pour expulser les particules accumulées dans les connecteurs, vous pouvez ensuite utiliser une bombe d’air sec ou un compresseur. Une fois vos connecteurs parfaitement propres, il est recommandé de placer des bouchons comme les Audioquest RCA Noise-Stopper sur les connecteurs non utilisés pour éviter que la poussière ne vienne à nouveau s’y accumuler. Ces bouchons présentent de plus l’avantage de bloquer les ondes électromagnétiques pouvant être captées par des connecteurs à nu.

Les bouchons Audioquest RCA Noise-Stopper permettent d’éviter que la poussière ne s’accumule dans les connecteurs RCA de votre amplificateur.

Comment optimiser son câblage ?

Après avoir nettoyé vos différents appareils, vous pouvez profiter du fait qu’ils soient débranchés pour revoir l’organisation et l’optimisation du câblage. Il est par exemple possible de séparer les câbles d’alimentation des câbles audio et vidéo. Si un câble fait défaut, vous pouvez le remplacer par un modèle plus performant. Le fait de devoir déplacer les électroniques ou le meuble audio-vidéo étant souvent un frein au changement de câble, c’est donc le moment parfait pour effectuer cette opération. Ce changement de câble peut alors grandement transfigurer votre système. La qualité des câbles est souvent le maillon faible d’un système hi-fi ou home-cinéma. Effectivement, bien que le signal traverse systématiquement tous les câbles, même les moins chers, la transmission n’est pas effectuée avec la même précision entre un câble bas de gamme et un modèle de qualité. Cela est notamment dû à l’emploi de technologies différentes, à la qualité des conducteurs, à l’isolant, ainsi qu’à la qualité des connecteurs. Le choix d’un câble de haute qualité se traduit par une plus grande fiabilité, une meilleure restitution des détails audio ou une plus grande finesse d’image. Par conséquent, avant d’organiser et de dissimuler vos câbles, vous pouvez, si nécessaire, les remplacer par des modèles plus performants pour optimiser votre système.

Comment organiser et cacher ses câbles ?

Avant de reconnecter les différents câbles à vos électroniques, vous pouvez également organiser et dissimuler votre câblage pour limiter les interférences et garantir une installation des plus esthétiques.

À lire : Comment cacher et organiser ses câbles ?

Pour éviter les enchevêtrements de câbles à l’arrière du meuble TV ou hi-fi, vous pouvez utiliser des bandes en nylon ou en velcro pour regrouper les différents câbles en plusieurs petits groupes : un premier groupe pour les câbles d’alimentation, un second pour les câbles audio, puis un troisième pour les câbles vidéo. Il est très important de ne pas mélanger les différents types de câbles. Cela permet de facilement vous y retrouver lors d’une future intervention, mais évite surtout que les interférences potentiellement générées par les câbles électriques ne dégradent les signaux audio et vidéo.

Un rouleau de velcro est un moyen simple et efficace pour organiser plusieurs câbles derrière un meuble TV ou hi-fi.

Après avoir organisé le câblage à l’arrière du meuble audio-vidéo, il est temps de s’attaquer aux câbles d’enceintes, HDMI ou encore d’alimentation qui courent le long des murs. Les goulottes et baguettes se révèlent idéales pour les dissimuler en toute sécurité. Elles peuvent être facilement collées au-dessus d’une plinthe ou dans un angle de mur grâce à leur face arrière adhésive. Il est même possible de les peindre de la même couleur que le mur auquel elles sont fixées pour assurer une parfaite intégration dans le décor.

Une goulotte passe-câble comme la D-Line Trunk 16/08 est idéale pour discrètement câbler des enceintes.

Sachez qu’il existe également des goulottes spécifiquement conçues pour amener discrètement les câbles vers un téléviseur accroché au mur. La Vogel’s Cable 10 L se démarque par son design unique et la possibilité d’intégrer jusqu’à 10 câbles. De quoi connecter tous les appareils de votre système.

Le cache-câbles TV Vogel’s Cable 10 L est idéal pour regrouper et dissimuler tous les câbles du téléviseur.

Enfin, pour garantir l’esthétique de l’ensemble, il est également important de dissimuler les multiprises placées à proximité du bureau ou du téléviseur. Il existe pour ce faire des boîtiers comme le D-Line Cable Tidy Box Big conçus pour recevoir une ou plusieurs multiprises ainsi que tous les câbles qui y sont connectés.

Le boîtier D-Line Cable Tidy Box Big est idéal pour dissimuler une multiprise et les câbles qui y sont connectés.

  • 235
    Partages

3 COMMENTS

  1. Excellent article. On peut également amméliorer la transmission électrique, en plaçant un peu d’huile dégripante (huile très fluide, type WD40) sur les connecteurs des câbles, des appareils et des enceintes, via un coton-tige imbibé (pas de spray direct sur le matériel évidement, mais dans un récipiant propre, dans lequel on trempe le coton-tige). Cela évite aussi l’oxydation des connecteurs qui ne sont pas plaqués or.
    Concernant l’importance du câblage, pour les sceptiques, j’ai fait le test comparatif suivant (sceptique moi-même au début avant d’investir un minimum). Dans un 1er temps, j’ai fait l’écoute en replaçant mes vieux câbles, c-à-d: connecteurs Neutrik moyen de gamme, soudés par un ingénieur du son, sur les câbles (Eurocable ou Pirelli 20 €/m) qu’il utilise pour les studios qu’il construit de A à Z, câbles d’enceinte Inakustik Noir & Blanc (17 €/m) et multiprises basiques du magasin de bricolage (10 €). Pour info, mon matériel est le suivant: mécanique CD Isem Ego Phase 2, convertisseur Chord 64, ampli Sphynx Project 10 et enceintes B&W 804 S. Dans un second tremps, j’ai d’abord commencé par remettre les mutiprises filtrés (Elbicon mfg) et à l’écoute je me suis autopersuadé que cela n’allait rien changer, afin d’éviter l’effet psychologique habituel (si c’est plus cher c’est forcément mieux). Mais mes oreilles n’arrêtaient pas de me convaincre que le son était plus limpide, plus aéré, l’image stéréo plus ample et aussi que l’écart entre les sons faibles et les sons forts était plus étendu. Dans un troisième temps j’ai remis mes câbles d’électronique (digital: Purist Audio Design ou Furutech – analogique Wireworld Oasis 7 ou Van Den Hul, +/- 125 €/m chacun) et dans un quatrième temps j’ai remis mes câbles d’enceinte (Naim ou Transparent, 50€/m chacun). A chaque fois, malgré mon autosugestion négative, mes oreilles me disaient le contraire, à chaque étape les progès cités plus haut s’amélioraient d’un cran de +. Mon système mérite peut-être encore mieux, mais déjà ainsi l’amélioration est impressionnante, au point où j’ai pu me passer de mon caisson de grave. A bon entendeur!

  2. Un nettoyage et une réorganisation de la connectique ne peut qu’apporter une meilleure transmission du son et une qualité d’écoute améliorée. Le meilleur câblage est en effet celui qui altère le moins le signal transmis en le préservant autant que possible des perturbations externes. Pour y parvenir, la nature du conducteur et sa géométrie interne, mais aussi la qualité de l’isolation et la distanciation des câbles entre eux sont autant de facteurs qui interviennent et qu’il convient d’optimiser.
    En résumé, si aucun câble ne peut transformer un mauvais son émis en bon son réceptionné, une bonne hygiène du câblage permet de tirer le maximum du potentiel de son système et les conseils de cet article vont totalement dans ce sens.

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi pour le côté hygiène et organisation du cablage sans oublier le connecteurs et l’alimentation secteur soignée et bien choisie qui doit protéger et sensiblement apporter sa limpidité sonore

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.