Test : Jean-Marie Reynaud Voce Grande

10
8186
  • 239
    Partages

L’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande coiffe la gamme d’enceintes compactes du fabricant français. Ce modèle deux voies bass-reflex est équipé d’un haut-parleur médium/tweeter AST (aérostriction) de 120 mm de longueur couplé à un haut-parleur de grave de 18 cm de diamètre. Elle présente la particularité d’être indissociable de son pied qui intègre la connectique ainsi que le filtre passif. Commercialisée à 7 800 € la paire, cette enceinte bibliothèque bénéficie des meilleures technologies JMR et promet des prestations musicales de très haute volée. 

L’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande est un modèle deux voies bénéficiant des meilleures technologies du fabricant français pour offrir des prestations musicales de très haute volée.

Jean-Marie Reynaud Voce Grande : la marque 

C’est en 1967 que Jean-Marie Reynaud fonde son entreprise éponyme. Pianiste de formation, ce passionné de musique se fixe pour objectif de concevoir des enceintes acoustiques capables de reproduire le “son rêvé”, celui de la musique “live”, si complexe et délicat à restituer avec de simples enceintes dans un intérieur domestique.

L’entreprise éponyme est fondée en 1967 par Jean-Marie Reynaud, pianiste de formation.

Au départ très artisanale, la conception des enceintes Jean-Marie Reynaud a progressivement bénéficié de moyens de production et de recherche de plus en plus performants. En quête continuelle de solutions techniques et d’innovations, Jean-Marie Reynaud devient une figure emblématique dans le milieu restreint des fabricants français d’enceintes. La société se fait notamment remarquer en 1971 avec la mythique Jean-Marie Reynaud Barcarolle, une enceinte compacte plébiscitée par les audiophiles pour sa capacité à donner de la présence et de la vitalité à la musique. 

Lors de sa sortie en 1971, l’enceinte Jean-Marie Reynaud Barcarolle est plébiscitée par les audiophiles pour sa capacité à donner de la présence et de la vitalité à la musique.

Chacune des enceintes Jean-Marie Reynaud étonne et ravit l’auditeur par ses qualités musicales : dynamisme, respect des timbres et équilibre des registres sont toujours au rendez-vous. Avec la volonté constante de reproduire la musique le plus fidèlement possible, les enceintes Jean-Marie Reynaud séduisent les passionnés et la presse spécialisée, année après année. L’artisan français porte également une grande attention au design de ses enceintes. Il a toujours su être novateur et s’éloigner des chemins habituels, comme en 1982 avec la JMR Opéra. Une enceinte trois voies dont les haut-parleurs de grave et de médium sont entièrement découplés. Un design jusqu’alors jamais rencontré, mais dont la fonction principale est de répondre aux demandes techniques les plus sévères. Des critères qui ont permis à cette enceinte d’être qualifiée d’exceptionnelle par l’ensemble des journalistes de la presse spécialisée. 

L’enceinte JMR Opéra est un modèle trois voies dont les haut-parleurs de grave et de médium sont entièrement découplés.

Aujourd’hui, la marque française conserve la dimension artisanale qui a fait le succès des enceintes JMR. Jean-Claude Reynaud préserve l’esprit de recherche et d’innovation impulsé par son père. Située à Barbezieux en Charente, l’entreprise familiale continue de séduire les mélomanes du monde entier avec des enceintes compactes et colonne aux qualités acoustiques remarquables. Parmi ses plus récentes créations, on retrouve les enceintes du cinquantenaire de la marque estampillées Jubilé, comme les enceintes compactes Jean-Marie Reynaud Folia Jubilé et Jean-Marie Reynaud Bliss Jubilé, les enceintes colonne Jean-Marie Reynaud Euterpe Jubilé, Jean-Marie Reynaud Cantabile Jubilé, Jean-Marie Reynaud Abscisse Jubilé ou encore Jean-Marie Reynaud Orfeo Jubilé. Plus récemment, Jean-Marie Reynaud a lancé la JMR Voce Grande, une enceinte compacte deux voies illustrant tout le savoir-faire du fabricant.  

Les enceintes compactes JMR Voce Grande illustrent tout le savoir-faire du fabricant français.

Jean-Marie Reynaud Voce Grande : packaging & accessoires 

L’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande est livrée directement montée sur son pied, celui-ci étant indissociable. Chaque enceinte JMR Voce Grande est ainsi placée à l’intérieur d’un grand carton individuel dans lequel elle est parfaitement maintenue et protégée par des plaques de polystyrène. Pour éviter qu’elle ne soit endommagée lors de sa manipulation, la Voce Grande est enveloppée dans un tissu synthétique.

Jean-Marie Reynaud Voce Grande : présentation 

Conception 

Héritière d’une longue lignée d’enceintes acoustiques d’exception, la JMR Voce Grande adopte un double coffret associant subtilement bois et métal. Le premier coffret est réalisé en fibres de bois de moyenne densité (MDF). Celui-ci est apparent sur les faces avant, arrière et inférieure de l’enceinte. Les faces frontales et latérales de la JMR Voce Grande sont quant à elles revêtues d’un second coffret en aluminium. Il est solidarisé à l’enceinte par un polymère spécifique et une colle polyuréthane qui conserve après séchage une certaine élasticité, ce qui contribue à mieux juguler les vibrations du coffret. Par ailleurs, l’utilisation de ces coffrets en matériaux de densités différentes permet à l’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande de limiter les phénomènes de transmission d’énergie vibratoire, en plus de conférer un design des plus élégants.

La JMR Voce Grande adopte un design des plus élégants mettant en oeuvre un double coffret associant subtilement bois et aluminium.

Mesurant 39 cm de profondeur pour une largeur de 28 cm et une hauteur de 46 cm, le coffret de l’enceinte JMR Voce Grande adopte des proportions idéales pour que les haut-parleurs s’expriment librement. Comme pour les enceintes de la gamme Jubilé, on retrouve des arrondis sur les arêtes horizontales arrière ainsi que sur les arêtes verticales de la face avant, ces dernières minimisant les effets de bords. 

L’enceinte JMR Voce Grande adopte des arrondis sur les arêtes horizontales arrière ainsi que sur les arêtes verticales de la face avant pour minimiser les effets de bords.

L’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande est chargée en bass-reflex par un système propriétaire. Celui-ci met en oeuvre pas moins de 4 cavités à amortissement progressif et débouche sur un large évent laminaire frontal. Cette charge n’utilise aucun absorbant, seules certaines parois sont revêtues de matériau viscoélastique ou de bitume. Ce système unique de charge assure une propagation homogène et fluide des flux pour garantir une parfaite articulation du grave. L’évent frontal permet de plus de réduire l’espacement nécessaire entre le mur arrière et l’enceinte, facilitant ainsi son placement dans la pièce.

Haut-parleurs

Sur sa face avant, le coffret en aluminium de l’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande adopte une large découpe pour laisser apparaître les haut-parleurs, ces derniers étant fixés sur le premier coffret en bois. Portant une attention particulière aux moindres détails, JMR a revêtu le coffret en bois entourant les haut-parleurs d’un élégant tissu noir.

Sur sa face avant, le coffret en aluminium de l’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande adopte une large découpe pour laisser apparaître les haut-parleurs.

La restitution des fréquences graves et médiums est confiée à un grand haut-parleur de 18 cm de diamètre. Sa membrane est réalisée à partir de 7 couches de carbone et de peek (Polyétheréthercétone), l’un des thermoplastiques les plus performants du marché. Cette conception permet de conjuguer idéalement légèreté et grande rigidité pour garantir une excellente résistance mécanique. Cette membrane est animée par un moteur constitué d’un double aimant ferrite à aimantation lente. Cette conception offre un déplacement linéaire très important et bénéficie par ailleurs d’une très grande tenue en puissance. Comme déjà rencontré avec l’enceinte JMR Bliss Jubilé, le haut-parleur médium grave de cette enceinte JMR adopte un système de fixation dans l’ébénisterie de la face arrière. Ce procédé permet de grandement améliorer la réponse impulsionnelle du haut-parleur.

L’enceinte compacte JMR Voce Grande est équipée d’un haut-parleur médium/grave de 18 cm de diamètre composé de 7 couches de carbone et de polyétheréthercétone pour garantir un déplacement linéaire et une grande tenue en puissance.

Pour la reproduction des aigus, l’enceinte compacte JMR Voce Grande exploite un haut-parleur de type AST (Aero Striction Tweeter). Fréquemment assimilé à tort à un tweeter à ruban, celui-ci s’en distingue pourtant par une conception et un principe de fonctionnement sensiblement différents. En effet, alors que la membrane d’un tweeter à ruban est parfaitement plane, celle d’un haut-parleur AST présente de multiples plis sur toute sa longueur pour augmenter sa surface de contact avec l’air qu’il meut. Par conséquent, alors qu’un tweeter à ruban classique expulse l’air devant lui, le haut-parleur AST de l’enceinte JMR Voce Grande pince l’air entre ses plis, ce qui se traduit à l’écoute par une plus grande vélocité des fréquences aiguës.

Le diaphragme AST de l’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande est réalisé à partir d’un support plissé en silicone revêtu d’un pelliculage extrêmement léger en aluminium de qualité aérospatiale. Parcouru d’un film conducteur dont le motif dessine une grecque, il est entouré de deux barres aimantées au néodyme exerçant un puissant champ magnétique. L’utilisation d’un tel haut-parleur AST n’est pas une première pour le fabricant français puisque celui-ci a l’habitude de le mettre à profit sur ses gammes d’enceintes compactes et colonne haut de gamme. En revanche, le diaphragme AST de l’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande mesure 120 mm de long, ce qui le rend deux fois plus grand que celui utilisé par les enceintes JMR Abscisse Jubilé et JMR Orfeo Jubilé. Il présente également la particularité de pouvoir descendre bas, puisqu’il est coupé à 1,2 kHz, mais aussi de monter très haut jusqu’à 30 kHz. Il est ainsi capable de reproduire une plage de fréquences qui recouvre l’intégralité du registre médium et du registre aigu, évitant alors le recours à un filtrage sur des fréquences très sensibles à l’oreille. Il se montre également parfaitement adapté à la restitution des musiques Hi-Res. 

Support et filtrage

L’une des grandes particularités de l’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande est d’être indissociable de son pied. Une conception que le fabricant français avait déjà mise à l’oeuvre sur l’enceinte JMR Offrande Suprême. Ce pied de 635 mm de haut ne peut en effet pas être dissocié, car il intègre le système de filtrage passif.  

Le pied indissociable de l’enceinte JMR Voce Grande intègre la connectique et le filtre passif, libérant ainsi le coffret interne de l’enceinte. .

Le filtre de l’enceinte JMR Voce Grande fait appel à des composants de grande qualité soigneusement triés et appairés avec une tolérance de 1% avant d’être directement soudés les uns aux autres. Parmi ces composants, on trouve notamment des condensateurs à armature en argent et cuivre, des selfs à air en feuillard de cuivre pur désoxygéné de grande largeur, des résistances bobinées spécifiques recouvertes d’un tube de cuivre faisant office de dissipateur thermique et de cage de Faraday. Ces derniers sont mis en liaison avec la terre du système. Enfin, ce filtre entièrement assemblé à la main est fixé sur un support antivibratoire et disposé en dehors de tout champ électromagnétique pour éviter la perturbation du signal sonore.

Le filtre de l’enceinte JMR Voce Grande fait appel à des composants de grande qualité soigneusement triés et appairés pour préserver l’intégralité du signal sonore.

La structure du support de l’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande est réalisée en fibres de bois de moyenne densité (MDF) de 2 cm d’épaisseur. Ce support repose sur le sol par un large socle en MDF sont les bordures sont recouvertes d’aluminium. Par ailleurs, le coffret de l’enceinte JMR Voce Grande est découplé du socle, ce qui permet au fabricant français de supprimer les pointes de découplage au profit de patins en téflon comme interfaces avec le sol. En revanche, ces pieds en téflon ne sont pas réglables en hauteur, ce qui signifie que l’irrégularité du sol sur lequel les enceintes reposent ne peut être corrigée. 

Pour garantir une parfaite stabilité, le pied de l’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande repose sur un large support dont les bordures sont recouvertes d’aluminium.

Les pieds des enceintes Jean-Marie Reynaud Voce Grande intègrent également les borniers d’enceintes. Ces borniers à vis de haute qualité sont compatibles avec les câbles de forte section, les fiches bananes et les fourches. Ils sont reliés jusqu’au filtre passif par du câble d’enceintes Jean-Marie Reynaud HP1132 dont la section est ici doublée. C’est également ce câble qui est utilisé pour relier le filtre aux haut-parleurs. Enfin, un troisième connecteur disposé au-dessus des borniers permet de relier le filtre passif des JMR Voce Grande à la terre. Pour ce faire, il suffit de relier la borne dédiée de chaque enceinte à la terre d’une prise secteur. À l’écoute, nous avons noté une scène sonore légèrement plus large et mieux aérée lorsque ce système était branché.

Jean-Marie Reynaud Voce Grande : mise en oeuvre 

Pour ce test des enceintes compactes Jean-Marie Reynaud Voce Grande, nous les avons reliées à l’aide de câbles d’enceintes Jean-Marie Reynaud HP1132 à un amplificateur Rega Aethos, un modèle à transistors développant 2 x 125 watts sous 8 ohms sur une très large bande passante. Nous les avons dans un second temps couplées à un amplificateur hybride McIntosh MA252 d’une puissance de 2 x 100 watts sous 8 ohms. La source utilisée était le lecteur réseau Zappiti One SE 4K HDR relié à l’aide de câbles RCA Viard Audio Premium HD. Nous avons utilisé ce dernier pour lire des fichiers flac 24 bits / 192 kHz partagés sur le réseau local et des Blu-Ray Pure Audio. Nous avons également utilisé un lecteur réseau compatible Hi-Res pour streamer des musiques depuis Spotify et Qobuz. Ce dernier était relié avec des câbles Audioquest Yukon RCA

Les enceintes compactes Jean-Marie Reynaud Voce Grande couplées à l’amplificateur hybride McIntosh MA252.

Jean-Marie Reynaud Voce Grande : impressions d’écoute

Nous avons entamé notre écoute des enceintes Jean-Marie Reynaud Voce Grande avec l’album Jazz Samba Encore du duo Stan Getz et Luiz Bonfa. À mesure que les titres défilaient, les JMR Voce Grande n’ont cessé de nous impressionner. L’équilibre global est infaillible, peu importe la complexité et les différents registres des musiques. Écarts dynamiques, extinctions de notes, accords complexes, tout est parfaitement maîtrisé. L’image sonore est vivante et regorge de nombreux détails et nuances. Le saxophone s’incarne au centre de la scène sonore avec intensité, naturel et chaleur. 

L’équilibre global des Jean-Marie Reynaud est infaillible, peu importe la complexité et les différents registres des musiques.

Nous avons poursuivi le test des enceintes Jean-Marie Reynaud Voce Grande avec l’album The Dark Side Of The Moon de Pink Floyd. La stéréo omniprésente sur cet album est restituée à merveille. Sur le titre Money, les pièces qui tombent et les bruits de la caisse enregistreuse semblent être véritablement matérialisés devant nous. Des caractéristiques également présentes avec les différents instruments présents sur l’album. La guitare électrique est restituée à la perfection et se déploie librement dans l’espace. Même les accords les plus distordus restent parfaitement maîtrisés par les enceintes Jean-Marie Reynaud Voce Grande. La voix de David Gilmour est très bien centrée et d’un grand naturel. Les basses sont dynamiques, nerveuses et profondes. Sur cette plage de fréquences, les enceintes JMR Voce Grande rivalisent sans difficulté avec de petites colonnes. Elles font véritablement honneur à ce mythique album. 

Nous avons conclu l’écoute des enceintes JMR Voce Grande sur un tout autre registre avec les interprétations au violoncelle de Johann Sébastian Bach par David Watkin (Album Cello Suites). Sur ces morceaux iconiques, les enceintes JMR Voce Grande sont saisissantes par leur capacité à incarner l’acoustique de la pièce d’enregistrement. On a véritablement l’impression d’être dans l’auditorium et que l’artiste prend place devant nous. Le violoncelle respire, les notes sont amples et d’une incroyable clarté sur l’ensemble des registres. 

Les enceintes JMR Voce Grande sont saisissantes par leur capacité à incarner l’acoustique de la pièce d’enregistrement.

Jean-Marie Reynaud Voce Grande : comparée à… 

Focal Sopra N°1 : commercialisée à 7 500 € la paire, la Focal Sopra N°1 offre une scène sonore harmonieuse, énergique, dynamique ainsi qu’un excellent étagement des différents plans sonores. Les JMR Voce Grande font cependant encore mieux, avec une scène sonore plus large, plus ample et mieux aérée. Le registre grave est plus profond, les aigus plus détaillés et plus doux et l’écoute globalement plus vivante. 

Sonus Faber Electra Amator III : proposée à 8 500 euros la paire, cette enceinte compacte Sonus Faber est un modèle deux voies équipé d’un tweeter à dôme textile de 28 mm associé à un haut-parleur médium-grave de 18 cm à membrane cellulose. À l’écoute, la Sonus Faber Electra Amator III est équilibrée et naturelle. La JMR Voce Grande propose cependant une scène sonore plus ample et une meilleure clarté dans les aigus. Malgré cela, l’Electra Amator III prend l’avantage en matière de compacité et de facilité de placement. Son coffret est en effet plus petit et ne repose pas sur un pied indissociable, ce qui laisse la possibilité de la poser sur un meuble.

Jean-Marie Reynaud Voce Grande : conclusion 

Esthétique et incontestablement musicale, l’enceinte Jean-Marie Reynaud Voce Grande fait honneur en tout point aux traditions de l’emblématique marque française. À l’aise avec tous les registres musicaux, elle sait faire preuve de douceur, mais également de dynamisme et d’autorité lorsque la musique l’exige. La scène sonore se déploie avec une aisance et une ampleur incomparables, permettant de correctement placer les instruments dans l’espace. Les différents registres sont restitués avec précision et réalisme. Les graves sont profonds, dynamiques et amples. Alors que beaucoup d’enceintes compactes nécessitent d’être couplées à un caisson de basses pour équilibrer l’écoute, ce n’est nullement le cas des JMR Grande Voce. Enfin, la scène globale est toujours riche, texturée et d’une grande vitalité. Des qualités qui font de la Jean-Marie Reynaud Voce Grande l’une des meilleures enceintes compactes que nous avons eu l’occasion d’écouter. 

Nous recommandons pour alimenter les enceintes JMR Voce Grande un amplificateur à tubes ou hybride comme les McIntosh MA252 ou McIntosh MA352 pour profiter d’un son chaleureux et doux, parfaitement adapté à du jazz, de la folk ou des enregistrements acoustiques. Des amplis à transistors comme les Rega Aethos et Hegel H190 sont également idéals pour exploiter toute la dynamique des enceintes JMR Voce Grande.

Nous avons aimé 

  • Le design 
  • L’équilibre tonal 
  • La justesse des timbres
  • La spatialisation de la scène sonore 
  • Le dynamisme 
  • La profondeur des basses 
  • La clarté et le réalisme des voix 

Nous aurions aimé 

  • Des pointes réglables en hauteur pour compenser un sol irrégulier 

  • 239
    Partages

10 COMMENTS

  1. Un test aussi plaisant à lire que les JMR VG le sont sans doute à écouter.
    On est bien plus impressionné ici que par les Heresy IV (même si ça n’a rien à voir) notamment parce qu’elles descendent bien plus bas avec un gabarit plus svelte et sans sacrifice de l’articulation des graves.
    Avec de telles enceintes chez soi le confinement deviendrait une partie de plaisir ! 🙂

  2. Merci pour ce beau compte-rendu d’écoute. Que diriez-vous du timbre de ces enceintes, de leur couleur sonore ? J’avais brièvement écouté les Grande Voce au Paris Audio Vidéo Show et j’avais été dérouté par leur tonalité très « vocale », comme une emphase sur les fréquences médium et une courbe en forme de bosse (bien entendu c’est subjectif).
    Et pourtant j’écoute des Davis Acoustics Courbet pas particulièrement creuses ou mates dans la région médium, mais il me semble plus nuancées et délicates vis à vie du timbre des instruments.
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci

    • J’ai au contraire trouvé les Jean-Marie Voce Grande très équilibrées et naturelles. Les voies sont effectivement très bien restituées et parfois mises en avant, mais uniquement lorsque la musique l’exige et que l’enregistrement a été conçu dans ce but.

  3. La finition, fabrication est très discutable pour 7800 euros la paire de bibliothèques ! C’est simplement pas à la hauteur. A quasi 8000 euros la paire, la boite peinte au pistolet gris mat et noir c’est très Bof, Bof. Enceintes pour les moutons d’Apple….

    • Euh… Il ne vous a pas échappé que la « boîte » est en alu, n’est-ce pas ?
      Pardonnez mon manque de perspicacité, mais je ne saisis pas trop le rapport avec Apple.
      Je suis d’accord avec vous en revanche pour dire que c’est un prix plutôt élevé.

    • Il est certain que le cout n’a pas été mis dans une finition bling bling, dans une com marketing, mais dans le produit, là c’est propre, élégant et peu démodable.
      Beaucoup de choses coutent cher, comme l’assemblage d’un coffret en médium et d’une peau en alu épaisse, idem au niveau des HPs, de la conception du pied, …. .

  4. Aficionados du spectaculaire passez votre chemin !

    Une écoute chez Sonatine m’a permis d’apprécier la neutralité, la transparence et l’extrême rapidité en terme de réponse des VOCE GRANDE.

    Elles ont en effet de qui tenir puisque Jean-Claude REYNAUD leur a fait profiter des principes fondamentaux qui ont présidé à la finalisation du fabuleux projet ADARA qui malheureusement n’est plus commercialisé.

    Croyez-moi ces VOCE GRANDE n’ont vraiment pas grand-chose à envier à leurs grandes sœurs.

    Et je pense pouvoir parler en toute connaissance de cause, ayant effet l’extrême privilège de posséder une paire d’ADARA.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.