Test LG OLED55CX : la meilleure TV OLED du moment ?

4
12964
  • 1
    Partage

Test du LG OLED55CX, une TV OLED 4K Ultra HD de 139 cm de diagonale taillée pour le cinéma et le gaming. Compatible HDR-10, HLG et Dolby Vision IQ pour sublimer les images des films et séries TV diffusés en HDR, le LG OLED55CX prend également en charge les contenus 4K High Frame Rate jusqu’à 120 i/s et adopte les fonctions VRR G-Sync et FreeSync. Il est pour cela doté de prises HDMI 2.1 avec fonctions ALLM (mode faible latence automatique) et eARC (canal de retour audio avec prise en charge des flux audio HD et Atmos).

Le téléviseur LG OLED55CX est un champion du contraste avec son noir absolu !

Le LG OLED55CX est une évolution du LG OLED55C9 de 2019, un modèle récompensé par de nombreux magazines spécialisés et plébiscités par de nombreux avis clients positifs (plus de 30 avis avec une note globale de 4,9/5). Esthétiquement presque identique, il s’en démarque essentiellement par son processeur vidéo nouvelle génération (LG α9 Gen3 AI Processor 4K) dont les performances ont été améliorées pour offrir une image encore plus réaliste et nuancée. 

Vendu 1990 €, le téléviseur LG OLED55CX est-il en mesure de faire mieux que son illustre prédécesseur ?

LG OLED55CX : la marque

LG est un acteur industriel majeur de l’électronique grand public dont l’expertise technologique couvre aussi bien le domaine de l’électroménager que celui de la téléphonie mobile ou encore du home-cinéma. 

Depuis 2017, LG fournit des dalles OLED à ses principaux concurrents puisqu’il est encore actuellement l’unique fabricant de dalles OLED pour TV au monde. C’est donc une dalle OLED LG qui équipe les TV OLED Panasonic, les TV OLED Philips et les TV OLED Sony.

Le catalogue de TV LG OLED 2020 comprend les gammes suivantes : 

LG OLED 4K B9S

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/article/lg/LGOLED55B9S/oled55b9s_5e7b8aa02577a_900.jpg

Les TV OLED 4K LG B9S constituent le ticket d’entrée dans l’univers des téléviseurs OLED LG. Ils exploitent un processeur vidéo LG α7 Intelligent Processor de seconde génération moins puissant que le processeur α9 Gen3 des autres TV LG OLED 2020 mais profitent tout de même des technologies Deep Learning Picture et AI Brightness.

LG OLED 4K CX

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/article/lg/LGOLED48CX/oled48cx_5e79bd1dbc4d4_1200.jpg

La gamme de TV 4K OLED LG CX dont est issu le LG OLED55CX de ce test est la toute première à proposer un modèle de 48 pouces (122 cm) de diagonale. Toutes les TV LG OLED 4K 2020 adoptent la même dalle OLED, les mêmes fonctionnalités et les mêmes traitements vidéo que la gamme CX. Elles s’en démarquent principalement par leur design et leur section audio.

LG OLED 4K GX

Les TV OLED 4K de la gamme LG GX adoptent un châssis ultra fin à l’épaisseur uniforme et sont spécifiquement conçues pour être plaquées au mur grâce au support mural fourni (ces téléviseurs sont dépourvus de pieds et donc uniquement destinés à être accroché au mur ou sur un meuble-support).

LG OLED65WX 4K

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/article/lg/LGOLED65WX/oled65wx_5e7cc86ed4166_1200.jpg

Unique représentant de la gamme WX, le LG OLED65WX se distingue par sa dalle OLED ultra fine de moins de 4 mm d’épaisseur qui se pose à même le mur grâce à son support fourni. L’électronique, la connectique et la section audio sont regroupées dans un boîtier déporté qui fait office de barre de son 4.2 canaux compatible Dolby Atmos.

LG OLED 8K ZX

https://dfxqtqxztmxwe.cloudfront.net/images/article/lg/LGOLED77ZX/oled77zx_5eb3a9251310e_1200.jpg
Ce très grand LG OLED77ZX adopte un châssis ultra fin qui permet de réduire l’épaisseur globale du téléviseur (à peine plus de 3 cm). Le LG OLED77ZX peut ainsi très facilement être plaqué au mur avec le support fourni.

La gamme de TV LG Signature OLED 8K (gamme ZX) comprend deux très grands téléviseurs de 77″ (195 cm) et de 88″ (222 cm) de diagonale d’une résolution de 7680 x 4320 pixels. L’épaisseur globale du LG OLED77ZX dépasse à peine 3 cm, ce qui permet de le plaquer facilement au mur avec le support fourni, bien qu’il soit livré avec des pieds.

Plus grand encore, le LG OLED88ZX est monté de manière inamovible sur un meuble dédié qui accueille une barre de son 4.2 canaux.

LG OLED65RX 4K

Exploitant la finesse et la souplesse des dalles OLED, le téléviseur LG OLED65RX propose une dalle enroulable de 65” (164 cm de diagonale) qui peut être entièrement masquée dans le meuble accueillant la section audio. Il est annoncé pour la fin de l’année 2020.

LG OLED55CX : packaging & accessoires

Le téléviseur LG OLED55CX est livré sur palette dans un carton de près de 30 kg mesurant presque 123 cm de longueur et 81 cm de hauteur. À l’intérieur du carton, la dalle est bien protégée par d’épaisses cales en polystyrène. Elle est livrée avec le pied (2 éléments + un cache vis) ainsi que la visserie et la notice nécessaires à son montage. C’est la partie arrière du pied qui est fixée au dos du téléviseur. La partie avant du pied qui forme une sorte de lame sous l’écran est constituée d’un alliage d’aluminium. Elle fait office de guide d’ondes sonores pour les haut-parleurs placés sous l’écran et orientés vers le bas. Le fabricant fournit également une télécommande Magic Remote avec 2 piles et un attache câble à fixer derrière l’écran.

LG OLED55CX : présentation

Le téléviseur LG OLED55CX est doté d’une dalle OLED Ultra Haute Définition 4K de 55″ (139 cm) de diagonale. Il est doté du processeur vidéo LG α9 Gen3 AI Processor 4K qui détecte le type de contenu visionné (sport, film, dessins animés…) pour adopter les réglages image les plus appropriés. Le Filmmaker Mode (mode réalisateur) est également de la partie avec un rendu cinéma le plus fidèle possible aux intentions du réalisateur sans intervention du téléspectateur avec les films certifiés. 

Dès le début du test, la colorimétrie et le contraste du LG OLED55CX sont plus que prometteurs…

Cette TV LG OLED55CX est compatible avec les principales technologies HDR du moment  : HDR-10, HLG, Dolby Vision IQ (adaptation automatique à la luminosité ambiante) et HGiG (pour le gaming). La nouvelle dalle OLED LG 2020 profite par ailleurs d’une gestion dynamique des couleurs avec la technologie HDR Dynamic Tone Mapping Pro que nous avions déjà pu apprécier lors de notre test du LG OLED65E9

Cette TV OLED 4K LG est également compatible avec les contenus vidéo 4K High Frame Rate jusqu’à 120 images par seconde et prend en charge des fonctions G-Sync et FreeSync (VRR – taux de rafraîchissement variable). La fonction ALLM (mode faible latence automatique) lui permet par ailleurs de basculer automatiquement dans le mode image “Jeu” offrant la plus faible latence dès qu’une console de jeu vidéo est détectée sur une de ses entrées HDMI 2.1. 

La section audio 2.2 canaux du LG OLED55CX est compatible Dolby Atmos (décodage et spatialisation virtuelle) et peut compter sur une puissance d’amplification de 40 watts (2 x 10 watts pour les haut-parleurs principaux et 20 watts pour les woofers). Le Bluetooth est également de mise pour l’écoute sans fil avec un casque Bluetooth.

La partie Smart TV de ce téléviseur LG est assurée par l’interface propriétaire webOS dans sa version 5.0 qui donne notamment accès à de nombreux services en ligne (Netflix, Prime Vidéo, Disney+…) et permet aussi de lire le contenu vidéo partagé sur le réseau local, en utilisant Plex, par exemple. Enfin ce téléviseur OLED LG 2020 intègre Alexa et Google Assistant et peut donc être contrôlé vocalement via son microphone directement intégré.

LG OLED55CX : spécifications clés

Écran

  • Taille de l’écran (diagonale) : 55″ (139 cm)
  • Définition : 3840 x 2160 pixels (4K UHD)
  • Technologie écran : OLED
  • Gestion de la lumière : Pixels Auto-émissifs

Image

  • Traitement Processeur Vidéo : α9 Gen3 AI Processor 4K (avec intelligence artificielle)
  • AI Upscaling (4K)
  • AI Picture (Amélioration de l’image en fonction du contenu) : AI Picture Pro
  • AI Brightness (Ajustement de l’image en fonction de la lumière ambiante)
  • Contraste infini
  • Espace Colorimétrique Étendu (WCG – Wide Color Gamut)
  • Filmmaker Mode

HDR

  • HDR10
  • HLG
  • Dolby Vision IQ
  • HGiG
  • Auto Genre Sélection : (SDR/HDR/Dolby HDR)
  • HDR Upscaler 
  • HDR Dynamic Tone Mapping Pro (cartographie dynamique des couleurs)

Mode jeux vidéo

  • Faible Input Lag
  • G-Sync / FreeSync
  • VRR (Variable Refresh Rate)
  • ALLM (Auto Low Latency Mode)
  • 4K HFR (120 IPS) : HDMI, USB & RF

Smart TV

  • Plateforme Smart TV : webOS 5.0
  • Google Assistant & Amazon Alexa intégrés / works with
  • Compatibilité Apple AirPlay 2 et Miracast
  • Mode Galerie
  • Sport Alert
  • Reconnaissance langage naturel
  • Contrôle vocal main libre
  • Télécommande Universelle (Magic Remote)

Audio

  • Système audio 2.2 canaux
  • Puissance totale : 40 W (2 x 10 W / Grave : 20 W)
  • Compatible enceintes sans fil et casques Bluetooth (mode émetteur Bluetooth)
  • Lecture audio Bluetooth (mode récepteur Bluetooth)
  • Bluetooth Surround (possibilité d’utiliser des enceintes Bluetooth LG pour diffuser sans fil les effets surround)
  • Décodeur Dolby Atmos et spatialisation virtuelle OLED Surround
  • AI Sound Pro

Connectivité

  • Entrées HDMI : 1 (Arrière) / 3 (Côté), HDMI 2.1 avec ARC/eARC (Audio Return Channel) sur HDMI 2
  • Port USB : 2 (Arrière) / 1 (Côté)
  • Sortie audio numérique optique
  • Sortie ligne/casque mini-jack 3,5 mm
  • Bluetooth (V5.0)
  • Port Ethernet RJ45 (LAN)
  • Wifi (802.11ac)

Données logistiques

  • Poids TV sans pied : 18,9 kg
  • Poids TV avec pied : 23 kg
  • Poids TV dans carton : 28,6 kg
  • Dimensions TV sans pied (LxlxH) : 1228 / 46,9 / 706 mm
  • Dimensions TV avec pied (LxlxH) : 1228 / 251 / 738 mm
  • Dimensions du carton (LxlxH) : 1345 / 207 / 810 mm

LG OLED55CX : mise en oeuvre

Avant de pouvoir tester ce téléviseur LG OLED55CX, il nous a fallu le sortir de son carton d’emballage et monter le support. Il faut être deux pour dégager sans risque la dalle de la base de polystyrène et l’extraire de sa housse avant de la poser sur une surface plane. On peut alors passer au montage du pied qui ne prend qu’une poignée de minutes. Le LG OLED55CX est alors prêt à être posé sur un meuble TV puis branché.

Notez qu’il est également possible de monter ce téléviseur 4K OLED LG au mur sur un support TV. Il faut alors choisir un modèle compatible VESA 300×200 comme le NorStone Skye F3770-GC, ou bien un modèle inclinable comme le Vogel’s Wall 3315 ou pourquoi pas un modèle orientable motorisé spécialement conçu pour les TV OLED comme le Vogel’s Next 7356 (voir le test du Vogel’s Next 7356).

Une fois le téléviseur en place, nous l’avons branché sur notre prise d’antenne murale pour la réception de la TNT. Nous lui avons également associé le lecteur Blu-ray 4K UHD Pioneer UDP-LX500 pour la lecture de disques Blu-ray 4K ainsi qu’une box Android, au moyen de deux câbles HDMI.

Nous avons pu tester le téléviseur LG OLED55CX avec le lecteur Blu-ray 4K Ultra HD Pioneer UDP-LX500.

Une fois la TV mise sous tension, on est immédiatement guidé au travers du processus d’installation qui ne prend que quelques minutes : sélection du pays et de la langue du menu, connexion Internet (via WiFi ou câble réseau), recherche des chaînes de TV et renseignement du mot de passe pour le verrouillage parental. Une fois les chaînes de la TNT mémorisées et les conditions d’utilisation des services connectés acceptées, la TV est prête.

LG OLED55CX : place au spectacle !

Design

Les lignes et l’esthétique du LG OLED55CX sont identiques à celle de son prédécesseur le LG OLED55C9. Pourquoi changer ce qui est réussi ? On retrouve donc le design Picture On Metal avec la dalle OLED qui est plaquée sur un châssis en alliage d’aluminium. La partie haute est ultra fine (4 mm seulement), la partie inférieure qui accueille l’électronique et la connectique est plus épaisse (47 mm). En façade, le cadre adopte des bords très discrets avec de fines bandes noires qui encadrent l’image (cadre 4 Cinema Screen). 

Le pied baptisé Alpine Slim est toujours de la partie avec sa partie arrière gris foncé assortie au capot qui abrite l’électronique et intègre un système de gestion des câbles. 

La partie avant du pied est une longue lame d’aluminium au profil courbé. Très esthétique, elle a également une vocation acoustique puisqu’elle contribue à diriger le flux sonore vers les spectateurs.

Encore des reflets…

C’est sans doute ce qui nous a le plus ennuyé avec cette TV LG OLED55CX : les reflets sur la dalle, comme sur la précédente génération. Dans notre pièce de vie orientée plein sud et dotée de deux grandes portes fenêtres, impossible de ne pas être importuné à un moment ou un autre par ces reflets en pleine journée, surtout quand on est sur le côté. Heureusement ils sont principalement visibles sur les parties sombres de l’image et il nous a suffit de tirer nos rideaux (tissu occultant) pour qu’ils disparaissent presque entièrement. Le soir dans la pénombre ou l’obscurité, les reflets sont quasiment inexistants, sauf en cas de “pollution” lumineuse dans la pièce. Gare aux sources de lumière derrière les spectateurs !

Il faudra donc faire attention au placement de cette TV ainsi qu’aux conditions de visionnage pour profiter pleinement de sa qualité d’image.

Modes images préréglés

Depuis plusieurs années maintenant, les fabricants de TV proposent des modes images préréglés qui sont de plus en plus justes. C’est le cas pour ce téléviseur LG OLED55CX, notamment son mode Cinéma qui se révèle très bien étalonné d’après ce que nous avons pu en juger avec le Blu-ray de calibration 4K Ultra HD Spears & Munsil.

Sur une source HDR comme sur une source à la plage dynamique standard, le contraste et la luminosité dans ce mode Cinéma sont bien calibrés, les couleurs justes et réalistes.

Quant au mode standard, il convient bien pour les programmes de la TNT.

Mémoire trop juste ?

Nous avons installé l’application Plex sur le LG OLED55CX afin de profiter des films et séries stockés sur notre NAS et partagés sur le réseau local. Si l’application se montre particulièrement fluide et parfaitement intégrée, nous avons cependant rencontré quelques difficultés lors de la lecture. Il nous a en effet été impossible de profiter de nos films en 4K en passant par cette application, la mémoire tampon du téléviseur étant semble-t-il insuffisante, ou alors mal gérée par l’application. Toutes les 10 secondes environ, la lecture se mettait en pause et le message “mise en mémoire tampon” apparaissait à l’écran. Ce phénomène s’est produit que le téléviseur soit relié au réseau local en WiFi ou par câble Ethernet. Très agaçant ! Par contre, nous n’avons rencontré aucun problème de lecture en 1080p. 

Pour visionner les films en 4K HDR de notre NAS, nous avons donc délaissé l’application Plex installée sur le téléviseur pour utiliser la version installée sur une box Android TV (Shield TV).

En USB par contre, nous n’avons rencontré aucun problème de lecture, que ce soit avec des films en 1080p ou en 4K HDR. Dommage que le lecteur multimédia USB intégré ne permette pas d’indexer les films et de naviguer autrement que par dossier. Le plus regrettable cependant reste l’absence de prise en charge du DTS en USB…

4K HDR

Pour nous faire une idée du rendu HDR de ce LG OLED55CX, nous avons dans un premier temps regardé quelques films 4K HDR stockés sur notre NAS en utilisant Plex Media Player.

Sur la scène d’ouverture du film Le Mans 66, les images de Thomas Shelby fonçant en pleine nuit sur le circuit du Mans sont à ce titre exemplaires. On mesure ici pleinement l’intérêt de la technologie OLED dont le noir absolu est l’apanage. Ce LG OLED55CX se montre ainsi capable de présenter distinctement les moindres détails dans ces scènes sombres avec un excellent contraste, tout en conservant leur intensité aux parties les plus lumineuses (les phares de différents concurrents et les puissants spots dans les stands lors du ravitaillement) sans qu’elles ne paraissent brûlées. C’est superbe ! 

Les gros plans sur le visage de Matt Damon, d’une finesse et d’un réalisme bluffants contribuent à nous plonger au coeur de la course en nous faisant ressentir la fatigue et la tension du pilote.

Lors de la scène de course en pleine journée avec Miles au volant d’une Shelby, la lumière du soleil couchant rasant l’horizon est extrêmement bien rendue sans nuire au contraste de l’image. Les couleurs restent bien saturées et ne sont pas délavées. 

Plus loin dans le film, lorsque les freins de la Ford GT40 chauffent trop durant les tests, entraînant l’accident pour Ken Miles (Christian Bale), les qualités de l’OLED font une fois de plus la différence pour offrir un contraste épatant entre le ciel nocturne et l’éclairage de la piste ou encore le rougeoiement des freins avant l’explosion de la GT40. 

On en prend ainsi plein les yeux tout le long du film de James Mangold avec des couleurs d’une justesse incroyable qui rendent justice au travail remarquable du directeur de la photographie de ce film.

Sur le Blu-ray 4K HDR de Mad Max: Fury Road, le LG OLED55CX offre un rendu cinéma enthousiasmant. Qu’il s’agisse des scènes tournées en extérieur sous un soleil de plomb, de celles réalisées dans les souterrains de la mesa ou des scènes de nuit dans le désert, le rendu est superbe. Les ocres orangés des sables du désert offrent des nuances subtiles, avec des hautes lumières intenses sans surexposition. L’excellent contraste de la dalle OLED offre une lisibilité parfaite tout au long de la scène de poursuite souterraine, lorsque Max tente de s’échapper après qu’on l’ai tatoué. Idem sur les scènes nocturnes dans le désert, le LG OLED55CX offrant aux spectateurs d’incroyables nuances de bleu et toujours une lisibilité parfaite des moindres détails grâce à son contraste absolu. On se régale.

TNT & Upscaling 

À force de regarder des films 4K Ultra HD sur le téléviseur LG OLED55CX, nous en aurions presque oublié qu’il disposait d’un tuner TNT pour regarder les programmes diffusés par ondes hertziennes !

Que ce soit sur Arte ou RMC Découverte (diffusion en 1080i), nous constatons bien sûr une perte de définition par rapport aux sources 4K et même 1080p, mais c’est loin d’être catastrophique. Par défaut, le mode Standard assure un bon résultat avec des images plutôt bien définies et fluides. Le contraste est satisfaisant tandis que les couleurs nous paraissent justes et saturées sans excès. Le processeur vidéo α9 Gen3 dopé à l’intelligence artificielle est très efficace.

Gaming

Comme toutes les TV LG OLED 2020, le téléviseur LG OLED55CX est optimisé pour le gaming avec la fonction ALLM (auto low latency mode – bascule automatique en mode faible latence), du VRR (variable refresh rate – taux de rafraîchissement variable) et la prise en charge des contenus 4K jusqu’à 120 Hz sur ses 4 entrées HDMI 2.1. Il est ainsi paré pour être connecté à une Playstation 5 ou une Xbox One X, et pourquoi pas à un PC.

En attendant la sortie de ces deux consoles, nous l’avons relié à une Playstation 4 sur laquelle nous avons lancé plusieurs jeux, notamment le jeu de rythme Hatsune Miku. Le résultat est tout à fait probant avec une parfaite réactivité et synchronisation de l’image par rapport aux pressions sur les différentes touches de la manette. 

Diaporama Hatsune Miku

Idem avec Monster Hunter World et God of War qui nécessitent un bon timing pour lancer les attaques et éviter les charges des monstres et des ennemis. Le LG OLED55CX passe ce test haut la main. 

Dans les scènes de jeu nocturnes ou dans des environnements très sombres, l’excellente gestion du contraste et la lisibilité dans les basses lumières permettent également au joueur d’éviter bien des pièges et des attaques, mais aussi de trouver plus facilement certains objets ou certains passages cachés.

Rendu sonore

Disons-le d’emblée, la section audio 2.2 canaux du téléviseur LG OLED55CX nous a véritablement convaincu. Les progrès accomplis depuis plusieurs années par les fabricants de TV sont indéniables et le visionnage d’un film sans système home-cinéma n’est pas du tout frustrant avec cette TV. À condition toutefois d’activer le mode AI Sound et le mode surround, sans quoi le son reste plat. 

La spatialisation en largeur est très efficace avec des effets latéraux vraiment réalistes, comme nous avons pu le constater aussi bien sur Mad Max: Fury Road que sur Alita: Battle Angel ou encore Ford v Ferrari. Le son déborde largement des limites de l’écran, ce qui accentue véritablement la sensation d’immersion. Avec le mode Atmos enclenché, le son gagne une hauteur appréciable. On n’a pas vraiment la sensation que le son passe au-dessus de nos têtes mais la dimension verticale est bien là. Même si elle reste assez frontale, elle apporte un plus indéniable.

Enfin le grave est en progrès également, avec une vraie présence qui souligne efficacement l’action sur les films. On reste bien entendu dans le registre haut-grave / bas-médium compte tenu de la taille des haut-parleurs, mais le rendu est très appréciable. C’est d’autant mieux que le LG OLED55CX ne dispose pas de sortie pour caisson de basses.

Interface de commande

Sur le téléviseur, l’interface de commande se limite à un unique bouton situé sous la façade du téléviseur, au centre. Une première pression active le menu contextuel, chaque pression brève permettant ensuite de passer d’une commande à l’autre tandis qu’une pression longue valide l’action voulue. Ce n’est pas très pratique mais la plupart des utilisateurs ont recours à la télécommande au quotidien. 

L’interface de commande sous l’écran du LG OLED55CX n’est pas très pratique…

Rien de nouveau du côté de celle-ci. La télécommande Magic Remote 2020 est identique au modèle 2019. Contrôle par radio fréquence (pas besoin de pointer vers la TV pour que la commande passe, sauf pour la mettre en marche), lignes courbes, pointeur et molette cliquable sont toujours de mise. Ces deux derniers assurent un contrôle intuitif du téléviseur. On peut également naviguer dans l’interface de cette TV LG OLED au moyen des touches directionnelles qui entourent la molette. 

On pourra reprocher au fabricant coréen de n’avoir toujours pas intégré de rétroéclairage des touches sur cette télécommande, ce qui pourrait faciliter son usage dans l’obscurité. Mais comme la molette et le cercle de commande tombent naturellement sous le pouce lorsqu’on la prend en main, ce n’est sans doute pas indispensable.

webOS

Comme sur tous les smart TV LG, on retrouve sur le téléviseur LG OLED55CX l’interface logicielle propriétaire LG WebOS (version 5.0). Toujours aussi fluide et intuitive, elle se caractérise par son bandeau qui s’affiche en bas de l’écran sans masquer complètement le programme regardé. Ce bandeau s’affiche d’une simple pression sur la touche « Home » de la télécommande (pictogramme en forme de maison), affichant les onglets correspondant à un service ou une application. Il suffit alors de pointer et de cliquer sur un onglet avec la télécommande pour lancer le service.

On retrouve sur webOS 5.0 le bandeau contextuel supplémentaire juste au-dessus du bandeau principal, présent depuis webOS 4.6. Celui-ci permet d’afficher des informations additionnelles en rapport avec le service survolé sur le bandeau principal. Par exemple, si vous posez le pointeur de la télécommande sur Netflix, sur Prime Video ou sur Rakuten TV, le bandeau supérieur affiche les vignettes des contenus récents ou populaires proposés par le service en question. 

Notez que le bandeau affichant les applications et les services au bas de l’écran est personnalisable, permettant à l’utilisateur de choisir quels onglets afficher ou non et dans quel ordre.

Sport Alert

C’est l’une des nouvelles fonctions proposée par le fabricant coréen sur ces TV connectées et donc sur le LG OLED55CX. La fonction Sport Alert permet d’être informé sur la programmation des matchs de son ou ses équipes de sport préférées et même de voir apparaître en temps réel le score d’une rencontre en bas de l’écran tandis qu’on regarde un autre programme.

La fonction est accessible depuis le menu webOS en cliquant sur le bandeau Alerte Sport. On peut alors choisir parmi différents sports (baseball, basketball, football, football américain et hockey sur glace pour le moment) puis sélectionner la ligue et la ou les équipes qu’on souhaite suivre. Pour chacune d’elles, on peut activer différentes alarmes pour être prévenu avant le début du match, connaître le score en temps réel ou encore être notifié du score à l’issu du match.

LG OLED55CX : comparé à…

LG OLED65E9 : la gestion du HDR et l’excellent travail de tone mapping du LG OLED65E9 nous avait ravi les mirettes. Le LG OLED55CX nous est apparu encore meilleur avec notamment une colorimétrie qui nous a semblé plus juste et naturelle et des contrastes extraordinaires, particulièrement sur les scènes nocturnes. Le son également nous a semblé encore mieux spatialisé. 

Sony KD-55A8 : le Sony embarque lui aussi une dalle OLED LG dernière génération avec le traitement d’image propriétaire assuré par le processeur Sony X1 Ultimate. Le LG OLED55CX nous a semblé faire quasiment jeu égal avec le Sony, aussi bien pour la colorimétrie que pour le contraste et le rendu sur les scènes nocturnes. Quant au rendu sonore, la technologie Sony Acoustic Surface Audio demeure un peu supérieure au système audio du LG, notamment en ce qui concerne la sensation que les voix sortent véritablement de l’écran. Loin de démériter cependant, le son délivré par le LG OLED55CX nous a au contraire fait forte impression. La spatialisation des effets en largeur et en hauteur est excellente.

LG OLED55CX : conclusion

Commençons par ce qui fâche : il est vraiment regrettable que LG ne s’attaque toujours pas au problème des reflets sur les dalles OLED qui deviennent gênants en pleine journée. Bien sûr une fois qu’on est plongé dans le film, ils se font généralement oublier mais ils peuvent quand même perturber par moments notre attention. Bien sûr on nous objectera que de nombreux autres téléviseurs présentent également des reflets à l’écran en pleine journée. Samsung est pourtant parvenu à de très bons résultats sur ce point (voir le test du Samsung QE55Q90R qui possède un très bon filtre antireflets) tout en conservant un noir profond pour une TV LCD QLED.

C’est vraiment dommage pour le LG OLED55CX parce que l’image est somptueuse.

Quel plaisir de regarder Le Mans 66 en 4K HDR sur un téléviseur comme le LG OLED55CX !

Que ce soit sur du contenu 4K HDR ou 1080p, le LG OLED55CX fait véritablement des merveilles. Très bien étalonné, le mode image Cinéma nous a offert de très bons moments lors de ce test. Le noir profond assuré par la dalle OLED ainsi que l’excellent contraste et la gestion impeccable des hautes et basses lumières garantissent un spectacle de très grande qualité. Le niveau de lisibilité sur les scènes nocturnes est prodigieux avec une parfaite gestion des nuances et des couleurs. Quant à la prise en charge des hautes lumières des contenus HDR, malgré une luminosité maximale moins élevée que les TV QLED, le LG s’en sort extrêmement bien avec ici aussi nuances et lisibilité. Nous préférons d’ailleurs le rendu d’une TV OLED comme le LG OLED55CX, capable d’explorer avec subtilité les zones les plus sombres de l’image et d’offrir des hautes lumières nuancées mais pas aveuglantes ou fatigantes à la longue, contrairement à certaines TV HDR au pic de luminosité plus important et dont les noirs ne le sont pas vraiment.

Nous avons aimé

  • La richesse de l’affichage des contenus 4K HDR
  • Le contraste, les nuances et les détails dans les scènes nocturnes
  • Les couleurs naturelles et nuancées
  • Le mode Cinéma très bien étalonné
  • L’upscaling avec Intelligence Artificielle, efficace sans en faire trop
  • L’efficacité de la spatialisation audio

Nous aurions aimé

  • Un filtre anti-reflets
  • La prise en charge du HDR10+
  • Une télécommande rétroéclairée

  • 1
    Partage

4 COMMENTS

  1. Bonjour. Je voulais revenir sur la mémoire.
    J’ai un LGE9 et j’ai rencontré le même problème que vous avec PLEX et la mise en mémoire tampon sur le contenu 4K.
    Vous avez donc testé avec Plex sur une box android, mais avez-vous pu essayé sur une AppleTV?
    Merci par avance.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.