Interview : Paul Shipper, maître de l’affiche de cinéma illustrée

0
412

Inspiré dès son enfance par les affiches de films sur les murs de sa chambre, Paul Shipper est devenu un illustrateur de renom dans l’univers du cinéma américain et travaille pour des clients comme Disney, Lucasfilm, Marvel, Netflix et Universal. Le journaliste Misteur D (Olivier Oghia) a pu l’interviewer à l’occasion du sixième épisode de l’émission Inside sur la chaîne YouTube Son-Vidéo.com.

Misteur D : Comment êtes-vous devenu un artiste qui travaille principalement sur des affiches de film ? Cet univers du cinéma, c’est quand même quelque chose de particulièrement unique, comment ça vous est venu ?

Paul Shipper : Oui, le fait de travailler dans ce milieu de l’affiche était un rêve d’enfant. Je collectionnais les affiches. Elles étaient toutes illustrées. Et un jour j’ai réalisé que ce que j’avais aux murs dans ma chambre étaient en fait des peintures et que c’était le travail d’un artiste. Je m’y suis tout de suite intéressé avec l’espoir d’y arriver aussi. Alors, envers et contre tout, je me suis mis à en dessiner. Et à force de persévérer, j’ai fini par devenir un professionnel. Puis j’ai travaillé avec des gens comme toi !

MD : Merci ! Vous êtes en Angleterre, vous êtes anglais. Hollywood est très loin de l’Angleterre. Ça ne doit pas être évident de rentrer dans cet univers du cinéma américain. Comment avez-vous fait pour imposer votre patte d’artiste avec les majors tels que Disney sur des projets comme Star Wars ou Marvel ?

PS : Ça a été vraiment difficile d’y entrer, mais il faut remercier Internet où j’ai pu mettre certaines de mes oeuvres en ligne. Une chose en entraînant une autre, vous finissez par décrocher un rendez-vous. Donc ce fut pour moi le moment ou jamais d’utiliser mes économies pour prendre un billet d’avion pour Hollywood. Je me suis arrangé pour faire un maximum de rencontres. Ça s’est bien passé la première fois et j’y suis retourné chaque année jusqu’à ce qu’ils me donnent un job !

MD : Donc quel a été votre premier travail important à Hollywood ?

PS : Pour Disney, c’était une affiche Marvel pour Doctor Strange. C’est la première opportunité qu’ils m’ont offerte. J’ai fait trois illustrations pour ce film, mais ils ne m’ont jamais envoyé d’affiche imprimée.

MD : Vous avez l’original !

PS : J’ai le dessin original, mais pas la version imprimée.

MD : Parlons un peu de Mystery Men. Merci Paul d’avoir réalisé cette couverture de Mystery Men parce que ce film n’a pas eu de chance. Depuis sa sortie, il y a eu des éditions Blu-ray de mauvaise qualité avec des couvertures qui ne donnent pas envie, surtout composées d’assemblages photographiques. Ce n’était pas terrible. Grâce à vous Paul on a enfin une belle couverture dans le pur style hollywoodien des affiches de film. Comment avez-vous imaginé ce projet d’illustration ?

PS : Le film Mystery Men est arrivé à une époque où ils essayaient de relancer la franchise Batman avec un look gothique et sombre. Mystery Men a souffert de la comparaison à l’époque. Je pense que s’ils avaient eu une approche plus traditionnelle, il aurait reçu un meilleur accueil.

La couverture de la dernière édition Blu-ray du film Mystery Men, réalisé par Paul Shipper.
© Paul Shipper Studio

MD : Vous êtes l’un des derniers artistes à perpétuer cette tradition d’affiches de cinéma à “l’ancienne”, plutôt que le montage Photoshop.

PS : Oui, c’est tout à fait ça. J’ai eu le sentiment que je devais préserver l’affiche illustrée et c’est ce que j’essaye de faire depuis la fin des années 90 car c’est quelque chose que j’avais l’impression de voir disparaître. À cette époque, j’ai mené une mission autoproclamée pour essayer de préserver l’illustration traditionnelle. Cela a beaucoup évolué depuis 20 ans. Il y a un regain d’intérêt pour l’affiche de cinéma illustrée. C’est quelque chose qui revient de temps en temps pour les projets et j’ai du travail qui se présente… Franchement David, avec les projets que j’ai réalisé ces dernières années, si je me fais écraser par un bus demain ce serait ok pour moi ! Bon, non, je préfère éviter ! Mais si jamais cela arrivait, je pourrais mourir heureux !

MD : Oui, je comprends quand vous parlez de projets importants. Le visuel de Mystery Men !

PS : J’ai revu ce film de nombreuses fois et il devient meilleur à chaque visionnage. Il est sérieusement drôle, le jeu d’acteur est génial et Pee-Wee Herman (Paul Reubens, NDLR) leur vole la vedette dans certains passages du film. Mais faire le visuel de cette édition était l’occasion de faire revivre l’esprit “comics” des super-héros avec moins de tonalités sombres que dans le film. Je veux parler de la palette des teintes et des couleurs. Je voulais que l’affiche soit plus vive, plus colorée et je voulais mettre en avant les personnages et les méchants ainsi que leur véhicule, le Hermiker. Je pense que le film est fantastique et je suis très heureux que ce visuel soit sorti. J’adore mon boulot ! J’ai été très heureux de travailler sur ce projet avec vous.

MD : Merci beaucoup Paul. On espère voir votre travail sur la façade d’un cinéma ici à Paris ou ailleurs dans le monde très bientôt.


Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.