Test Philips Fidelio X3 : un opéra d’émotions

15
4268
  • 27
    Partages

Test du casque Philips Fidelio X3. Très attendu, le fleuron de la gamme Fidelio X est un casque hi-fi ouvert de conception circum-aural. Arborant un design des plus singuliers, il promet un grand confort d’utilisation. Sa réponse en fréquence particulièrement étendue et ses larges transducteurs LMC 50 mm minutieusement travaillés par les ingénieurs acousticiens sont prometteurs. Commercialisé à 349 €, le casque Philips Fidelio X3 se montrera-t-il à la hauteur de son prédécesseur le Philips Fidelio X2 ?

Le casque Philips Fidelio X3 adopte un design sobre et élégant.

Philips Fidelio X3 : la marque

C’est en 1891 qu’Anton et Gérard Philips s’associent et créent Philips & Co. à Eidhoven, aux Pays-Bas. C’est dans l’ampoule à filament carbone que la marque fait ses premiers pas, pour être reconnue, dès le 20e siècle, comme l’un des plus grands fabricants d’Europe. Dès 1918, Philips diversifie son offre, déposant des brevets dans des domaines allant des rayons X à la réception radio en passant par les rasoirs électriques.

Années après années, les idées fusent chez Philips. En franchissant le 21e siècle, la marque continue son évolution et sa croissance. Conscient que pour de nombreuses personnes, Philips reste un simple fabricant d’équipements électroniques grand public, la société décide de se donner une nouvelle image, reflétant mieux son implication dans les domaines de la santé, de l’art de vivre et de la technologie. En 2004, Philips dévoile la nouvelle promesse de la marque : Du sens et de la simplicité. S’appuyant sur une campagne publicitaire de grande envergure, Philips affirme son engagement à proposer des appareils grand public à la fois hautement technologiques, faciles à utiliser et spécialement conçus pour répondre aux besoins et aux attentes des consommateurs. 

Au début des années 2010, Philips s’associe au taïwanais TP Vision avec qui il élabore ses nouvelles gamme de TV. La branche audio de Philips se concentre parallèlement sur le lancement de la collection Philips Fidelio, dédiée à l’audio haut de gamme. En d’autres termes, Philips Fidelio est pour Philips ce que Lexus est pour Toyota dans le monde de l’automobile.

Côté casques, la gamme Fidelio propose 3 séries : 

  • Les supra-aural M, comprenant les casques fermés M1, M1MKII, M1BT, M2BT et M2L ;
  • Les nomades L, comprenant les casques semi-ouverts L1 et L2, ainsi que le tout nouveau casque fermé Bluetooth L3 bénéficiant de la réduction de bruit ; 
  • Les sédentaires X, comprenant les casques ouverts X1, X2 et le tout nouveau X3 que nous testons aujourd’hui.

Philips Fidelio X3 : packaging et accessoires

Le casque Philips Fidelio X3 est livré dans un coffret cartonné bleu, surmonté d’un étui sur lequel figurent un visuel du casque, la marque et son logo, ainsi que les labels Reddot Winner et iF Design Award 2020 et le logo Hi-Res. Une fois l’étui cartonné retiré, nous pouvons admirer la sobriété du coffret, surplombé du seul nom “Philips”. À l’intérieur de celui-ci, le casque Fidelio X3 y est présenté dans un moule en plastique conçu pour le caler efficacement. Une fois le casque et son socle retirés, nous découvrons une élégante pochette en tissu noir, dans laquelle se trouvent un dépliant Muirhead, deux câbles Y détachables avec serre-câble de 3 mètres chacun, l’un avec un connecteur mini-jack 3,5 mm, l’autre avec un connecteur mini-jack TRRS 2,5 mm, ainsi qu’un adaptateur mini-jack 3,5 mm vers jack 6,35 mm.

Deux câbles en Y détachables ainsi qu’un adaptateur mini-jack 3,5 mm vers jack 6,3 mm accompagnent ce joli Fidelio X3.

Philips Fidelio X3 : nouveau design et confort de port

Le Fidelio X3 est un casque ouvert circum-aural. Successeur du très populaire Philips Fidelio X2, il s’en démarque principalement par son design entièrement revu. 

Tout d’abord, côté arceau et bandeau, la conception a quelque peu changé. Bien qu’il conserve son fonctionnement avec bandeau auto-ajustable, il délaisse désormais le maillage 3D pour lui préférer un revêtement cuir éco-responsable, conçu par l’entreprise écossaise Muirhead pour l’arceau et le bandeau.

L’élégant arceau de ce nouveau casque Philips porte la mention ‘Fidelio X3’.

Ce tout nouvel arceau est prolongé de chaque côté par un berceau circulaire auquel chaque coque est reliée par une “tige” horizontale. 

Enfin, le Fidelio X3 délaisse les grilles acoustiques traditionnelles sur la face externe des coques pour recouvrir ces dernières d’un élégant tissu gris acoustiquement transparent, conçu par la marque danoise Kvadrat. 

Les nouvelles coques en tissu du Fidelio X3 sont du plus bel effet.

Ces toutes nouvelles coques accueillent d’épais et confortables coussinets de velours à mémoire de forme. Bien que cette matière soit particulièrement agréable, il ne faut pas oublier sa tendance à retenir poussières, poils et cheveux : attention donc aux propriétaires d’animaux… et de cheveux longs. Bonne nouvelle néanmoins, ces coussinets sont amovibles et pourront donc être facilement nettoyés.

Bien vu, les coussinets du casque hi-fi Philips Fidelio X3 sont amovibles, ce qui devrait rendre leur entretien plus aisé.

Cette toute nouvelle architecture du Fidelio X3 contribue à rendre ce casque particulièrement confortable. Nous l’avons en effet porté de longues heures pendant toute une semaine, sans jamais ressentir la moindre gêne. Attention cependant : bien que le bandeau soit auto-ajustable, ce casque peut manquer de confort pour certaines morphologies, d’autant que les coussinets, non réglables en hauteur, sont assez imposants (bien que très confortables) et peuvent serrer légèrement sur le haut des joues.

Philips Fidelio X3 : transducteurs LMC 50 mm

Tout comme son aîné le X2, le casque ouvert Philips Fidelio X3 embarque de larges transducteurs avec aimants néodyme de 50 mm à membrane LMC. Le diaphragme de ces transducteurs est constitué d’un matériau polymère multicouche encapsulant une couche de gel amortissant qui limite de manière très efficace les distorsions. Cette conception permettrait également d’offrir un rendu plus fin dans les aigus, une meilleure définition des basses ainsi qu’une meilleure stéréophonie.

Les transducteurs du casque hi-fi Philips Fidelio X3 bénéficient de la technologie LMC pour une restitution sonore optimisée.

Enfin, les haut-parleurs du casque Fidelio X3 bénéficient d’une inclinaison de 15 degrés vers l’arrière afin de s’adapter au mieux à la morphologie de l’oreille et de gagner en précision dans les aigus.

Les transducteurs du casque ouvert Philips Fidelio X3 bénéficient d’une inclinaison de 15° vers l’arrière afin d’optimiser le rendu sonore, notamment dans les aigus.

Philips Fidelio X3 : 30 ohms, 100 dB, alimentation

Côté mesures, le Philips Fidelio X3 affiche une impédance de 30 Ohms, associée à une sensibilité de 100 dB. Simple à alimenter diriez-vous ? Si l’on ne tient compte que de sa faible impédance associée à sa sensibilité élevée, effectivement. Seulement, ses larges transducteurs de 50 mm le rendent plus gourmand que prévu et nécessitent donc de s’attarder sur la source à lui associer. Il est donc déconseillé d’utiliser le casque ouvert Philips Fidelio X3 sans lui associer de DAC suffisamment performant, sous peine de le trouver “mou”, voire particulièrement faiblard. De même, l’utilisation du Fidelio X3 avec un simple smartphone sans DAC ou ampli casque sera fortement déconseillée, le son pâtissant alors d’un grand manque d’amplitude et de stéréophonie (phénomène vérifié, qui a de grandes chances de se reproduire sur tout ordinateur dépourvu d’une carte son performante).

Philips Fidelio X3 : Hi-Res audio, câbles en Y détachables, adaptateur

Hi-Res audio ? Pour de l’analogique ? Oui, tout simplement parce que le Philips Fidelio X3 offre une réponse en fréquences de 5 Hz à 40 000 Hz, ce qui lui permet d’obtenir cette certification tant convoitée. Pour profiter de tout son potentiel, il sera utile de lui associer non seulement une source de qualité, mais également des fichiers audio, de préférence enregistrés à un taux d’échantillonnage supérieur à la qualité CD (bien que celle-ci se révèle tout de même satisfaisante à l’écoute).

Enfin, chaque oreillette du casque Philips Fidelio X3 dispose sur sa partie inférieure d’un connecteur mini-jack 3,5 mm pour accueillir un câble détachable. 

Les oreillettes du casque Fidelio X3 sont conçues pour accueillir un câble détachable en Y.

Pour cette nouvelle itération de la gamme Fidelio X, Philips livre effectivement deux câbles détachables : l’un asymétrique (mini-jack 3,5 mm), et l’autre symétrique (mini-jack TRRS 2,5 mm). L’intérêt de ce dernier est de délivrer une image stéréophonique légèrement plus prononcée qu’avec un câble asymétrique classique. Attention cependant, la différence reste assez minime, même pour les oreilles les plus entraînées. Il sera également nécessaire de prendre garde à brancher le câble de votre choix dans le bon sens : en effet, les inscriptions “L” et “R” sur les câbles sont très peu visibles. Au premier regard, le fait qu’il y ait un sens ne semble pas forcément évident, et pourtant, si celui-ci n’est pas respecté, aucun son ne sortira du casque, nous en avons fait les frais lors de ce test.

Le casque ouvert Philips Fidelio X3 se destinant à une utilisation exclusivement sédentaire de part sa conception, un adaptateur mini-jack 3,5 mm vers 6,5 mm lui permettra d’être facilement associé à un ampli-casque ou à un amplificateur hi-fi. Dans ce cas précis, les 3 mètres de câble se révèleront très utiles.

Spécifications clés

Conception

Type : ouvert
Couplage : circum-aural
Haut-parleurs : 2 x 50 mm
Membrane : LMC
Type d’aimant : néodyme
Arceau et bandeau auto-ajustable : métal, plastique, revêtement cuir Muirhead
Coques : tissu acoustiquement transparent de la marque Kvadrat
Coussinets : à mémoire de forme, velours, amovibles

Mesure

Plage de fréquences : 5 – 40 000 Hz
Impédance : 30 ohms
Sensibilité : 100 dB à 1 mW
Puissance d’entrée maximale : 500 mW
Distorsion : < 0,1% THD

Connectique

2 x mini-jack 3,5 mm

Accessoires fournis

1 câble OFC amovible asymétrique mini-jack 3,5 mm (3 m)
1 câble OFC amovible symétrique  mini-jack TRRS 2,5 mm (3 m)
1 adaptateur mini-jack 3,5 mm vers 6,5 mm

Généralités

Poids : 380 g

Philips Fidelio X3 : mise en œuvre

Pour réaliser ce test du casque ouvert Philips Fidelio X3, nous avons utilisé le baladeur audiophile FiiO M11 Pro, d’abord comme lecteur audio, puis en mode DAC USB en association avec un ordinateur portable. À noter qu’il nous a fallu régler le gain du FiiO M11 Pro sur “élevé” afin que le casque révèle tout son potentiel. Nous avons écouté Qobuz (abonnement sublime+ jusqu’en 24 bits / 192 kHz) ainsi que des fichiers FLAC stockés sur l’ordinateur via l’application Foobar 2000.

Philips Fidelio X3 : impressions d’écoute

Phil Collins – In The Air Tonight (album ‘Face Value’) – Hi-Res 24/96

Chaque détail est retranscrit à la perfection : la moindre note au synthétiseur, chaque impact sur la batterie devient presque physique. La voix de Phil Collins et ses réverbérations, jusqu’à ses bruits de bouche. Les chœurs pas toujours perceptibles habituellement se font ici entendre dans l’oreille gauche. La scène sonore est assez ample.

Dire Straits – You And Your Friend (album ‘On Every Street’) – FLAC 24/192

Les différents instruments se détachent parfaitement dès le départ. Les guitares acoustique à gauche et électrique à droite se répondent tout au long du morceau, soutenues par la batterie au centre, puis la voix du chanteur, d’une clarté absolue. Le Fidelio X3 parvient à tenir la note même la plus aiguë, à condition de ne pas pousser trop fort le volume.

Philips Fidelio X3 : comparé à…

HiFiMAN Deva : Commercialisé à 369 €, le casque ouvert HiFiMAN Deva se montre plus polyvalent, laissant le choix entre une connexion Bluetooth, USB ou filaire. Il embarque également un module DAC USB 24 bits / 192 kHz. Par contre, le casque Fidelio X3 offre une réponse en fréquence beaucoup plus large, lui permettant, entre autres, d’offrir une meilleure exploration des basses fréquences et plus de détails dans les hautes fréquences.

Philips Fidelio X3 : conclusion

Original par son design et très confortable, le Fidelio X3 est le parfait compagnon pour des sessions d’écoute prolongées… à condition d’éviter les titres très généreux dans les aigus. En effet, si son ramage se rapporte à son plumage à bien des égards (à condition de le trouver séduisant, bien entendu), force est de constater qu’à l’écoute, le Fidelio X3 fait parfois preuve d’une légère accentuation dans les aigus, notamment sur les cuivres. Cependant, il saura faire preuve de justesse sur les autres registres, et sera même en mesure de tenir ses hautes fréquences pour bon nombre de styles musicaux, à condition de ne pas pousser trop fort le volume ou de jouer avec l’égalisation sur la source. Parallèlement, les graves descendent assez bien pour sa conception ouverte, et savent se montrer percutants lorsque nécessaire. La scène sonore est généralement assez large. La stéréophonie est toujours parfaitement retranscrite, même avec le câble mini-jack 3,5 mm. Malgré sa faible impédance de 30 ohms et sa sensibilité élevée de 100 dB, le casque Fidelio X3 nécessite l’utilisation d’un DAC audio USB, d’un ampli-casque ou d’un baladeur audiophile assez puissant pour animer ses larges transducteurs.

Nous avons aimé :

  • Le grand confort d’utilisation
  • Le design à la fois sobre et original
  • Les médiums chaleureux
  • Les basses maîtrisées

Nous aurions aimé : 

  • Un peu plus de douceur dans les très hautes fréquences, notamment sur les cuivres
  • Une scène sonore un peu plus large


  • 27
    Partages

15 COMMENTS

  1. Est-ce que l’utilisation de tissu acoustique sur les coussinets ne nuit pas un peu à l’isolation passive du casque ? Comment se comporte-t-il en environnement bruyant ?

    • Le tissu acoustique se situe sur les coques et non sur les coussinets, il remplace en fait les habituelles « grilles » que l’on retrouve sur les casques ouverts plus traditionnels. De manière générale, l’isolation passive sur un casque ouvert est inexistante, le but étant de permettre aux haut-parleurs (ou transducteurs) de « respirer », afin de vous offrir une belle spatialisation dans vos écoutes. Pour profiter d’un casque ouvert, il est nécessaire de se trouver dans une pièce silencieuse, autrement vous entendrez autant votre musique que les bruits autour… Et inversement, les autres entendront également votre musique.

      • Ça m’avait complètement échappé que c’est un casque ouvert (et pourtant c’est dit dès la 2ème ligne !). (Sinon je vous croyais trop jeune pour intégrer Phil Collins ou Dire Straits dans votre playlist de test : là c’est plutôt « mon » époque 🙂 )

  2. Merci pour ce test. Possesseur du X2HR j’aimerais avoir une comparaison avec ce nouveau X3 car le X2 et trouvable aux alentour de 100€ régulièrement et celui ci plus de 300…

    • Avec plaisir ! 🙂
      Côté son, la seule différence réside dans le fait que les X2 et X2HR n’étaient livrés qu’avec un unique câble asymétrique 3,5 mm, alors que le Fidelio X3 dispose, en plus du 3,5 mm, d’un second câble avec connecteur symétrique TRRS 2,5 mm permettant de profiter d’une sortie 2,5 mm présent sur de nombreux baladeurs audiophiles. Avec ce format de connecteur (et de sortie), on profite d’une stéréophonie légèrement supérieure.
      Côté confort, le X3 excelle dans le domaine (et je dois admettre que je suis très difficile à ce niveau) : je l’ai porté des journées entières sans jamais ressentir la moindre gêne, que ce soit une sensation de lourdeur, ou pire, de brûlure sur le sommet du crâne.
      Enfin, côté design, Philips a opté pour un cuir Muirhead éco-responsable pour l’arceau et le bandeau (ce qui est toujours un plus), et un tissu acoustiquement transparent haut de gamme qui, selon moi, facilitera potentiellement l’entretien du casque par rapport aux grilles (dans lesquelles de nombreuses poussières et saletés pourraient s’infiltrer).

  3. Merci pour ce test que j’attendais depuis longtemps 🙂 ! Est-ce que le X3 serait compatible avec les Sony NW-A100TPS à votre avis ? Sony n’as jamais trop communiquer sur l’impédance de sortie du baladeurs .. merci d’avance pour votre réponse 🙂 !

    • Avec plaisir ! 🙂
      Comme vous l’avez souligné, on manque un peu d’informations sur ce baladeur Sony, je ne m’aventurerai donc pas à vous dire un « oui » ou un « non » clair et net. Si vous le possédez déjà, vous pourrez toujours tester cette association sans prendre de risque particulier (et je serais d’ailleurs heureuse, dans ce cas, de voir un retour de votre part si le cœur vous en dit). Autrement, le baladeur Onkyo PD-S10 me semble être le parfait candidat pour alimenter le Fidelio X3 pour moins de 400 €.

      • Malheureusement j’ai acheter le NW-A100TPS, comme premier baladeur audiophile … Il avait tout pour plaire, DAC USB, LDAC, Android , (DSEE HX) , et surtout le Sony S-Master HX … Le tout avec une petite touche rétro « collector » … Mais des mes premiers écoutent, j’ai pas du tout aimer… C’est plat, il n’arrive même pas alimenter correctement mon Sony XM-3 en filaire … Je m’attendais à mieux , sachant qu’il embarque le Sony S-Master HX du modèle signature qui est une des références … Mais bon … Je pense m’orienter sur différents modèles de baladeur avant le casque … Mais cette fois-ci j’irai directement à Son-vidéo Lyon ,quitte à faire 1h30 de routes, et non sur le site de la FNAC et surtout éviter de faire une précommande sur un produit que je connais pas les caractéristiques … Merci beaucoup de votre réponse 🙂 !!!

        • Effectivement, de manière général il est préférable, quand c’est possible, de tester le matériel soi-même 🙂
          Attention par contre, je possède également le Sony WH-1000XM3 et force est de constater qu’il est plus convaincant en Bluetooth qu’en filaire. Avez-vous essayé d’associer le casque et le baladeur en Bluetooth ?

          • Oui bien-sûr 😉 ! Mais bon, quand on achète un très bon casque comme le XM3 , on veut absolument le tester en LDAC ou filaire 😂 … Mais j’avais aussi constaté que en filaire c’était pas du tout ça 😅 … Mais j’imaginais mieux, vu qu’ils proposent une réponse en fréquence de 4 à 40 000 Hz en actif 😅 … D’ailleurs j’ai vu (après achat, sinon c’est pas drôle 😂) la réponse en fréquence filaire du NW-A100TPS est de 20-40 000 Hz , donc bon, que ce soit filaire ou LDAC sur le baladeur, ça revient au même 😂 …

          • Bonjour Rockline, je me permets d’intervenir car je possède aussi ce casque (ou plutôt le modèle précédent) et il faut savoir que vous pouvez avoir le LDAC avec votre baladeur mais aussi avec tout bon smartphone doté de Android 8 ou plus.
            De plus quand vous êtes en liaison LDAC c’est l’ampli intégré au casque qui produit le son et non le baladeur (qui se contente d’être la source), de sorte que la réponse en fréquence du baladeur ne va pas jouer…

    • Cette association me semble tout à fait cohérente. Il faudra cependant privilégier la sortie symétrique 2,5 mm du iBasso DX160 (à l’aide du câble correspondant livré avec le Fidelio X3). La sortie asymétrique 3,5 mm risquerait, en comparaison, de donner une impression de son « faiblard ». Autrement, le baladeur Onkyo PD-S10 constitue une belle alternative.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.