Interview : Benoit Burette, Directeur Stratégie Audio et Planning Produits chez TP Vision pour Philips Audio

0
372
  • 7
    Partages

À l’occasion du grand retour de Philips Audio et de sa gamme Fidelio, Benoit Burette, Directeur Stratégie Audio et Planning Produits chez TP Vision pour Philips Audio, a accepté de répondre à nos questions.

Quel est votre rôle au sein de Philips Audio ?

Directeur Stratégie Audio et Planning Produits. Pour simplifier, mon rôle chez TP Vision est de faire le lien entre le secteur Recherche et Développement et les Chefs de Produit, et ce pour les casques, barres de son, et produits audio connectés en général. Ayant un bagage d’ingénieur acousticien, j’ai accumulé 11 ans d’expérience en R&D, toujours au service de la marque Philips.

Comment est venue cette volonté de créer la gamme Fidelio ? Quel est le point commun entre un casque et une barre de son Philips Fidelio ? 

L’introduction de la gamme Fidelio dans le portfolio Philips est venue du fait que nous commencions au sein de Philips à avoir acquis une certaine compétence à développer des produits de plus en plus haut de gamme et toujours accessibles au grand public, avec des concepts acoustiques innovants, visuellement différents, des performances très compétitives pour un positionnement nécessairement plus haut de gamme.

Plusieurs scénarios ont été envisagés, y compris celui de créer une marque séparée de Philips. Le choix d’une segmentation claire et toujours au sein de la marque Philips nous a paru le plus efficace, combinant l’image d’une marque déjà bien établie auprès du grand public, et la distinction claire des valeurs que Fidelio représente toujours aujourd’hui.

Fidelio tente de s’imposer avec une certaine cohérence quant à ses valeurs, et ce à travers les générations de produits se succédant. Sa stratégie s’appuie sur 3 piliers que je trouve essentiels pour décrire l’expérience d’un produit audio, indépendamment de sa catégorie, sa fonction, ou même sa marque :

1.      Le son. Nous travaillons à mettre en place une signature sonore non seulement pour les casques, mais également étendue aux autres catégories de produits.
Fidelio cherche à construire l’expérience sonore autour d’un utilisateur à la fois exigeant et pragmatique, une personne qui place la qualité audio au centre de ses intérêts, mais qui recherchera néanmoins une certaine intégration de son système audio dans sa vie de tous les jours.
Sur le plan technique, Fidelio assure une sélection de composants de qualité, et ce de manière harmonieuse tout au long de la chaîne audio.

2.      Le design. Il se distingue à travers l’intégration élégante de concepts à l’origine acoustiques, démontre une manière de se différencier avec sens d’après moi, car les performances audio ne sont pas compromises. Philips étant une marque née au sein de l’Europe (Pays-Bas), Fidelio tente de sublimer cette approche avec des matériaux authentiques et à travers des collaborations nobles telles que le producteur de cuir Muirhead (Écosse), ou le spécialiste en textile Kvadrat (Danemark).

3.      L’expérience. Elle regroupe tout ce qui entoure les 2 premiers piliers : la simplicité d’une interface utilisateur à la fois épurée et intuitive, la volonté encore de rester concentré sur les fonctions essentielles du produit, celles servant le mieux la vie de tous les jours, aussi complexes soient-elles en arrière-plan.

Concernant les casques Fidelio, vous venez de lancer cette année les nouveaux Philips Fidelio L3 et X3, chacun tranchant plus ou moins nettement avec son prédécesseur. Pourquoi être passé d’un Philips Fidelio L2 semi-ouvert à un Philips Fidelio L3 fermé avec réduction de bruit ? Tout semble avoir changé dans sa conception, que reste-t-il du fameux “L” ?

L’appellation à lettre unique est plutôt une manière de catégoriser nos produits en fonction de leur intention. Pour les casques, ‘L’ caractérise un circum-aural conçu pour l’intérieur ou en extérieur. En contraste avec le ‘M’ (supra-aural pour l’extérieur), le ‘X’ (circum-aural pour l’intérieur), ou encore ‘S’ (écouteurs intra-auriculaires).

De ce point de vue, l’application du L3 est restée la même que son prédécesseur commercialisé en 2012, mais en 8 ans la demande en fonctionnalités s’est fortement orientée vers la réduction de bruit active (ANC). Nous l’avons donc naturellement ajoutée au L3. Pour des raisons de performance, cette décision nous aura imposée un changement d’architecture acoustique en passant de semi-ouvert à fermé, et ce afin d’optimiser la réduction de bruit dite ‘passive’ du casque, élément complémentaire et indispensable à une bonne réduction du bruit au sens large.

Le nouveau casque Bluetooth Philips Fidelio L3 bénéficie de la réduction de bruit adaptative.

Par rapport au Philips Fidelio X2, qui fut d’ailleurs très bien reçu par la critique, la conception audio du Philips Fidelio X3 est identique, reprenant le fameux transducteur LMC de 50 mm. Pouvez-vous nous expliquer son fonctionnement ?

Tout haut-parleur est sujet au phénomène de résonance de sa membrane – ou ‘modes’ – au-delà d’une certaine fréquence (‘cone break-up point’).

LMC (Layer Motion Control) est une technologie permettant un meilleur contrôle de la densité modale, ainsi qu’une atténuation de l’amplitude de certains modes du diaphragme.

Le technologie LMC est en réalité une combinaison de plusieurs couches de matières différentes, et aux propriétés maîtrisables et complémentaires : un polymère et un polyuréthane.

Les transducteurs du nouveau casque hi-fi Philips Fidelio X3 bénéficient de la technologie LMC pour une restitution sonore optimisée.

Le polymère est un matériau somme toute classique, relativement facile à sculpter aux besoins acoustiques d’un casque et utilisé dans la conception de nombreux diaphragmes de haut-parleurs pour casque. Dans le X3 il est utilisé en combinaison avec une couche de polyuréthane aux propriétés absorbantes. Il se présente comme une sorte de ‘gomme’ dont l’épaisseur et la densité permettent d’atténuer, ou mieux distribuer les différentes résonances, ou modes, du diaphragme, se traduisant par un lissage des hautes fréquences, laissant s’ouvrir une scène stéréo plus naturelle, plus large et enveloppante que par exemple avec des intras. Et tout ceci sans sacrifier la précision de la distribution spatiale des instruments sur la scène sonore.

Le Philips Fidelio X3 est un très beau casque, mais d’où vient cette volonté de changer intégralement son design par rapport à son prédécesseur ? Ce changement influe-t-il le rendu sonore ? 

Comme vous l’avez justement mentionné, le X2 ayant été très bien reçu par la presse, il nous paraissait peu judicieux de dévier de cette signature sonore. Nous avons subtilement affiné le rendu dans les basses fréquences (plus précises) et légèrement amélioré le rendu spatial à travers un travail dans le haut du spectre.

Le X3 étant un casque ouvert et filaire, il se positionne clairement comme ‘le son avant tout’. Nous n’avions donc pas grand intérêt a y ajouter des fonctionnalités pratiques, ou autres. D’où la décision de se concentrer sur le design, comme une manière de souligner la nouvelle orientation stratégique du Design Européen, présent non seulement chez Fidelio, mais chez Philips en tant que marque audio.

Le casque hi-fi Philips Fidelio X3 a reçu deux prix prestigieux pour son design particulièrement raffiné.

L’approche de la conception d’un produit Fidelio sera toujours Son et Design en parfaite symbiose. Considérant son positionnement sur le marché, l’acoustique devait rester prédominante dans la conception du Fidelio X3, aucun compromis sur ce plan. 

Avec l’arrivée des Fidelio L3 et X3, pouvons-nous également espérer un lancement du Fidelio M3 ? Si oui, sera-t-il lui aussi complètement différent de son prédécesseur ?

La gamme Fidelio est en pleine expansion, cela vaut pour les casques mais nous nous concentrons également sur d’autres catégories comme les barres de son, avec la sortie des Fidelio B95 et B97 cette année. Nous continuons d’explorer les catégories de produits les plus pertinentes du moment pour y installer des produits avec confiance, et une valeur ajoutée pour laquelle nos consommateurs se retrouveront.

Une affaire à suivre l’année prochaine…

Philips Fidelio proposera-t-il de nouveau des enceintes connectées comme les fameuses DS9800 à tweeter débafflé ?

En tant qu’ingénieur acousticien j’ai adoré travailler sur la technologie Soundsphere (ce sont un peu mes bébés…) et je suis fier de faire partie du brevet sur ce concept acoustique, et d’autant plus heureux de voir que 10 ans après sa première incarnation l’intérêt reste palpable !

Je serais personnellement ravi de pouvoir contribuer à remettre ce concept acoustique entre les mains de notre Chef du Design Rod White, et surtout curieux de voir comment lui et son équipe le remettraient au goût du jour.

Également une affaire à suivre, si cela ne tenait qu’à moi !


  • 7
    Partages

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.