Test CinemaX P2 Optoma : le meilleur vidéoprojecteur ultra courte focale 4K

6
9334
  • 4
    Partages

Le vidéoprojecteur 4K à focale ultra-courte Optoma CinemaX P2 peut projeter une image de 2,50 m de diagonale à seulement 25 cm de l’écran de projection et remplacer ainsi le téléviseur du salon. Pour cela, il dispose d’une puissante lampe laser (3000 lumens) pour projeter en pleine journée. Paré pour le streaming, le vidéoprojecteur Optoma P2 embarque une version personnalisée d’Android offrant plusieurs fonctions multimédia avec accès également à de multiples services et applications. 

Vendu 2990 €, le CinemaX P2 Optoma peut-il rivaliser avec la dernière génération de vidéoprojecteurs laser 4K à savoir les Samsung The Premiere LSP7T et Benq V6050 ?

Grâce à son objectif à focale ultra courte, le vidéoprojecteur Optoma CinemaX P2 peut projeter une image de 2,5 m de diagonale à seulement 25 cm du mur.

Optoma CinemaX P2 : la marque

Optoma est l’un des fabricants de vidéoprojecteurs les plus réputés au monde et commercialise des modèles pour le grand public, les entreprises et l’éducation.

La gamme de vidéoprojecteurs Optoma comprend des vidéoprojecteurs HD, des vidéoprojecteurs Ultra HD 4K et des vidéoprojecteurs ultra courte focale dont certains exploitant une lampe laser sont appelés Laser TV. L’Optoma CinemaX P2 que nous testons ici est l’un d’entre eux. 

Le catalogue du fabricant compte également un transmetteur audio-vidéo sans fil HDMI compatible HD1080p et 3D : l’Optoma WHD200.

Optoma CinemaX P2 : packaging & accessoires

Le vidéoprojecteur 4K Optoma CinemaX P2 est livré avec un câble d’alimentation, une télécommande Bluetooth et son câble micro USB pour la recharger, un manuel utilisateur, deux entretoises pour ajuster la hauteur des pieds et deux gabarits pour adapter la distance du projecteur au mur afin de régler plus facilement la taille de l’image. L’ensemble est conditionné dans un carton classique dans lequel le projecteur est protégé par une housse et calé au moyen de blocs de mousse.

La télécommande livrée avec ce vidéoprojecteur ultra courte focale CinemaX P2 Optoma rappelle par ses proportions et ses touches de contrôles les télécommandes des box TV et des lecteurs réseau AV Android. Compacte et joliment dessinée, elle adopte un châssis en aluminium qui contribue à sa robustesse et lui donne un aspect cossu et élégant. Les inscriptions sur les touches s’illuminent en blanc lorsqu’on presse l’une d’elles, ce qui se révèle très pratique pour s’y retrouver dans l’obscurité.
Cette télécommande prend en charge les transmissions infrarouge (IR) et Bluetooth et peut également fonctionner comme une souris aérienne. Lorsqu’on l’associe en Bluetooth avec le projecteur, il n’est pas nécessaire de la pointer précisément vers lui pour le contrôler puisque les ondes radio sont omnidirectionnelles.

Optoma CinemaX P2 : présentation

Conçu pour remplacer la TV du salon, ce vidéoprojecteur 4K Optoma à focale ultra courte peut être posé sur un meuble TV-vidéo, au pied de l’écran de projection. Il se trouve ainsi à proximité immédiate des autres appareils audio-vidéo (décodeur TV, console de jeux, lecteur réseau AV, lecteur Blu-ray…). 

En plaçant l’arrière du CinemaX P2 Optoma à seulement 23 cm de l’écran, nous avons pu projeter une image de 100” (2,54 m) de diagonale.

Focale ultra courte

L’ultra courte focale du CinemaX P2 Optoma permet de le placer directement au pied du mur de projection. En éloignant ou en approchant le vidéoprojecteur Optoma CinemaX P2 de l’écran, on agrandit ou on diminue la taille de l’image projetée. Selon la distance avec l’écran (47 à 66 cm selon les recommandations du fabricant), on peut obtenir une image comprise entre 2,16 et 3,05 m de diagonale (soit 85” et 120”). 

C’est très pratique pour les jeux vidéo qui exigent des mouvements du joueur devant l’écran (Wii U par exemple) : on élimine ainsi tout risque de voir des ombres à l’écran. Sa forte luminosité de 3000 lumens au maximum garantit par ailleurs une bonne lisibilité des images même en pleine journée dans une pièce normalement éclairée.

Lampe laser

Le vidéoprojecteur 4K ultra courte focale Optoma CinemaX P2 intègre une lampe laser dont la longévité est estimée à environ 20 000 heures en mode normal. Cela permet d’envisager presque 11 années d’utilisation à raison de 5 heures par jour. 

La lampe laser du vidéoprojecteur Optoma CinemaX P2 est annoncée pour 3000 lumens en mode Lumineux.

Outre cette longévité, la technologie laser offre par ailleurs une meilleure constance de la luminosité sur la durée de vie de la lampe. Le rendu des couleurs demeure donc réaliste sans avoir à recalibrer régulièrement la colorimétrie. Enfin, l’utilisation d’une lampe laser permet au projecteur CinemaX P2 Optoma de démarrer et de s’arrêter quasi instantanément. Il offre ainsi le même confort d’utilisation qu’un téléviseur.

4K Ultra HD

Le vidéoprojecteur Optoma CinemaX P2 adopte une puce DLP de Texas Instruments avec technologie XPR capable d’afficher les images d’une résolution de 3840 x 2160 pixels. Il offre ainsi une qualité d’image très détaillée avec les sources Ultra Haute Définition 4K comme les disques Blu-ray 4K Ultra HD et les services de streaming vidéo (Netflix, Prime Video, Rakuten TV…). Par ailleurs, la technologie d’upscaling lui permet de mettre à l’échelle tous les contenus vidéo de résolution 720p (qualité DVD) et 1080p (qualité Blu-ray HD) pour les afficher en Ultra Haute Définition avec un résultat proche de la résolution 4K native.

HDR10

Optoma CinemaX P2 : large palette de couleurs
Le vidéoprojecteur Optoma CinemaX P2 couvre un large espace colorimétrique pour projeter des images aux couleurs réalistes.

Compatible HDR10, le CinemaX P2 Optoma couvre 120% de l’espace colorimétrique REC.709 et l’intégralité du Gamut DCI-P3, la norme retenue pour la projection en cinéma numérique. Les images bénéficient donc de couleurs riches et réalistes et leur niveau de contraste est très important. Les films HDR fourmillent de nombreux détails dans les zones les plus sombres et les plus lumineuses. Par ailleurs, sa roue colorimétrique RVBRVB lui garantit une meilleure fidélité des couleurs et supprime quasiment l’effet arc-en-ciel auquel certaines personnes peuvent être sensibles.

Barre de son intégrée

Le vidéoprojecteur CinemaX P2 Optoma 4K UHD intègre une véritable barre de son stéréo compatible Dolby Digital 5.1 (reproduction en stéréo uniquement). Celle-ci adopte 2 haut-parleurs large bande et 2 haut-parleurs de grave qui bénéficient d’un volume de charge bass-reflex. Elle a été développée par Nu Force.

La barre de son stéréo intégrée en façade du vidéoprojecteur Optoma CinemaX P2 possède 4 haut-parleurs, camouflés derrière le tissu acoustique gris clair.

Bien entendu, il reste possible de relier un ampli home-cinéma à la sortie audio numérique optique ou à la prise HDMI ARC du vidéoprojecteur 4K Optoma CinemaX P2 pour obtenir un son spatialisé sur cinq enceintes ou plus.

Android personnalisé

L’Optoma CinemaX P2 intègre une version personnalisée du système d’exploitation Android pour accéder à des services de vidéo en ligne comme Youtube, Netflix ou encore Prime Video une fois connecté à internet. Un magasin d’applications dédié (marketplace) permet par ailleurs d’en télécharger d’autres.

Connectique HDMI 2.0, USB, WiFi

La connectique du CinemaX P2 Optoma comprend trois entrées HDMI. Deux sont au standard HDMI 2.0 (compatibles HDCP 2.2), l’une d’elles prenant en charge la technologie HDMI ARC. La troisième est à la norme HDMI 1.4a (compatible 3D 1080p). Notez que l’EDID des entrées HDMI 2.0 peut être modifié afin de convertir ses entrées au standard HDMI 1.4 pour les sources 1080p (Xbox 360, PS3, décodeur câble, décodeur satellite, etc.).

Deux prises HDMI et deux ports USB sont présents à l’arrière du projecteur Optoma CinemaX P2, complétées par une sortie audio optique, une sortie audio mini-jack et un port Ethernet. 

S’y ajoutent un port USB multimédia, compatible 4K et HDR, ainsi qu’un port USB alimenté (5V/1,5A) pouvant servir à l’alimentation d’un ChromeCast Vidéo ou d’un récepteur HDMI sans fil comme le Optoma WHD200

On retrouve un troisième port USB alimenté et une troisième prise HDMI sur le flanc droit du vidéoprojecteur 4K CinemaX P2 Optoma.

Une sortie audio optique et une sortie audio mini-jack stéréo sont également présentes. La seconde peut être utilisée pour relier un caisson de basses et donner plus d’impact aux bandes son des films. On trouve également un port Ethernet pour la connexion au réseau local et à internet, en plus du contrôleur WiFi, ainsi qu’un port USB pour la maintenance.

Optoma CinemaX P2 : spécifications clés

Affichage/image

  • Technologie d’affichage : DLP
  • Résolution native : UHD (3840 x 2160 pixels)
  • Luminosité (mode Lumineux) : 3 000 lumens
  • Contraste (max.) : 2 000 000:1
  • Affichage (natif) : 16:9, compatible 4:3
  • Fréquence de balayage horizontal : 31 ~ 135 kHz
  • Taux de rafraîchissement vertical : 24 ~ 120 Hz
  • Uniformité : 90%
  • Taille d’écran recommandée (diagonale) : 2,16 m ~ 3,05 m (85″ ~ 120″)
  • Espace colorimétrique : 120 % de l’espace colorimétrique Rec.709 / 100% de l’espace colorimétrique DCI-P3
  • Technologie PureMotion (fluidification des images en mouvement par interpolation d’images)
  • Input Lag : 70 ms
  • Niveau sonore (type) 26 dB

Lampe

  • Source lumineuse : Laser
  • Durée de vie estimée : 20 000 heures

Optique

  • Rapport de projection : 0,25:1
  • Distance de projection (m) : 0,47 m – 0,66 m
  • Longueur de la focale : 525 mm
  • Offset natif : 124%

Compatibilité PC

  • UHD
  • WQHD
  • WUXGA
  • FHD
  • UXGA
  • SXGA
  • WXGA
  • HD
  • XGA
  • SVGA
  • VGA
  • Mac

Compatibilité 2D

  • 480i/p, 576i/p
  • 720p (50/60 Hz)
  • 1080i (50/60 Hz), 1080p (50/60 Hz)
  • 2160p (50/60 Hz)

Compatibilité 3D

  • Frame-pack : 1080p24, 720p50 / 60
  • 3D : Full 3D

Audio

  • Système audio stéréo
  • 2 haut-parleurs large bande
  • 2 haut-parleurs de grave
  • Puissance d’amplification : 2 x 10 watts
  • Compatible Dolby Digital 5.1 (rendu sonore en Dolby 2.0)

Connectique

  • 2 x entrée HDMI 2.0
  • 1 x entrée HDMI 1.4a compatible 3D
  • 1 x entrée USB-A (lecteur multimédia)
  • 1 x sortie audio S/PDIF
  • 1 x port USB-A alimenté (5V/1,5A)
  • 1 x sortie audio mini-jack 3,5 mm
  • 1 x port USB-A (service)
  • 1 x port RJ45 (LAN – Contrôle)
  • WiFi

Alimentation

  • Tension secteur 100 ~ 240V, 50 ~ 60Hz
  • Consommation énergétique (veille) : 0.5 W
  • Consommation énergétique (min) : 220 W
  • Consommation énergétique (max) : 345 W

Poids et dimensions

  • Poids net : 11 kg
  • Dimensions (LxPxH) : 576 x 383 x 130 mm

Contenu de la boîte

  • Vidéoprojecteur
  • Câble d’alimentation
  • Télécommande rechargeable
  • Manuel utilisateur

Optoma CinemaX P2 : mise en oeuvre

Nous avons testé l’Optoma CinemaX P2 avec un écran de projection électrique (toile blanche) mais aussi sur un mur gris. Idéalement, l’usage d’un écran doté d’une toile technique adaptée à la projection en pleine journée comme le Lumene Movie Palace UHD 4K Extra Bright est recommandé.

Nous avons connecté le CinemaX P2 Optoma en HDMI à un lecteur Blu-ray 4K avec un câble Audioquest Cinnamon HDMI pour la lecture de disques Blu-ray et nous lui avons également associé un lecteur réseau AV pour accéder à notre vidéothèque dématérialisée en utilisant Plex, ainsi qu’un disque dur USB contenant plusieurs films Ultra HD 4K. 

Comme avec la très grande majorité des projecteurs ultra courte focale, l’installation est simple et rapide si vous projetez directement sur le mur. Elle demande un peu plus de temps et peut se révéler parfois plus délicate si vous utilisez un écran de projection. Il faut en effet ajuster à la fois la hauteur du vidéoprojecteur et son écartement vis à vis de l’écran sans oublier de bien le centrer également pour ajuster la taille de l’image et la hauteur à laquelle elle est projetée. Avec un écran fixe on prendra soin d’ajuster la hauteur de fixation de l’écran en fonction de la hauteur de l’image projetée par le projecteur. Avec un écran de projection électrique, on aura un peu plus de souplesse puisqu’on pourra caler la hauteur de l’écran assez précisément.

Une mire est accessible via le menu de réglage qui permet d’ajuster facilement l’image pour la faire parfaitement coïncider avec l’écran de projection.

Le projecteur Optoma CinemaX P2 est doté de pieds avant réglables en hauteur avec deux entretoises pour les serrer juste ce qu’il faut pour que le châssis soit de niveau (voir diaporama ci-dessous).

Optoma CinemaX P2 : nos impressions

Menu et applications

Le menu du Cinemax P2 Optoma est fonctionnel et assez intuitif, à défaut d’être esthétiquement séduisant. Le fabricant a fait l’effort d’intégrer un fond d’écran et d’incruster la date et l’heure sur l’écran d’accueil qui regroupe les icônes d’accès aux réglages, aux sources et aux applications.

Plusieurs applications sont accessibles depuis la Market Place de l’Optoma CinemaX P2.

Le téléchargement des applications Netflix, Prime Video, Rakuten TV, 6Play, Deezer, Spotify, Tidal et SoundCloud (liste non exhaustive) se fait directement depuis le menu Top Applis de la Marketplace. Il est également possible de télécharger le client Plex pour profiter de ses fichiers multimédia partagés sur le réseau local (stockés sur un NAS par exemple) avec une interface de navigation très conviviale. Disney+ n’est pas présent dans la liste des applications directement téléchargeables. Dommage !

Dans la pratique, nous n’avons malheureusement pas réussi à nous connecter à Netflix après avoir téléchargé l’application, l’identification échouant systématiquement. Impossible également d’accéder au magasin d’applications Aptoide, indisponible à chacune de nos tentatives de connexion. Par contre nous avons pu utiliser Plex pour lire via notre réseau local des fichiers vidéo stockés sur un NAS.

Dans les menus de réglages du projecteur, on retrouve les éléments habituels présents sur la plupart des autres vidéoprojecteurs Optoma : image, affichage, audio…

Projection jour/nuit

La lampe du projecteur Optoma CinemaX P2 délivre une luminosité maximale de 3000 lumens, ce qui sur le papier devrait se révéler suffisant pour projeter en pleine journée. Dans les faits ce n’est pas si simple, comme avec les autres projecteurs ultra courte focale que nous avons pu tester. Il est recommandé en journée de projeter sur une toile technique comme celle de l’écran de projection Lumene Movie Palace UHD 4K Extra Bright ou bien sur un mur gris, idéalement en tirant un peu les rideaux (occultants si possible). Sans cela l’image reste pâle et peu agréable à regarder, comme on peut le constater sur le diaporama suivant avec les rideaux ouverts (photo 1), partiellement fermés (photo 2) ou complètement clos (photo 3).

Mad Max: Fury Road (4K HDR)

Le Blu-ray 4K HDR du film Mad Max Fury Road offre une image propice à tester les qualités d’une TV ou d’un projecteur HDR : il regorge de scènes tournées dans la pénombre ou au contraire sous une lumière intense dans le désert. Par ailleurs, les gros plans ne manquent pas sur les visages des acteurs à la peau burinée par le soleil et les tempêtes de sable.

Sur le terrain, la gestion des basses et des hautes lumières opérée par le CinemaX P2 Optoma est très réjouissante. Dans les premières minutes du film par exemple, lorsque Max court dans les tunnels de la Citadelle pour essayer d’échapper à ses ravisseurs, de nombreux détails dans les parties les plus sombres de l’image demeurent visibles et les blancs restent nuancés. 

Lors des scènes de poursuite dans le désert, les couleurs du sable sont bien rendues avec de nombreuses tonalités de brun-ocre. Les carrosseries tantôt rutilantes, tantôt rouillées apparaissent de manière très réaliste à l’écran. Lors des gros plans, les visages sont bien détaillés avec des teintes de peau réalistes et de nombreux détails visibles (cheveux, rides, cicatrices…).

Dans la cabine du camion piloté par Furiosa, de nombreux détails du tableau de bord sont visibles et bénéficient là encore d’un rendu très réaliste. Que ce soit le revêtement en cuir fauve du volant, les cadrans, les interrupteurs et le pommeau du levier de vitesse ou encore les détails du bras mécanique de Furiosa, on ne peut qu’admirer le travail sur les matières et les couleurs réalisé par les décorateurs du film. Même lorsque l’habitacle est traversé d’une intense lumière créant un contre jour important, le CinemaX P2 Optoma projette une image équilibrée et détaillée, dans les zones sombres comme dans les zones plus lumineuses.

Le Mans 66 (4K HDR)

Des différents vidéoprojecteurs 4K qui nous sont passés entre les mains ces derniers temps, c’est le Cinemax P2 Optoma qui nous a offert les images les plus somptueuses sur ce film de James Mangold. Il réussit à délivrer un niveau de détails extrêmement poussé sans sombrer dans l’exagération (gros plans sur les visages, textures, matières…). 

En mode image Référence avec les réglages d’origine, l’équilibre des couleurs est remarquable. Les teintes sont riches et nuancées, idéalement saturées avec un rendu très réaliste. Le HDR est également très bien maîtrisé, exploitant tout le potentiel lumineux de la lampe laser. Les zones sombres sont bien débouchées sans que les noirs semblent délavés, les hautes lumières sont intenses et conservent un niveau de détails élevé. C’est avec un plaisir extrême qu’on redécouvre ce film projeté par l’Optoma CinemaX P2.

Live in Prague – Hans Zimmer (1080p)

Avec la sortie du lecteur Blu-ray calée sur 1080p pour en désactiver l’upscaling, nous avons pu tester la qualité de mise à l’échelle des images 1080p vers 4K du projecteur. L’Optoma nous a semblé un peu moins performant que les meilleures TV dans ce domaine en ce qui concerne la finesse et les détails. Mais comme il n’en fait pas trop, l’image conserve douceur et naturel et ne choque pas par des contours trop appuyés comme c’est le cas avec un mauvais upscaling.

Attention toutefois à bien vérifier que le réglage de la netteté est sur Off, sous peine de constater rapidement un phénomène de fourmillement sur les zones uniformes. C’est flagrant sur ce Blu-ray du concert de Hans Zimmer dès qu’un artiste est isolé par un spot lumineux tandis que le reste de la scène est plongé dans l’obscurité. Des dizaines de points blancs viennent polluer le fond noir. Une fois la netteté désactivée, les noirs deviennent uniformes avec une belle intensité.

Optoma CinemaX P2 : comparé à…

Samsung The Premiere LSP7T

Commercialisé 3490 €, soit 500 € de plus que l’Optoma, le Samsung offre une interface plus conviviale et adopte une esthétique plus douce avec ses angles et ses arêtes arrondis. Les prestations offertes par la connectivité de ces deux projecteurs sont quasiment les mêmes avec l’accès à de nombreuses applications de services en ligne. Le menu Samsung est cependant plus agréable. Le bruit de fonctionnement l’est moins, le CinemaX P2 se montrant particulièrement discret par rapport au LSP7T.

Côté images, le Samsung offre une colorimétrie plus flatteuse avec une saturation plus poussée, même en mode Cinéma. Nous avons préféré le rendu du CinemaX P2 Optoma qui porte très bien son nom puisqu’il projette une image très cinématographique, avec des couleurs justes, bien équilibrées et naturelles. L’upscaling 1080p vers 4K est plus efficace sur le Samsung avec un peu plus de détails perceptibles sans tomber dans l’excès, mais la douceur de la mise à l’échelle de l’Optoma reste très agréable. Enfin la luminosité plus élevée du CinemaX P2 assure une image plus lisible quand on n’est pas dans la pénombre, ce qui se révèle un atout en pleine journée ou dans une pièce partiellement éclairée.

Côté son, l’Optoma parvient à élargir suffisamment la scène sonore pour offrir une immersion satisfaisante mais le Samsung est encore meilleur et délivre un grave plus percutant. 

BenQ V6050

Plus abordable que le BenQ qui coûte tout de même 1000 € de plus, le vidéoprojecteur Optoma CinemaX P2 offre une connectivité plus étendue avec trois entrées HDMI auxquelles s’ajoutent l’accès au réseau et à Internet. Ce n’est pas Android TV, certes, mais l’Optoma est connecté ! De plus, le CinemaX P2 est infiniment plus discret en fonctionnement que le BenQ.
En termes d’image, le BenQ V6050 nous avait séduit avec son rendu HDR très “cinématographique”. L’Optoma fait quasiment aussi bien et nous offre par ailleurs une colorimétrie qui nous a semblé encore plus juste et un piqué supérieur en 4K.
Sur le terrain audio, le BenQ qui est plus puissant donne plus d’assise aux bandes son, avec un grave un peu plus intense. Bon point aussi pour le BenQ, sa trappe de protection à ouverture motorisée automatique.

Optoma CinemaX P2 : conclusion

Le CinemaX P2 Optoma est sans doute à l’heure actuelle le vidéoprojecteur laser 4K ultra courte focale offrant le meilleur rapport qualité/prix du marché. 

Nous avons été séduit par son rendu “cinéma” avec des couleurs très justes et une bonne gestion du HDR. Son silence de fonctionnement est sans égal, même avec la lampe laser au maximum de sa puissance, ce qui est remarquable. Le menu Android personnalisé est un peu daté mais se révèle fonctionnel à l’usage. Par contre, pour profiter de certaines applications comme Netflix et Prime Video, il faudra investir dans une box externe ou un lecteur réseau AV compatible car les versions de ces applications installées sur le projecteur n’étaient pas fonctionnelles lors de ce test. Le fabricant nous a par ailleurs indiqué que la qualité vidéo sur ces versions risquait d’être bridée. Peut-être une future mise à jour permettra-t-elle d’y remédier.

Côté son, sans faire de miracles avec sa section audio stéréo, l’Optoma parvient à élargir suffisamment la scène sonore pour offrir une immersion satisfaisante. Sur Le Mans 66, les “panoramiques” audio sont bien rendus, même si on aurait apprécié encore plus d’ampleur. La stéréo est bien marquée, les dialogues sont tout à fait audibles mais la spatialisation mériterait d’être plus large. Enfin, le grave est un peu faible par rapport au Samsung et au BenQ.

Pour résumer, avec le CinemaX P2, Optoma place la barre haut en termes de qualité d’image et propose un rendu cinéma vraiment très séduisant. Ce vidéoprojecteur laser 4K HDR est à considérer sérieusement si vous souhaitez projeter une très grande image dans votre salon sans les contraintes habituelles d’un vidéoprojecteur classique. C’est sans doute le meilleur vidéoprojecteur ultra courte focale dans cette gamme de prix.

Optoma CinemaX P2 - Laser TV 4K HDR
Le vidéoprojecteur ultra courte focale Optoma CinemaX P2 nous a laissé une très bonne impression avec son image précise, détaillée et d’une grande justesse colorimétrique. 

Nous avons aimé

  • Le rendu très naturel des couleurs (mode Référence)
  • La bonne gestion du HDR
  • La connectique complète
  • Le “silence” de fonctionnement

Nous aurions aimé

  • Une spatialisation sonore plus large et plus de grave
  • La prise en charge du DTS en USB
  • Android TV plutôt qu’une ancienne version personnalisée

  • 4
    Partages

6 COMMENTS

    • Bonjour Merlin,
      Il ne semble pas possible de désactiver l’upscaling : nous n’avons pas trouvé cette option dans les menus de réglages.

  1. Bonjour, tester un vidéoprojecteur 4k ultra courte focale avec un écran de projection électrique …. Au secours… C est à prohiber dans tous les cas. De plus parler de toiles techniques c est absurdes. Du pur marketing à tous les étages. Il n y rien de technique dans ces toiles. Toujours un compromis entre luminosité, contraste et angle de vision. Bonne continuation dans le grand public.

    • Bonjour Ch,
      La réponse est sensiblement la même avec tous les projecteurs : si vous projetez dans la pénombre ou l’obscurité, une toile classique convient. Si vous souhaitez projeter en pleine journée dans une pièce éclairée, même partiellement, les résultats seront bien meilleurs avec une toile spéciale UST.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.