Test Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES : les meilleurs projecteurs 4K natifs ?

0
1484

Les vidéoprojecteurs Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES complètent la gamme 90ES qui compte également le Sony VPL-VW590ES et le Sony VPL-VW790ES. Ces vidéoprojecteurs 4K Sony adoptent le processeur d’image Sony X1 pour projecteurs, développé sur les bases du processeur utilisé par les meilleures TV 4K Sony. Ils sont compatibles 4K 60 i/s et HDR (HDMI 2.0) et bénéficient de l’optimisation dynamique HDR, ainsi que de la technologie Reality Creation pour offrir aux spectateurs une expérience visuelle haut de gamme. Principales différences entre les deux : le Sony VPL-VW290ES adopte une lampe classique et un objectif asphérique, le Sony VPL-VW890ES une lampe laser et un objectif ARC-F de qualité professionnelle.

Destiné à projeter une grande image lumineuse et contrastée aussi bien dans un grand salon que dans une salle home-cinéma privée, les vidéoprojecteurs Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES sont commercialisés respectivement 5490 € et 24 999 €. Le prix de la perfection ?

Les vidéoprojecteurs Sony VPL-VW290ES (en blanc) et Sony VPL-VW890ES (en noir) sont lourds (respectivement 14 kg et 22 kg) et imposants. Leurs larges ouïes d’aérations en façade permettent de les placer dans une niche en fond de salle.

Sony VPL-VW290ES : packaging & accessoires

Les deux vidéoprojecteurs qui nous ont été prêtés par Sony pour ce test sont des modèles utilisés sur les salons et lors des démonstrations dans les magasins Son-Vidéo.com. Ils nous ont donc été livrés chacun dans un imposant flight case permettant de les transporter facilement et de les protéger efficacement.

Plus conventionnel, l’emballage standard est constitué d’un grand carton abritant le projecteur, la télécommande infrarouge à touches rétro-éclairées, deux piles AA et un câble d’alimentation. Un cache amovible protège l’objectif de chacun des vidéoprojecteurs.

Sony VPL-VW290ES : présentation

Les vidéoprojecteurs Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES sont équipés de matrices SXRD de résolution 4K native (4096 x 2160 pixels) et prennent en charge les images à large plage dynamique (HDR10 et HLG). Leur processeur X1 est hérité de la technologie de traitement vidéo des TV 4K Sony Bravia et spécifiquement adapté pour les projecteurs. Il est chargé d’optimiser notamment le rendu HDR et de réaliser l’upscaling des sources HD 1080p et DVD. 

L’objectif asphérique du Sony VPL-VW290ES (à gauche) et l’objectif ARC-F du Sony VPL-VW890ES (à droite) adoptent des lentilles de grand diamètre qui laissent passer un maximum de lumière. Réalisées dans un verre de haute qualité, elles garantissent par ailleurs une image d’une très grande netteté.

Matrices SXRD

Développée par Sony, la technologie SXRD (Silicon X-tal Reflective Display) offre un temps de réponse très rapide (fluidité), un espace colorimétrique étendu, un excellent contraste et ne produit aucun effet de grille décelable à l’œil.

Avec le procédé concurrent D-ILA de JVC, c’est la seule technologie permettant de réaliser à ce jour des matrices de définition 4K native (4096 x 2160 pixels). Les projecteurs à technologie DLP 4K ne sont pas “nativement 4K”, ils s’appuient en effet sur des matrices HD 1080p dont ils décalent les pixels plusieurs milliers de fois par seconde pour reproduire un affichage 4K.

À l’intérieur de ces deux vidéoprojecteurs Sony, la lumière de la lampe est divisée en trois flux distincts dirigés séparément vers les trois matrices SXRD gérant chacune une couleur primaire (rouge, vert, bleu). Un prisme réunit ensuite les trois flux lumineux en un seul, dirigé vers l’optique pour projeter l’image.

L’utilisation de panneaux de couleurs distinctes garantit une plus grande pureté et une plus grande richesse des couleurs. Cette technologie élimine également tout risque d’effet arc-en-ciel parfois perceptible avec les vidéoprojecteurs DLP dotés d’une roue colorimétrique.

Lampe UHP / Laser

Ouvrant la gamme de projecteurs VW90ES, le Sony VPL-VW290ES est doté d’une lampe classique, tandis que le Sony VPL-VW890ES qui occupe le sommet de la gamme adopte une lampe laser. Celle-ci offre une très grande stabilité de la luminosité et de la colorimétrie tout au long de sa durée de vie (20 000 heures). Le laser permet aussi d’obtenir un contraste dynamique très fluide puisque son intensité lumineuse peut être modulée en fonction de l’image à afficher. Pour obtenir des noirs plus intenses et plus profonds, le Sony VPL-VW890ES conjugue la variation de l’intensité du laser avec un iris dynamique. La plage dynamique très étendue ainsi obtenue permet de profiter d’images HDR encore plus riches et plus nuancées.

La lampe laser du VPL-VW890ES combinée à la technologie SXRD 4K native permet d’obtenir des images d’une clarté et d’un réalisme incomparables.

Objectif motorisé

Les vidéoprojecteurs Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES sont très faciles à installer grâce à leur zoom motorisé et à la possibilité de décaler l’optique aussi bien horizontalement que verticalement (lens shift motorisé). L’utilisateur dispose ainsi d’une grande latitude de placement du projecteur dans la pièce. Par ailleurs, les évents d’aération positionnés sur l’avant et la connectique implémentée sur le côté permettent d’installer si besoin ces vidéoprojecteurs dans une niche en fond de salle. 

Notez que le vidéoprojecteur 4K Sony VPL-VW890ES offre en plus l’avantage très pratique de pouvoir mémoriser 5 réglages de zoom différents, pour passer rapidement du mode 16:9 au mode 2.35:1, par exemple.

Processeur X1 pour projecteurs

C’est une première pour Sony Professional d’emprunter une technologie à l’univers des TV Sony pour l’intégrer à ses vidéoprojecteurs de la gamme VW90ES. Le processeur vidéo X1 utilisé sur les TV 4K Sony XH9096 et les TV 4K Sony XH8096 est en effet adapté pour optimiser la qualité d’image des Sony VPL-VW290ES et VPL-VW890ES. 

Ce processeur X1 intègre les technologies Dynamic HDR Enhancer (optimisation dynamique HDR) et 4K Reality Creation (upscaling 4K des sources Blu-Ray HD 1080p et DVD). La première analyse chaque scène pour en optimiser le contraste et offrir plus de nuances et de finesse sur les variations d’intensité lumineuse et les dégradés de couleurs.

La seconde convertit en ultra haute définition 4K les vidéos de définition inférieure en analysant chaque image : des algorithmes de correspondance de motifs et de textures développés au fil des années par Sony améliorent ainsi la netteté et la définition de l’image sans en augmenter le bruit.

Digital Focus Optimizer

Même en utilisant des optiques très haut de gamme, un flou optique peut rester visible dans les coins de l’image puisque les objectifs utilisent des lentilles circulaires pour reproduire une image rectangulaire. La technologie Digital Focus Optimizer mise en œuvre par Sony (sur le vidéoprojecteur Sony VPL-VW890ES) compense ce problème de netteté en intervenant de manière numérique sur l’image. 

Spécifications

  • Technologie SXRD 4K (matrice 0,74″ x3 – RVB)
  • Définition : 4096 x 2160 pixels (x 3)
  • Mise au point, zoom et Lens Shift motorisés
  • Lampe VPL-VW290ES : mercure 280 W (6 000 h) 
  • Lampe VPL-VW890ES : laser (20 000 h)
  • Luminosité : 1500 lm (VPL-VW290ES) / 2200 lm (VPL-VW890ES)
  • Taille image (diagonale) : 2,03 m à 5,08 m (80″ à 200″)
  • Compatible HDR10/HLG
  • 2 x HDMI 2.0 (4K 60 FPS, HDCP 2.2)

Mise en œuvre

Pour ce test des vidéoprojecteurs Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES, nous les avons associés à un lecteur réseau AV Nvidia Shield TV pour accéder à différents services de streaming comme Netflix, Disney+ et Prime Video. Nous avons également utilisé un lecteur Blu-ray 4K Ultra HD pour la lecture de disques Blu-ray, notamment le Blu-ray UHD 4K HDR du film Le Mans 66. Les sources étaient reliées à notre ampli home-cinéma via des câbles NorStone Jura HDMI et la sortie HDMI de l’ampli reliée à l’entrée HDMI du projecteur avec un câble NorStone Jura HDMI-Optic.

Une fois les projecteurs Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES reliés à la Nvidia Shield en HDMI, nous avons pu profiter de nombreux programmes 4K HDR sur Netflix.

La projection s’est faite sur un écran de projection électrique à une distance d’un peu plus de trois mètres pour obtenir une image de 2,54 m de diagonale (100”). 

Installation

Une fois le projecteur Sony en place derrière les spectateurs, quelques instants suffisent pour caler l’image au centre de l’écran de projection. Le zoom optique, le Lens Shift et la mise au point des Sony VPL-VW290ES et VPL-VW890ES sont en effet motorisés et accessibles directement depuis la télécommande. Un motif quadrillé permet de bien caler l’image et d’ajuster le focus.

Le lens shift (décalage de l’objectif) permet de corriger facilement la position de l’image vers le haut, le bas, la gauche et la droite, sans aucune déformation, tandis que le zoom permet d’agrandir ou diminuer de manière très fine et graduelle la taille de l’image.

Le zoom, le lens shift et la mise au point des Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES sont accessibles également depuis la touche Lens sur le côté du projecteur. Entre celle-ci et la touche menu se trouve un petit pavé directionnel permettant de naviguer dans les menus de réglage.

Réglages images

Les menus de réglages des vidéoprojecteurs Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES sont très complets et permettent de faire appel à un professionnel de la calibration si vous n’avez aucune connaissance en la matière. Celui-ci pourra réaliser des réglages parfaitement adaptés aux conditions d’utilisation spécifiques de la pièce dans laquelle le projecteur est installé. 

Un utilisateur averti peut cependant réaliser les réglages “de base” (contraste, lumière,  couleur, …) en s’aidant par exemple d’un disque de calibration adapté comme le Blu-ray 4K Spears & Munsil

Le Blu-ray de calibration UHD HDR Benchmark de Spears & Munsil est un très bon outil pour contrôler et ajuster la calibration d’un vidéoprojecteur Ultra HD ou d’une TV 4K.

Notez que les modes Cinéma et Référence sont très bien étalonnés nativement et peuvent être utilisés tels quels. Pour ce test, nous avons simplement calé le Motionflow sur True Cinema. Ce mode limite les saccades sur les images en mouvement sans générer d’effet caméscope. Nous avons vérifié que tous les systèmes de réduction de bruit étaient désactivés et laissé la gestion du HDR sur Auto puisque le vidéoprojecteur détecte automatiquement les contenus HDR.

Nos impressions 

Streaming 4K HDR

La série documentaire La Vie En Couleurs avec David Attenborough diffusée sur Netflix est idéale pour juger à la fois du piqué d’image et de la richesse colorimétrique d’un diffuseur, qu’il s’agisse d’une TV ou d’un vidéoprojecteur. Le naturaliste britannique nous y fait découvrir de nombreuses espèces animales avec des images filmées dans des conditions exceptionnelles. De fréquents gros plans permettent d’admirer sous tous les angles de nombreux détails caractéristiques de la faune observée.

Sur ce programme, le vidéoprojecteur Sony VPL-VW290ES nous gratifie d’une image très détaillée, avec des contours précisément dessinés sans nécessiter le renfort d’un artifice de netteté. La matrice SXRD 4K native fait ici la démonstration de sa supériorité sur les technologies de projection 4K basées sur une matrice HD 1080p avec décalage de pixels. La qualité de l’optique contribue également au rendu des images qui sont extrêmement précises. On reste bouche bée devant la beauté des images et la multitude de détails à l’écran.

Le Sony VPL-VW290ES est à l’aise avec les contenus HDR, offrant aux spectateurs des images réalistes et un niveau de contraste très satisfaisant. Les noirs ne sont pas aussi profonds que ce que nous aurions espéré mais ils demeurent supérieurs à bien d’autres projecteurs disponibles sur le marché. Dans les hautes lumières, l’image est satisfaisante également, même si la puissance de la lampe ne permet pas d’obtenir des pics de luminosité très élevés (1500 lumens max). Les vidéoprojecteurs JVC DLA-N5 et Sony VPL-VW590ES précédemment testés sont plus efficaces dans le rendu HDR, dans les hautes comme dans les basses lumières.

En ce qui concerne la colorimétrie, on profite avec ce projecteur Sony d’une large palette chromatique qui sert à merveille les images du documentaire. Les ailes colorées des papillons, les robes bigarrées des grenouilles et le plumage chatoyant des flamants roses claquent à l’écran. C’est un véritable festival de couleurs !

Sur le même programme, le vidéoprojecteur Sony VPL-VW890ES nous fait entrer dans une autre dimension avec une très nette supériorité dans tous les domaines par rapport à son “petit frère”. Dès les premières images projetées, on est frappé par l’exceptionnelle qualité du contraste, avec des noirs d’une très belle densité qui donnent du relief et de la matière à l’image. Plus lumineux également, ce vaisseau amiral de la gamme Sony VW90ES délivre des images d’une grande vitalité, avec beaucoup d’intensité dans les hautes lumières. 

La lampe laser combinée à l’iris dynamique permet en effet de moduler avec précision la lumière diffusée par ce projecteur. On profite ainsi d’une très large échelle de gradations lumineuses avec à l’écran des images HDR nuancées et très bien contrastées. 

Contraste plus important, noirs plus profonds, couleurs plus vives et plus saturées, pics de luminosité plus élevés : sur le même programme, le Sony VPL-VW890ES s’est révélé bien meilleur que le Sony VPL-VW290ES.

Le rendu des couleurs bénéficie également de cette capacité du vidéoprojecteur Sony VPL-VW890ES à produire des noirs profonds mais pas bouchés et à donner de l’éclat aux zones plus lumineuses. Les couleurs sont plus intenses, plus saturées, plus riches, et le spectacle n’en est que plus merveilleux. Les ailes des papillons scintillent et les couleurs nous éclatent littéralement au visage. La peau luisante des grenouilles multicolores est particulièrement bien rendue, tout comme les nuances de rose du plumage des flamants et le orange vif de leurs pattes. On a véritablement l’impression que ces animaux sont devant nous. La première réflexion qui nous vient alors à l’esprit, c’est que ce Sony VPL-VW890ES est à la vidéoprojection ce que l’OLED est aux téléviseurs. Rien de moins !

Le Mans 66 (Blu-ray 4K HDR)

Sur le Blu-ray 4K HDR du film Le Mans 66, le Sony VPL-VW890ES enfonce le clou. Dès la scène d’ouverture, les conditions si particulières de la course la nuit tombée sur une route de campagne plongée dans l’obscurité sont superbement rendues. Seulement éclairés par les lueurs jaunes des phares des automobiles en course, les bords de la piste matérialisés par des bottes de paille se détachent de l’obscurité au dernier moment dans une atmosphère tendue. La crispation sur le visage de Matt Damon en témoigne avec un réalisme bluffant, chaque détail de ses muscles faciaux traduisant ses efforts pour tenir ses poursuivants à distance. 

Avec ce projecteur laser 4K Sony, on profite pleinement du travail du réalisateur sur les lumières et sur le rendu des couleurs qui donnent cette ambiance si particulière au film. De jour comme de nuit, qu’on suive Ken Miles lors de sa course sur un circuit californien inondé de lumière ou lors des séances d’essai de la GT40 en nocturne sur le tarmac de l’aéroport, la gestion du HDR est superbe. Les noirs sont profonds et nuancés, les lumières vives et riches de multiples tonalités, les couleurs intenses, équilibrées et réalistes. Le traitement Dynamic HDR Enhancer est particulièrement efficace pour délivrer des images à la fois vives, riches et bien contrastées.

Détails et précision sont également au rendez-vous. Parfaitement dessinées par la matrice SXRD 4K native, les images bénéficient d’un piqué exceptionnel grâce à l’objectif de qualité professionnelle de ce projecteur hors normes. Le rendu global conserve toutefois la douceur et le réalisme des images cinématographiques, sans souffrir aucunement des excès dus à certains traitements d’image agressifs. L’image est au contraire très naturelle et particulièrement réaliste. C’est un plaisir de chaque instant ! 

Comparés à…

Optoma UHZ65LV

Ce vidéoprojecteur laser 4K Optoma exploite la technologie DLP pour projeter une image de résolution UHD. À partir d’une matrice HD 1080p et grâce à la technologie XPR (Pixel Shift), il peut donc délivrer une image de 3840 x 2160 pixels dont la précision s’approche de celle des projecteurs Sony SXRD, sans toutefois les égaler. La définition 4K native et la qualité de l’optique de ces derniers, notamment l’objectif ARC-F du Sony VPL-VW890ES, confèrent ainsi à l’image projetée par les Sony un piqué et une netteté supérieurs.

Le vidéoprojecteur Optoma UHZ65LV constitue une alternative intéressante au VPL-VW290ES, notamment pour la projection dans une pièce de vie grâce à sa luminosité plus élevée.

Le zoom de l’Optoma est d’un facteur important, quoique moins puissant que celui des Sony, mais surtout ce projecteur DLP est l’un des rares à proposer la fonction de lens shift (vertical uniquement). Son amplitude est bien moindre que celles des projecteurs Sony qui offrent plus de souplesse à l’installation, mais sa présence reste un point positif.

Le vidéoprojecteur Optoma UHZ65LV est très lumineux (5000 lumens). Il est donc plus à l’aise que les Sony lorsque la pièce n’est pas complètement plongée dans l’obscurité et peut projeter des contenus HDR avec des pics de luminosité plus élevés. La profondeur des noirs est cependant moindre qu’avec les Sony qui semblent intouchables sur ce point, le VW290ES étant très bon et le VW890ES impérial. Ces projecteurs Sony sont clairement imbattables en home-cinéma dans une salle dédiée ou un salon obscur, avec un contraste saisissant et une très belle gestion des contenus HDR. Mais cette qualité exceptionnelle se paie bien plus cher, notamment avec le Sony VPL-VW890ES.

Sony VPL-VW590ES

Situé juste au-dessus du Sony VPL-VW290ES dans la gamme de projecteurs 4K du fabricant nippon, le Sony VPL-VW590ES offre une luminosité plus importante (1800 lm) et dispose d’un iris dynamique permettant d’obtenir à l’image un noir plus profond. Il embarque également la technologie Digital Focus Optimizer (netteté accrue) et propose une mémoire de zoom, deux fonctions qu’on retrouve également sur le Sony VPL-VW790ES et le Sony VPL-VW890ES.

Facturé 1500 € de plus que le VPL-VW290ES, le Sony VPL-VW590ES est plus lumineux, mieux contrasté (iris dynamique) et bénéficie d’une image un peu plus piquée.

Ces avantages offerts par le Sony VPL-VW590ES vous coûteront cependant 1500 € de plus que le montant demandé pour le VPL-VW290ES qui ne démérite donc pas, loin de là, compte tenu de cet écart de prix.

JVC DLA-N5

Ce projecteur 4K JVC exploite une technologie de projection assez comparable à celle de Sony. Sa matrice RVB D-ILA 4K native lui permet ainsi d’afficher des images d’une précision et d’une netteté comparables, d’autant plus qu’il embarque un objectif de très grande qualité et de fort diamètre laissant passer un maximum de lumière. Motorisé, ce dernier offre par ailleurs une très grande latitude de placement en dehors de l’axe de l’écran grâce à sa fonction de décalage optique dont les capacités sont similaires à celles des deux Sony. 

Commercialisé 5999 euros, le JVC DLA-N5 se positionne entre le Sony VPL-VW290ES et le Sony VPL-VW590ES face auxquels il offre de sérieux arguments.

Comme le Sony VPL-VW290ES, le JVC DLA-N5 embarque une lampe classique mais propose une luminosité supérieure (1800 lm) qui lui permet d’offrir plus de nuances dans les hautes lumières sur les contenus HDR. À l’écran, il fait donc mieux en termes de lisibilité et d’intensité dans les parties les plus claires de l’image. Le Sony se démarque cependant en ce qui concerne les zones sombres, avec un rendu globalement plus détaillé et plus nuancé. 

Le JVC marque le pas cependant face à l’excellent Sony VPL-VW890ES dont la lampe laser combinée à l’iris dynamique et au traitement HDR dynamique offre de meilleurs résultats sur les images à large plage dynamique, aussi bien dans les zones sombres que sur les parties très lumineuses. Le tarif n’est cependant pas comparable…

Pour qui ?

Les vidéoprojecteurs Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES s’adressent à tous les amoureux de cinéma qui souhaitent retrouver la magie du grand écran dans un salon ou dans une salle home-cinéma dédiée. Si vous souhaitez obtenir des images aux noirs profonds et détaillés, aux couleurs justes et équilibrées avec une gestion HDR optimisée, ne cherchez pas plus loin. Le Sony VPL-VW890ES est particulièrement adapté aux écrans de très grande taille à partir de 3 m de diagonale.

Conclusion

Conçus par la division Sony Pro, les vidéoprojecteurs Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES n’ont quasiment pas d’équivalent sur le marché dans leur gamme de prix et proposent une expérience véritablement cinématographique. Très équilibrées, les images sont particulièrement réalistes et naturelles grâce à la précision des matrices SXRD. Richesse et justesse des couleurs sont également de mise, avec par ailleurs des images très contrastées, des noirs denses et en même temps très lisibles, le summum étant atteint avec le Sony VPL-VW890ES qui semble inégalable. 

Proposé à 5490 €, le Sony VPL-VW290ES peut sembler coûteux pour un modèle d’entrée de gamme UHD mais il permet de profiter d’une véritable image 4K native avec de très belles couleurs, un contraste élevé et un niveau de noir comme on n’en voit que très rarement avec les autres technologies de projection. Presque cinq fois plus onéreux (24999 €), le Sony VPL-VW890ES règne en maître incontesté sur la gamme VW90ES et domine de la tête et des épaules tous les autres projecteurs du marché. Le prix de l’excellence !

Nous avons aimé

  • Les couleurs riches et naturelles (mode Référence)
  • L’excellent contraste
  • L’équilibre global des images en 4K HDR
  • L’optique motorisée (zoom, lens shift, mise au point)

Nous aurions aimé

  • Qu’ils soient plus abordables


Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.