Interview de passionné : le cinéma privé d’exception de Alain A.

1
1138

Après l’installation 7.1 de Guy T. et le cinéma privé 7.1.4 de Sylvain C. dont vous avez été nombreux à réagir sur la page Facebook Son-Vidéo.com, c’est au tour de Alain A. de nous présenter son cinéma privé d’exception composé de deux systèmes d’instincts : un système hi-fi et un système home-cinéma. Chaque système est composé d’électroniques et d’enceintes d’exception.

Quelle est la superficie de votre salle home-cinéma ?

Ma salle fait 28 m2, même si elle semble plus petite étant donné la quantité de matériel. Le gros avantage est la hauteur sous plafond de 3,2 m et les murs en pierre de 55 cm d’épaisseur. Pour le son, c’est un gros atout. C’est mon salon (en théorie) que j’ai dédié à ma passion, je peux tirer des rideaux occultants pour parfaire l’obscurité.

En combien de temps avez-vous pu réaliser cette salle home-cinéma ?

On a imaginé le projet avec des amis. Entre les premières réunions, celle des plans et l’achat du matériel, ainsi que de sa calibration, il s’est passé 4 ans.

Quand avez-vous décidé de concevoir une salle dédiée au home-cinéma ?

Cela fait plus de 30 ans que j’acquière du matériel hi-fi/home-cinéma. J’ai conçu mon premier système à 19 ans. J’ai des amis qui comme moi sont passionnés et ils m’ont beaucoup aidé pour le choix et pour l’installation de certains équipements.

Comment avez-vous organisé les travaux ? Qu’est qui a posé le plus de souci ?

Comme je le disais, j’ai fait pas mal de choses avec des amis car je suis un peu bricoleur et j’ai demandé à quelques professionnels d’intervenir notamment pour la partie plafond acoustique et traitement acoustique des murs. J’ai aussi fait appel à des professionnels pour la calibration audio et vidéo, même si je m’y connais un peu. Certaines parties des murs sont réverbérantes et d’autres absorbantes pour obtenir la meilleure acoustique de ce cinéma privé. 

Quelle est la répartition budgétaire consacrée au matériel et aux travaux ?

On dépasse allègrement les 100 000 € pour le matériel. L’ensemble d’enceintes Revel coûte à lui seul plus de 50 000 €. Le caisson de grave (10 000 €) est un modèle aussi d’exception avec une sortie en France limitée à 5 exemplaires. Son amplification de 1700 watts est signée Mark Levinson et alimente un haut-parleur couplé à un radiateur passif tout deux de 38 cm en charge close. Il est considéré comme un des 5 meilleurs caissons jamais conçus. Ce caisson de basses Revel Ultima Sub 30 est fourni avec un disque de calibration spécifique. Le câblage est entièrement réalisé en Siltech. Si on regarde un peu plus large que la partie enceinte/amplification, donc travaux et accessoires/câblage on tourne davantage autour des 160 000 €.

Pouvez-vous lister le matériel utilisé et pourquoi le choix de ces marques ?

Je possède deux systèmes, l’un dédié à la musique en hi-fi et le second pour le home-cinéma. Le système hi-fi est basé sur des enceintes JBL S3100 à haut rendement alors que le système home-cinéma se compose d’enceintes Revel série Ultima. Je passe par un préampli Audio Research Série Référence pour alimenter les JBL alors que l’ensemble de l’amplification est assurée par des électroniques McIntosh. J’ai aussi les casques Focal Elegia et Focal Utopia. 

Mon système home-cinéma est composé de : 

  • Écran de projection Lumene Movie Palace 300c (3 m de base) 
  • Projecteur vidéo JVC DLA-X35
  • Lecteur Blu-ray Oppo UDP-205 EU 
  • Processeur McIntosh MX136 
  • Bloc de puissance 3 voies McIntosh MC303 
  • Deux blocs de puissance stéréo McIntosh MC2600
  • Enceintes principales Revel Ultima Salon 
  • Enceinte centrale Revel Ultima Voice (+ pied) 
  • Enceintes surround Revel Ultima embrace 
  • Sub Revel Ultima Sub 30

Mon système hifi est composé de :

  • Enceintes JBL S3100 MK1
  • Enceintes JBL 2405H (évolution en 3 voies) 
  • Filtre actif JBL M552 
  • Ampli Phase Linear 400 MK1 (50 ans d’âge et 100% refait à neuf) 
  • Préampli Audio Research Référence 2 MK1 (100% retubé) 
  • Casque Focal Utopia 
  • Ampli casque Auris HA2 
  • Baladeur Fiio M11 avec casque Focal Elegia

Pour le câblage hi-fi je suis resté très très longtemps (plus de 15 ans ) en 100% Siltech gamme G3 et je réfléchis à tout remplacer pour passer en Siltech G7.

Avez-vous utilisé un traitement acoustique ?

Oui, il s’agit d’un plafond suspendu avec des dalles acoustiques et ciel étoilé. Les murs latéraux sont restés en durs et pour la scène arrière les murs sont couverts de tissu acoustique tendu. Les rideaux sont aussi des modèles acoustiques en velours doublé avec un tissage spécial et des tringles très solides en fer pour en supporter le poids.

Quel est le premier film que vous avez visionné ? Quel est celui qui vous a donné goût au home-cinéma ?

J’ai plus de 4000 films. Le premier film que j’ai acheté en 1988/89 sur Laser Disc c’est Fantasia. C’est celui qui m’a donné le goût au home-cinéma, donc en stéréo sur un tube cathodique.

À quelle périodicité utilisez-vous cette salle home-cinéma ?

Je laisse parfois brancher le système hi-fi un mois et ensuite je switch sur la partie home-cinéma, c’est selon mes envies.

Visionnez-vous autre chose que des films ? Sport ? Série ? Jeux vidéo ? Concerts ?

J’écoute de la musique en stéréo, visionne des films, des concerts. Pas de sports, ni de jeux vidéo ou de séries (seulement sur la TV). J’aime beaucoup le support physique CD (SACD, 24 bits) ou Blu-ray même si je possède un NAS avec une grosse bibliothèque de contenus. J’ai deux étagères de 2 mètres de long sur 2 mètres de haut remplis de disques de musique et de films. J’ai du coup quelques enregistrements musicaux en multicanal et il me plaît de comparer les écoutes d’un même disque que je peux ainsi écouter en stéréo ou en multicanal sur les Revel, en stéréo sur le système haut rendement JBL et enfin au casque (Focal), en stéréo.

Comment souhaitez-vous faire évoluer votre système ?

La prochaine évolution sera sûrement un projecteur plus récent, peut-être sur le long terme, un préampli-processeur McIntosh. Un McIntosh MX170 me plairait beaucoup. Je suis allé au magasin Son-Vidéo.com de Montpellier et les conseillers ne m’ont pas forcé à la vente et annoncé que mon préampli était encore à la hauteur au vu du reste de ma configuration. Je réfléchis à modifier l’ensemble de mon câblage pour passer sur une série Siltech G7. 

Que pouvez-vous donner comme conseil à quelqu’un qui souhaite réaliser une salle comme celle-ci ?

De ce qu’on voit à 80%, souvent le problème c’est que les gens privilégient l’esthétique à la qualité. Le budget est réparti à 20% dans la salle et 80% dans le matériel. Je pense qu’il faut rééquilibrer la répartition matériel/salle. 

Découvrez la salle home-cinéma et hi-fi de Alain A.


Article précédentTest Sony VPL-VW290ES et Sony VPL-VW890ES : les meilleurs projecteurs 4K natifs ?
Article suivantB&W PI5 et PI7 : la hi-fi en True Wireless
DJ à mes heures, grand fan de musiques Soul, Funk, Disco j’aime aussi le rock, le hip-hop, le reggae et la musique latine. The Temptations, Millie Jackson, Cerrone, Donald Byrd ou Hamilton Bohannon... Cinéphile à mes heures, je voue une passion aux westerns (Le bon, la brute et le truand, Jango unchained...), aux films de sciences fictions (Interstellar, District 9...) et films de guerre (La ligne rouge, 1917, Le soldat Ryan...). J’ai hérité de la chaîne hifi de mes parents que j’ai progressivement remplacé dès 2000 lors de mes débuts chez Son-Vidéo.com. Aujourd’hui je suis équipé avec un ensemble Elipson Planet alimenté par un ampli Yamaha en 5.1. Pas de TV mais un projecteur Epson et un écran Lumene motorisé. Deux platines Technics SL1200 avec table de mixage Ecler, platine cassette TEAC et Blu-ray Onkyo complètent mon système audio.

1 COMMENTAIRE

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.