Test Blu-ray : La Brigade des 800

0
418

EN RÉSUMÉ

Lors de sa sortie en Chine voilà pile un an, cette superproduction au budget de quelque 80 millions de dollars est entrée dans la légende en devenant le tout premier film non-anglophone à trôner au sommet du box-office mondial en cumulant en fin d’exploitation 461 millions de recettes. La pandémie du Covid-19 n’est sans doute pas étrangère à cet exploit dans la mesure où la quasi-totalité des blockbusters hollywoodiens s’est retrouvée bloquée dans les starting-blocks, mais le fait est là : après un faux départ en 2019 où la version projetée au Festival de Shanghai, jugée insuffisamment « patriotique » par la censure l’année où le Parti Communiste local célébrait les 70 ans de sa victoire contre les Nationalistes, fut considérablement remaniée (de nombreuses séquences seront soit supprimées, soit remplacées par d’autres plus susceptibles d’enflammer la fibre cocardière du public), le film a bel et bien fini par imposer sa domination à l’échelle globale. Située en 1937 durant la guerre sino-japonaise, l’action revient sur la bravoure dont fit preuve un bataillon de huit cents soldats chinois pour défendre un bastion assailli par l’ennemi. Soit un monument de propagande aux allures d’Alamo de l’Empire du Milieu, dont le faste visuel (décors, costumes, effets spéciaux) et sonore dégoupille un nombre impressionnant d’assauts pyrotechniques démentiels, sublimés par le lyrisme de la réalisation et une propension constante à soulever l’émotion. Ce n’est certes pas très subtil ni fidèle par rapport à la réalité des faits, mais cette épopée héroïque à la violence ponctuellement marquée dégage un tel élan spectaculaire qu’il est difficile de ne pas succomber à son enthousiasme et à sa virtuosité.

DU CÔTÉ DES BONUS

Mille fois hélas, il faut se contenter d’une bande-annonce.

AVIS TECHNIQUE

Hélas aussi, le mix Atmos exploité en salles ne figure sur aucune des deux pistes proposées en seulement 5.1 DTS HD Master Audio. En l’état, la VO s’impose d’emblée par l’envergure de ses panoramas acoustiques, la vigueur dantesque de ses explosions, les éruptions telluriques de ses basses et la directivité de ses fusillades. Respectueuse des ambiances comme des effets, la VF ne démérite cependant pas à son échelle. Comme pour compenser le manque acoustique évoqué, le niveau des images relève de la démo tant la pureté du master, la puissance de la luminosité, la perfection du piqué et la profondeur de champ magnifient aussi bien les détails que les vertigineux panoramas.

LE MOT DE LA FIN

Fleuron moderne de la relecture patriotique de l’Histoire, un hyper spectacle dont se régalera toute installation Home Cinéma digne de ce nom.


Article précédentComment écouter la musique en Dolby Atmos ?
Article suivantQu’est-ce que le HFR (High Frame Rate) ?
Le magazine les Années Laser s'adresse aux passionnés du cinéma et de l'image : 50% du contenu est consacré aux nouveautés côté matériels, et 50% sur les parutions Blu-ray et DVD. Les initiés y trouveront tests, enquêtes, actualités, reportages, interviews et dossiers. Un feu d'artifice visuel et sonore tous les mois ! La rubrique bons plans propose des conseils et des astuces sur les Blu-ray, les DVD, les films, les séries, les documentaires, la musique. Enfin, dans chaque numéro, pour vous donner des idées, Les Années Laser présente deux installations Home Cinéma chez des particuliers.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.