Interview de passionné : le cinéma privé Full Focal 7.2.6 de Sébastien

0
977

Sébastien a conçu un superbe cinéma privé avec deux rangées de sièges, 13 enceintes Focal pilotées par deux amplis Denon et une projection 4K sur 3 mètres d’image. Les enceintes sont épaulées par deux caisson de basses Focal. L’assurance d’un spectacle exceptionnel pour les films et les concerts à domicile !

Quelle est la superficie de votre cinéma privé ? De la zone technique (électroniques) ?

La salle fait 54 m² brut pour 34 m² finie. Un meuble fait maison à partir de tubes métalliques et d’étagères bois de 1m10 de large par 60 cm de haut est situé sur la gauche de la salle pour accueillir le matériel hors vidéoprojecteur.

Mon cinéma privé fait au final 34 m2 et intègre un système d’enceintes Focal en 7.2.6 piloté par un ampli Denon.

En combien de temps avez-vous pu réaliser ce cinéma privé ?

Cette salle à été réalisée à 2 en 11 mois sur mes seuls week-ends et jours fériés soit environ 650 heures de travail. 

Quand avez-vous décidé de concevoir une salle dédiée au home-cinéma ? Pourquoi créer un cinéma privé ?

Passionné de Home cinéma depuis presque 25 ans, j’ai commencé chez mes parents dans un coin du grenier avec un vidéoprojecteur mono DLP et un kit 5.1. Par la suite, quelques années en appartement m’ont vite fait prendre conscience que je ne pouvais assouvir pleinement ma passion qu’en salle dédiée. J’ai donc pris mon mal en patience jusqu’en 2016 avec la décision de faire construire notre maison avec ma compagne où tout de suite j’ai étudié la possibilité d’y intégrer une salle de cinéma privée. Ne désirant pas de sous-sol mais une mezzanine au dessus du salon, la salle serait donc dans un espace perdu au-dessus du garage. C’est aussi un moyen de s’isoler du monde extérieur, une pièce totalement unique de la maison en dehors de la réalité.

Dès que nous avons décidé de faire construire notre future maison, j’ai tout de suite étudié la possibilité d’y intégrer une salle de cinéma privée.

Comment avez-vous organisé les travaux ? Qu’est qui a posé le plus de souci ?

Le plus compliqué est l’élaboration de la salle, savoir dans quelle direction on va… Après c’est comme tous les travaux, on fonctionne par étape : isolation thermique, passage des gaines techniques, montage des ossatures, électricité, chauffage, climatisation, domotique et finitions.

Quelle est la répartition budgétaire consacrée au matériel et aux travaux ?

Environ 11000 € de matériel électronique (sans compter du matériel que je possédais déjà depuis longtemps comme les enceintes) et 9000 € pour les fournitures de la salle (fauteuils compris).

Pouvez-vous lister le matériel utilisé et pourquoi le choix de ces marques ?

  • Amplificateur Denon AVC-X6700H : nombreuses fonctionnalités, décodages, connectivité, nombre de canaux et la calibration Audissey.
  • Ensemble enceintes FOCAL JMLAB COBALT que je possède depuis plus de 20 ans et dont je suis toujours satisfait, que j’ai complété par un second SW800 et une 3è paire de SR800 chinée d’occasion.
  • Amplificateur DENON AVR-3805 utilisé en ampli de puissance par ses entrées pré-in en mode Pure direct pour les LCR, permettant au 6700 de gérer les 3 paires d’enceintes Atmos. 
  • Lecteur Blu-ray 4K Panasonic DP-UB820 pour son excellente qualité d’image et son rapport qualité /prix.
  • Lecteur DVD Pioneer DV737 que je possède depuis de nombreuse années utilisé ici uniquement en platine CD.

Comment pilotez-vous le système (applications, télécommandes, etc.) ? 

J’utilise une Logitech Harmony Elite (achetée chez son vidéo.com) et pour l’éclairage je passe par un gestionnaire Futronix P400 piloté également par l’Harmony me permettant différents scénario d’éclairage suivant les fonctions demandées. 

Avez-vous utilisé un traitement acoustique sinon, comptez-vous en utiliser un par la suite ?

J’ai eu recours à un traitement acoustique à l’aide de laine de verre et de panneaux diffuseurs sur le principe Live End Dead End que je compte affiner à l’avenir par des mesures plus précises avec le logiciel Room EQ Wizard.

Quel est le premier film que vous avez visionné ? Quel est celui qui vous a donné goût au home-cinéma ?

Pour le premier film, j’ai laissé le choix à ma compagne, ce fût donc un film romantique en Blu-ray non 4K : Je te promets, pas très démonstratif mais on s’est fait plaisir et pour le démonstratif je me suis rattrapé depuis (Tenet, 1917, Marvel..). Le film qui m’a donné goût au Home cinéma et que je possède dans de nombreuses éditions depuis la VHS jusqu’au Blur-ay 4K est Terminator 2.

L’association d’une toile technique Xtremscreen avec le projecteur Sony 4K fait des merveilles !

À quelle périodicité utilisez-vous ce cinéma privé ?

Quasi quotidiennement, entre 3 et 4 fois par semaine à minima.

Le lecteur Blu-ray 4K Panasonic DP-UB820 offre une excellente qualité d’image et un rapport qualité /prix vraiment déduisant.

Visionnez-vous autre chose que des films ? Sport ? Série ? Jeux vidéo ? Concerts ?

J’apprécie énormément les concerts avec de bonnes pistes sonores comme Hanz Zimmer live in Prague, David Gilmour live in Pompéi, Chris Botii live in Boston, Sting… Un genre en perte de vitesse malheureusement surtout en 4K.  

Comment souhaitez-vous faire évoluer votre système ?

Dans un premier temps affiner les réglages en traitement acoustique et peut-être faire calibrer le vidéoprojecteur qui a une centaine d’heures maintenant. Plus tard je souhaiterai dématérialiser ma collection de Blu-ray en gardant le même niveau de qualité pour un meilleur agrément. Au niveau matériel, remplacer les caissons de basses pour des modèles plus performants et pouvoir les dissimuler intégralement derrière la toile, des modèles passif peut-être, à voir.

Passionné de Home cinéma depuis presque 25 ans, Sébastien a commencé chez ses parents dans un coin du grenier avec un vidéoprojecteur mono DLP et un kit 5.1.

Que pouvez-vous donner comme conseil à quelqu’un qui souhaite réaliser un cinéma privé comme celui-ci ?

Si l’on a la chance de posséder un espace pouvant accueillir une salle dédiée, alors il faut l’optimiser au mieux. L’étude préalable est le plus important, ne pas se jeter tête baissée. Glaner des infos sur les forums spécialisés, chez les fabricants et auprès de professionnels… Prendre son temps. Le matériel ça évolue et ça se change plus facilement que refaire une salle mal conçue et décevante. Ne pas négliger le budget des travaux face au matériel audio et vidéo.

Découvrez le cinéma privé de Sébastien B.


Article précédentEmotiva présente sa nouvelle gamme d’ampli de puissance BasX
Article suivantDe nouvelles enceintes pour la gamme Davis Acoustics Krypton
DJ à mes heures, grand fan de musiques Soul, Funk, Disco j’aime aussi le rock, le hip-hop, le reggae et la musique latine. The Temptations, Millie Jackson, Cerrone, Donald Byrd ou Hamilton Bohannon... Cinéphile à mes heures, je voue une passion aux westerns (Le bon, la brute et le truand, Jango unchained...), aux films de sciences fictions (Interstellar, District 9...) et films de guerre (La ligne rouge, 1917, Le soldat Ryan...). J’ai hérité de la chaîne hifi de mes parents que j’ai progressivement remplacé dès 2000 lors de mes débuts chez Son-Vidéo.com. Aujourd’hui je suis équipé avec un ensemble Elipson Planet alimenté par un ampli Yamaha en 5.1. Pas de TV mais un projecteur Epson et un écran Lumene motorisé. Deux platines Technics SL1200 avec table de mixage Ecler, platine cassette TEAC et Blu-ray Onkyo complètent mon système audio.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.