Une nouvelle chronologie des médias pour 2022

0
1172

Nous avons récemment évoqué comment la chronologie des médias a pu être bouleversée par l’essor des géants du streaming et comment Canal+ s’inquiétait de l’influence de ces derniers sur la réforme de ce système français qui était alors en cours de négociation (lire l’article Quel futur pour la chronologie des médias ?). La situation vient cependant de prendre un nouveau tournant à la suite d’un accord établi entre Canal+ et l’industrie du cinéma français.

Canal+ est l’un des grands gagnants de la nouvelle chronologie des médias de 2022.

Un financement plus conséquent pour le cinéma français

D’après Les Echos, Canal+ et les représentants du cinéma français sont parvenus à se mettre d’accord sur le sujet de la chronologie des médias. En effet, le groupe audiovisuel s’est engagé à distribuer environ 190 millions d’euros par an à l’industrie du cinéma français pendant au moins trois ans. Si l’on ajoute les montants versés par les chaînes gratuites de Canal, cela revient à plus de 200 millions d’euros par an. D’ailleurs, ce montant est désormais entièrement indépendant des performances commerciales du groupe ainsi que du nombre d’abonnés.

En contrepartie de ce financement plus généreux, Canal+ pourra commencer à diffuser les films  six mois seulement après leur sortie en salle, contre huit mois actuellement. De plus, la filiale de Vivendi en aura l’exclusivité pendant neuf mois.

En contrepartie d’un investissement de 200 millions d’euros par an dans l’industrie du cinéma français, Canal+ pourra diffuser les films six mois après leur sortie en salle. (Adieu Les Cons – 2020)

La nouvelle chronologie des médias pour 2022

Selon le journal l’Opinion, la nouvelle chronologie des médias qui devrait être signée le lundi 24 janvier s’établit comme suit :

  • Canal+ : 6 mois après la sortie en salle
  • Netflix : 15 mois après la sortie en salle
  • Amazon Prime Vidéo et Disney+ : 17 mois après la sortie en salle
  • Chaînes de télévision : 22 mois après la sortie en salle

Après la période d’exclusivité de 15 mois de Canal+, les films pourront donc être diffusés sur Netflix. C’est beaucoup plus court que le délai actuel de 36 mois. Ce repositionnement avantageux du géant de streaming dans la chronologie des médias est aussi dû à l’entrée en vigueur du décret SMAD (services de médias audiovisuels à la demande) qui oblige la plateforme à consacrer jusqu’à 25 % de son chiffre d’affaires réalisé en France au financement de la création française et européenne.

Disney, Amazon et les chaînes TV sont les grands perdants de cette nouvelle chronologie. Même si cela représente un très grand raccourcissement des délais, Disney en particulier n’est pas satisfait de cet aboutissement et ne souhaite pas signer l’accord. Pour rappel, le studio américain menace de diffuser directement ses productions sur sa plateforme Disney+, sans les projeter dans les salles de cinéma françaises. Les chaînes de télévision devront pour leur part attendre 22 mois pour diffuser les films. Même si elles bénéficient d’une exclusivité jusqu’au 36e mois (qui devra être négociée avec les plateformes de SVOD), cela reste très long.


Article précédentPourquoi et comment choisir une enceinte murale en hi-fi et en home-cinéma ?
Article suivantApple TV+ arrive sur les TV Panasonic !
Traductrice et rédactrice avec des goûts très éclectiques en matière de musique et de cinéma. Lorsque je ne suis pas au travail, vous pouvez me retrouver en train de regarder “Lost in Translation” de Sofia Coppola pour la centième fois, ou d’écouter un disque de David Bowie, Kate Bush, Joy Division ou Daft Punk sur ma platine Rega Planar 1. Étant d’origine britannique, je suis également adepte de séries à l’humour absurde comme Monty Python’s Flying Circus et The Mighty Boosh !

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.