Test FiiO M17 : le superlatif des baladeurs HD

3
4305

Digne successeur du FiiO M15, le baladeur audiophile FiiO M17 chapeaute désormais la gamme de baladeurs audiophiles du fabricant chinois. Véritable concentré de technologies, il emploie une structure entièrement symétrique avec double DAC ESS pour la lecture des musiques jusqu’à 32 bits / 768 kHz, ainsi que des fichiers DSD256 (DSD512 en externe) et MQA. Sa section d’amplification adopte des modules THX dernière génération capables de délivrer une puissance colossale de 35,3 V en symétrique et de 17,5 V en asymétrique. Cette profusion de technologies parviendra-t-elle à faire du FiiO M17 le meilleur baladeur du moment ? Le gap se montre-t-il suffisamment important pour justifier le remplacement du FiiO M15 ? 

Fleuron de FiiO, le baladeur audiophile FiiO M17 veut s’imposer comme l’une des meilleures références du marché avec son double DAC à 8 canaux et son amplification THX. 

FiiO M17 : packaging & accessoires 

Le baladeur audiophile FiiO M17 délaisse la somptueuse boîte en bois massif du FiiO M15, au profit d’un packaging plus conventionnel en carton. À l’intérieur de celui-ci, le baladeur prend place dans une coque en cuir marron et s’accompagne d’un câble USB-C vers USB-A, d’un adaptateur pour éjecter le support de cartes microSD et d’un adaptateur secteur. Ce baladeur peut en effet se recharger sur USB à l’aide du câble inclus ou directement sur secteur. Dans ce second cas, il voit sa puissance démultipliée. Ce gain d’énergie augmente la température du baladeur FiiO 17. Il s’accompagne ainsi d’une seconde boîte incluant un support de table métallique avec ventilateur. 

Le baladeur FiiO M17 s’accompagne d’un étui en cuir, d’un câble USB-A vers USB-C, d’un adaptateur secteur et d’un socle avec ventilateur intégré. 

FiiO M17 : présentation 

Conception et design 

Le FiiO M17 surprend par son format bien plus massif que le FiiO M15. Il gagne dans toutes les dimensions, avec une largeur de 88 mm pour une hauteur de 156 mm et une profondeur de 28 mm. Son poids augmente également et affiche désormais pas moins de 610 g sur la balance, soit près de deux fois plus que son prédécesseur. Un gabarit massif qui ne permet pas au FiiO M17 de se glisser dans toutes les poches. Même dans une veste ou un manteau, son format reste encombrant et moins bien adapté à un usage nomade que son prédécesseur ou son petit frère, le FiiO M11 Plus. Le FiiO M17 propose ainsi une solution plus adaptée pour écouter librement la musique d’une pièce à l’autre de la maison plutôt qu’en extérieur. En usage nomade, on imagine plutôt son stockage dans une sacoche de travail pour le sortir uniquement une fois assis dans un train, en voiture ou encore en avion. 

Le baladeur FiiO M17 se montre plus grand et plus lourd que son prédécesseur, rendant son utilisation à l’extérieur de la maison plus délicate. 

Le design du baladeur FiiO M17 est à mi-chemin entre le FiiO M11 Plus et le FiiO M15. Il adopte un châssis entièrement métallique en aluminium brossé, excepté la face arrière recouverte d’une plaque en verre trempé qui renforce l’élégance et le luxe de l’appareil. Les arêtes présentes sur les différentes faces du baladeur sont nettement plus marquées que son prédécesseur dont les lignes étaient plus douces et plus arrondies. Le fabricant asiatique dit puiser son inspiration dans les Mecha, des robots japonais aux formes très anguleuses. Ces lignes plus prononcées, semblables aux baladeurs du fabricant coréen Astell&Kern, n’entravent cependant en rien la bonne prise en main de l’appareil, malgré les dimensions accrues. 

Le baladeur FiiO M17 adopte des arrêtes plus marquées que ses prédécesseurs, tout en conservant une bonne prise en main.

Sans révolutionner la formule, l’ergonomie du baladeur FiiO M17 se voit légèrement optimisée. Elle gagne notamment en praticité grâce à la mise en place de commandes plus grandes, et désormais réparties sur les deux flancs du châssis. Le côté gauche comprend les commandes de lecture pour lancer la musique, la mettre en pause ou changer de titre. On trouve aussi une commande multifonction qui peut se paramétrer au choix pour changer de piste de manière aléatoire, de filtre, d’égalisation, passer en mode DAC USB ou encore en mode Bluetooth. Enfin, un sélecteur Hold permet de verrouiller l’écran tactile pour piloter l’appareil uniquement à l’aide de ses différentes commandes. 

La face latérale gauche du baladeur FiiO M17 intègre les commandes de gestion de la musique, ainsi qu’une touche personnalisable attribuable à la fonction de son choix. 

La face latérale droite du baladeur FiiO M17 intègre le bouton pour allumer, éteindre et mettre en veille l’appareil, ainsi qu’une commande pour sélectionner le mode d’alimentation : batterie ou secteur. On y trouve également deux commandes pour ajuster le volume. Ce dernier peut également se régler à l’aide d’un large potentiomètre implanté sur la face supérieure de l’appareil. Celui-ci offre un ajustement très fluide sur 120 niveaux pour un réglage précis du volume. Cette commande s’avère toutefois peu conviviale du fait du manque d’espace lorsque la coque est installée sur le baladeur. 

Le baladeur HD FiiO M17 peut ajuster son volume à partir des commandes implantées sur sa face latérale droite ou depuis son large potentiomètre sur la face supérieure. 

Enfin, la base de ce potentiomètre adopte un cerclage LED dont la teinte peut indiquer la résolution du fichier en cours de lecture. Elle peut également se configurer sur une teinte fixe ou présenter une luminosité variable en fonction du volume, du niveau de la batterie ou encore de la température de l’appareil. Ces réglages agissent aussi sur l’éclairage dissimulé derrière des grilles perforées en bas de chaque face latérale du baladeur FiiO M17. 

Le potentiomètre de volume ainsi que les grilles implantées sur les faces latérales du baladeur FiiO M17 adoptent un éclairage LED dont la teinte peut varier en fonction de la résolution du fichier en cours de lecture. 

Le baladeur FiiO M17 embarque un écran tactile légèrement plus grand que le M15. Sa dalle passe de 5” à 5,99”, soit près de 15,2 cm de diagonale. Elle gagne également en résolution avec un affichage en 1080 x 2160 pixels. Les couleurs se montrent toujours riches et affichent un contraste naturel, si bien qu’il est envisageable d’utiliser le baladeur pour visionner des vidéos Youtube ou Netflix, par exemple. Comme nombre de ses concurrents, l’écran du FiiO M17 est sujet aux reflets en extérieur, mais sa forte luminosité permet un affichage lisible et confortable en toutes circonstances. Enfin, le processeur Snapdragon 660 associé à une mémoire RAM de 4 Go assure une navigation toujours fluide à travers les différents menus et applications. L’expérience se montre digne des smartphones dernière génération. 

Le grand écran de 15,2 cm du FiiO M17 assure une navigation fluide à travers les différentes applications, ainsi qu’un affichage contrasté et lisible des informations.  

Double DAC ESS

Le baladeur FiiO M17 délaisse les convertisseurs AKM de son prédécesseur au profit de deux puces ultra haut de gamme ESS ES9038Pro. Montées dans une configuration double mono, ces puces exploitent pas moins de 8 canaux de conversion pour décoder un seul canal. Les résultats sont ainsi similaires à un équipement intégrant un ensemble de 16 DAC à canal unique. Cette disposition permet d’effectuer une conversion entièrement indépendante du canal gauche et droit pour limiter les interactions et la distorsion tout en optimisant la dynamique et le rapport signal/bruit. Pour toujours plus de précision, les DAC du FiiO M17 fonctionnent en tandem avec deux oscillateurs Crystal Femto de chez NDK. Ainsi, le baladeur FiiO M17 se montre en mesure d’assurer une lecture optimale de tous les flux PCM jusqu’à une très haute résolution de 32 bits / 768 kHz, ainsi que des fichiers DSD jusqu’au DSD256, et même le MQA 8x. 

Grâce à son double DAC ESS à 8 canaux, le baladeur FiiO M17 assure une prise en charge parfaite des flux PCM jusqu’à 32 bits / 768 kHz, ainsi que des fichiers DSD jusqu’au DSD256, et même le MQA 8x. 

Amplification THX 

L’amplification du FiiO M17 se base sur des modules d’amplification signés THX. On trouve ainsi deux puces THX AAA-788+ montées dans une architecture entièrement symétrique. Nette optimisation des précédents modules THX dont le THX AAA-78 du FiiO M11 Plus, la puce THX AAA-788+ apporte une puissance encore jamais vue dans un baladeur. Elle offre de plus une sonorité proche des meilleurs amplificateurs de classe A sans pour autant consommer plus d’énergie que des amplis de classe D conventionnels. La technologie THX AAA de ces modules d’amplification assure une restitution des plus précises et un niveau de bruit inexistant, avec un rapport signal/bruit de 123 dB, une distorsion inférieure à 0,0006 % et une réponse en fréquence qui s’étend de 5 Hz à 80 kHz.

Les modules d’amplification du baladeur FiiO M17 alimentent les quatre sorties casque : deux sorties symétriques mini-jack 2,5 et 4,4 mm, ainsi que deux sorties asymétriques mini-jack 3,5 mm et même jack 6,35 mm ! La puissance développée se montre phénoménale avec pas moins de 11,3 V en sortie symétrique et 6,2 V en sortie asymétrique, avec le gain le plus haut autorisé lorsque le baladeur est utilisé sur batterie. Avec son adaptateur secteur 12 V, le FiiO M17 peut aller encore plus loin pour exploiter le mode Super Big Ear et fournir jusqu’à 35,3 V en symétrique et 17,5 V en asymétrique. Aucun baladeur n’est capable d’afficher une telle tension. Même si aucun casque n’a réellement besoin d’une puissance aussi phénoménale, elle assure au FiiO M17 de pouvoir alimenter les casques et écouteurs les plus difficiles du marché sans être poussé dans ses retranchements, au risque de dégrader la qualité sonore. 

Le baladeur FiiO M17 peut alimenter efficacement tout casque ou paire d’écouteurs grâce à sa très forte puissance d’amplification et ses 4 sorties : deux sorties symétriques mini-jack 2,5 et 4,4 mm, ainsi que deux sorties asymétriques mini-jack 3,5 mm et même jack 6,35 mm !

Alimentation 

Le FiiO M17 présente la particularité de pouvoir s’alimenter sur batterie, sur USB ou sur secteur. En utilisation nomade, sa batterie de 9200 mAh promet jusqu’à 10 heures d’autonomie en asymétrique ou 8 heures en symétrique. Des données qui se sont révélées exactes lors de ce test, avec même un léger surcroît d’autonomie pour une écoute asymétrique à volume raisonnable. Cette batterie exploite son propre circuit d’alimentation spécifiquement conçu pour optimiser les capacités de la batterie. Lorsque le baladeur FiiO M17 s’associe à l’adaptateur secteur 12 V inclus, il exploite un étage d’alimentation totalement différent pour débrider ses capacités et plus particulièrement la puissance des modules d’amplification. De telles performances génèrent bien évidemment une chauffe assez importante lors d’une utilisation prolongée. Pour la limiter, le FiiO F17 adopte une structure optimisée avec un châssis ajouré sur plusieurs points, mais embarque également un système de refroidissement liquide. À domicile, le baladeur FiiO M17 devra prendre place sur son socle dédié avec ventilateur intégré. Il devient alors un ampli casque de bureau très séduisant. Point regrettable, la ventilation du support se montre légèrement bruyante. On veillera donc à l’activer uniquement lorsque nécessaire. 

Le baladeur audiophile FiiO M11 peut s’alimenter sur USB, sur batterie ou sur secteur. Dans ce dernier cas, sa puissance d’amplification est démultipliée pour alimenter les casques les plus exigeants. 

Android et WiFi 

Comme la majorité des baladeurs audiophiles de la marque, le FiiO M17 tourne sous une version d’Android spécifiquement modifiée pour l’écoute de la musique. Les flux audio sont transmis directement au double DAC sans la moindre intervention de l’OS. L’interface du système d’exploitation est au plus proche de la version Android pour smartphone et assure une expérience intuitive pour naviguer à travers les différentes pages. Depuis peu, les baladeurs FiiO intègrent directement le Google Play Store pour faciliter l’installation de toute application mobile, y compris celle des services de musique en ligne comme Deezer, Spotify, Tidal ou encore Qobuz, par exemple. 

Grâce au Google Play Store, il est possible d’installer de nombreuses applications sur le baladeur FiiO M17, dont celles des principaux services de musique en ligne.

En plus d’Android, le baladeur HD FiiO M17 peut basculer vers le mode Musique Pure. Dans celui-ci, l’interface FiiO Music prend la main pour donner uniquement accès aux musiques stockées localement ainsi qu’à celles qui sont partagées sur le réseau local. Les autres applications ne sont alors plus accessibles. Le M17 peut aussi se configurer en mode DAC USB pour lire des musiques stockées sur un ordinateur, en mode récepteur Bluetooth ou en mode récepteur AirPlay pour lire de la musique diffusée à partir d’un smartphone ou d’un ordinateur. Nouveauté du M17, un mode SPDIF Decoder permet la conversion du signal d’une source hi-fi reliée à l’entrée coaxiale du baladeur. À noter que cette dernière peut aussi faire office de sortie pour y associer un DAC externe. L’accès à ces différentes commandes s’effectue facilement à l’aide d’un balayage du haut vers le bas de l’écran, puis en appuyant sur “sélection du mode”.

Le baladeur FiiO M17 dispose de plusieurs modes de fonctionnement pour s’adapter à toutes les configurations possibles à la maison ou en utilisation nomade.

Bluetooth et AirPlay 

En mode Bluetooth, le baladeur FiiO M17 peut recevoir de la musique diffusée à partir d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur grâce à un contrôleur Qualcomm QCC5124. Ce dernier prend en charge la majorité des codecs Bluetooth, dont les classiques SBC et AAC, mais surtout les codecs haute résolution aptX, aptx HD, aptX Adaptative, aptX Low Latency et LDAC. Il est ainsi naturellement certifié Hi-Res Audio Wireless, ce qui fait de lui une option sérieuse pour l’écoute sans fil. De plus, le contrôleur du FiiO M17 est réversible pour y associer un casque ou des écouteurs sans fil. À noter que les modes réception et émetteur du FiiO M17 ne peuvent fonctionner simultanément. Enfin, le FiiO M17 peut faire office de récepteur AirPlay pour faciliter l’écoute avec une source Apple : iPod, iPad, iPhone ou Mac. 

FiiO M17 : spécifications clés 

  • Double DAC ESS ES9038 Pro
  • Mémoire interne de 64 Go extensible via un slot pour micro SD
  • Double amplification THX AAA-788+
  • Compatible 32 bits / 768 kHz, DSD256 et MQA 8x 
  • Android avec WiFi 
  • Sortie casque symétrique mini-jack 2,5 et 4,4 mm 
  • Sortie casque asymétrique jack 6,25 mm et mini-jack 3,5 mm 
  • Alimentation sur batterie ou secteur 
  • Dimensions (lxhxp) : 88 x 156,4 x 28 mm
  • Poids : 610 g

FiiO M17 : mise en oeuvre 

Pour le test du baladeur FiiO M17, nous l’avons associé aux casques Meze Liric (fermé), Meze Empyrean Elite (ouvert) et Audeze LCD-5 (ouvert). Nous avons écouté des fichiers audio Hi Res FLAC et DSD stockés sur la mémoire interne de 64 Go du baladeur. Nous avons également installé l’application Qobuz pour profiter des musiques 24 bits / 192 kHz disponibles en streaming sur la plateforme, mais aussi Spotify (MP3 à 320 Kbits), pour tester les capacités musicales du baladeur avec des fichiers de moindre résolution. Enfin, le mode DAC USB du baladeur a été testé sur un MacBook Pro avec le câble USB fourni. 

Grâce à sa forte puissance d’amplification et ses différentes sorties, le baladeur FiiO M17 assure une prise en charge parfaite de tout casque, comme ici les Meze Liric, Meze Empyrean Elite et Audeze LCD-5. 

FiiO M17 : impressions d’écoute 

Le FiiO M17 affiche une signature sonore relativement proche du M15, mais avec une restitution encore mieux travaillée, plus raffinée et plus pure. L’écoute est très analytique et authentique, certainement en raison du changement des DAC AKM pour des puces ESS. La transparence se révèle encore plus somptueuse, tout comme la dynamique de la scène sonore qui profite de la puissance d’amplification accrue pour gérer au mieux les écarts les plus importants. Tout est encore mieux cadencé, bien plus rythmé et placé dans l’espace avec précision. Le FiiO M17 se montre digne des meilleurs amplis casque et on relativise son format dès la première écoute. 

Associé au casque Meze Empyrean Elite, le baladeur FiiO M17 offre une écoute dynamique, transparente et aérée.

La scène sonore délivrée par le baladeur FiiO M17 profite d’une amplitude et d’une aération remarquables. Elle offre beaucoup d’espace et de clarté aux différents registres qui s’expriment avec décontraction et agilité. Les contours des voix et des instruments affichent un beau ciselé et sont découpés avec une extrême délicatesse. Chaque morceau s’épanouit avec naturel, dans le respect de l’acoustique de la prise de son. Toute la richesse harmonique des musiques nous est livrée avec une grande aisance et démontre l’énergie à revendre du FiiO M17. Les percussions profitent d’attaques franches et brillent par leur clarté qui permet d’en percevoir les moindres détails. L’ensemble témoigne une grande vitalité et une capacité à tirer le meilleur de chaque enregistrement. 

Le baladeur FiiO M17 fait toujours preuve d’une grande neutralité et n’apporte aucune exubérance à l’écoute. Il dispose d’une appréciable capacité d’analyse pour reproduire parfaitement chaque registre. L’équilibre spectral déborde de maîtrise et parvient à créer la meilleure alchimie entre les différentes gammes tonales. Les aigus sont surprenants et se déchaînent sans jamais se distinguer par un quelconque débordement ou la moindre agressivité. Ils sont incisifs, se développent avec agilité dans l’espace et montent très haut tout en conservant précision, maîtrise et légèreté. Les médiums sont savoureux, opulents et fleurissent de micro détails. Ils affichent un grand raffinement qui permet de restituer les voix des artistes avec beaucoup de naturel et de sincérité. Enfin, les basses sont tendues et profitent d’une belle rondeur. Elles sont toujours bien maîtrisées, que ce soit sur les subtiles réverbérations d’une contrebasse qu’avec le grave nettement plus profond et énergique des musiques électro. Ces basses sont par ailleurs un poil plus denses qu’avec le FiiO M15. 

Le baladeur HD FiiO M17 offre une appréciable capacité d’analyse pour restituer chaque registre de manière naturelle et très détaillée. 

Dynamique, transparence et aération sont les lignes de conduite du baladeur FiiO M17. Le son se révèle toujours enveloppant et profite de beaucoup d’espace entre les notes qui sont très bien réparties dans la scène sonore. Quel que soit le réglage de gain ou de volume, aucun bruit de fond ne vient perturber la séance, permettant de profiter d’écoutes toujours paisibles et silencieuses. Un véritable néant s’installe entre deux respirations musicales, laissant alors surgir les notes d’un noir absolu. La réponse transitoire se montre ultra rapide et peut libérer instantanément une puissance colossale, portant la dynamique vers des sommets rarement atteints avec un appareil nomade. 

Quel que soit le réglage de gain ou de volume, aucun bruit de fond ne vient perturber la séance offerte par le baladeur FiiO M17.

FiiO M17 : comparé à… 

Astell&Kern A&futura SE200 : commercialisé à 1929 €, le baladeur audiophile Astell SE200 présente la particularité de mettre en oeuvre deux étages de conversion : un premier avec DAC AKM AK4499 et un second avec deux puces ESS ES9068AS. Chaque DAC s’associe à une section d’amplification différente afin de proposer des circuits indépendants. Le circuit de conversion et d’amplification est sélectionnable au choix, ce qui permet de profiter d’une sonorité différente en fonction de ses préférences ou des musiques. Dans l’ensemble, l’Astell&Kern A&futura SE200 se montre dynamique, transparent et très détaillé. Il affiche une sonorité un peu plus chaude, particulièrement lorsqu’il exploite le DAC AKM. Le FiiO M17 reste cependant indétrônable, avec un surcroît de dynamique, d’ouverture et de transparence. Des avantages qui impliquent cependant au FiiO M17 d’être nettement plus encombrant et plus lourd. L’Astell&Kern A&futura SE200 forme ainsi une solution plus adaptée pour un usage nomade. 

Cowon Plenue L : proposé au même tarif, le Cowon Plenue L adopte un DAC ES9038PRO à 8 canaux compatible 32 bits / 384 kHz et DSD256, mais pas MQA. L’étage d’amplification à la puissance plus standard se montre tout de même très convaincant, avec une écoute bien détaillée, claire et équilibrée. Le FiiO M17 reste cependant le plus raffiné, le plus dynamique et le plus transparent. Ce baladeur FiiO offre également une utilisation plus intuitive avec un écran plus grand et plus détaillé, ainsi que la prise en charge du WiFi avec services de streaming. Le Cowon Plenue L étant pour sa part uniquement réservé à l’écoute des musiques stockées localement ou sur une carte microSD. 

Même si le Cowon Plenue L ne peut rivaliser avec la musicalité et la fluidité du FiiO M17, il présente l’avantage d’être plus compact et plus facilement transportable.  

FiiO M17 : pour qui ? 

Le baladeur FiiO M17 s’adresse aux utilisateurs les plus exigeants qui cherchent une solution de premier choix pour profiter au mieux des musiques avec un casque ou une paire d’écouteurs. De par son format assez massif, le FiiO M17 se montre plus adapté pour profiter librement de la musique d’une pièce à l’autre de la maison. On imagine l’utiliser sur un bureau avec son support ventilé, tout en ayant la possibilité de le transporter jusqu’au salon, la cuisine ou la chambre, par exemple. Il évite ainsi la multiplication des systèmes hi-fi dans chaque pièce. À l’extérieur, le FiiO M17 n’est pas le plus adapté pour se glisser dans la poche et suivre l’utilisateur toute la journée. Il se transporte idéalement dans une sacoche pour écouter la musique dans des lieux plus posés, comme un avion, un train ou une voiture. On imagine aussi le FiiO M17 comme une excellente solution polyvalente pour profiter de la musique au bureau, mais aussi à la maison les jours de télétravail. 

Reposant sur son support, le FiiO M17 apparaît comme un excellent ampli casque de bureau pouvant en prime se balader d’une pièce à l’autre de la maison, mais aussi s’emporter au travail, dans le train ou encore dans l’avion. 

FiiO M17 : conclusion 

Le baladeur FiiO M17 constitue un sérieux bond en avant par rapport au FiiO M15. Il s’améliore sur tous les tableaux, à commencer par l’écoute qui gagne grandement en dynamique, en présence et en transparence. L’impression d’espace est bien meilleure, tandis que la réserve de courant accrue assure une réponse impulsionnelle plus énergique et une meilleure restitution des transitoires. À l’usage, le FiiO M17 gagne également en fluidité et en confort grâce à un écran tactile plus grand, de plus haute résolution et plus lumineux. Reste que toutes ces améliorations s’effectuent au détriment de l’épaisseur et du poids du FiiO M17 dont l’aspect nomade semble mis au second plan. Le format et les performances du FiiO M17 en font plus un ampli casque de bureau avec batterie pour l’emporter occasionnellement en voyage et en déplacement, plutôt que tous les jours dans le bus ou le métro. Dans ce domaine, le FiiO M17 excelle et se classe parmi les meilleures références du moment. Il est difficile de trouver mieux, même en déboursant plus. 

Nous avons aimé : 

  • La transparence et l’aération de la scène sonore
  • La grande dynamique 
  • Le respect des transitoires 
  • La fluidité de la navigation 

Nous aurions aimé : 

  • Un format plus compact 
  • Un appareil qui chauffe moins

3 COMMENTAIRES

  1. Ce n’est pas vital en soi, mais ce petit bijou de M17 n’est pas capable de décoder les dsd512 et les flac 768khz …..mais ils sont juste lus et transmis au port USB-C pour un DAC externe uniquement.

  2. A la lecture de ce test à l’enthousiasme communicatif, 2 questions me viennent à l’esprit :
    – Par rapport à un Cayin N8 / N8ii, comment il se situerait musicalement ?
    – Est-ce que du fait de sa puissance colossale il pourrait concurrencer un bon lecteur réseau en branchement sur l’entrée ligne d’un ampli ?

    • Je l’utilise aussi connecté à un Monolith THX887 via la sortie ligne 4.4mm, c’est excellent, mais il y a quand même un plus en passant en USB-C par un DAC externe comme le SMSL SU-9 (plus d’espace sonore).
      Avec mes Casques compliqués et très gourmands comme le DCA Stealth et le HEDDphone One => on peut tout de même établir un classement qualitatif :
      M17 en mode portable Casque < M17 avec une alimentation FIIO DC12V3A < M17+DC12V3A+ Thx887 < M17 (sortie bitperfect USB-C)+SMSL SU-9+THX887.

      C'est compliqué d'être également totalement affirmatif, mais il y a un gain apparent au niveau de la clarté et rapidité des basses et ultra-basses en utilisant des alimentations ifi iPower Elite 12V sur le M17, 24V sur le THX887 .. mais là il n'est pas possible d'être très rapide pour effectuer des comparaisons directes.. donc, je me méfie de mon propre cerveau, et un effet placébo reste tout de même possible sur cette configuration.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.