Test JBL L75ms : la plus belle enceinte connectée vintage

0
4638

L’enceinte connectée JBL L75ms conjugue design vintage et technologies de streaming. Elle permet de diffuser de la musique en Bluetooth ou via Chromecast et AirPlay 2. Entrée phono, mini-jack et port HDMI ARC permettent d’y connecter platine vinyle, source audio (CD, baladeur) et téléviseur. Les 350 watts de puissance de la JBL L75ms alimentent cinq haut-parleurs logés dans un coffret en bois véritable. Vendue 1500 euros, cette enceinte connectée JBL L75ms se montre-t-elle plus musicale que ses concurrentes ? Et peut-elle sonoriser efficacement un grand salon ?

Test JBL L75ms dans l'auditorium du magasin Son-Video.com de Nantes
L’enceinte connectée JBL L75ms a vocation à diffuser de la musique dans une grande pièce de vie. Elle est pour cela dotée de cinq haut-parleurs et d’une amplification de 350 watts.

JBL L75ms : packaging & accessoires

L’enceinte JBL prend place dans un double emballage cartonné, fermement calée et protégée pour le transport. L’y accompagnent deux câbles d’alimentation (UE et GB), une télécommande et ses piles ainsi qu’un guide de démarrage rapide.

Accessoires de l'enceinte JBL L75ms
L’enceinte JBL L75ms est livrée avec son câble d’alimentation, une télécommande infrarouge avec ses piles, un guide de démarrage rapide et une offre découverte Qobuz (3 mois d’abonnement offerts).

JBL L75ms : présentation

Coffret noyer et grille en mousse Quadrex

De toutes les enceintes connectées du marché, l’enceinte JBL L75ms est sans doute l’une des plus imposantes (790 x 287 x 216 cm). Également l’une des plus jolies avec son coffret recouvert d’un placage en noyer véritable. Librement inspirée du design des enceintes des années 70, sa finition et sa grille amovible en mousse Quadrex rappellent également les modèles néo-rétro les plus prestigieux du fabricant, au premier rang desquels on retrouve la JBL L100 Classic et la JBL L52.

JBL L75ms : design vintage
Avec ses lignes incurvées, sa finition en placage de noyer véritable et son cache haut-parleurs en mousse Quadrex, l’enceinte connectée JBL L75ms joue la carte de la séduction.

3 voies, 5 haut-parleurs, 350 watts

La conception acoustique de l’enceinte connectée JBL L75ms a fait l’objet du plus grand soin. À commencer par son coffret en MDF plaqué noyer qui garantit un amortissement optimal des vibrations et promet une sonorité riche et naturelle. 

JBL L75ms : 350 watts de puissance, 5 haut-parleurs
L’enceinte JBL L75ms adopte cinq haut-parleurs alimentés par autant d’amplificateurs totalisant 350 watts de puissance. De quoi sonoriser efficacement une grande pièce de vie.

Cinq haut-parleurs prennent place en façade. Deux modèles de 13 cm de diamètre à membrane blanche avec charge bass-reflex reproduisent les basses fréquences. Le registre médium est délivré par un haut-parleur de 10 cm de diamètre placé au centre de l’enceinte. 

Test JBL L75ms : haut-parleur médium
Le registre médium est confié à un unique haut-parleur de 10 cm de diamètre à membrane en fibre de cellulose, un matériau plébiscité pour sa légèreté et sa capacité à donner du relief et de la matière, notamment sur les voix.
Test JBL L75ms : haut-parleur de grave à membrane nervurée
Les deux haut-parleurs de grave de 13 cm disposent d’une membrane en pulpe de cellulose blanche qui évoque immanquablement certaines enceintes mythiques du fabricant comme les JBL L100 Classic.

Grave et médium adoptent une membrane en pulpe de cellulose. Celle des haut-parleurs de grave est nervurée pour la rigidifier au maximum sans l’alourdir. Ainsi, le grave est plus intense et plus percutant. Par ailleurs, deux tweeters à dôme en aluminium sont également présents. Ils sont équipés d’un guide d’onde et placés dans une amorce de pavillon pour optimiser la diffusion des hautes fréquences.

Test JBL L75ms : tweeter avec guide d'ondes pour améliorer la directivité
Les deux tweeters de l’enceinte JBL L75ms sont équipés d’un guide d’ondes et placés dans une amorce de pavillon, ce qui permet de diminuer la directivité de l’enceinte et de déployer plus largement les hautes fréquences.

Pour déployer efficacement le son dans une grande pièce et produire des effets stéréo bien marqués, la façade de l’enceinte JBL L75ms n’est pas plane. Parfaitement centré, le médium diffuse le son bien en face des auditeurs tandis. Les tweeters et haut-parleurs de grave qui sont orientés vers la gauche et vers la droite élargissent efficacement la scène sonore.

JBL L75ms : placement des différents haut-parleurs
Les haut-parleurs de l’enceinte JBL L75ms ne sont pas tous placés sur le même plan : les différents angles selon lesquels ils sont positionnés permettent d’élargir l’effet stéréo et de diffuser plus amplement le son.

Cinq amplificateurs alimentent les haut-parleurs de cette enceinte JBL : deux modules de 125 watts pour le grave, un de 50 watts pour le médium et deux modules de 25 watts pour les tweeters. 

AirPlay 2, Chromecast et Bluetooth

Une fois connectée au réseau local (WiFi ou Ethernet), la JBL L75ms peut diffuser de la musique sans fil grâce aux protocoles AirPlay 2 et Chromecast. Par exemple, les titres stockés dans la mémoire d’un smartphone ou d’un ordinateur et la musique lue sur Spotify, Tidal, Deezer ou encore Qobuz. Le contrôleur Bluetooth permet de diffuser directement de la musique depuis un périphérique compatible, sans passer par le réseau WiFi. Dans tous les cas, la lecture se contrôle très facilement depuis un smartphone.

Notez que les protocoles Chromecast et AirPlay 2 permettent d’associer l’enceinte JBL L75ms à d’autres enceintes ou équipements compatibles. Idéal pour la constitution d’un système audio multiroom.

HDMI ARC et phono

Le fabricant américain a eu la judicieuse idée de doter cette enceinte JBL L75ms d’un port HDMI ARC. Ainsi, on peut l’associer à un téléviseur et profiter du son des films, jeux vidéo et programmes TV directement sur l’enceinte. Également très pratique, les entrées phono et mini-jack 3,5 mm permettent d’y relier plusieurs sources : une platine vinyle d’une part, et un lecteur CD, un baladeur ou un lecteur réseau audio, d’autre part. 

Test JBL L75ms : entrée HDMI ARC, entrée phono et prise auxiliaire mini-jack
La connectique de l’enceinte JBL L75ms permet d’y relier une TV en HDMI ARC, une platine vinyle avec cellule phono MM, un lecteur CD ou un baladeur (mini-jack) ainsi qu’un caisson de basses.

De plus, une sortie subwoofer pour la connexion d’un caisson de basses est présente. Mais il n’est pas sûr qu’elle soit très utilisée, compte tenu de l’efficacité de cette enceinte dans le grave ! 

Interface de contrôle et télécommande

JBL L75ms : interface de commandes
Sur le dessus de l’enceinte JBL L75ms se trouve une interface de commande qui permet de sélectionner la source et de contrôler le volume sonore, matérialisé par une rangée de onze diodes blanches.

La face supérieure de l’enceinte JBL L75ms adopte une interface de contrôle minimaliste. Elle sert à sélectionner la source, ajuster le volume et réaliser l’appairage avec un périphérique Bluetooth. De plus, le fabricant livre également une télécommande. Pratique et fonctionnelle, elle ne pêche que par son aspect bon marché qui jure un peu avec l’enceinte. On ne peut s’empêcher de penser que le fabricant aurait pu proposer un modèle un peu plus élégant. Pourquoi pas en aluminium plutôt qu’en plastique ?

Télécommande de l'enceinte connectée  JBL L75ms
La télécommande livrée avec l’enceinte JBL L75ms est fonctionnelle et plutôt jolie mais elle est entièrement en plastique. Nous aurions préféré un modèle plus élégant, pourquoi pas en aluminium avec des inserts en noyer ?

JBL L75ms : spécifications clés

  • Châssis en bois
  • Charge bass-reflex
  • Compatible AirPlay 2, Chromecast et Bluetooth
  • Conception 3 voies, 5 haut-parleurs
  • Puissance totale : 350 W RMS
  • Réponse en fréquence : de 45 Hz à 25 kHz
  • Entrées mini-jack 3,5 mm, phono RCA et HDMI ARC
  • Dimensions (lxhxp) : 790 x 216 x 287 mm
  • Poids : 15,9 kg

JBL L75ms : mise en œuvre

Nous avons écouté l’enceinte JBL L75ms dans le grand auditorium du magasin Son-Vidéo.com de Nantes. Cette pièce d’environ 50 m² est propice à jauger de la capacité de cette enceinte connectée vintage à remplir l’espace. Une fois cette dernière connectée au réseau local, nous l’avons enregistrée dans l’application Google Home. Ainsi, nous avons pu profiter de nos playlists Qobuz et Tidal en exploitant le Chromecast intégré. Dans un second temps, nous avons testé l’enceinte connectée JBL L75ms en mode barre de son. Pour cela, nous avons relié son port HDMI ARC à celui d’un téléviseur LG OLED65G1. Précisons qu’en écoute musicale, nous avons placé le curseur Bass Contour à l’arrière de l’enceinte sur -3 dB. Par contre, nous l’avons positionné sur 0 dB en écoute home-cinéma.

JBL L75ms : impressions d’écoute

L’écoute commence avec le titre Perfect Darkness de Fink, extrait du Live Wheels Turn Beneath My Feet (Qobuz, 16/44,1). La JBL L75ms nous place d’emblée face à l’artiste avec une proximité et une intimité surprenantes. La voix de Fink se détache clairement au centre. La rythmique imprimée par la ligne de basse et la batterie nous prend à bras le corps. Elle nous emporte immédiatement dans l’univers du chanteur britannique. Le grave déployé par cette enceinte est assez prodigieux d’intensité, de profondeur et de maîtrise. Bien tenu, il reste parfaitement en place et ne déborde pas lorsque le curseur à l’arrière de l’enceinte est sur -3 dB. Dans le cas contraire, il se révèle plus prégnant (un peu trop jugeront certains), à l’instar de nombreuses autres enceintes JBL. Mais c’est affaire de goût. 

À l’autre extrémité du spectre, les tweeters à dôme aluminium déploient un mélange subtil de clarté et d’énergie. Les coups sur les cymbales filent haut avec fluidité et mesure, sans générer de fatigue. En position centrale, le médium à membrane papier se montre très convaincant sur les voix comme sur les instruments. Il révèle de beaux timbres et de la matière. Manifestement, le recours à un coffret réalisé en bois porte ses fruits. Cette enceinte connectée JBL sonne comme un instrument de musique et se révèle équilibrée, riche en substance et très séduisante.

Enceinte JBL L75ms sans sa grille acoustique
Pour l’écoute musicale, nous avons placé l’enceinte JBL L75ms au cœur du grand auditorium du magasin Son-Vidéo.com de Nantes, parmi des enceintes et des électroniques de renom.

Nous poursuivons avec The Frozen World qui ouvre la bande originale du film La Marche De L’Empereur (Tidal, 16/44,1) interprétée par Émilie Simon. La JBL L75ms ne tombe pas dans le piège de la sibilance. Les hautes fréquences sont cristallines, bien ciselées sans fatiguer les tympans. À partir de 55”, le grave se déploie avec une belle énergie et une totale maîtrise jusqu’aux extinctions de notes.

Hotel California (Tidal, 24/44,1) tiré de l’album Hell Freezes Over (Remaster 2018) sur Tidal finit de nous convaincre. Cette enceinte déploie avec conviction un vaste champ sonore. Fluidité, respiration, amplitude : on profite pleinement de l’ambiance qui règne dans le public et sur la scène. Le positionnement latéral des haut-parleurs de grave et des tweeters, légèrement orientés vers les côtés, contribue au déploiement du son sur un large rayon. Le meilleur effet stéréo est obtenu dans l’axe de l’enceinte. Cependant, on n’est pas frustré lorsqu’on se déplace dans la pièce. Le son nous gratifie d’une belle présence.

Test JBL L75ms en mode barre de son via le port HDMI ARC
Sur la bande annonce de Maverick, l’enceinte JBL L75ms s’est montrée d’une redoutable efficacité, aussi bien pour reproduire le vrombissement des turboréacteurs que pour diffuser les dialogues de manière intelligible.

Dotée d’un port HDMI ARC, l’enceinte connectée JBL L75ms trouve naturellement sa place à l’aplomb d’un téléviseur. Ainsi, elle peut en diffuser le son avec beaucoup de conviction. Mais, compte tenu du gabarit de l’enceinte, nous recommandons de fixer la TV au mur. Sans quoi la JBL L75ms pourrait masquer la partie basse de l’écran. 

Test JBL L75ms : une belle alternative aux barres de son traditionnelles
Plus imposante qu’une barre de son traditionnelle comme la Sonos Arc visible juste derrière elle, la JBL L75ms impose de placer l’écran en hauteur, idéalement sur un support TV mural, si on souhaite l’utiliser comme barre de son avec un téléviseur.

Le visionnage de plusieurs bandes annonces nous a permis de mesurer tout le potentiel de cette enceinte en mode home-cinéma. Une fois encore, la scène sonore est large et détaillée. Le son est surtout très impactant avec des basses étoffées et percutantes à souhait. Les voix se détachent sans peine lors des dialogues. C’est un sans faute. Bien entendu, on ne profite pas d’effets latéraux et arrière ni même du Dolby Atmos avec la JBL L75ms. Telle n’est pas sa vocation. Cependant, elle procure de très belles sensations et nous plonge directement et sans effort au cœur de l’action. 

JBL L75ms : comparé(e) à…

Naim Mu-so 2 (1699 €)

Naim Mu-so 2
La Naim Mu-so 2 est en concurrence directe avec la JBL L75ms : deux styles et deux sonorités bien distinctes.

L’enceinte connectée Naim Mu-so 2 est la principale concurrente de la JBL L75ms. Deux esthétiques et deux sonorités différentes. La Mu-so 2 est plus fine et plus haut de gamme dans son approche esthétique. Avec son potentiomètre premium, elle séduira à coup sûr les amateurs de design industriel. L’enceinte franco-britannique (haut-parleurs conçus par Focal) adopte un coffret en aluminium et se montre impartialement neutre et droite. De son côté, l’américaine opte pour un coffret en bois véritable et délivre un son plus chaleureux mais pas moins équilibré. De plus, la JBL se révèle plus efficace en ce qui concerne la spatialisation. Elle offre une plus grande largeur de la scène sonore. Certes, elle ne possède pas d’entrée optique, mais une entrée RCA phono bien dans l’air du temps. Ce qui est un atout non négligeable pour les amateurs de vinyles face à cette rivale.

Cabasse The Pearl Akoya (1590 €)

Cabasse The Pearl Acoya
Esthétiquement, l’enceinte Cabasse The Pearl Akoya se démarque de la JBL en jouant la carte de la rondeur et de la discrétion (22 cm de diamètre seulement).

À peine plus chère que la JBL, l’enceinte Cabasse The Pearl Akoya se montre beaucoup plus technologique. Elle intègre un haut-parleur triaxial alimenté par un ampli de 1050 watts ! Cela se manifeste à l’écoute par une énergie plus importante, notamment un impact plus prononcé dans le grave. La française offre par ailleurs une écoute plus chirurgicale. Elle révèle des micro détails à foison et une très grande clarté dans les hautes fréquences. La JBL offre un son un peu moins fouillé mais très équilibré. Surtout, elle déploie le son en stéréo avec une amplitude que la française ne peut offrir puisqu’elle fonctionne en mono. Il manque également à la Cabasse un port HDMI ARC et une entrée phono pour rivaliser avec cette américaine.

JBL L75ms : pour qui ?

Cette enceinte JBL L75ms séduira les amateurs d’enceintes vintage des années 70. Les audiophiles en quête d’une enceinte connectée puissante et équilibrée à la sonorité riche et détaillée seront également ravis. Pour ceux qui ont un espace suffisant, elle pourra aussi remplacer avantageusement une barre de son. Non pas sur le terrain de la spatialisation surround mais sur celui de l’impact et du réalisme sonores, un sujet qu’elle maîtrise à 100%.

JBL L75ms : conclusion

Nous étions dubitatifs sur les qualités de cette enceinte avant de l’avoir entendue. Cependant, nous avons été séduits dès les premières écoutes. Le côté basseux et démonstratif assez fréquent chez JBL est ici corrigé. Au bénéfice d’une écoute très équilibrée et néanmoins énergique. Exit le grave qui emporte tout sur son passage : l’intégration des différents registres est remarquable.

Les basses profondes et bien présentes (c’est une enceinte JBL tout de même !) restent à leur juste place. Le médium est étonnamment bien présent et richement incarné malgré l’emploi d’un seul haut-parleur dédié à ce registre. Les hautes fréquences font preuve de précision et d’une belle acuité. On ne déplore aucune acidité malgré le recours à des dômes aluminium.

Au chapitre de la spatialisation, on ne peut que saluer l’amplitude de la scène sonore qui se déploie sans peine. Enfin, le message sonore reste en permanence cohérent et équilibré. Même à très fort volume, on ne constate pas une once de saturation ni d’agressivité. Bravo ! 

JBL L75ms : design vintage, puissance 350 watts, connectivité étendue
Une finition élégante et vintage, une conception acoustique à vocation haute-fidélité et une connectivité qui réconcilie les tenants de l’analogique et du numérique : l’enceinte JBL L75ms ne manque pas d’arguments pour convaincre.

Nous avons aimé

  • Son esthétique singulière et attachante
  • Le son riche et équilibré, même à fort volume
  • La largeur de la scène sonore
  • La connectique étendue
  • La double compatibilité Chromecast & AirPlay 2

Nous aurions aimé

  • Une télécommande un peu plus qualitative
  • Un gabarit plus contenu
  • Enceinte connectée JBL L75 ms

Article précédentQobuz : La chronique musicale de Charlotte
Article suivantDécouvrez l’histoire de Sony
Après plusieurs années passées dans la vente de produits high-tech d'occasion avant de rejoindre l'équipe de Son-Vidéo.com en 2007, je ne compte plus les amplis, enceintes, casques, TV, vidéoprojecteurs et autres baladeurs qui sont passés entre mes mains... Je suis toujours curieux de découvrir de nouveaux produits et de partager cette passion pour la hi-fi et le home-cinéma.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.