Test enceintes JBL 4305P : vitalité, puissance et réalisme

4
7170

Mis à jour le 20 juin 2022.

Les enceintes sans fil JBL 4305P forment une solution haut de gamme pour le streaming audio en Bluetooth et en WiFi jusqu’en 24 bits / 192 kHz. Technologies JBL et forte puissance se conjuguent pour offrir un son précis, détaillé et très énergique. Des entrées audio analogiques et numériques sont également présentes pour la connexion d’un lecteur CD, d’un téléviseur ou d’un ordinateur.
Commercialisées 2500 €, ces enceintes JBL 4305P chassent sur les terres des KEF LS50 Wireless 2, 300 € plus chères. Sauront-elles les concurrencer ?

Les enceintes sans fil JBL 4305P sont compatibles avec le streaming haute résolution et la lecture des sources audio traditionnelles via leurs entrées audio analogiques et numériques. D’une puissance de 2 x 150 watts, elles sont compatibles Bluetooth et WiFi avec prise en charge des protocoles Chromecast, et AirPlay 2.

JBL 4305P : packaging & accessoires

Les JBL 4305P s’accompagnent chacune d’un câble d’alimentation (1,8 m). Le fabricant livre également un câble réseau RJ45 et une télécommande.

La télécommande des enceintes JBL 4305P assure le contrôle de la lecture audio et du volume. Elle permet également de changer de source.

JBL 4305P : présentation

Les enceintes JBL 4305P adoptent une configuration bass-reflex avec deux évents orientés vers l’avant. Ces derniers améliorent la réponse du haut-parleur de 13 cm qui produit ainsi des basses amples et intenses. Comme les évents sont en façade, ces enceintes peuvent être facilement installées sur des étagères ou être collées au mur. Un commutateur permet par ailleurs d’atténuer le niveau des basses de -3 dB si on le souhaite.

Les enceintes JBL 4305P adoptent chacune un haut-parleur grave-médium de 13 cm de diamètre en fibre de cellulose. Ils sont montés en configuration bass-reflex avec deux évents orientés vers l’avant.

C’est un haut-parleur à compression monté dans un pavillon qui est chargé de reproduire les hautes fréquences. Cette conception permet d’obtenir des aigus d’une très grande précision sans risque de distorsion. Sur le terrain, les aigus sont très fluides et d’une limpidité cristalline. Le pavillon acoustique optimise la dispersion des hautes fréquences, gage d’une image stéréo d’une très grande précision.

Le haut-parleur à compression des enceintes JBL 4305P est monté au fond d’un large pavillon à la géométrie savamment étudiée. Il s’exprime dès 1 750 Hz et jusqu’à 25 000 Hz, rayonnant à 90° à l’horizontale et 60° à la verticale.

Ces enceintes embarquent chacune une amplification en classe D de 150 watts de puissance. Elles couvrent une plage de fréquences comprise entre 45 Hz et 25 kHz.

Les enceintes JBL 4305P embarquent une amplification en classe D de 300 watts de puissance (150 watts par enceinte). De quoi profiter d’un son énergique avec une belle assise dans le grave.

Le DAC des JBL 4305P gère les fichiers audio numériques jusqu’à 24 bits et 192 kHz. La lecture s’effectue en optique, en USB ou depuis le réseau (WiFi/Ethernet), via les liaisons Chromecast et AirPlay 2. La lecture des principaux services de streaming musicaux, y compris en Hi-Res Audio (Qobuz, Tidal) est donc envisageable. Tout comme la lecture des musiques partagées sur le réseau local (ordinateur, NAS, serveur audio). La liaison Bluetooth est également possible, mais la qualité de transmission audio est moindre. 

L’afficheur sur la face avant de l’enceinte JBL 4305P principale indique la source sélectionnée par une diode derrière une icône. Streaming Chromecast/AirPlay, Bluetooth, USB, optique, XLR et mini-jack sont sélectionnables avec le bouton de droite ou la télécommande.

Ces enceintes JBL 4305P disposent aussi d’un port USB-B pour la liaison avec un ordinateur. S’y ajoutent une paire de connecteurs XLR/Speakon symétriques et une entrée mini-jack. Enfin, il est possible de relier un caisson de basses à ces enceintes via le connecteur RCA mono dédié. La détection du caisson de basses et l’engagement du filtre passe-haut (80 Hz) s’enclenchent alors automatiquement.

En plus de sa connectivité Bluetooth et WiFi (Chromecast, AirPlay), la paire d’enceintes JBL 4305P propose plusieurs entrées audio analogiques et numériques, ainsi qu’une sortie pour caisson de basses. Issus du milieu professionnel, les connecteurs XLR/Speakon de ces enceintes permettent d’y relier directement une table de mixage pour une utilisation monitoring studio.

Notez qu’on peut inverser les canaux gauche et droite sur ces enceintes. Cela facilite l’installation de l’enceinte principale (celle avec toute la connectique) près des sources audio. Par ailleurs, la liaison entre ces deux enceintes peut s’effectuer sans fil ou bien au moyen d’un câble Ethernet. Dans le premier cas, la reproduction des fichiers audio numériques se limite à 24 bits / 96 kHz. Dans le second, elle s’effectue jusqu’à 24 bits / 192 kHz.

La qualité d’assemblage et de finition de ces enceintes JBL 4305P ne souffre aucune critique. Le placage en bois véritable apporte une touche de chaleur et contribue au charme de cette enceinte au design vintage.

JBL 4305P : spécifications clés

  • Puissance 2 x 150 W
  • HP grave-médium 13 cm
  • Tweeter à compression monté dans un pavillon
  • DAC 24 bits/192 kHz
  • AirPlay 2, Chromecast, Spotify Connect
  • Compatible MQA et Roon Ready
  • Entrée numérique optique et USB-B asynchrone
  • Entrée XLR (symétrique) et mini-jack

JBL 4305P : mise en œuvre

Nous avons testé ces enceintes JBL 4305P dans l’auditorium du magasin Son-Vidéo.com de Nantes. D’abord en Bluetooth puis en WiFi via le protocole Chromecast, pour profiter de nos playlists sur Qobuz. Nous les avons posées sur des pieds JMR Magic Stand II, à environ 2,5 mètres l’une de l’autre. Ensuite nous les avons reliées avec un câble optique au lecteur Blu-ray HD 4K Panasonic DP-UB820. L’occasion de tester leur comportement sur les bandes son des films.

L’énergie et la précision des enceintes JBL 4305P nous immerge sans peine dans l’ambiance sonore du film Dune.

JBL 4305P : nos impressions

En liaison Bluetooth depuis un smartphone Android, ces enceintes JBL se révèlent globalement agréables à écouter. Cependant, on note parfois une légère acidité dans les hautes fréquences, imputable à la compression inhérente au Bluetooth.

C’est en exploitant la fonction Chromecast intégrée aux enceintes que nous avons réellement pu mesurer leurs qualités. Le caractère Monitor Studio de ces enceintes JBL 4305P transparaît alors dès les premières secondes d’écoute. Sur Ride Across The River (Dire Straits), un vaste panorama sonore se déploie en largeur et en profondeur. On apprécie le placement rigoureux et le détourage précis de chacun des instruments qui sont parfaitement localisables. La basse est rendue avec profondeur et nuances, non sans une légère rondeur : le son JBL… Le jeu de batterie est vif et percutant. Le tweeter à compression monté dans un pavillon acoustique fait preuve d’une acuité remarquable. Il saisit avec précision les moindres inflexions de notes, sur les cymbales comme dans le toucher guitaristique de Mark Knopfler.

The Truth (Prince) confirme le caractère incisif et délié de l’enceinte. Le jeu de guitare de l’artiste s’offre à nos oreilles avec beaucoup de subtilité et de richesse. La JBL offre une partition d’une grande clarté, avec une légère pointe de brillance, tout en conservant équilibre et douceur. On apprécie l’incarnation de la voix de Prince, très réaliste.

Sur Time (Hans Zimmer – BO du film Inception), le grave est profond, articulé et nuancé. Les JBL montrent sur ce registre une belle intensité et beaucoup d’amplitude. Le morceau nous est offert dans toute sa dimension épique.

Sur Fever de Balthazar, les JBL 4305P font preuve d’un excellent timing sans se désunir lorsque le message se complexifie. On veillera toutefois à ne pas les pousser dans leurs derniers retranchements. En réglant le volume au-delà de 70%, un niveau sonore très élevé, le message devient en effet moins précis. Mais vous n’aurez sans doute jamais besoin de les pousser aussi fort.

Bon sang ne saurait mentir : la JBL 4305P s’inscrit dans la lignée des enceintes Studio Monitor du fabricant américain. Le son est fluide, riche et détaillé. Malgré son gabarit compact, cette enceinte présente une belle énergie et sert la musique avec une amplitude remarquable.

En home-cinéma avec un lecteur Blu-ray 4K Panasonic et un projecteur ultra courte focale BenQ V7000i, le spectacle est total. La bande son de Dune profite d’une amplitude et d’une clarté qui font honneur au travail de Hans Zimmer. La profondeur et l’intensité du grave produit permet par ailleurs de profiter pleinement des effets sonores et des explosions. L’attaque des Arkonen contre le clan Atréides sur Arrakis révèle ainsi les belles capacités de ces enceintes dans le grave. Les voix des acteurs se détachent bien sur le fond sonore, préservant l’intelligibilité des dialogues. 

JBL 4305P : comparé(e) à…

KEF LS50 Wireless 2

Autant la petite anglaise joue la carte de l’épure et de la modernité, autant l’américaine surfe sur la vague vintage. Deux esthétiques aux antipodes mais deux systèmes audio hautes performances à la polyvalence comparable. Chromecast, AirPlay 2, Roon Ready, Bluetooth et connectique analogique et numérique sont convoqués de part et d’autre. Pas d’USB-B sur la KEF, bien présent sur la JBL. Par contre, cette dernière fait l’impasse sur le port HDMI ARC, pourtant incontournable aujourd’hui. 

Sur le terrain, la KEF montre globalement un peu plus de rigueur et de neutralité. La JBL est plus chaleureuse dans le grave, tout en demeurant extrêmement précise et incisive en haut du spectre. Toutes deux excellent dans l’art de déployer la scène sonore en largeur et en profondeur. À condition toutefois de prêter une attention minutieuse au placement pour les KEF qui sont plus directives que les JBL.

JBL 4305P : pour qui ?

Les enceintes sans fil JBL 4305P sont idéales si vous aimez écouter de la musique haute résolution en streaming. Elles s’associent également très bien à un téléviseur pour dynamiser les bandes son des films et des jeux vidéo. Elles s’exprimeront idéalement dans une pièce jusqu’à 25 à 30 m² de superficie environ.

JBL 4305P : conclusion

Les enceintes sans fil JBL 4305P incarnent la richesse et l’énergie du son JBL Studio Monitor dans un format compact. Outre un design vintage très séduisant, elles convainquent par leurs capacité à reproduire très fidèlement la musique. La fluidité et la clarté du message délivré s’accompagnent d’une remarquable spatialisation. La générosité du grave apporte de la chaleur à l’écoute, lui offrant un supplément d’âme sans la dénaturer. On aime beaucoup !

Nous avons aimé

  • Le design emblématique
  • Les basses généreuses
  • La fluidité et la précision des aigus
  • L’amplitude de la scène sonore

Nous aurions aimé

  • Un port HDMI ARC
  • Un tarif plus abordable
  • Qu’elles conservent leur précision à très fort volume

4 COMMENTAIRES

  1. Fan de JBL des années 70 ce test me fait plaisir et me renvoie au temps ou JBL était dans beaucoup de studio d’enregistrement, et d’audiophile de l’époque.
    Christian.

    • hé hé ! On fait effectivement un petit saut dans les seventies avec ces enceintes au potentiel de séduction indéniable. Aussi bien pour les yeux que les oreilles… 😉

  2. Utilisateur de 2 décade l 36 de 1977, je n’ai jamais été déçu et suis heureux que cette marque d’enceintes ô combien réputée dans les seventies, soit de retour sur les nouveaux marchés, super.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.