Matter : une révolution pour les objets connectés et la domotique ?

0
734

Vous utilisez régulièrement chez vous des objets connectés Arlo, Fibaro, Philips Hue, Netatmo, Google Home, Amazon Echo…? Vous avez certainement constaté qu’ils ne sont pas forcément compatibles entre eux. Pourquoi ? À cause des différents protocoles de communication utilisés et des applications propriétaires. Au mieux, les interactions entre les appareils de différentes marques sont limitées, au pire, il n’y a pas d’interopérabilité possible. Difficile alors d’établir des scénarios pour les synchroniser et les faire fonctionner de concert. Développé par la Connectivity Standard Alliance (CSA), le nouveau protocole de connexion universel Matter pourrait bien changer la donne… Son objectif : améliorer l’interopérabilité des appareils domotiques et rendre possible le paramétrage et le contrôle de tous les objets connectés depuis une seule interface.

Matter ambitionne de rendre compatibles et interopérables tous les objets connectés de la maison 
Matter ambitionne de rendre compatibles et interopérables tous les objets connectés de la maison, pour simplifier l’usage de la domotique au quotidien. 

Matter : vers une simplification de la domotique

Plus qu’un nouveau protocole domotique, Matter se veut plutôt un langage universel. Fiable et sécurisé, il veut rendre compatibles et interopérables tous les objets connectés de la maison. Il s’agit en fait d’un standard de communication commun et unifié destiné à simplifier l’usage de la domotique au quotidien. 

Outre son universalisme, Matter compte un atout majeur pour s’imposer sur le marché des objets connectés. Il est porté par la Connectivity Standard Alliance qui regroupe les plus grands noms de l’IoT (Internet des Objets). Parmi ses promoteurs, on trouve ainsi Legrand (Netatmo), Schneider Electric, IKEA, Philips… ainsi que les géants du Web Google, Apple et Amazon. Les premiers produisent des objets connectés, des modules domotiques ou encore des éclairages connectés. Les seconds sont des acteurs majeurs dans le domaine des enceintes connectées avec assistant vocal intégré. 

Diaporama Google, Alexa, Homekit 

Des poids lourds des secteurs du brun (TV et audio) et du blanc (électroménager) comme LG et Samsung sont également de la partie pour rendre leurs appareils connectés compatibles avec Matter. 

Objets connectés et interface LG SmarThinQ
Tout l‘écosystème LG SmartThinQ, comprenant notamment les TV LG OLED avec WebOS ainsi que les appareils électroménagers connectés LG vont adopter le protocole Matter.

Sont concernés l’interface smart TV WebOS et l’écosystème SmartThinQ pour LG, ainsi que l’interface smart TV Tizen et la technologie SmartThings pour Samsung.

Objets connectés et interface Samsung SmartThings
Chez Samsung, les Smart TV QLED comme les TV OLED connectées intégrant Tizen ainsi que les objets connectés et l’électroménager connecté sont amenés à devenir compatible avec le protocole Matter.

Comment fonctionne Matter ?

Matter s’appuie sur le très populaire protocole domotique ZigBee. Il exploite également plusieurs technologies de communication existantes comme Thread, le Bluetooth Low Energy et le Wi-Fi. Il ne s’agit pas réellement d’un énième protocole qui viendrait en surcouche des protocoles existant. Matter est à considérer plutôt comme un langage commun destiné à être adopté par la majorité des objets connectés. Les appareils certifiés Matter pourront ainsi communiquer entre eux efficacement, même s’ils ne sont pas issus du même fabricant. 

De plus, Matter pourra faire fonctionner plusieurs appareils en même temps, via un réseau sans fil. Cela se fera sans dépendance à la connexion Internet ni au cloud et même sans hub. La technologie Thread permet en effet à des objets connectés de communiquer directement entre eux. C’est une solution à la fois plus fiable, plus rapide et plus réactive pour contrôler sa maison connectée. Elle offre de surcroît une totale autonomie vis à vis de services dans le cloud.

Pour aider les consommateurs dans leur démarche d’achat, les équipements certifiés Matter devraient arborer un logo facilement identifiable. Ils disposeront également d’un code de configuration permettant de les connecter facilement au réseau d’objets connectés existant.

Quels sont les objets connectés compatibles avec Matter ?

En théorie, tous les objets connectés du marché peuvent potentiellement être certifiés et fonctionner avec Matter. Qu’il s’agisse d’enceintes connectées avec commande vocale, d’éclairages connectés, de systèmes de sécurité, de caméras de surveillance, de volets roulants, de serrures connectées, de détecteurs d’ouverture ou de présence, de thermostats ou de prises connectées… Matter permet d’unifier le système et de rendre lisibles les informations transmises par tous les appareils. Les plateformes domotiques Google Home, Apple HomeKit et Alexa seront en mesure d’identifier tout appareil certifié Matter connecté au réseau. Cela garantit dans un très proche avenir la possibilité de créer très facilement des scénarios avec des appareils de marques différentes avec une unique interface de commande ! 

Diaporama objets connectés

Interface unique entre différents protocoles

L’un des aspects les plus enthousiasmants de Matter est de permettre d’utiliser et contrôler n’importe quel objet connecté depuis n’importe quelle plateforme. Plus besoin de jongler entre de multiples applications pour contrôler des appareils de différentes marques ! Mieux encore, vous n’aurez plus à vous demander si tel ou tel appareil est compatible Google Home, Homekit ou Alexa avant de l’acquérir. Tous les objets connectés certifiés Matter seront paramétrables et contrôlables depuis chacune de ces trois interfaces. 

Cerise sur le gâteau, la plupart des appareils intelligents existants peuvent être mis à jour pour fonctionner avec Matter. C’est par exemple le cas du thermostat connecté Nest. Il devrait rapidement être mis à jour pour fonctionner avec Matter et être contrôlé avec toute plateforme certifiée.

Vous l’aurez compris, Matter ouvre en grand les portes de la domotique et des objets connectés. L’objectif est d’en faciliter l’adoption et l’utilisation par le grand public. Avec le soutien des géants du secteur des objets connectés et de l’électronique grand public ainsi que l’appui de Google, Apple et Amazon, Matter devrait signer la fin des écosystèmes fermés incompatibles entre eux. 


Sources :
csa-iot.org
blog.google
developer.amazon.com
philips-hue.com


Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.