Tests matériels

Test : Pioneer VSX-S510

L’ampli home-cinéma Pioneer VSX-S510, remplaçant du Pioneer VSX-S500, est un modèle slim fonctionnant en classe D, capable de délivrer 6×110 Watts sous 4 Ohms, compatible 3D et 4K, équipé d’un port USB compatible iPhone, iPod et lecture des fichiers MP3, FLAC (24 bits / 192 kHz) et Apple Lossless.

À qui s’adresse cet amplificateur ?

À celles et ceux qui souhaitent un appareil compact et esthétiquement discret, peu gourmand en électricité, fonctionnel mais relativement simple à utiliser, taillé pour alimenter des enceintes compactes ou de petites colonnes, afin d’obtenir un son propre et cohérent, dans une pièce de vie jusqu’à 30 m².

Est-il plus intéressant que le Pioneer VSX-S310 ?

Oui, ne serait-ce que pour son alimentation plus généreuse – gage d’un son plus charpenté et solide, notamment à niveau élevé. Le VSX-S510 offre la lecture audio réseau (AirPlay, DLNA) et USB pour de nombreux fichiers audio, dont le MP3, l’AAC, le FLAC ou l’ALAC (Apple Lossless), ainsi que le support des radios Internet. L’amplification d’un sixième canal est un atout.

Quelle est sa puissance réelle ?

Comme la plupart des constructeurs, Pioneer communique sur la puissance sous 4 Ohms, à 1 kHz et avec un taux de distorsion de 1 %. À ce jeu, plus instructif que réaliste, le Pioneer VSX-S510 délivre 110 Watts. La lecture des caractéristiques nous apprend qu’avec des enceintes d’une impédance classique de 8 Ohms, de 20 Hz à 20 kHz (soit du grave à l’aigu) et avec un taux de distorsion de 0,5 %, le VSX-S510 délivre 65 Watts par canal.

Une lecture encore plus attentive (et oui il faut bien chercher), indique que de 20 Hz à 20 kHz avec un taux de distorsion de 0,08 % (valeur Hi-Fi), le VSX-S510 délivre 33 Watts par canal.

Pour être tout à fait clair : il n’y a pas de tricherie de la part de Pioneer, simplement l’expression de la puissance de son amplificateur selon les normes internationales en vigueur. D’ailleurs, 33 Watts par canal est une puissance suffisante dans la plupart des pièces de vie, de 20 à 30 m².

Contenu de l’emballage

Un cordon d’alimentation, un microphone pour l’autocalibration MCACC, une télécommande et ses piles, un cadre d’antenne AM, une antenne FM filaire, un guide rapide et un manuel sur CD-Rom (format PDF).

Le microphone d'autocalibration du Pioneer VSX-S510.

Le microphone d’autocalibration du Pioneer VSX-S510.

Tour du propriétaire

C’était déjà une qualité des VSX-S300 et VSX-S500, la face avant est relativement dépouillée, malgré le presque demi-format en hauteur de l’appareil. Le Pioneer VSX-S510 est toutefois doté de boutons supplémentaires, qui facilitent son utilisation.

Le port USB du Pioneer VSX-S510 peut recharger un iPad

Le port USB du Pioneer VSX-S510 peut recharger un iPad

Tout à côté du bouton de mise sous tension, on trouve une sortie casque mini-jack 3,5 mm et l’entrée dédiée au microphone de calibration. Jusqu’ici rien ne change. En revanche, à droite de l’écran LCD – dont nous parlerons ensuite – l’agencement a été complètement repensé. Exit le bouton de sélection de source, remplacé par une petite molette crantée à course infinie, parfaitement réactive. Le port USB prend du galon, puisque outre la lecture des iPhone, iPod et iPad, il délivre une intensité de courant supérieure (2,1 A contre 1 A) afin de recharger rapidement tablettes et smartphones. Le port HDMI MHL permet quant à lui d’écouter de la musique ou de visualiser des vidéos avec un smartphone Android compatible.

Pioneer VSX-S510 écran TFT

L’écran LCD digital dispose d’une ligne de grands caractères, lisible depuis le point d’écoute.

L’afficheur central est un modèle LCD digital classique, avec caractères de grande taille. Il s’avère donc facilement lisible depuis le point d’écoute, tout du moins en ce qui concerne les principales informations : entrée active et menus de réglage. Les informations annexes sont reléguées en périphérie et matérialisées par de petits caractères, à l’image des formats DTS et Dolby en cours de décodage. Sous l’afficheur LCD se trouvent 5 larges boutons, qui permettent de définir l’ambiance d’écoute (Auto Surround, Stream Direct, Advanced Surround, ALC, etc.), d’activer le mode Eco ou le contrôle direct de l’iPod, iPhone ou iPad éventuellement connecté au port USB en façade.

Pioneer VSX-S510, prise HDMI

La sortie HDMI du Pioneer VSX-S510 est compatible ARC et permet le pass-through

La face arrière du Pioneer VSX-S510 a été considérablement réagencée. Commençons par ce qui disparaît en comparaison du VSX-S500 : l’entrée et la sortie vidéo composite sont supprimées, de même que la seconde entrée audio numérique S/PDIF optique Toslink. En contrepartie, 2 prises HDMI supplémentaires font leur apparition (dont la MHL en façade), ainsi qu’une seconde sortie pour caisson de basses (préout LFE). Les borniers à vis, compatibles fiches bananes sont reconduits à l’identique.

Particularité, l’amplificateur home-cinéma Pioneer VSX-S510 est équipé de 6 paires de borniers, soit une de plus que tout ampli 5.1. Ce sixième canal amplifié, s’il est utilisé, peut servir à amplifier un caisson de basses passif ou une enceinte surround arrière centrale. Bien que nous n’ayons pas testé le VSX-S510 avec un caisson de basses passif – c’est un oiseau rare – nous recommandons d’utiliser éventuellement ce 6e canal pour renforcer l’ambiance surround arrière avec une 6e enceinte. Tout caisson de basses passif réduirait les performances globales de l’appareil.

Pioneer VSX-S510 bornier

La sixième paire de borniers peut amplifier un caisson de basses passif, ou, mieux, une enceinte surround centrale arrière

La télécommande

La télécommande de l'amplificateur home cinéma Pioneer VSX-S510

La télécommande de l’amplificateur home cinéma Pioneer VSX-S510

Quasi identique à celle livrée avec les précédents modèles slim de la gamme Pioneer, la télécommande n’est pas particulièrement compliquée à utiliser, ni tout à fait intuitive. La bonne nouvelle est qu’une fois les réglages d’installation effectués, on peut s’en passer au profit d’un smartphone avec l’application Pioneer ControlApp. On y aura d’ailleurs tout intérêt pour la lecture des fichiers audio depuis le réseau local ou bien l’écoute des radios web.

Installation

Nous avons utilisé l’amplificateur home-cinéma Pioneer VSX-S510 avec différentes enceintes compactes et colonnes, en configuration stéréo et multicanal. Le branchement des enceintes avec des câbles montés sur fiches bananes (Viard Audio, Audioquest dans notre cas) a été effectué sans difficulté. Les capuchons des borniers sont rapidement extraits, pour peu qu’on utilise un petit tournevis plat ou une lame de couteau… plutôt que ses ongles. À la différence du Pioneer VSX-S310 dont le menu OSD (sur téléviseur) ne s’affiche qu’au travers de la sortie vidéo composite, le VSX-S510 utilise sa sortie HDMI.

Pioneer ControlApp

L’application pour iOS et Android Pioneer ControlApp est simple d’utilisation et intuitive. Elle donne accès aux principales fonctions du Pioneer VSX-S510.

Le menu OSD est basique et spartiate, avec un texte blanc sur fond noir. Le menu d’accueil permet de sélectionner facilement l’autocalibration de l’appareil. Celle-ci ne prend que quelques minutes. On trouve notamment dans ce menu principal, le réglage manuel des enceintes, l’assignation des entrées (pour associer l’entrée audio analogique à une entrée HDMI vidéo par exemple), la mise hors tension automatique, la configuration HDMI, MHL, réseau. Nous avons activé le contrôle CEC et la gestion de l’audio depuis notre téléviseur (ARC), afin que le Pioneer VSX-S510 s’allume automatiquement lorsque le téléviseur est mis sous tension. Nous avons également activé la veille réseau, afin que le VSX-S510 puisse être allumé par un smartphone ou une tablette utilisant l’app Pioneer ControlApp.

Pioneer VSX-S510 menu OSD

Le menu OSD spartiate du Pioneer VSX-S510, pas très engageant, mais qui a le mérite d’une certaine clarté

L’ensemble des rubriques du menu OSD peut être affiché sur l’afficheur LCD de l’amplificateur. C’est pratique. Par ailleurs, certains réglages sont uniquement accessibles sur cet afficheur, comme la compression de la marge dynamique par exemple.

Quelques fonctions clé du VSX-S510

HDMI ARC

Nous l’avons dit plus haut, la sortie HDMI est compatible CEC et ARC, afin d’allumer et de contrôler l’ampli avec un téléviseur (ARC) et sa télécommande. Bon point, le Pioneer VSX-S510 s’allume plutôt rapidement et réagit tout aussi vite aux commandes de changement de volume de la télécommande de notre téléviseur LG.

AirPlay

Le Pioneer VSX-S510 est compatible AirPlay audio, ce qui signifie qu’il peut être utilisé comme diffuseur audio  depuis le logiciel iTunes, un Mac, un iPhone, un iPod touch ou un iPad. Attention, l’ampli doit être connecté au réseau local et la mise en veille réseau activée également. Dès lors, notre iPad a toujours détecté la présence de l’amplificateur sur notre réseau domestique. Regarder une vidéo Youtube sur la tablette et en écouter le son sur l’ampli est permis, tout comme l’écoute de n’importe quel fichier audio ou service tel que Deezer, Spotify ou Qobuz par exemple. C’est l’iDevice qui gère le volume sonore, bien que la télécommande de l’ampli reste opérante.

DLNA, radios web et Spotify

Pioneer VSX-S510 ControlApp Webradios

Les radios Internet peuvent être ajoutées aux favoris de l’amplificateur, en pressant sur l’étoile en bas à droite.

Aucun problème à signaler pour la lecture des fichiers audio présents sur notre NAS Synology, qu’il s’agisse de fichiers FLAC ou MP3. Nous recommandons d’utiliser l’application Pioneer ControlApp pour naviguer dans l’arborescence des répertoires ou des radios Internet. Tout est fluide et le début de la lecture très rapide. L’application iOS comme Android propose de créer des raccourcis vers les fichiers ou radios de son choix : très pratique. Nous n’avons pas testé la fonction intégrée de connexion à Spotify.

Lecture USB

Le Pioneer VSX-S510 lit les périphériques de stockage USB contenant des fichiers audio, ainsi que les iPod, iPhone et iPad. Les formats audio supportés sont nombreux : MP3, WAV, AIFF et FLAC (jusqu’à 24 bits / 192 kHz), ALAC (jusqu’à 24 bits / 96 kHz), ainsi que WMA et AAC. Les disques durs et clés formatés en FAT et FAT32 sont supportés, mais pas ceux en NTFS.

Mode éco

C’est l’un des chevaux de bataille de Pioneer. Bien que l’ampli home-cinéma Pioneer VSX-S510 embarque une alimentation à découpage consommant jusqu’à 96 Watts, deux modes ECO sont proposés pour réduire cette consommation sans nécessairement grever les performances. Ces modes éco sont pratiques pour l’écoute des programmes télévisés et, d’une manière générale, pour l’écoute à faible volume. La dynamique se tasse un peu mais le son reste cohérent.

Fonctions vidéo

Hormis un pass-through des signaux vidéo HDMI, aucun réglage qualitatif n’est proposé par le Pioneer VSX-S510. Le mode pass-through en veille (transmission des signaux HDMI d’une source pendant la veille) doit être activé manuellement.

Tests d’écoute

Nous avons écouté le Pioneer VSX-S510 avec plusieurs sources HDMI : téléviseur HD (programmes audio Mpeg et Dolby Digital), lecteur multimédia Mede8er X6003D et PopCorn Hour A-410 (dont nous vous proposerons bientôt les tests) et enceintes compactes Klipsch RB-51, colonne Q Acoustics 2050i, Focal Chorus 716V et centrale Highland Audio Aingel 320C. Nous avons utilisé des câbles HDMI Norstone HDS540, optique Audioquest Vodka et d’enceintes Viard Audio Premium HD HP, Audioquest Rocket 88 et NorStone Silver 150.

Point important : nous avons désactivé les améliorations (égalisation, optimisation fichiers audio compressés, mode stéréo surround), qui sont par défaut en fonction et colorent beaucoup le son délivré.

La signature sonore du Pioneer VSX-S510 nous a semblé légèrement sèche, très comparable au Pioneer VSX-S500. Le registre aigu ne dégouline pas et si vous aimez les balances montantes en écoute home-cinéma, il faudra employer des enceintes avec tweeter expressif. Cette retenue dans le haut du spectre favorise une spatialisation convaincante, ainsi qu’une profondeur agréable. Malgré une puissance modeste, le sens de l’échelle de ce Pioneer VSX-S510 est plaisant.

Star Wars Ep3

Le visionnage de Star Wars Episode 3, la Revanche des Sith, notamment la scène inaugurale, est un festival joyeux et pétillant en stéréo comme en multicanal. Le niveau de grave obtenu avec nos enceintes est satisfaisant, l’impact dans le haut grave ayant été préféré à une réponse en fréquence trop basse – intenable à fort volume.

Pacific Rim

Cette impression se confirme avec Pacific Rim, dont la piste LFE est redoutable : le « tapis » de basses fréquences est convaincant, mais n’a pas la palette offerte par un Pioneer LX-57 (dont nous vous proposerons bientôt le test).

Le Pioneer VSX-S510 génère un niveau de grave toujours à même de soutenir le haut du spectre, bref l’écoute ne souffre d’aucun déséquilibre.

Pioneer maîtrise clairement les amplis en classe D et les alimentations à découpage d’entrée de gamme, qu’on connecte seulement deux ou bien cinq enceintes.

En écoute musicale stéréo, le Pioneer VSX-S510 se montre moins enjoué, manque de densité, mais ne se montre toutefois pas rugueux. L’écoute des radios web ou de fichiers MP3 via AirPlay n’est pas déplaisante, mais guère entraînante, sauf à activer un des modes d’upscaling que sont le Dolby Pro Logic IIx Music ou le DTS Neo:6 Music. Le mixage sur 5 canaux du signal stéréo est convaincant et c’est certainement la meilleure façon de profiter d’une écoute musicale convaincante avec cet amplificateur.

En conclusion, l’amplificateur home-cinéma Pioneer VSX-S510 nous semble réussi et répond aux besoins actuels de consommation musicale, smartphone ou tablette en mains. Nous avons aimé sa relative simplicité d’utilisation et son application mobile réactive. Sa discrétion esthétique achève d’en faire un ampli home-cinéma slim très recommandable.

N’hésitez pas à nous questionner sur les associations d’enceintes et de câbles envisageables avec cet amplificateur.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

259 Commentaires

  • Bonjour,

    Je viens d’acheter cet ampli associé au pack focal sib 5.1. Pour l’écoute de musique (cd, radio) en mode stéréo je n’arrive pas à activer le caisson alors que cela fonctionnait avec mon précédent ampli Onkyo. Je pense que c’est un problème de réglage, à l’aide……..

    Merci

  • Bonjour
    J’ai acheté cet ampli pioneer vsx-s510 en décembre 2015 chez vous. Il a toujours fonctionné sans problème. Il est brancher en HDMI avec un décodeur de télévision par satellite et avec un dvd blu-ray acheté aussi chez vous sur une télé led LG récente. Depuis 2 jours le signal vidéo à partir de la prise HDMI OUT n’est plus transmis à la télé, l’écran reste donc noir et indique pas de signal. Il est aussi impossible d’accéder au menu de l’ampli par la touche HOME MENU de la télécommande. Quand j’appui sur cette touche l’ampli indique sur l’écran : AS. MCACC.
    Pouvez-vous svp m’indiquer ce qu’il faut faire afin de rétablir le bon fonctionnement de l’ensemble. Pour info les fonctions CEC et ARC étaient bien réglées. Tous se mettait en marche lorsque j’allume le décodeur.

  • Je ne vois pas où faut-il accéder pour réinitialiser ? le menu de l’ampli (par la touche HOME MENU) ne contient pas de ligne pour la réinit.

          • Bonjour
            Voilà, la réinit. a été faite mais malheureusement sans succès. Rien n’a changé aucun composant n’est pris en charge par l’ampli ( décodeur, TV, DVD). L’indicateur HDMI sur l’afficheur clignote ce qui veut dire qu’aucun composant n’est branché. Il devrait être fixe normalement. JE crains un problème grave à savoir que le circuit électronique gérant l’HDMI soit en panne. Merci en tous les cas pour votre aide et s’il y a d’autres idées elles seront les biens venues. J’attends aussi l’aide de Tristan Jacquel.

          • Je n’ai pas d’autres pistes que la réinitialisation. Et puisque celle-ci ne fonctionne pas, vous rapprocher de votre vendeur pour organiser une prise en charge par son SAV est la chose à faire. C’est Son-Vidéo.com ?

  • Oui, acheté en décembre 2014 avec un BD Pioneer aussi qui lui marche bien. Le problème c’est que je réside en Tunisie et acheté ce matériel par Internet.

  • Bonjour,

    J’avais un ampli Audio/Vidéo Onkyo est j’ai décidé de changer pour le VSX-S510. Pour le côté slim (les gros amplis, j’en peu plus et pour le fait que dés fois je perdais le côté droit de l’amplification).

    N’utilisant que peut mon ampli, j’ai opté pour le Pioneer pour son prix contenu.

    J’utilise mon ampli à 70% pour l’audio et 30% pour le Cinéma.

    J’ai deux colonnes JBL ATX 30 (de l’entrée de gamme à l’époque) et un kit voie centrale et satellite arrière Sony, vraiment bas de gamme.

    Après installation et quelques tests :

    – Rien à dire sur le côté Cinéma, le son est bon, avec de bon effet arrière suite à la calibration des enceintes et utilisant le Eq à On.

    – En revanche côté écoute de source Audio, mon avis est mitigé…

    A partir d’une source MP3 lu à partir de ma PS3, j’arrive à avoir un son qui est franchement satisfaisant, proche de l’Onkyo en utilisant :

    – Phase Control à On (Off ou On, peut de différence),
    – EQ à Off (très éfficace en DTS / Dolby pour un film, mais qui rend le son fadasse en audio stéréo), du fait de la calibration prévu pour un usage cinéma sur 5 enceintes je suppose ?
    – S.RTV à On (traite les Mp3 pour en améliorer la quaité), très éfficace pour ma part

    A partir d’un adatateur Bluetooth relié par les prises RCA ou à partir d’un lecteur CD relié par câble optique : (son décevant et creux qui manque d’ampleur et de punch)

    – Dans ses deux modes, je ne peut pas utiliser le réglage S.RTV ou EQ.
    – Phase Control à On change peut de choses.

    J’ai du coup essayer la lecture d’un CD Audio par la PS3 et là je peut appliquer les réglages EQ / S.RTV qui améliore grandement les choses…

    Du coup j’ai quelques questions :

    – L’application des réglages S.RTV (On) / EQ (Off) / Phase Control (On) que je trouve plutôt éfficace vous semble t’il judicieux pour une lecture de fichiers MP3 par la sortie HDMI de la PS3 ?

    – Hormis les réglages Néo Music ou autres (je suis pas fan de la musique sur 5 Hp) d’autres réglages vous semble t’il approprié pour l’écoute de CD (sortie optique) qui pourrait rendre le son plus ample (FSS Advance ? Stéréo ALC ?).

    Merci d’avance de vos conseils.

    • C’est un ampli optimisé pour le home-cinéma, soit pour restituer d’importants écarts dynamiques. L’écoute musicale implique une reproduction précise de la micro-dynamique au contraire, d’où l’impression de platitude selon les morceaux écoutés.
      Vous pouvez appliquer les corrections tonale et de phase que vous évoquez sur une source HDMI. Il n’y a pas de règle empirique : si l’écoute vous plaît comme cela, c’est l’essentiel.

  • Bonjour,

    je cherche un ampli pour une utilisation HC uniquement et qui sera relier à un kit complet Highland 3205+ dord265 capable de remplacer mon HK AVR245 qui, bien que très satisfait de lui, chauffe beaucoup trop pour être enfermé dans un meuble sans aération possible.

    • Ce Pioneer S510 étant en classe D et numérique, j’ai entendu dire qu’il chauffait vraiment très peu, au même titre qu’une ps4 ou qu’un lecteur bluray, est-ce bien le cas ?
    • Quand on parle e 4k, cela veut il dire que celui-ci peut upscaller l’image de mon vieux lecteur dvd panasonic afin d’optimiser l’image sur mon écran 4k en lieu et place de devoir acheter un lecteur bluray 4k ou avec upscalling ?

    D’avance merci pour vos précisions,

    Nicolas.

    • Il chauffe peu c’est exact. Pas de scaler 4K en revanche, uniquement une compatibilité entrante-sortante avec les flux 4K d’une source. Ce n’est pas essentiel dans la mesure où tous les téléviseurs 4K intègrent un scaler de qualité. En France, la TNT n’est pas diffusée en 4K et il faut bien étendre l’image au format 4K.

      • Merci pour votre réponse, l’ampli donc est commandé en ces pages. Conscient qu’il devrait être moins efficace que mon HK AVR245, il s’avère qu’il sera bien mieux équipé en concentriques actuelles et technologies récentes et surtout, enfermé dans un meuble à faible aération arrière, il devrait normalement créer mon de problème. L’HK ayant lui, chauffé le meuble au point de lui faire gonfler les portes en bois. Ouch! Qui sait, il va peut être me surprendre ce Pioneer, il est quand même 10 ans plus jeune que celui qu’il remplace.

  • Bonjour.
    Quels enceintes utilisées avec cet ampli.
    Utilisation cinéphile pour une chambre 12 mettre carré.
    Est ce que ce qui est fourni comme pack sur le site suffit?
    Merci.

    • Si vous parlez du pack Eltax Cinéma 5.1, c’est suffisant pour une utilisation home-ciné dans 12m2. D’ailleurs on pourrait difficilement trouver mieux dans cette gamme de prix, car ce pack est particulièrement compact et c’est appréciable dans l’espace que vous comptez lui dédier.

  • Bonjour,

    J’ai un ampli VSX 510 acheté sur votre site mais je n’arrive pas à régler la fonction ARC. J’ai une télé récente Samsung. Lorsque j’allume la télé, l’ampli s’allume également mais se met sur TV alors que je souhaite qu’il démarre sur SAT/CBL. Je ne sais pas comment faire, pourriez vous m’éclairer ?

    Merci d’avance

    JB

  • Bonjour,
    Je souhaite brancher cet ampli sur un kit Focal Dome 5.1, pour une zone d’écoute d’environ 30m2 dans une pièce plus grande. Cet ampli sera-t-il assez puissant.
    Existe t-il d’autres amplis SLIM adaptés à cet pack d’enceinte ?

    Merci,
    Marc.

  • Bonjour
    Je n’arrive pas à entrer dans le menu réseau. La combinaison des touches network et home menu ne donne rien….
    J’ai branché la rj45 et l’ampli et bien détecté dans mon réseau.

    Y a t il une autre méthode ?
    Merci

  • Bonjour,
    J’utilise cet ampli depuis quelques temps maintenant et en suis satisfait. Je me suis fait un ordinateur dédié à Kodi/Xbmc. Je l’ai relié en hdmi bien sûr. Je me demande néanmoins si le dac de l’ampli est utilisé lorsque je lis mes fichiers audio ou s’il ne fonctionne qu’en liaison avec une autre entrée de l’appareil (usb par exemple). Cela serait dommage car il faut admettre que l’osd de l’ampli est plutôt moche et peu commode dans cette utilisation. Merci d’avance pour vos réponses.

  • Bonjour
    Je voudrais savoir s’il est possible de lui associer un ampli hifi de puissance via les sorties pré out LFE?
    Merci d’avance pour votre réponse.

  • Bonjour,

    J’ai cet ampli et je rencontre un problème que peut-être certain d’entre vous on également rencontré.

    J’utilise un chromecast (2nd version) avec plex sur un synology mais je ne peux pas le mettre sur les entrées HDMI de l’ampli, je n’ai pas l’image dans ce cas mais uniquement le son. Je l’ai donc mis derrière ma télé et cela fonctionne avec l’ARC de la télé.
    Je trouve le chromecast limité par le WiFi pour les films un peu lourd (jusqu’à 10G).
    J’ai donc mis en chantier l’installation d’un Rasplex sur un Raspberry 3. Fonctionnement au top sur la télé, image plus lumineuse, interface vraiment agrable, intuitive, fonctionnement du CEC sans problème.
    Malheureusement même problème sur l’ampli : le son mais pas l’image ! Si je branche le lecteur BR, pas de problème, pas de problème nonplus avec le câble (multi testé et fonctionnant avec la télé).
    Je sèche ! N’y aurait-il pas un système d’approbation de DRM qui ne pourrait être fourni par le Chromecast ou par Rasplex ?

    Si vous avez des idées, je suis preneur.

    Hormis cela, avec un pack de Cabasse Alcyone dans une pièce de 12m², écran Sharp 46′ : c’est hyper sympa ! Son puissant et pur.

    • Est-il possible que Chromecast et Pi sous Rasplex sortant du 1080p à 60 ips, que cela ne plaise pas à l’ampli ? Un test pourrait consister à brancher le Pi sur l’ampli et à prendre le contrôle de Rasplex avec l’app iOS ou Android. Et lancer la lecture d’un film, voir si le changement de cadence d’image laisse apparaître une image. En tout cas, non, pas de DRM.
      Sinon, la solution la plus simple est encore de brancher le Pi sur le téléviseur et de renvoyer le son en ARC. Cela évitera d’avoir 2 câbles HDMI : l’image ne peut être que meilleure. Pensez à régler Rasplex pour que la cadence d’image s’adapte automatiquement et toujours au film visionnée (Preferences). Cela évitera les micro-saccades à lire un film @ 24p en mode 60p. Par défaut Rasplex procède à un downmix audio : mieux vaut activer le pass-through.

      • Bonjour,

        Merci pour votre retour. Quans j’aurai l’image je vais m’empresser d’appliquer vos conseils notamment concernant le son, c’est quand même tout l’intérêt d’un système 5.1 et pour moi plus important que la qualité, taille ou finesse de l’image.
        J’avance dans mon troubleshooting.
        Il s’avère que le Raspberry ne fonctionne pas sur l’entrée DVD ou BD mais fonctionne sur l’entrée Game.
        Je trouve cela étonnant car je pensais que toute les entrées étaient similaires.
        Je ne peux pas mettre le Pi sur la télé, elle est au mur et toute la configuration a été intellectualisée en pensant utiliser le S510 Pionneer en « matrice » HDMI.

Laisser un commentaire