Tests matériels

Test enceintes Klipsch RP-280F, RP-160M et RP-450C

Klipsch Reference Premiere

Trois enceintes en test cette semaine, chacune issue de la nouvelle gamme Klipsch Reference Premiere. L’enceinte colonne Klipsch RP-280F (qui remplace la RF-82 MK2), l’enceinte compacte RP-160M (qui remplace la RB-61 MK2) et l’enceinte centrale RP-450C, celle-ci tout à fait inédite. Klipsch nous promet une clarté d’écoute et une douceur exceptionnelles, ainsi qu’une polyvalence absolue hi-fi et home-cinéma. C’est ce que nous avons voulu vérifier.

Avant toute chose, rappelons que Klipsch est une marque américaine fondée en 1946 et dont la spécialité est le pavillon acoustique, une technique qu’elle maîtrise comme aucune autre et dont les bénéfices sont une sensibilité très élevée et une articulation du son spectaculaire. Le rendement élevé des enceintes Klipsch permet de ne réclamer que peu de puissance à l’amplificateur qui se trouve en conditions idéales pour donner le meilleur de lui-même. De telles enceintes, permettent d’envisager l’utilisation d’amplis à tubes à la musicalité raffinée quoique très peu puissants (2×10 W par exemple).

L'enceinte Klipsch RP-160M et notre ampli de test Hegel H80.

L’enceinte Klipsch RP-160M et notre ampli de test Hegel H80.

Si dans l’idéal chaque haut-parleur de l’enceinte devrait bénéficier d’un pavillon, ce n’est désormais seulement le cas que du tweeter. Il existe certes chez Klipsch des enceintes (Klipsch Klipshorn, Klipsch La Scala) avec pavillon pour haut-parleur de grave, mais leur gabarit très imposant les réserve souvent (à tort ?) à des amateurs avertis épris de son vintage. Loin de nous l’idée de dénigrer ces enceintes, dont nous vous reparlerons prochainement avec un test de la Klipsch Heresy III. Klipsch utilise sur ses gammes récentes des pavillons uniquement couplés aux tweeters, ce qui lui permet de proposer des enceintes compactes, colonnes et centrales de gabarit tout à fait standard.

Pavillon Tractrix Hybride

Le nouveau pavillon Tractrix hybride en silicone des enceintes Klipsch Reference Premiere

L’intérêt du tweeter à pavillon : énorme

Avant de détailler nos trois enceintes de test, quelques explications / rappels techniques. Le tweeter d’une enceinte est le plus petit de ses haut-parleurs, alors qu’il couvre pourtant une très large plage de fréquences, généralement comprise entre 2 kHz et 20 kHz. Or c’est précisément sur cette plage que notre oreille est la plus sensible au son et que se trouvent le plus grand nombre d’informations. Il y a donc là un paradoxe : le tweeter reproduit le plus grand nombre de sons, mais il est le plus petit des haut-parleurs (ce qui est normal, sinon il ne pourrait monter en fréquence). Conséquence de cette faible surface émissive, l’onde diffusée s’amenuise avec la distance et, au-delà de 5 mètres, bien que très perceptible le son manque cruellement d’articulation. En vieil artisan du son, Klipsch le sait très bien et utilise à dessein le pavillon pour sa capacité à amplifier le son d’une part – qui permet au tweeter de bien moins vibrer et de moins distordre le signal – mais aussi pour sa faculté à le transporter vers l’auditeur avec une articulation exemplaire. Si le tweeter monté sur le pavillon est classique dans ses dimensions (2,5 cm de diamètre) il profite donc de la surface émissive du pavillon (15×15 cm par exemple).

Klispch Reference Premiere woofer Cerametallic

Les haut-parleurs à membrane Cerametallic sont équipés de très puissants aimants afin d’atteindre une sensibilité élevée. L’assemblage du cache-noyau et de la périphérie de la membrane est irréprochable.

Klipsch Reference Premiere et Premiere MK2 : ce qui a changé

Les changements esthétiques et techniques sont multiples entre l’ancienne gamme Reference MK2 et la nouvelle Reference Premiere. Visuellement, les enceintes sont plus élégantes, les grilles acoustique étant désormais aimantées ce qui a permis d’éradiquer tout trou de fixation. La finition vinylique imitation bois est découpée dans une unique pièce et collée sans la moindre rupture entre les différentes faces. Veinée et grainée elle est aussi agréable au toucher.

Klipsch Reference Premiere socle

Les enceintes compactes et colonne Reference Premiere intègrent désormais un pied et sont légèrement orientées vers le haut. Si les haut-parleurs de grave n’ont subi aucune modification esthétique majeure, leurs caractéristiques ont été ajustées pour répondre aux importants changements apportés aux tweeter et à leurs pavillons.

Klipsch Tractrix

La nouvelle pièce de phase des tweeters Klipsch LTS, ici au fond de la gorge du pavillon de la RP-160M.

Il y a une petite révolution de ce côté, puisque le pavillon Tractrix est désormais hybride, avec une gorge circulaire prolongée par une bouche de section carrée. En outre, le matériau utilisé n’est plus le plastique ABS, mais un silicone épais, afin de réduire toute vibration parasite. Le tweeter est toujours le fameux dôme titane LTS (à suspension à excursion linéaire), mais il est associé à une toute nouvelle pièce de phase destinée à en maîtriser la fougue (lire notre interview de Michael Buratto, Chef Produit Klipsch). Chaque enceinte à charge bass-reflex bénéficie d’un nouvel évent reprenant le design Tractrix du pavillon, afin d’accélérer l’écoulement de l’air et éliminer tout bruit parasite.

Klipsch RP-160M

L’évent Tractrix et le double bornier de l’enceinte Klipsch RP-160M

Les conditions de test

Nous avons écouté ces trois enceintes avec deux amplificateurs, l’un stéréo le Hegel H80 et l’autre home-cinéma, le Pioneer SC-LX58. Notre source musicale était un lecteur audio réseau Pioneer N-P01, connecté avec des câbles Viard Audio Premium HD RCA-RCA et des câbles d’enceintes Viard Audio Premium HD HP. Nous avons écouté des fichiers FLAC et DSD, partagés par le biais du serveur DLNA de Foobar2000 installé sur un ordinateur.

Klipsch RP-160M et RP-280F

Klipsch RP-160M : impressions d’écoutes

L’enceinte compacte Klipsch RP-160M est équipée d’un haut-parleur de grave de 16,5 cm de diamètre plongé dans une charge bass-reflex et d’un tweeter à chambre de compression monté sur pavillon Tractrix carré. Sa sensibilité est de 95 dB /W/m et sa réponse en fréquence annoncée court de 43 Hz à 24 kHz, ce qui est mieux que la RB-61 MK2. Dès les premières notes, la sensibilité de l’enceinte est frappante et il n’est pas nécessaire de pousser notre Hegel H80 pour que l’enceinte s’exprime. On ne retrouve toutefois pas le caractère fougueux de la Klipsch RB-61 MK2 et la RP-160M ne montre absolument aucun signe d’agressivité. Sans être tout à fait linéaire dans sa restitution, la RP-160M est équilibrée et l’énergie des différents registres est très bien répartie. On note une présence renforcée aux environs de 1 kHz et de 10 kHz, qui apporte une agréable « lisibilité » au message sonore, sans pour autant lui apporter une coloration répréhensible. Que ce soit avec l’ampli Hegel H80, le Pioneer SC-LX58 ou un petit ampli à lampe artisanal, cette enceinte se montre toujours enjouée et rigoureuse.

Klipsch RP-280F

Vaisseau amiral de la nouvelle gamme Klipsch Reference Premiere, la RP-280F bénéficie elle aussi du nouvel évent Tractrix

Klipsch RP-280F : impressions d’écoutes

L’enceinte colonne Klipsch RP-280F est le modèle le plus haut de gamme de cette nouvelle série Reference Premiere, avec une paire de haut-parleurs de 20 cm et un tweeter LTS monté sur pavillon. Elle remplace la Klipsch RF-82 MK2, un modèle réputé pour son volume sonore et sa très belle assise dans le grave. Sa sensibilité est de 98 dB /W/m et sa réponse en fréquence annoncée de 32 Hz à 24 kHz. Son écoute est une expérience singulière comparée à des colonnes de même gabarit, tant l’ouverture de la scène sonore est importante. Malgré la paire de haut-parleurs de 20 cm, ce n’est pas le niveau de grave qui frappe d’emblée mais l’aération dans le haut du spectre, avec ce qu’il faut de pétillement pour donner vie de façon crédible aux cordes et aux instruments à vent.

Plus le message sonore est riche et complexe et plus les qualités de cette enceinte sont mises en évidence.

En home-cinéma, même seules, c’est un festival. Les moindres nuances (respirations, frôlements de tissu, etc.) sont extirpées du message sonore et savamment placés, participant à l’établissement d’une scène sonore très crédible. À fort volume, l’enceinte ne montre aucun signe d’emballement et lorsque la piste audio impose la restitution d’une grande quantité de basses fréquences (on pense à Pacific Rim ou The Dark Knight), la RP-280F suit sans broncher et saisit l’auditeur par son autorité. Là, on perçoit clairement l’intérêt de si grands haut-parleurs.

Klipsch RP-450C

L’enceinte centrale Klipsch RP-450C bénéficie d’une importante surface émissive

Klipsch RP-450C : une « vraie centrale »

Le titre est un brin provocateur, mais il y a dans cette enceinte centrale RP-450C une dose de bon sens qui manque à pas mal d’autres. Elles sont effectivement rares les enceintes centrales à embarquer 4 haut-parleurs, alors que cette solution acoustique est pourtant une réponse intelligente aux contraintes du canal central des films DVD et Blu-ray.

En effet, ce canal contient à minima 50 % des informations sonores d’une bande son et l’intégralité des dialogues. Aussi, doubler la surface émissive est une vraie bonne idée.

L’enceinte centrale Klipsch RP-450C est le modèle haut de gamme de la série Reference Premiere, avec ses quatre haut-parleurs de 13 cm et son tweeter sur pavillon. Modèle bass-reflex, elle se montre capable de descendre sous 60 Hz. Conséquence, les voix humaines sont pleines de punch, les résonances de poitrine bien restituées. Le message sonore n’est pas étriqué mais bien aéré.

La RP-450C est donc, dans le cadre d’une installation home-cinéma, un complément idéal pour les colonnes Klipsch RP-280F, tout autant que pour les compactes RP-160M.

Klipsch Reference Premiere borniers

Les enceintes compactes et colonne sont équipées de borniers doubles, pour un bi-cablâge aisé ou une bi-amplification.

Les amplis à leur associer

C’est la bonne nouvelle, ces trois enceintes Klipsch peuvent s’entendre avec la plupart des amplis, même peu puissants. Leur sensibilité élevée permet d’obtenir un niveau sonore important même avec une vingtaine de Watts développés par l’amplificateur. Dans le cas spécifique des colonnes Klipsch RP-280F, on gagnera à les associer à un ampli très puissant (100 ou 200 W par canal) si le but recherché est une application home-cinéma à la façon d’une salle de multiplexe. Pour qui aime une écoute percutante et tranchante, un amplificateur de classe D est à privilégier, notamment pour l’écoute de musiques rock ou en home-cinéma. Les amateurs de fluidité et de son plus poli se tourneront vers un modèle de classe AB.

Le choix des câbles

Nos différentes sessions d’écoute ont mis en évidence l’importance du bon choix des câbles d’enceintes, surtout avec les Klipsch RP-280F. Notre conclusion est qu’il faut éviter avec ces enceintes d’employer des câbles à la signature sonore montante, par exemple les modèles à conducteurs plaqués argent. Au contraire, des câbles d’enceintes en cuivre OFC offrent les résultats les plus équilibrés. Un câble Norstone CL250 Classic ou Viard Audio Premium HP par exemple.

Conclusion

Klipsch n’a rien exagéré et c’est bien une petite révolution qui s’est opérée entre la gamme Reference MK2 et la nouvelle série Reference Premiere. Douceur et clarté d’écoute sont les maîtres-mots des enceintes Klipsch RP-160M, Klipsch RP-450C et Klipsch RP-280F, qui ne sacrifient toutefois aucunement leur précision et leur rapidité. Ces enceintes réussissent donc le grand écart entre écoute intimiste et explosive.

Boutique Klipsch Reference Premiere

 

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

69 Commentaires

  • Bonjour,

    Merci pour ce test qui est très intéressant et qui semble m’aider dans mon choix d’enceinte colonne; mais j’aurais aimé avoir une petite précision quand au « type » de sonorité de cette nouvelle gamme Reference : est-elle toujours assimilé aux MkII ou se reproche-t-on plus des sonorités type Triangle ou Focal Chorus ?

    En vous remerciant d’avance,

    Jeff

  • Bonjour,
    J’ai très envie de mettre les RP160M avec mon Denon DRA100. Est-ce le bon choix? Je ne suis pas vraiment audiophil, j’aime beaucoup des basses percutantes et aigus bien définis.

    • Nous n’avons pas écouté cette association, mais connaissons bien ces enceintes et cet ampli. Logiquement, le DRA-100 devrait apporter beaucoup de détails et de douceur au tweeter des RP-160M. Le grave sera solide. C’est a priori un bon choix.

  • Bonjour,
    J’ai actuellement acquis une paire d’enceinte RP-150M, je souhaite changer d’amplificateur, que j’utiliserais principalement pour écouter de la musique, j’ai un salon de 25m², mes sources sont Deezer premium, une platine vynil, la radio. J’allais m’orienter vers le Cabasse Stream Amp 100 (qui a deezer en natif), mais après lecture de vos différents test et commentaires, je ne sais plus quoi faire, Denon Ceol RCD-N9, Harman Kardon HK-3770, Marantz MR-610, voir d’autres ampli non dédié musique dématérialisé (puisqu’il y a la solution Chromecast Audio). Que me conseillerez-vous pour exploiter au mieux ces enceintes (avec ce type de budget) ?

  • Bonjour,

    Relativement néophyte dans le domaine, et partant de rien, je suis en passe de m’équiper. Je vais partir sur une paire de Klipsch RP-160M donc, que je trouve sublimes et qui ont tout à fait l’air de correspondre à ce que je recherche. J’ai un salon de 35m2, et je suis plutôt du genre à avoir de la musique en continue, toute la journée : la majeure partie du temps en fond sonore assez ‘cool’, de temps à autre de manière un peu plus expressive. Comme j’ai tendance a être très connecté (Spotify, écoute sans fil de ma bibliothèque musicale depuis mon iphone…), je pensais partir sur l’ampli Denon PMA-50.

    Il en découle 2 questions :
    – Cet ampli fera-t-il l’affaire avec ces 2 enceintes ? Ou bien dois-je partir sur son grand frère, le Denon DRA-100 ?
    – Quels câbles me conseillez-vous d’acheter pour réaliser cette installation ?

    Merci pour vos réponses par avance. Et toutes mes félicitations pour votre site, c’est un bonheur sans nom.

    • Vous avez raison d’opter pour un ampli numérique si vous mettez de la musique toute la journée : le prix de votre ampli s’en trouvera amorti sur votre facture d’électricité durant sa durée de vie par rapport au choix d’un ampli de classe AB !
      Le DRA-100 est vraiment mieux, surtout pour une pièce de 35 m2. Même si sa puissance sur le papier ne paraît pas beaucoup plus élevée, il est plus à l’aise sur tous les registres et sa capacité de courant est plus confortable.
      Les câbles Viard Audio Premium HD utilisés dans ce test semblent tout à fait indiqués.

      • Merci pour votre réponse.
        Après, le prix va du simple au double entre le PMA-50 et le DRA-100, je ne sais pas si cela est justifié si la puissance du PMA-50 est suffisante par rapport aux enceintes choisies. Mais je prends note de la remarque.
        Et quid du Marantz M-CR160 dont les caractéristiques semblent se rapprocher du DRA-100, avec un prix plus de 2 fois inférieur ?

        • Le test consacré au DRA-100 sur ce blog pourrait vous donner davantage d’éléments pour faire votre choix. Quand Tristan sera là il pourra également vous indiquer s’il y a dans votre cas la possibilité d’obtenir des devis personnalisés, de nature à resserrer potentiellement les écarts de prix entre les 3 choix envisagés.

    • +1 Anonyme

      Le choix du Denon DRA-100 s’impose vraiment. Certes, il est plus onéreux, mais sa balance convient bien mieux aux Klipsch que le PMA-50. Même à faible volume d’écoute, le DRA-100 délivre un son charpenté, reposant pour les longues sessions d’écoute.

  • Bonjours. Harman Kardon HK-3770 ou Denon DRA-100 comme ampli pour le Klipsch RP-280F pour une ecoute uniquement hi-fi a tres forte volume dans une chambre de 35m2 et meme une ecoute en dehore de la chambre SVP? 1er etage avec du carellage. Merci d avance.

    • Fort volume et carrelage ne font pas trop bon ménage : vous ne serez pas dans une configuration d’écoute audiophile, si bien que la puissance du Harman vous serait probablement bien plus utile que le raffinement du DRA-100…

  • Pourquoi vous ne citez jamais le Harman Kardon HK-3770 dans vos choi d ampli dans vos test sur ce blog? Un gros defaut sur cet ampli? Possible un test sur cet ampli un jours? Ou juste des comparaison avec les autres ampli comme denon,marantz,onkyo….? Cordialement.

  • Bonjour,
    Novice dans le monde magique de la HiFi et des audiophiles, je souhaite m’équiper prochainement. J’aimerai avoir votre avis concernant l’association d’un ampli ONKYO TX8150 avec les KLIPSCH RP160M. Je ne dispose pas d’un salon immense (environ 20-25m2) et écoute beaucoup de musique via des supports numériques (deezer, iTunes…). Tous les styles : pop, rock, folk, jazz,… De plus ces enceintes me servirons de Home Cinéma stéréo. Merci pour vos réponses et pour votre site qui est une mine d’informations et de bons conseils. Bravo!

  • Bonjour,
    Novice aussi dans le monde magique de la HiFi et des audiophiles, je souhaite m’équiper très prochainement. J’aimerai avoir votre avis concernant l’association d’un ampli DENON DRA-100 avec les KLIPSCH RP-260F pour une ecoute 100% MUSICALE (0% HOMECINEMA). Je dispose deja d’un caisson de grave FOCAL SUB 1000F (cadeau d’un amis) pour + de grave profonde et Je dispose d’un salon environ 30-40m2 et j’écoute beaucoup de musique dematerialisé via des supports numériques (dance, classic, blues…) . Merci pour vos réponses et pour votre site qui est une mine d’informations et de bons conseils. Bravo!

    • Dans l’absolue un ampli plus puissant semblerait mieux approprié (même si la sensibilité des enceintes est très élevée, mais je me méfie de cet indicateur), mais comme vous allez avoir le focal sub 1000 et sa propre amplification, ça devrait le faire (c’est les basses qui nécessitent le plus de puissance et ici le caisson va s’en charger).

  • Bonjour
    Avez vous déjà effectué un test des Klipsch rp 250f. Si oui que donne t elle face au 260 ou 280 ou même au bibliothèque de la même gamme?
    Quelle est votre avis sur ces enceintes?
    Merci par avance

    • Un test non, des écoutes oui. Traditionnellement, les HP de grave-médium de 13 cm chez Klipsch sont moins turbulents que les 16 ou 20 cm des colonnes RP-260/280 F. Ils sont utilisés souvent dans les enceintes centrales. Leur petit diamètre permet d’en tirer un très bon parti avec la plupart des amplis, tandis que les colonnes RP-260/280F nécessitent plus d’énergie et de contrôle pour conserver un bon équilibre. Pour une écoute dans une pièce de 20-30 m2, les RP-250F sont recommandables, peu importe l’ampli associé, avec un point d’écoute situé entre 3 et 5 m.

      Les différences avec les compactes de la gamme se font sur l’ampleur du message sonore (supérieur avec une colonne, car plus de HP) et la restitution des basses fréquences. Une colonne descend toujours plus bas, avec plus de tonus qu’une compacte, c’est lié au volume de charge. Une RP-250F descendra plus bas et avec plus de niveau qu’une Klipsch RB-81 MKII. Mais cette dernière sera plus généreuse dans le bas-médium, apportant des micro-informations qui sont estompées avec la plupart des colonnes.

  • Bonjour,
    Après la lecture de vos nombreux article j envisage une paire de RP 160 M elle me semble correspondre à ma recherche et de manière plus subjective elle sont à mon sens d une esthétique largement supérieur ses concurrentes. Quand je suis chez moi l ampli est quasiment toujours sur ON j écoute principalement de la musique électronique via un iPhone,j écoute sur un ampli Pioneer A70 équipe d un lecteur N30,quel est votre avis sur l association des 3
    Merci par avance.

  • Bonjour,
    j’ai un ampli Yamaha RX-V676 dans une pièce de 25m2 (dont une ouverture de 2m sur 2m20 à droite) et j’aimerai m’équiper en Klipsch pour une utilisation principale home cinema. Je comprends que le « méga combo » serait RP280 F + RP450 C mais est-ce que mon ampli pourra les driver?
    Dois-je préférer un autre combo (j’ai lu dans les com que pour une pièce de 20-30m2 les RP250 F ferait déjà le job.
    Merci d’avance pour vos éclaircissements car on trouve peu de test klipsch (surtout en français) et dès lors la majorité des tests nous parle des RP280 F+ RP450 C et nous laissent donc dubitatif quand aux qualités des modèles en-dessous (RP260 F + RP 440 C, RP250 F + RP ?? C)
    De même on lit tant de bien des centrales à 4 hauts parleurs qu’on voudrait en prendre même pour des frontales moindres… bref je suis perdu

  • Bonjour et en comparaison entre une paire de Klipsch rf82 mk2 et une paire de Klipsch rp-280f laquelle des deux sera plus précise et plus performante pour une écoute exclusive en hifi ?
    Car je possède un ampli Advance acoustic max 450 associé à une paire de Klipsch f3 et j’hésite entre ces deux références d’enceintes. Cordialement

    • Les Klipsch RP-280F sont plus douces dans le médium et l’aigu que les Klipsch RF-82 MKII, qui peuvent être agressives avec certains amplis. Le tweeter et son pavillon ont été améliorés avec le modèle RP, qui remplace le RF.

  • Bonjour,
    J’aimerais remplacer mes Chorus 726v qui sont driver par un onkyo tx-nr809.
    Les RP-280F serait t’il un bon choix, j’ ai comme caisson le klipsch r-112sw.
    Le tout fonctionne dans mon salon de 45m2 et j’écoute 50% hi-fi 50% hc.

  • Bonjour,
    Après de longues recherches, j’ai l’intention d’investir dans de nouvelles enceintes et notamment des Klipsch compact. Je les couplerai avec un Magnat MA 400 pour une écoute dans une pièce de 25m2.
    Devrait je m’orienter vers des RP-150M ou des RP-160M?
    Il y’a il une grosse difference entre le HP de 13cm et celui de 16cm au niveau de la restitution des basses et de la dynamique du son ?
    le Magnat est assez puissant pour alimenter des RP-160M?
    Merci d’avance

    • Préférez les 160M, pour plus d’assise et des basses plus profondes. Oui votre ampli est assez puissant car ces enceintes bénéficient d’une sensibilité exceptionnelle (encore plus importante que celle des 150M).

  • Bonjour,
    N’arrivant plus à regarder de films avec le son inaudible de mon téléviseur (tout récent qu’il soit..), je me renseigne depuis peu et cherche une solution pour améliorer de façon significative leur visionnage! Quitte à faire une pierre deux coups, étant de plus en plus sensible au son qualitatif/type audiophile pour la musique, je souhaiterais acquerir une solution me permettant les deux utilisations (50% HC 50% Hi-fi). Après nombreuses lectures de tests et descriptifs produits, les klipsch RP-250F me plaisent beaucoup mais étant novice en la matière, quelques interogations subsistent avant de me lancer:

    Ma pièce fait env. 35m2 et le point d’écoute est situé à 3m de l’emplacement des futures enceintes.

    Pour ce qui est de mes goûts musicaux et du type d’écoute recherché, plutôt Bass-music.. (r&b, rap us), musiques électroniques, variétés de temps à autres.
    Je recherche un rendu plutôt doux, enveloppant, chaleureux mais aussi dynamique et limpide dans la retransmission des détails.

    – Ces colonnes vous paraissent t-elle adaptées à l’utilisation que je souhaite en faire (50% HC – 50% Hi-fi) ?
    – Quel ampli me préconiseriez-vous pour une association idéale? (Typé connectivité, l’essentielle de ma bibliothèque musicale se trouvant sur Deezer).

    Dans l’attente de vos éclairages :).

    Merci.

    • Bonsoir, ces colonnes seraient un bon choix mais n’oubliez pas de leur adjoindre aussi un caisson de basses : surtout en HC dans 35m2 ça pourrait apporter beaucoup à votre écoute.
      Pour l’ampli, le Yamaha R-N602 (compatible Deezer, doté du bluetooth…) devrait vous plaire. Il a été testé ici par Tristan avec des enceintes Klipsch et s’est montré convaincant : http://blog.son-video.com/2016/11/test-yamaha-r-n602/

    • Je pense que les Klipsch RP-280F conviendraient à vos attentes. Elles sont dynamiques et douces, adaptées à vos goûts musicaux. Sur le choix de l’ampli, le Yamaha R-N602 est idéal : ses réglages de tonalité sont performants (loudness variable par exemple) et il est compatible nativement avec Deezer.

      • Bonjour,
        Merci pour vos conseils! j’ai finalement opté pour les rp-250f pour des questions d’ergonomie et de prix également. Un caisson de basses viendra sans doutes compléter l’installation dans un second temps pour agrémenter l’ensemble! Quelle référence me conseilleriez-vous pour en rendu homogène et cohérent avec les colonnes? Le r-110sw vous semble t-il être un bon choix?
        Merci d’avance.

  • Bonjour,
    Merci pour vos précieux conseils.
    La lecture du test de l’ampli donne l’eau à la bouche! Deplus, il est sublime!
    J’ai bien noté la nécessité du caisson de basses en utilisation HC.
    Étant novice et souhaitant faire les choses dans les règles, pouvez-vous m’apporter quelques derniers conseils svp:
    – Quelle référence de câblage me préconiseriez-vous?
    – Le raccordement des enceintes à l’ampli et le parametrage de celui-ci est t-il accessible pour quelqu’un qui y connaît peu?
    – Enfin, pouvez-vous m’expliquer la procédure de rodage des enceintes? (Quel support utilisé? Quel volume d’écoute? Quelle durée de rodage?)
    Merci infiniment.

    • Un conseiller SV vous apporterait bien mieux toute l’info nécessaire sur ces questions, pour ma part je peux vous dire que tout est fait pour faciliter au maximum l’expérience utilisateur : pour les réglages, la plupart du temps les positions initiales permettent une bonne écoute sans qu’on ait besoin d’apporter des modifications ; n’hésitez pas à faire des tests pour voir si un peu plus de basses ou d’aigus vous conviendrait davantage ou pas. Personnellement sur les vieux films où la bande son est un peu dégradé, j’augmente le treble sur mon ampli pour rendre les dialogues plus intelligibles. Pour les câbles, avec des enceintes Klipsch préférez du cuivre pur OFC d’un diamètre de 2.5mm² ou 4mm² (voire plus si la distance ampli-enceintes excède 10m). Veillez à la bonne isolation de vos câbles d’enceinte, vis-à-vis de des câbles d’alimentation en particulier.
      Concernant le rodage, conformez-vous au manuel utilisateur de vos enceintes si la question est abordée et sinon donnez quelques dizaines d’heures d’utilisation « normale » à votre système avant de commencer une écoute attentive où vous pourrez véritablement juger de ses qualités.

  • Bonjour,
    Merci une nouvelle fois pour vos infos!
    Niveaux câbles je penses partir sur les Viard audio premium HD HP ou les NorStone Arran MC. Une différence notable entre les deux selon vous?
    Aussi, ne vais-je pas rencontrer de problème pour le raccordement entre l’ampli (Yamaha r-n602) et les enceintes (rp-250f) au niveau des borniers de ces derniers? Selon la typologie des borniers des enceintes, dois-je avoir recours à des « enbouts » fourche plutôt que banane ou les deux peuvent s’y raccorder?
    Merci.

    • Je serais pas capable de vous dire les différences entre ces deux câbles, mais vous pourriez très bien prendre come dans le test ci-dessus le Viard audio premium HD avec vos enceintes Klipsch.
      Les borniers des appareils grand public comme ceux que vous envisagez sont standardisés et acceptent aussi bien les câbles à nu (avec pour inconvénient de devoir revisser périodiquement les capuchons des borniers qui finissent toujours par se dévisser) que les câbles montés avec des fiches bananes (ce que je vous conseille d’utiliser car le plus pratique). Pour ce qui est des fourches, elles sont utiles lorsqu’on souhaite brancher des enceintes sur des borniers où d’autres câbles sont déjà connectés : en effet 2 fiches bananes ne peuvent être branchées sur un même bornier alors qu’avec des fourches ça devient possible. Dans le système que vous envisagez cette dernière solution est d’autant plus inutile que le Yamaha possède 2 jeux de borniers (« speakers A+B »), au cas où.
      Demandez donc à ce qu’on vous fournisse vos câbles déjà montés avec des fiches bananes, c’est la meilleure option.

      • Merci pour vos éclairages, c’est plus clair pour moi ainsi! Les Viard audio premium HD étant disponibles qu’en 3m minimum, j’ai opté pour les NordStone Arran MC en 1,5m (cela étant la distance entre l’emplacement du futur ampli et les colonnes). J’ai lu qu’il fallait éviter d’avoir des câbles de longueur supérieure à la distance réelle entre l’ampli et les enceintes pour éviter une éventuelle déperdition.
        Plus qu’à attendre l’appel du livreur et à installer ces petits concentrés de technologies!
        Merci encore pour vos conseils avisés.
        Salutations.

  • Bonjour,
    Commande reçue ce jour mais je suis un peu embêté car le carton d’une des colonnes présente une détérioration importante au niveau de l’emballage (carton éventré). Le livreur et moi même avons mentionné une réserve sur le bon de livraison et j’ai contacté sur le service clients pour savoir si je dois déballer le materiel et le testé ou si je dois leur retourner. Je suis doublement embêter dans l’éventualité où je dois garder le materiel et le tester car je n’ai commandé, pour le moment, que les 2 colonnes et la paire de câbles. J’avais prevu d’acheter l’ampli Yamaha r-n602 sous quinzaine pour une question de budget.
    Ma question: j’ai un ampli Technics SU-V500 « New class A » et platine CD à la maison, ce vieux briscard peut t’il driver les deux rp-250F? Ne serait-ce pas préjudiciable aux colonnes pour leur rodage? Cele me permettrait de savoir si l’enceinte en question est touchée ou non.
    Merci d’avance!

    • Si je devais renvoyer le nombre de colis endommagés que je reçois je passerais mon temps à faire des renvois ! :)
      L’important c’est que le produit soit intact ; oui vous pouvez utiliser votre ancien ampli pour le vérifier, ça ne nuira pas au rodage.

    • Les cartons « éventrés », cela arrive assez couramment, chez de nombreux transporteurs. Dès lors que vous avez émis des réserves, tout va bien. Si les enceintes sont abîmées, vous le verrez nécessairement. Si elles ont subi un choc non visible qui aurait pu impacter les haut-parleurs, là encore vous allez vite l’entendre. Soit l’équipage mobile fonctionne parfaitement, soit cela va frotter et ce sera inécoutable.

  • Bonjour,
    Plus de peur que de mal! La colonne elle même n’a pas été touchée, les protections qui se trouvaient dans le carton on pleinement rempli leur tâche. Apres première écoute avec le vieil ampli technics, le son est bon mais je ressent comme une retenue des enceintes à s’exprimer, sûrement du rodage. Même si le rendu parrait un peu timide pour le moment, on sent bien leur potentiel et quelles demandent qu’à être libérer pour s’exprimer pleinement! Ravi de mon achat et l’esthétique plait beaucoup à madame!

    • Comptez quelques jours de rodage. Le grave devrait peu à peu se libérer et l’aigu gagner en fluidité. Vous pouvez supprimer les cavaliers métalliques des borniers et les remplacer car de petits morceaux du câble d’enceinte que vous utilisez (s’il n’est pas monté avec bananes).

      • Ok je vais leur laisser le temps de peaufiner leur « cordes vocales » à volume modéré. Vous parler de la technique des straps maison qui consiste à remplacer par du câble d’enceinte les deux barrettes métalliques qui prend place entre les deux borniers – et + de chaque enceinte? Est-ce bien cela? Quels sont les gains obtenus en procédant ainsi? Plutôt que recourir à deux bouts de câbles supplémentaires, le straps ne peut-il pas être réalisé directement avec le câble principal dénudé aux endroit de passage dans les deux borniers – et + ?

        • C’est entre les borniers A et B de chaque enceinte que se situent les straps, les « + » étant reliés entre eux, sans toucher les « – » qui sont reliés de leur côté. Le gain est que le câble en cuivre serait un meilleur conducteur que le strap et qu’il y aurait homogénéité dans la transmission du signal de l’ampli aux borniers des enceintes .
          Votre idée de faire passer chaque câble par les 2 borniers « + » d’une part et les 2 borniers « – » d’autre part est très intéressante, cependant dans cette situation pensez à isoler le câble dénudé entre les 2 borniers par ex avec du scotch.

    • Et voilà, un peu fastidieux comme opération mais au moins les cavaliers d’origines ne viennent plus interférer et polluer l’homogénéité de l’alimentation! Après relecture des caractéristiques de l’ampli Yamaha r-n602, celui-ci ne dispose pas de la technologie HDMI ARC et imposerait d’employer un câble optique pour retransmission du son du téléviseur, ce dernier serait plus limité dans les formats audio pris en charge et moins confortable à l’utilisation (choix de la source audio à chaque démarrage du téléviseur) que son confrère HDMI? Partager-vous cet avis? Dans le cadre d’une configuration box TV orange raccordée en HDMI standard au téléviseur (disposant d’une sortie hdmi arc et une sortie optique) quelle est la meilleure option pour profiter du HC via l’ampli selon vous? Faut-il privilégier un raccordement du téléviseur vers l’ampli ou de la box vers l’ampli?
      Merci!

      • Le r-n602 n’a pas d’entrée hdmi car ce n’est pas un ampli home-ciné mais un ampli hifi. Ça signifie que sa musicalité est supérieure, mais que pour les vidéos il ne prend pas en charge davantage que du 2.1 (2 canaux vers les enceintes + 1 caisson de basse). Un branchement en optique depuis le téléviseur permet de le réaliser. A priori si à chaque fois que vous regardez la télé vous allumez également l’ampli (c’est ce que je fais personnellement), vous n’aurez pas besoin de changer la source audio dans le menu son de votre télé, ça restera sur « hp externes ». Vous aurez juste à sélectionner l’entrée optique sur l’ampli lorsqu’elle n’est pas déjà active. Dans la mesure où la box est branchée en hdmi sur la tv, il n’y a pas de perte dans le son qui en provient (ça reste sous forme numérique jusqu’à l’ampli).
        Vous pouvez également brancher la box sur l’ampli directement, mais dans ce cas si vous regardez les chaînes classiques de la tnt sans allumer la box, vous devrez vous contenter du son de votre tv uniquement. Ce branchement me semble moins pratique que le premier (et je ne l’ai pas choisi pour ma part).

  • D’accord, après relecture du test de Tristan Jacquel, ce r-n602 à trop d’arguments pour y renoncer pour une question de raccordement HDMI finalement!
    Dans mon cas, j’ai deux options de configurations possible:
    – Option 1: box TV => téléviseur via HDMI et câble optique du televisieur vers l’ampli pour le HC.
    – Option 2: box TV => téléviseur via HDMI et câbles SPDIF de la box TV vers l’ampli pour le HC (au-dessus de cette sortie SPDIF sur la box TV est mentionné « Dolby digital plus »)
    D’ou mon questionnement entre ces deux options.. quel apport en optant pour cette deuxième option SPDIF directement entre la box TV et l’ampli? Sachant je ne visionne jamais les chaînes TNT indépendamment de la box TV.

    • Perso je pratique l’option 1, mais essayez les 2 et s’il y en a une qui vous semble meilleure vous pourrez la garder.
      Si la sortie spdif de la box n’est pas optique mais coaxiale, alors il se pourrait que l’option 2 soit légèrement meilleure.

      • Oui la sortie SPDIF, mentionnée « Dolby digital + » de la box TV n’est pas optique mais bien coaxiale. J’essaierai les 2 configurations afin de me faire idée. Bon dimanche.

  • Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce test détaillé.
    J’ai acquis une paire de RP280F il y a un peu moins d’un an (produit de démonstration d’un magasin hifi), et aujourd’hui se pose le problème d’un ampli ou pré-ampli.
    L’Atoll in200 SE (avec l’option DAC) m’intéresse beaucoup, mais votre test a été effectué avec le Hegel H80 MKII .
    Lesquels me conseilleriez-vous, sachant que j’écoute aussi bien des CD (MYRYAD Z110), des vynils (bientôt la REGA P1 ou la PIONEER PX500) et musique dématérialisé (smartphone) en jazz, classique et pop rock (pas de HC).
    Je suis sur le point de passer commande dans votre magasin de Nantes que je connais que depuis 15 jours et où l’accueil et les produits présentés m’ont réellement séduits.
    Je vous remercie d’avance de vos conseilles qui, je n’en doute pas, m’apporterons un vrai complément pour ce choix.
    Cordialement.

  • Bonjour, j’ai actuellement une paire de Klipsch Cornwall III que j’utilise avec un ampli stéréo. Je compte installer un sysème 5.1.
    Pensez vous que les Cornwall III puissent être utilisés dans une configuration 5.1 avec une centrale Klipsch RP-250C et une paire de Klipsch RP-150M, au moyen d’un commutateur pour brancher les Cornwall sur l’ampli hifi et l’ampli home cinema? Ceci dans le but de ne pas ajouter une deuxième paire de frontale pour gagner de la place.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Pas besoin de commutateur : les Cornwall disposent de 2 paires de borniers, il suffira d’en utiliser une pour chaque ampli (avec les cavaliers bien en place entre les borniers).

    • Prenez plutôt une Klipsch Heresy III comme enceinte centrale (elle se vend à l’unité), si la disposition de votre pièce le permet. La cohérence tonale sera respectée et la surface émissive est bien plus en rapport, très supérieure à la Klipsch RP-250C qui étriquerait le son au centre.

Laisser un commentaire