Tests matériels

Test : Naim Uniti Nova

test-naim-uniti-nova-16

Naim frappe un grand coup avec le Naim Uniti Nova, un ampli esthétiquement bluffant, équipé de fonctions de streaming audio HD dernier cri et d’un DAC haut de gamme associé à de multiples entrées numériques. Nous l’avons écouté avec la plus grande attention.

Le Naim Uniti Nova serait-il l’ampli intégré ultime ? La question vaut d’être posée, tant il est rare qu’un intégré stéréo combine une amplification musicale (classe AB, 2×80 W) et des fonctions de streaming exhaustives. De ce point de vue, le Naim Uniti Nova n’a ainsi aucun concurrent. En effet, la multiplication des services de musique en ligne et des sources musicales domestiques (smartphone, ordinateur, box, téléviseur UHD…), impose souvent de faire des sacrifices et d’exclure certaines applications. Le fabricant anglais se l’est interdit et son Uniti Nova est compatible avec l’éco-système Apple, ainsi qu’avec tous les services de musique en ligne… grâce à l’intégration de la technologie Google Chromecast built-in. Pour ne rien gâcher, l’ampli est compatible multiroom et pourra être intégré à un système d’amplis, lecteurs ou enceintes sans fil Naim. Le streaming a beau avoir le vent en poupe, proposer des entrées numériques et analogiques était aussi une condition sine qua non pour Naim, qui a donc doté le Uniti Nova de ports USB, SD et d’entrées numériques (dont une HDMI ARC pour téléviseur). Il ne manque objectivement rien à cet ampli, pas même un design exceptionnel.

Des lignes élégantes

L’ampli Naim Uniti Nova est intégralement conçu et fabriqué en Angleterre. Il emprunte ses lignes au fameux amplis Naim Statement, ainsi qu’aux enceintes sans fil hi-fi Naim mu-so et mu-so QB. Il est ainsi flanqué d’un imposant potentiomètre de volume qui mêle aluminium, verre noir et LED de contrôle blanches. Son design est caractérisé par de larges dissipateurs thermiques à ailettes en aluminium massif, qui occupent l’intégralité de ses flancs. Sa face avant est divisée en deux parties, l’une en aluminium brossé et l’autre avec un large écran LCD de 5″ doté d’un capteur de proximité.

Test Naim Uniti Nova

Le potentiomètre de volume du Naim Uniti Nova, hérité du Naim Statement.

Test Naim Uniti Nova

L’un des deux dissipateurs thermiques du Naim Uniti Nova, en aluminium massif.

Test Naim Uniti Nova

Le logo Naim de l’ampli Naim Uniti Nova, rétroéclairé comme sur l’enceinte Naim mu-so.

Amplification à l’ancienne

Naim a équipé le Naim Uniti Nova d’une amplification de classe AB, une technologie éprouvée, réputée pour sa restitution chaleureuse et mélodieuse. Avec 2×80 Watts, le Nova a du répondant et semble taillé pour s’attaquer aux enceintes les plus exigeantes. Naim a fait le choix d’intégrer un énorme transformateur torique pour permettre à l’ampli d’affronter les impédances les plus basses, notamment celle des enceintes colonne à charge bass-reflex.

Test Naim Uniti Nova

Les possibilités de streaming

Naim a installé un récepteur Bluetooth dans le Naim Uniti Nova, pour favoriser une connexion rapide avec un smartphone, en l’absence de réseau domestique. Cette liaison sans fil supporte la compression aptX HD de Qualcomm, qui utilise néanmoins une compression détériorante. Compte-tenu du positionnement hi-fi haut de gamme de l’appareil, Naim a intégré d’autres protocoles de streaming sans fil et sans perte. Par exemple, l’ampli est compatible AirPlay et fonctionne ainsi avec les appareils Apple, iPhone en tête. La lecture est aisée depuis un Macbook ou un iPad également, avec une qualité CD assurée. Pour une écoute HD, il faudra toutefois se tourner vers les protocoles DLNA ou Google Cast.

Test Naim Uniti Nova

Lors de la première mise en service de l’ampli Naim Uniti Nova, il est demandé d’accepter les conditions d’utilisation de Google pour l’utilisation du streaming Chromecast.

Rebaptisée Chromecast built-in récemment, la technologie Google Cast est donc intégrée. Une riche idée, dès lors que l’écoute d’absolument tous les services de musique en ligne est possible, sans perte de qualité. Contrairement à AirPlay, c’est l’ampli Uniti Nova qui se connecte aux serveurs de Deezer ou Qobuz par exemple, pour en streamer la musique, éventuellement en haute définition. De plus, de nombreuses applications Android prennent en charge la fonction cast, notamment TuneIn pour l’écoute des radios web, Google Music ou Youtube. Même le navigateur Chrome (Windows, Mac OS ou Linux) peut caster la musique d’une page web vers l’ampli Naim Uniti Nova. Seul bémol, l’écoute des fichiers audio d’un smartphone ou d’une tablette n’est pas possible.

Serveur et multiroom

Pour cela, il faut utiliser l’application officielle Naim. La lecture sur l’ampli des fichiers audio (HD y compris), depuis la mémoire d’un smartphone (iOS ou Android) ainsi que depuis les éventuels serveurs DLNA du réseau domestique est possible. Ces derniers sont bien souvent intégrés aux box des fournisseurs d’accès à Internet, aux NAS et même à l’ampli Naim Uniti Nova.

Test Naim Uniti Nova

L’application Android Naim et à droite, l’activation de la fonction Google Cast dans l’app Android Play Music.

Dans ce cas, ce sont les périphériques mémoire connectés qui voient leurs contenus audio indexés et partagés avec les autres appareils hi-fi ou mobiles de la maison. Un second ampli Naim Uniti peut ainsi profiter du serveur DLNA du Nova. D’ailleurs l’application mobile Naim autorise la gestion multiroom de plusieurs amplis, lecteurs réseau ou enceintes Naim (mu-so et mu-so QB notamment).

Test Naim Uniti Nova

L’écran LCD de l’ampli Naim Uniti Nova affiche les pochettes d’album des fichiers audio. La qualité d’affichage est excellente.

Nombreuses entrées

L’ampli Naim Uniti Nova dispose de deux ports USB (pour clés et disques) et d’un lecteur de carte SD, utilisables simultanément. Par conséquent, des milliers de fichiers audio (FLAC, Apple Lossless, DSD, etc.) peuvent être indexés par l’ampli et lus, soit par le biais des commandes en façade ou de la télécommande, soit par le biais de l’application mobile Naim. On compte également cinq entrées numériques coaxiales, optiques et BNC, toutes compatibles 24 bits / 192 kHz et associées à des horloges de précision. Très rare sur un ampli hi-fi : la présence d’une sortie HDMI dont l’application est de recevoir les signaux audio d’un téléviseur Ultra HD grâce au protocole ARC (Audio Return Channel). Attention, seuls les signaux PCM sont pris en charge et il faut donc régler le téléviseur afin que les flux Dolby ou DTS soient convertis au préalable.

Test Naim Uniti Nova

La prise HDMI de l’ampli Naim Uniti Nova est une sortie ARC, pour recevoir le son d’un téléviseur UHD.

Quatre entrées ligne stéréo analogiques sont présentes, deux au format Cinch RCA et deux au format DIN, cher à Naim. Point important, le gain de chaque entrée analogique peut être ajusté, selon le type de source : nomade, vidéo, hi-fi ou même studio. Ces réglages sont accessibles depuis l’application mobile Naim.

Test Naim Uniti Nova

Test Naim Uniti Nova

L’application mobile Naim dispose de nombreux réglages.

Impressions d’écoutes

Après un paramétrage assisté par l’écran LCD de l’appareil, ainsi que l’application Android Naim, nous avons effectué des écoutes à partir de fichiers audio FLAC, lus depuis un serveur DLNA, ainsi qu’en streaming depuis Deezer (Google Cast) et depuis un téléviseur UHD via la sortie HDMI ARC. Les enceintes associées étaient les excellentes B&W 703 S2 (câble Viard Audio Silver HD12).

N’y allons pas par quatre chemins, la restitution est de haute volée. L’équilibre entre neutralité et chaleur est subtil et aucun des morceaux que nous ayons écoutés ne nous a semblé manquer d’unité. Le son produit par cet ampli est sans cesse « évident », avec une propension à extraire des détails inhabituels, ainsi qu’à positionner très justement chaque plan sonore. Aucun n’est minoré ou oublié. De fait, la musique se laisse écouter avec un très grand plaisir. Et cette remarque vaut pour tous les niveaux d’écoute, au murmure comme à plein régime.

Test Naim Uniti Nova

L’ampli Naim Uniti Nova est livré avec une télécommande dont les boutons sont rétro-éclairés.

Conclusion

L’ampli Naim Uniti Nova est une électronique éminemment audiophile, puissante et mélodieuse, qui réussit parfaitement la synthèse entre la hi-fi traditionnelle et dématérialisée. Naim a bien pris une (grande) longueur d’avance.

Ce test est issu du catalogue Son-Vidéo.com 2017-2018.

Cet article est aussi disponible en : Anglais

À propos de l'auteur

La Rédaction

Laisser un commentaire