Tests matériels

Test : câbles Viard Audio Premium HD et Silver HD

Le câble d'enceinte Viard Audio Silver HD20, fer de lance de la marque française

Le câble d’enceinte Viard Audio Silver HD20, fer de lance de la marque française, assemblé à la main

Une fois n’est pas coutume, c’est de connectique dont nous allons parler à l’occasion de ce nouveau test. En l’occurence des câbles d’enceintes, de modulation RCA et numérique S/PDIF coaxial RCA de la marque française Viard Audio. La société française rencontre plus qu’un succès d’estime, notamment à l’international, avec ses câbles haut de gamme qui font très bon ménage avec les électroniques de prestiges McIntosh ou Naim Audio. Pour autant, Viard Audio propose également des câbles aux tarifs très accessibles, auxquels nous nous devions de prêter une oreille. Voire deux.

Viard Audio utilise un cuivre de très haute qualité, fabriqué selon une technologie brevetée appelée Cu-VHQ. Chaque câble voit ses conducteurs tressés selon une technique spécifique et dispose d’ailleurs d’un sens de branchement, matérialisé par une bague en aluminium frappée d’un point rouge.

La masse de blindage des câbles de modulation RCA n’est raccordée que d’un côté du câble pour éviter les boucles et doit être positionnée au plus près de la source, d’où l’importance du sens de branchement et la présence d’un détrompeur.

Les gaines sont réalisées en silicone blanc, à l’exception des câbles Premium HP moulés dans une gaine en PVC. Les connecteurs sont systématiquement plaqués or.

Trois câbles d’enceintes à l’écoute

Nous avons testé les câbles d’enceintes Viard Audio Viard Audio Premium HD HPViard Audio Silver HD12 HP et Viard Audio Silver HD20 HPPour bien nous rendre compte des qualités de ces câbles, ils ont été mis en oeuvre avec différentes enceintes et électroniques. La plupart de nos tests ont été réalisés avec un amplificateur stéréo Yamaha A-S2000, un amplificateur Yamaha RX-V775, un lecteur réseau Pioneer N-50 et des enceintes colonne Q Acoustics 2050i, dont nous avons inter-connecté les borniers de bi-amplification avec des straps de câble Viard Audio Premium HD HP. Toutefois nous n’avons pas manqué d’utiliser des amplificateurs de c?ur de gamme, comme le NuForce DDA-100 et même la chaîne réseau Denon Ceol N8.

Le câble Premium HP est tout indiqué pour créer des straps de qualité entre borniers de bi-amplification.

Le câble Premium HP est tout indiqué pour créer des straps de qualité entre borniers de bi-amplification.

1. Viard Audio Premium HP

Le câble d’enceinte Viard Audio Premium HP ouvre la gamme du fabricant. Proposé à moins de 100 ? (la paire de 2 x 3 m) et monté avec des fiches bananes, ce câble a remplacé dans notre système le NorStone Silver 150. Dans un premier temps, nous avons conservé les câbles de modulation RCA Norstone RCS-500 afin d’apprécier les différences d’écoute liées au seul câble Viard Audio Premium HP.

Les premières impressions, câbles neufs et non rodés sont étonnantes. L’écoute gagne immédiatement en sérénité : le registre médium est plus en retrait et le grave plus nuancé. En résulte une agréable impression de transparence. Ce sentiment s’est confirmé à mesure de nos écoutes.

Le câble d'enceintes Viard Audio Premium HP est disponible monté ou à la coupe

Le câble d’enceintes Viard Audio Premium HP est disponible monté ou à la coupe

Dans un second temps, nous avons remplacé les câbles de modulation NorStone RCS-500 par des Viard Audio Premium HD RCA-RCA, combinés donc aux câbles d’enceintes Premium HP. Les résultats sont une fois de plus éloquents, le médium et le haut grave trouvant instantanément une place plus juste dans l’équilibre global de la scène sonore. Tout nous a semblé plus calme, mesuré et détaillé, à tel point que nous n’avons pas eu peur de pousser le volume du Yamaha A-S2000. À niveau d’écoute soutenu, la cohérence d’ensemble demeure et on ne craint pas un instant d’en « prendre plein les oreilles ». Essai concluant. Branchés à l’envers, les câbles Viard Audio Premium HD RCA-RCA nous ont semblé moins fluides.

Viard Audio Premium HD RCA-RCA

Les câbles de modulation Viard Audio Premium HD RCA-RCA ont un sens de branchement

2.Viard Audio Silver HD12

Proposés à moins de 400 ? la paire avec fiches bananes, les câbles d’enceintes Viard Audio Silver HD12 sont-ils 4 fois meilleurs que les Premium HP ? Premier constat, ce câble est très facile à installer, grâce à sa gaine en silicone de 12 mm de diamètre qui évite au câble de s’emmêler avec d’autres, ainsi que les torsions et les enroulements. Chaque câble est doté d’une bague indiquant son sens de montage. À l’écoute, le Viard Audio Silver HD12 se différencie immédiatement du Premium HP. Le registre bas médium est plus en avant et cela se traduit par un soulignement des voix humaines assez surprenant.

Dans un premier temps, nous avons craint que cette bosse dans le bas médium-médium colore la restitution des instruments… Nous avions tort. Cet « éclairage » a visiblement été savamment étudié et ne perturbe en rien l’unité des prises de son. Au contraire, on pénètre plus facilement dans la scène sonore.

Autre surprise : le registre grave gagne en profondeur en comparaison du câble Premium HP. La dynamique saisit immédiatement, tout comme la quantité d’informations véhiculées par les basses fréquences. Le câble d’enceinte Viard Audio Silver HD12 est surprenant. Combiné aux NuForce DDA-100 et Denon Ceol N8, il semble déboucher l’écoute – qui ne nous avait pourtant pas sembler en avoir besoin ! – et libère ces électroniques.

Le câble Viard Audio Silver HD12 libère la petite Denon Ceol N8

Le câble Viard Audio Silver HD12 libère la petite Denon Ceol N8

3. Viard Audio Silver HD20

Modèle haut de gamme, le câble d’enceinte Viard Audio Silver HD20 utilise les mêmes technologies que le Silver HD12. Toutefois, le traitement du cuivre a permis d’abaisser encore son inductance et son impédance. Le diamètre de la gaine en silicone impressionne, tout comme le poids du câble qui flirte avec le kilogramme pour 2,5 m.

Le Silver HD20 est destiné aux électroniques de prestige et aux enceintes en rapport

Le Silver HD20 est destiné aux électroniques de prestige et aux enceintes en rapport

Clairement, nos enceintes Q Acoustics 2050i ne se sont pas montrées à la hauteur d’un tel câble, même combinées au Yamaha A-S2000. Il y a avec le Viard Audio Silver HD20 une quantité d’informations dans le registre médium qui impressionne, mais dont on sent que seules des enceintes haut de gamme peuvent profiter pleinement. Nous avons trouvé le registre médium aussi présent qu’avec le Silver HD12 et l’aigu plus fin et discret.

Le gain en transparence est clairement perceptible, mais nous ne pouvons décemment recommander d’associer une paire de câble d’une valeur supérieure à 1000 ? avec des enceintes en valant 800.

Un câble coaxial numérique aux qualités évidentes

La liaison audio numérique S/PDIF coaxiale est bien souvent pour les DAC la seule à permettre la transmission des flux audio de qualité studio, la liaison optique étant généralement limitée à 24 bits et 96 kHz. La qualité du câble coaxial est donc essentielle, d’où la présence au catalogue de Viard Audio de plusieurs modèles, dont le Premium HD testé ici.

Le câble SPDIF Viard Audio Premium HD, étonnant dans les basses fréquences

Le câble SPDIF Viard Audio Premium HD, étonnant dans les basses fréquences

Pour ce test, nous avons utilisé l’amplificateur NuForce DDA-100 et le lecteur réseau Pioneer N-50 et écouté des fichiers audio FLAC de qualité CD et Studio (jusqu’à 24 bits / 176,4 kHz). En comparaison du câble générique RCA de 75 Ohms que nous utilisions, le Viard Audio Premium HD se montre très doux et équilibré. Curieusement, la bande passante nous a semblé plus large, ce qui est impossible puisque le signal est numérique. Sans doute faut-il voir là une conséquence d’un jitter diminué et d’une restitution plus juste des hautes fréquences.

Nous avons relevé des différences encore plus sensibles à mesure que le débit de données numériques augmentait. La lecture d’un fichier audio PCM 24 bits / 88,2 kHz ou PCM 24 bits / 176,4 kHz (limite du DDA-100) nous a permis de constater une aération supérieure, notamment dans l’aigu.

Conclusion

À n’en pas douter, les câbles Viard Audio apportent à la musique douceur et précision, sans pour autant rançonner leur acheteur. Certes Viard Audio propose des modèles très haut de gamme avec la gamme Silver HD, mais le grand public aurait – à notre avis – tort de ne pas s’intéresser à la gamme Premium HD, peu onéreuse mais vraiment performante.

Nous avons beaucoup aimé le câble d’enceintes Viard Audio Silver HD12, analytique dans le médium et dans le grave, qui sera désormais notre câble de référence pour de prochains tests. Il en va de même pour les câbles de modulation RCA-RCA Premium HD et le câble S/PDIF Premium HD.

 

Cet article est aussi disponible en : Anglais

About the author

Tristan Jacquel

Tristan est rédacteur chez Son-Vidéo.com. Passionné de musique, d'acoustique et de high-tech, il réalise notamment les tests matériels pour notre blog.

27 Comments

    • Le sens de branchement d’un câble n’a d’intérêt que sur les modèles dont les conducteurs ont fait l’objet d’un traitement particulier. Dans un câble où le cuivre est tressé à la va-comme-je-te-pousse, évidemment, dans un sens ou dans l’autre, s’il y a des différences audibles, elles sont sans grand intérêt.

      En revanche, chez Viard Audio comme chez AudioQuest ou QED, la structure du cuivre est organisée méthodiquement. Les différences sont plus ou moins audibles – évidemment – et liées aux qualités des enceintes employées et touchent principalement aux hautes fréquences. Tout cela se mesure en pouillèmes de µH et en dixièmes d’Ohms. Sur des enceintes à haut rendement, avec une bande passante étendue cela peut sauter aux oreilles : les harmoniques sont mieux restituées et la scène sonore respire. Dans le cadre de ce test, je fais remarquer qu’avec le câble de modulation RCA-RCA Premium HD, le son m’a semblé plus fluide. Mais la différence est négligeable.

        • La différence est négligeable au sens d’acceptable à mes oreilles. Je reviendrai sans doute prochainement sur le modèle RCA Silver HD afin de voir si la différence est plus marquée avec ce modèle haut de gamme.

          Notez qu’outre la structure du cuivre, c’est aussi la boucle de masse située d’un seul côté du câble qui impose un sens de branchement. Cette boucle doit être située au plus près de la source, d’où la présence d’une bague sur la gaine.

          Objectivement, 169 € pour une paire de câbles RCA de très bonne qualité, voués à inter-connecter une source et un ampli dont la somme des deux prix peut facilement dépasser le millier d’euros, c’est plutôt raisonnable non ?

          • « Objectivement, 169 € pour une paire de câbles RCA de très bonne qualité, voués à inter-connecter une source et un ampli dont la somme des deux prix peut facilement dépasser le millier d’euros, c’est plutôt raisonnable non ? »

            Objectivement? non.
            C’est lié la valeur d’un élément à son rôle peut importe ce qui a fallu pour le concevoir et le fabriquer.

  • Vous m’avez bien fait rire avec vos différences en deux câbles transportant un signal numérique et leurs influences sur le jitter !

    • Numérique ou pas, le signal reste électrique et sa qualité tributaire du conducteur. Même les câbles Ethernet (liaison i2S) impactent le jitter d’un signal numérique.

  • Je lis partout des distances « idéales » de câbles ampli / enceintes de 2 à 3 mètres. Mais comment est-ce possible ?

    j’ai déjà un écart entre les 2 enceintes de plus de 3 mètres, et les enceintes sont à 70cm du sol et à 80cm du mur.

    Votre ampli est situé entre les 2 enceintes, au milieu de votre pièce ? j’ai dû mal à comprendre

  • Il n’existe pas de longueur idéale de câbles, dans la mesure où l’ampli n’est pas toujours installé près des enceintes. L’important est d’employer des câbles de même longueur pour chaque enceinte, afin de placer l’ampli dans des conditions de charge identiques. Sur l’écartement entre les enceintes, là encore pas de règle, sinon de ne pas les écarter exagérément alors que le point d’écoute n’est pas éloigné. Par exemple, un écartement de 4 m entre les enceintes pour un recul de 2 mètres serait préjudiciable à l’établissement au point d’écoute d’une scène cohérente. On peut essayer de former un triangle isocèle enceinte A / point d’écoute / enceinte B. En pratique, il faut tâtonner, le but étant que les voix soient centrées et le restent lorsque l’auditeur se décentre de son point d’assise. Quant à l’espacement vis à vis du mur arrière, il est essentiel pour la cohérence sonore globale. Idem pour la hauteur pour des enceintes. Sur ces deux points, vos enceinte semblent bien placées.

    Pour terminer, l’acoustique de la pièce d’écoute joue un rôle majeur, 60 à 70 % des sons parvenant à l’oreille après réflexion sur les murs, sol, plafond, objets, etc. Plus ces surfaces sont « dures » et moins bonne sera l’acoustique. Carrelage et verre sont les pires ennemis du son. Prenez l’exemple d’une salle de cinéma : moquette partout, plafond avec solives en béton pour casser l’onde sonore, très nombreux sièges au sol (certes pour les spectateurs, mais aussi pour casser l’onde sonore). Dans une pièce de vie, on ne peut pas moquetter du sol au plafond, mais on peut trouver des astuces pour casser l’onde sonore (tapis, cadres, canapés, sièges, objets, etc.). La pièce d’écoute ne doit pas être nue. Bref, je digresse un peu.

    • Merci Tristan pour tous ces rappels utiles,

      Mais ma question ou plutôt mon étonnement portait sur la longueur de câble en principe recommandée, conseillée, et proposée souvent par défaut : 2 à 3 mètres pour chaque enceinte. C’est du moins ce que je lis un peu partout, peut être à tort si je comprends bien votre première phrase (… mais quand même… ou plutôt : alors pourquoi ?),

      Dans ces conditions (2 à 3 mètres), je ne comprends pas bien où placer mon ampli par rapport aux enceintes, pour rappel, compte tenu du fait, qu’on éloigne les enceintes du mur et que les enceintes sont en hauteur (donc autant de distance de cable à rajouter…),
      Dans ma configuration, ma pièce est plutôt petite, je suis à 4 mètres des enceintes, et l’ampli à côté du canapé pour des questions pratiques,… on est (bien) loin des 2 ou 3 mètres préconisés !!!

      Merci pour cet échange.

      • Chaque câble apporte de la résistance, sans compter les interférences avec d’autres fils ou appareils se trouvant sur son chemin. Plus le câble est long, plus les caractéristiques du couple {enceinte + câble} vu par l’ampli risquent d’être altérés ; mais ce n’est pas forcément gênant et une longueur de 2/3 mètres n’est pas un critère absolu, c’est juste qu’au-delà il faut s’assurer d’avoir des câbles de bonne section (>1.5mm²) pour éviter les pertes en ligne et bien isolés des interférences éventuelles (la gaine de certains câbles bon marché peut ne pas suffire). Il faut également choisir des longueurs équivalentes des 2 côtés afin que la symétrie des caractéristiques électroniques soit respectée vis-à-vis de l’ampli, quitte à ce que l’un des câbles soit plus long que nécessaire.

  • Je m’oriente vers les câbles « Viard Audio Premium HP » pour relier un ampli Cambridge Audio 540A à deux enceintes Acoustic Energy Evo 1,
    A lire votre recommandation, ça semble tout indiqué,
    Ai-je intérêt, outre le prix, à monter des fiches bananes Norstone ou faire monter des QED Banane Airloc 1910. Y aura t’il un gain qualitatif perceptible pour un « non-audiophile-confirmé » compte tenu de ma configuration ? quel pourrait être l’intérêt à défaut (durée de vie ? plus joli ? plus simple à raccorder ?) ? J’ai lu qu’en atelier, on garantissait une « non oxydation » du métal… je crois… bref, y a t’il pour moi un intérêt ?
    Merci de votre franchise/expérience 😉

  • Les fiches bananes sont pratiques, mais ne vont pas améliorer sensiblement la qualité de restitution au prétexte que la surface de contact est supérieure. Pour préciser ma réponse sur la longueur conseillée : non il n’y en a pas. Comme il vous a été répondu : si la distance est vraiment importante (10 m de chaque côté par exemple), il est recommandé de choisir un câble de section importante (2,5 mm² a minima). Le câble Viard Audio Premium HP est bon choix.

  • Chacun est libre de croire ou ne pas croire les mérites de tel ou tel produit, mais ce qui serait surtout pas mal c’est de permettre aux clients d’effectuer des écoutes comparatives avec certains câbles pour qu’ils puissent se rendre compte par eux-mêmes des différences éventuelles et acheter en toute connaissance de cause, un peu comme avec les enceintes.

    • Nous avons avenue de Friedland une boutique dans laquelle sont en démonstration de nombreux appareils audio, avec des câbles Audioquest notamment, afin précisément que ceux qui le souhaitent puissent effectuer des comparaisons.

  • J’ai acheté les câbles Viard audio Premium HP en remplacement de mes anciens câbles (tout en fer ?) à la lecture de cet article. Les câbles sont bien présentés, propres avec des fiches montées par Son-Vidéo. Merci.

    Très honnêtement, je n’ai pas trouvé d’amélioration. Mais je n’incrimine pas le matériel, n’étant pas audiophile dans l’âme, je ne peux pas mémoriser le rendu d’un morceau, comme je comparerais côte à côte 2 photos par exemple. Là, je dois me souvenir comment sonnait « avant » tel ou tel instrument, et pour le coup, exercice très difficile pour moi (et je conçois que certains – dont c’est le métier, la passion – y parviennent).
    Pour une somme modeste, j’ai ajouté un maillon de la chaine, un peu plus propre que ce que j’avais avant. C’est tout.

    Toujours dans les « petites » améliorations, j’ai téléchargé Audirvana Plus à la place d’iTunes. Le rendu était censé sublimer mes flac. Je n’ai rien constaté de tel (si quelqu’un peut me conseiller un morceau test…),
    Je vais refaire le test et lancer le même morceau sur iTunes puis Audirvana Plus, pour en être sur, mais a priori rien de flagrant…

    Alors peut être faudrait-il investir dans un Dac pour tirer profit de tout ça,… C’est vrai que si Son-Vidéo pouvait me prêter un DAC le temps d’un essai, ça serait un geste très apprécié.

    Fab

    • Parfois les différences entendues sont minimes. Un peu d’extrême aigu, un peu moins de médium, un meilleur respect de la phase sur telle plage de fréquences, mais le tout peut contribuer à rendre l’écoute moins fatigante.
      Audirvana est un autre sujet, mais l’application permet de transmettre le flux audio directement au DAC. Quelle est votre configuration ?

      • Bonsoir Tristan,

        Voici ma configuration :

        Macbook relié par un câble 3,5mm jack vers (prises RCA ?) un ampli Cambridge audio 540A + 2 câbles Viard Audio Premium HP de 7m chacun vers les 2 enceintes Acoustic Energy Evo 1 + mes 2 oreilles.

        Les fichiers sont des mp3 320, ou des flac.

        Voilà.

        Et c’est vrai que j’aimerais beaucoup essayer un DAC, pour écouter, dans CES conditions, le gain obtenu. Son-Vidéo me prêterait-il un temps limité un DAC ? 😉

        • Son-Vidéo ne prête pas les produits pour essai. Mais il existe un délai de rétractation pour la vente en ligne (14 jours à compter du jour de réception) qui permet de retourner un produit acheté qui ne convient pas et d’obtenir son remboursement. Le point faible de votre installation est la sortie casque du Macbook. D’une part elle est conçue pour alimenter un casque (et pas l’entrée ligne d’un ampli) et d’autre part les composants employés ne sont pas de qualité hi-fi. Ne serait-ce qu’avec un petit DAC tel que le iBasso D-Zero, vous obtiendriez un son différent.

  • Il existe des jeans à 10 euros et d’autres à 200 euros. Récemment un test scientifique en laboratoire a été effectué pour savoir si le tissu de l’un était supérieur à l’autre, avec des perceuses et des ponceuses contrôlées par ordinateur. Il s’est avéré que non, les 2 jeans était identiques du point de vue de la qualité. Pourtant les jeans à 10 euros et ceux à 200 euros continuent tous 2 à se vendre très bien, simplement parce que les gens recherchent d’autres choses que la qualité du tissu : l’aspect, la coupe, les effets esthétiques, la provenance, le respect de certains critères éthiques et écologiques et bien sûr le snobisme de la marque ! Pour les câbles, comme pour beaucoup d’autres choses, ces critères existent aussi et contribuent à jouer sur le prix. Il faut se laisser guider par son besoin et son ressenti personnel subjectif et laisser les autres agir à leur guise, tout en sachant qu’il y en a toujours qui pourront / voudront payer plus que d’autres et se sentiront gratifiés juste pour ça. Après tout, si quelqu’un de superstitieux consomme de la corne de rhinocéros, juste le seul fait de le savoir pourrait bien lui donner suffisamment confiance en lui pour qu’il obtienne l’effet désiré sur sa virilité, pour peu qu’on lui casse pas son rêve… 🙂

  • Rappel de bonnes pratiques : les commentaires doivent rester constructifs et courtois. Qu’on puisse ne pas entendre de différences entre deux câbles (ou casques, enceintes, amplis, DAC, etc.) est normal, cela tient aux matériels employés, aux conditions d’écoute et à l’éducation de l’oreille. Certains commentaires incompatibles avec ces bonnes pratiques ont été supprimés.