Test : Mass Fidelity Relay (DAC Bluetooth)

24
28
Le DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay a des prétentions audiophiles
Le DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay a des prétentions audiophiles

Écouter de la musique avec une qualité Hi-Fi en Bluetooth : est-ce vraiment possible ? C’est ce que nous avons voulu vérifier en testant l’intriguant DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay. Fraîchement débarqué chez Son-Vidéo.com, ce petit boîtier revendique des prestations audiophiles, grâce notamment à l’emploi d’un convertisseur Texas Instruments Burr Brown PCM1502.

Un appareil idéal sur le papier pour écouter Spotify, Deezer ou sa collection de fichiers MP3 depuis Google Play Music, smartphone ou tablette en main.

Avant de nous lancer dans le compte-rendu des écoutes opérées avec le Mass Fidelity Relay, rappelons comment fonctionne la liaison sans fil Bluetooth et en quoi consiste la transmission apt-X. Bluetooth est un protocole de communication sans fil à faible bande passante, dont la portée est de 10 mètres environ en champ libre. Sa bande passante réelle est d’environ 350 kbits /sec, soit le quart de la bande passante requise pour streamer un flux audio stéréo de qualité CD. Par conséquent, tout flux audio transmis selon le protocole Bluetooth est compressé et donc détérioré.

Le DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay est élégamment  fini
Le DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay est élégamment fini. A noter : le logo est blanc et non noir.

Plusieurs codecs (algorithmes de compression/décompression) sont généralement supportés par le périphérique source (ordinateur, smartphone, tablette, etc.). Le plus répandu est nommé SBC et est responsable de la mauvaise réputation en Hi-Fi du streaming audio Bluetooth. En effet, l’implémentation de ce codec dans les périphériques sources est inégale, avec un taux de compression variable déterminé par chaque fabricant.

Autre codec bien connu, le MP3, qui permet une transmission sans aucune recompression des fichiers MP3. Apple implémente le codec AAC dans les iPhone, iPod et iPad depuis la version 5 d’iOS, ce qui permet un streaming sans recompression des fichiers M4A (AAC). Enfin, le codec apt-X utilise également la compression AAC, qu’il peut appliquer à des fichiers WAV ou FLAC de qualité CD. La musique est ainsi encodée à la volée avec un excellent niveau de qualité, quoique le signal est bel et bien détérioré.

Cette compression avec perte est-elle rédhibitoire ?

A vrai dire, non. Celles et ceux qui ont écouté des heures durant la radio FM savent bien qu’on peut prendre du plaisir à écouter un signal audio compressé. En matière d’écoute Hi-Fi, la qualité du flux audio importe d’ailleurs même moins que la façon dont ce flux audio est décodé et converti en signaux analogiques. À ce jeu là notre DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay sort le grand jeu.

Contenu de la boîte

L’emballage du DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay fait bonne impression, avec une segmentation intelligente. L’appareil est maintenu par un film plastique thermo-rétracté, alors que les accessoires livrés (alimentation, antenne et câbles de modulation) sont rangés dans un logement fermé par un capot. Le DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay dispose d’un boîtier en aluminium brossé de qualité.

Le packaging respire le sérieux, avec un logement fermé pour les accessoires.
Le packaging respire le sérieux, avec un logement fermé pour les accessoires.

Configuration de test

Nous avons écouté le DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay avec un amplificateur Rega Brio R, un ampli Denon Ceol N8 et des enceintes JBL Studio 530. Dans un premier temps nous avons utilisé les câbles fournis avec le DAC, puis des câbles de modulation Viard Audio Premium HD RCA. Comme câbles d’enceintes, nous avons utilisé des Viard Audio Silver HD12 (décidément excellents) puis des Audioquest Rocket 88. Quant à la source Bluetooth, nous avons employé un iPod touch, un smartphone Galaxy Note et une tablette Nexus 7 (2012).

La connectique est simplissime, avec une sortie RCA stéréo. Notez le bouton de mise sous tension.
La connectique est simplissime, avec une sortie RCA stéréo. Notez le bouton de mise sous tension.
L'antenne se visse simplement et offre une meilleure réception.
L’antenne se visse simplement et offre une meilleure réception.

Installation et configuration

Il suffit de visser la petite antenne livrée, de connecter câbles RCA et l’alimentation. La mise sous tension s’effectue via un bouton. La diode en façade passe alors du rouge au bleu vif. Il suffit alors avec son smartphone de rechercher les périphériques Bluetooth disponibles (à moins de 10 m du DAC évidemment) et d’associer le Mass Fidelity Relay. Dès lors, toute musique lue l’est au travers du DAC Bluetooth.

Le DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay connecté aux cables RCA Viard Audio Premium HD
Le DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay connecté aux câbles RCA Viard Audio Premium HD

Quelques écoutes

L'album de Janelle Monae écouté depuis Google Play Music nous a emballé
L’album de Janelle Monae écouté depuis Google Play Music nous a emballé

Bowier at the BeebAu c?ur du DAC Bluetooth Mass Fidelity Relay, on trouve donc un convertisseur numérique-analogique Texas Instruments Burr Brown PCM5102, une puce capable de travailler sur 24 bits et 192 kHz, mais de plus en plus utilisée (voir nouvelle gamme de DAC et amplis DAC Teac) dans des convertisseurs seulement compatibles avec les flux audio codé sur 16 bits et 44,1 kHz comme ce Mass Fidelity Relay.

Notre test a porté principalement sur l’écoute d’une collection de fichier MP3 stockés en ligne dans un compte Google Play Music, encodés à 320 kbps à partir de fichiers FLAC. Sur Givin Em What They Love de Janelle Monae, le Mass Fidelity Relay a eu tôt fait de calmer nos inquiétudes : l’écoute est d’une aération admirable, la dynamique ne semble aucunement tassée. Le registre aigu nous a semblé très légèrement en avant, ce qui apporte un éclairage appréciable sur le registre médium. Le grave est présent donnant du volume à l’écoute. L’écoute de plusieurs titres de David Bowie confirme ce point et on est surpris de découvrir une scène sonore aussi vivante alors qu’il s’agit d’un fichier MP3.

Conclusion

Bien difficile de contester à ce DAC Bluetooth ses prétentions Hi-Fi. L’écoute est claire, précise, sans artéfact de compression. L’aigu est d’une clarté limpide et le grave convaincant. Il n’est pas nécessaire d’utiliser avec le Mass Fidelity Relay des câbles RCA de compétition (plaqués argent), tant il nous a semblé que le fabricant a optimisé son appareil pour offrir une écoute claire et pétillante avec les câbles fournis (en cuivre OFC). Le Mass Fidelity Relay est incontestablement l’appareil idéal pour écouter ses musiques sans fil et sans s’appuyer sur un réseau domestique WiFi ou Ethernet.

24 COMMENTAIRES

  1. Merci.
    Il aurait été pertinent de faire un comparatif avec le rBlink d’Arcam, qui embarque lui aussi un convertisseur Burr Brown et qui est, a priori, la référence.

  2. Savez vous que seul votre samsung galaxy note est compatible aptx sur vos 3 sources « emetteur » ? vous avez donc écouté vos mp3 320 kbps à une qualité équivalente a du 128 (limite de l’ad2p) Tester un tel appareil (a ce prix la) pour ecouter du 128kbps, je vois pas trop l’interet.

    • On se focalise certainement trop sur la résolution des flux audio, alors qu’un bon DAC et de bons amplis OP offrent une très bonne musicalité, même avec un streaming @ 128 Kbps. Ceci étant, vous soulevez le fait que peu d’émetteurs Bluetooth sont compatibles apt-x et vous avez raison.

  3. Bonjour, ce DAC Bluetooth me tente bien. Il semble réunir des qualités intéressantes.
    Par contre, mon entrée AUX est déjà utilisée. Il faudrait donc que j’utilise un commutateur.
    Pouvez vous me conseiller, sur la qualité d’un produit? Et concernant les câbles à utiliser?
    Ceux fourni ici sont de bonnes qualités, est-ce que je ne risque pas de perdre de la qualité en utilisant un commutateur?
    Merci

  4. Bonjours Il y a une sortie numérique sur le Mass Fidelity Relay appuyez 5 secondes sur le bouton marche et le tour et jouer (branchement avec un câble coaxial de bonne qualité sur une des sortie RCA)le témoin lumineux et orange.

    • Je suis surpris par cette information, que j’ai lu dans la doc.
      Si on active la sortie numérique, est-ce juste une « amélioration » du signal, en conservant le même type de connectique qu’en audio?
      Où bien faut-il utiliser un autre type de câble et le connecter un autre type d’entrée?

  5. Effectivement, mais cela n’a guère d’intérêt dès lors que l’étage de sortie analogique, qui fait toute la qualité de cet appareil, n’est plus utilisé. Il faut utiliser un câble S/PDIF RCA et le connecter à l’un ou l’autre des connecteurs Cinch.

  6. Je viens de le recevoir. Je confirme l’excellente qualité du produit (le boitier alu en jette). L’emballage est de qualité, ainsi que les accessoires (adaptateur secteur avec plusieurs connecteurs-france, uk…-, câbles audio).
    Facile à mettre en œuvre et facile à faire fonctionner.
    J’attends d’être de retour de vacances pour finaliser l’installation à la maison.
    Je viens de commander un dongle USB Bluetooth compatible aptx pour mon ordi (qui a le Bluetooth, mais pas compatible) afin d’avoir une transmission de qualité.
    Merci à Tristan Jacquel pour ses informations qui m’ont été précieuses.

    • Peu en termes de performances musicales. Le Musical Fideliy V-90 BLU est également un DAC avec entrées numériques, qu’on peut connecter à un téléviseur, un lecteur CD ou toute source équipée d’une sortie audio numérique.

  7. Bonjour Tristan,
    J’ai reçu mon Relay il y a bientôt deux semaines et j’ai malheureusemnt du le renvoyer. En effet, j’utilise principalement une tablette Samsung Tab S (sous Lollipop) et un S5mini (sous Kitkat) et j’ai eu systématiquement des micro-coupures avec le Relay (il y a en a peu et de courte durée mais cela se remarque trop).
    D’après le représentant de Mass Fidelity en Europe, cela est est la faute à Android. J’ai donc visité plusieurs forums pour essayer de trouver une solution à ce problème, sans résultat. Pourtant, avec des récepteurs bluetooth « bon marché » (Logitech, Philips), je n’ai pas ces micro-coupures.
    Au vu du nombre de gens qui utilisent Android, je m’étonne du fait qu’aucun blog ou site qui a testé le Relay ne le mentionne.
    Avez-vous connaissance de ce problème ? Avez-vous une explication ? Je tiens à préciser que mes tests ont été effectués dans des conditions les plus optimales possibles (moins de 2 mètres entre le Relay et la source et pas d’obstacle, tablette et téléphone mis à jour, fichiers audio de qualité).

    C’est très frustrant car la qualité du son du Relay est incomparable avec celui du récepteur bluetooth Philips que j’utilise actuellement.

  8. bonjour pour le meme prix on peut coupler par eemple un dac Cambridge Audio Dac Magic 100 avec un recepteur bluetooth Philips AEA2700, l’interet est qu’il nous reste des entrées sur le dac pour une platine cd par exemple. Que pensez vous de cette solution? merci Sylvain

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.