Test : McIntosh MTi100

4
2236
  • 1
    Partage

Cette semaine c’est un grand nom de la hi-fi qui nous fait l’honneur de passer par notre salle de test. La MTi100 de McIntosh est une platine vinyle manuelle à entraînement par courroie embarquant un préamplificateur à tubes, un amplificateur et un pré-ampli phono. Également dotée d’une entrée numérique coaxiale, d’une entrée optique, d’une entrée analogique au format RCA, d’une sortie sub, d’une sortie trigger, d’une sortie casque et d’un récepteur Bluetooth, la McIntosh MTi100 est une véritable système hi-fi tout-en-un ultra haut de gamme. Après la récente enceinte RS200 testée récemment, cette électronique McIntosh dernière génération poursuit la lignée des productions « connectées » du fabricant américain.

Le châssis orné d’écritures et de lumières vertes reprend les codes esthétiques de McIntosh.

Pour ceux qui voudront y ajouter un ampli de puissance différent, ou intégrer la platine MTi100 à un système existant, McIntosh à pensé à ajouter une sortie préampli et une entrée ampli de puissance. Esthétiquement, la platine reprend les codes aujourd’hui devenus signature de la marque. On retrouve donc un élégant châssis noir laqué avec le nom de la marque en surimpression en façade et orné de deux potentiomètres de contrôle. L’épaisse plaque de verre de 9,5 mm recouvrant la surface de la platine permet de réduire les vibrations et on retrouve sous les tubes de préamplification deux diodes vertes, ce qui donne à la MTi100 le charme typique de McIntosh. Commercialisé au prix de 8 300 €, ce système compact high end respire la qualité de construction, mais parvient-il à se défendre sur tous les fronts ?

McIntosh MTi100 : la marque

Fondée en 1949 par Frank McIntosh, la marque américaine aujourd’hui basée à Binghamton dans l’état de New York fait officiellement ses premiers pas dans le monde de la hi-fi avec la conception de l’ampli de puissance 50W-1. En 1969, après s’être forgé une solide réputation grâce à la qualité de ses électroniques, McIntosh fait partie des marques qui équipent le festival Woodstock. Au cours de ses 70 ans d’existence, la marque américaine a su se distinguer comme l’un des noms les plus importants de la hi-fi haut de gamme grâce à ses produits à la qualité de conception irréprochables et aux performances incomparables. Amplis DAC, amplis de puissance, amplis hi-fi à tubes, amplificateurs intégrés, lecteurs réseau audio, platines vinyle hi-fi, préamplis hi-fi, préamplis home-cinéma, les électroniques McIntosh sont réputées auprès des audiophiles pour leur restitution claire, naturelle et dynamique, ainsi que pour leur aptitude à recréer une scène sonore spacieuse et réaliste.

La platine vinyle très haut de gamme McIntosh MT10 et son imposant plateau en acrylique.

En matière de platines vinyle, on retrouve en tête de file le vaisseau amiral de la marque, la McIntosh MT10. Ce modèle très haut de gamme est une pièce unique qui se distingue de la concurrence aussi bien visuellement qu’au niveau de sa restitution sonore. Cette platine à entraînement par courroie de 19 kg est dotée  d’un massif plateau en acrylique, d’un bras en alliage d’aluminium (Duralumin) avec roulement à billes en céramique et saphir et d’un moteur d’entraînement sans friction contrôlé électroniquement pour des performances sans compromis et une inertie irréprochable. On retrouve également dans la gamme de platines vinyle McIntosh le modèle haut de gamme McIntosh MT5. Cette version simplifiée de la MT10 reprend de nombreuses technologies héritées de sa grande soeur, notamment le bras de lecture et le moteur. Le plateau en acrylique est, quant à lui, plus fin. La platine vinyle McIntosh MT2 constitue le modèle le plus abordable proposé par le fabricant américain. Ce modèle à entraînement par courroie est préréglé pour une installation facile et rapide. L’association du bras de lecture en Duralumin et du roulement en saphir et céramique est également présente.

La platine vinyle McIntosh MT2 embarque une cellule Sumiko Blue Point n° 2 pré-montée.

La platine McIntosh MTi100 vient s’ajouter à l’offre de la marque américaine, 70 ans après les débuts de cette dernière. Qualifiée de platine vinyle intégrée, elle bénéficie du savoir-faire de l’enseigne dans les domaines des platines vinyle et des électroniques audiophiles et associe ces technologies pour proposer un système tout-en-un à la fois pratique et performant.

Affichant un poids total de 15,2 kg, la platine McIntosh MTi100 absorbe toute vibration indésirable garantissant une lecture parfaite des disques.

McIntosh MTi100 : packaging et présentation

La platine vinyle McIntosh MTi100 est livrée dans un imposant carton dans lequel chaque élément est protégé par un épais bloc de mousse. Aucun risque que la platine ne soit endommagée lors du transport. 

On retrouve dans le carton :

  • la châssis de la platine
  • le plateau en aluminium
  • la feutrine
  • le manuel d’installation
  • la télécommande et sa pile
  • le câble d’alimentation
  • la réglette pour ajuster l’avancement
  • la courroie
  • un jeu de clés pour les réglages
  • l’antenne dédiée à la réception Bluetooth
  • les deux tubes de préampli
  • les grilles protectrices des tubes
La platine vinyle McIntosh MTi100 en sortie de carton.

Le montage de la platine est d’une grande facilité et ne nous a pris que quelques minutes. Notons cependant que la notice de montage est uniquement en anglais. Dans un premier temps, nous avons installé les deux tubes de préamplification dans les emplacements dédiés situés à droite de la platine. Pour installer les tubes, positionnez-les de manière à ce que toutes les pattes soient dans l’alignement de leur connecteur, puis appuyez avec précaution sur le haut du tube pour que la pression soit égale sur toute la surface évitant ainsi de plier les pattes. Une fois les tubes installés, nous avons pris soin de placer les grilles protectrices et nous avons vissé l’antenne Bluetooth à l’arrière de la platine.

Les deux tubes 12AX7 du préampli sont de célèbres modèles utilisés sur de nombreuses électroniques.

L’installation du plateau et de la courroie se fait également de manière très simple. Il suffit de placer le centre du plateau sur l’axe de rotation à bille du châssis en vous assurant que le plateau est bien parallèle à la surface de la platine. Placez ensuite la courroie en bas de la poulie du moteur puis passez-la autour du plateau en utilisant vos deux mains. Remontez ensuite la partie située autour de la poulie au premier palier pour la lecture de disques 45 tours et au second palier pour la lecture de disques 33 tours. Enfin, faites délicatement tourner le plateau avec votre main pour que la courroie vienne se placer naturellement dans les sillons du plateau et de la poulie.

La poulie du moteur asynchrone de la platine McIntosh MTi100 est facilement accessible et permet de changer la vitesse de lecture entre 33 et 45 tours par minute.

La platine McIntosh MTi100 est dotée d’une cellule Sumiko Olympia prémontée sur son bras de lecture en aluminium, le tout réglé en sortie d’usine. Le contrepoids est donc déjà ajusté, tout comme l’antiskating. Nous avons cependant vérifié à l’aide de notre balance numérique Elipson et avons constaté que la force d’appui était de 2,08 g pour une force recommandée de 2 grammes. Rien de particulièrement alarmant puisque la force d’appui doit se situer entre 1,8 g et 2,2 g, mais pour une platine de cette qualité nous avons préféré prendre le temps de régler le contrepoids de manière à obtenir exactement 2 g.

Le contrepoids et l’antiskating sont préréglés, mais le manuel fourni contient tout de même une section pour guider l’utilisateur lors d’un changement de cellule.

McIntosh MTi100 : platine vinyle tout-en-un

Présentée comme une platine vinyle intégrée par McIntosh, à qui s’adresse la MTi100 ? Si vous êtes à la recherche d’un système compact et performant pour écouter des disques vinyle tout en vous permettant de profiter d’autres sources comme par exemple un lecteur nomade, un lecteur CD, ou encore un smartphone, la McIntosh MTi100 constitue une solution idéale. Tout est déjà intégré dans le châssis de la platine et seulement quelques câbles sont nécessaires pour connecter une paire d’enceintes et une source filaire si vous le désirez. Il n’y a donc nul besoin de réserver un espace conséquent pour installer ce système et aucun compromis à faire en ce qui concerne les performances sonores !

La platine vinyle intégrée McIntosh MTi100 est également conçue pour les audiophiles ayant déjà une installation principale composée de multiples électroniques hi-fi et cherchant un système secondaire pour un bureau ou encore une maison de vacances par exemple. La platine McIntosh MTi100 marie admirablement performances sonores et facilité d’installation. On peut ainsi profiter d’une restitution de qualité avec de nombreuses sources numériques et analogiques sans avoir à investir dans un système hi-fi entier et à lui faire une place dans la pièce.

Compacte et facile à intégrer dans n’importe quelle pièce, la platine McIntosh MTi100 séduira particulièrement ceux qui ont une aversion pour les câblages complexes.

McIntosh MTi100 : mise en oeuvre

La platine McIntosh MTi100 est un véritable système tout-en-un conçu pour se passer d’un amplificateur et d’un préampli RIAA. La partie amplification fait appel à une configuration hybride avec un préampli principal doté de deux tubes 12AX7 associé à un étage d’amplification en classe D développant 80 watts par canal sous 4 ohms et 50 watts par canal sous 8 ohms. Le préampli intégré de la platine McIntosh MTi100 est protégé par un boîtier blindé, ce qui permet de l’isoler afin de ne pas subir de bruit causé par les interférences inhérentes à un système tout-en-un compact. À l’arrière de la platine se trouvent des borniers permettant de connecter une paire d’enceintes.

La platine McIntosh MTI100 est dotée d’une entrée RCA, d’entrées numériques coaxiale et S/PDIF placées à l’arrière ainsi que d’une sortie dédiée pour un caisson de basses.

Pour commencer l’écoute, il nous fallait donc juste connecter une paire d’enceinte. Nous avons porté notre choix sur les récentes Jean-Marie Reynaud Bliss Jubilee posées sur des pieds NorStone Stylum 2 et connectées à la platine McIntosh MTi100 à l’aide de câbles pré-montés Viard Audio Silver HD12 HP. Pour les autres sources, nous avons connecté un smartphone Xiaomi Redmi 5 plus à l’entrée analogique au format RCA et le lecteur Blu-ray UHDPioneer UDP-LX500 à l’entrée numérique optique à l’aide d’un câble NorStone Jura Optic. Enfin, nous avons connecté le caisson de basses REL Acoustics T-9i à la sortie Sub de la platine.

Le potentiomètre permettant de sélectionner la source se trouve dans le coin inférieur gauche de la platine et juste en-dessous se situe la liste des entrées avec la source choisie illuminée d’une petite LED rouge. Au-dessus de ce sélecteur se trouve le potentiomètre de volume. Agréable à utiliser, ce potentiomètre à course infinie souffre cependant d’un léger défaut de conception : le niveau sonore n’est pas indiqué. Ce qui signifie qu’on ne peut pas se repérer avec précision, à moins d’être au minimum ou au maximum, auquel cas une LED rouge s’allume sous l’indication “min” ou “max”.

La platine McIntosh MTi100 s’associe idéalement avec des enceintes compactes telles que les Jean-Marie Reynaud Bliss Jubilee.

La télécommande de la platine McIntosh MTi100 permet d’ajuster le volume sonore, de sélectionner la source et de contrôler la lecture avec les sources autres que phono. Une solution idéale pour appairer un lecteur CD tel que le McIntosh MCD600 à la MTi100 par exemple. Compacte et légère, cette télécommande est agréable à utiliser.

McIntosh MTi100 : mode phono

La platine McIntosh MTi est équipée d’une cellule prémontée Sumiko Olympia, issue de la gamme Oyster Series du fabricant. Cette cellule à aimant mobile est dotée d’un diamant elliptique, d’un cantilever en aluminium et d’une bobine en cuivre. La réponse en fréquence annoncée par le constructeur s’étend de 12 Hz à 30 kHz et la séparation des canaux atteint 30 dB à 1 kHz, ce qui permet d’obtenir un effet stéréo idéal tout en conservant une image centrale cohérente. Le bras et le plateau en aluminium signés McIntosh sont conçus pour absorber intégralement les vibrations, garantissant ainsi des conditions de lecture optimales. Le plateau est protégé par une feutrine, mais un couvre-plateau en liège tel que le Pro-Ject Cork It ou en cuir comme le Pro-Ject Leather It peuvent constituer une amélioration facile et rapide. Un palet presseur tel que le palet stabilisateur Thorens est également conseillé pour optimiser les conditions de lecture.

Nous avons débuté nos écoutes avec le mythique Dark Side of the Moon du groupe de rock psychédélique anglais Pink Floyd. Cet album longtemps réputé comme le standard pour le test d’installations hi-fi nous semblait particulièrement approprié pour ce système tout-en-un McIntosh. Une fois le disque placé sur le plateau, nous avons allumé la platine en appuyant sur le potentiomètre de volume, puis nous avons démarré la rotation du plateau en appuyant sur le sélecteur de source. Dès les premières notes du morceau Breathe on se retrouve transporté au cœur de la musique. La restitution est douce, claire et naturelle. Les effets stéréo, très présents sur cet album, sont retranscrits avec exactitude et les morceaux défilent pour notre plus grand plaisir. On revisite Time, The Great Gig in the Sky, Money, ou encore Us and Them avec grand plaisir. La voix de David Gilmour est restituée de manière claire et détaillée, tout est équilibré et naturel. On a beau connaître cet album par cœur, on ne se lasse pas de le redécouvrir avec la platine McIntosh MTi100 associée aux enceintes Jean-Marie Reynaud Bliss Jubilee.

La platine McIntosh MTi100 restitue l’album Dark Side of the Moon avec un naturel saisissant, aussi bien à faible niveau qu’à haut volume.

Si l’association de la platine McIntosh et des enceintes Jean-Marie Reynaud Bliss Jubilee parvient à restituer un enregistrement de légende avec une précision sans faille, qu’en est-il d’enregistrements moins polis ? Nous avons écouté dans un premier temps l’album Bug du groupe de rock indépendant Dinosaur Jr. À aucun moment cet album à la production plus crue et aux guitares saturées n’a mis la platine à mal. La scène sonore est étagée avec une belle maîtrise et même les solos tonitruants de J Mascis sont retranscrits avec une douceur et une énergie que peu de systèmes sont aptes à offrir. On retrouve la dynamique et le rythme des morceaux auxquels vient s’ajouter une pléthore de détails. Même les lignes de basse sont extraites avec un grand savoir-faire.

L’écoute à faible volume reste tout aussi détaillée et douce. La platine ne semble jamais manquer de souffle et ce système de McIntosh est conçu pour faire le bonheur des mélomanes à n’importe quelle heure du jour et de la nuit avec une musicalité claire et énergique, même sans pousser le volume.

Toujours dans le but de pousser la platine dans ses retranchements, nous avons écoutés le disque Witchcult Today des anglais Electric Wizard ainsi que l’album And Then There Were None… du groupe japonais Church of Misery. Ces deux albums aux guitares accordées très bas et noyées dans la distorsion peuvent se montrer impitoyables, tout particulièrement si la restitution manque de grave. L’association entre la platine McIntosh MTi100 et les enceintes Jean-Marie Reynaud Bliss Jubilee fait preuve d’un tenue tout simplement formidable dans le bas du spectre. Les basses sont profondes et propres, rien ne traîne. Si nous avons activé notre caisson de basses REL Acoustic T-9i par curiosité, nous n’avons jamais senti le besoin de le faire ni de le laisser allumé pour profiter d’une restitution équilibrée et homogène. La scène sonore est large et on retrouve toujours une grande clarté malgré le déluge de guitares saturées. L’expérience n’est jamais fatigante et on se retrouve à vouloir écouter l’intégralité de sa collection de disques !

La cellule Sumiko Olympia garantit une belle séparation des canaux pour un effet stéréo optimal.

McIntosh MTi100 : entrées optique et RCA

Nous avons testé l’entrée analogique RCA en y connectant un smartphone Xiaomi Redmi 5 Plus. Nous avons écouté des morceaux en 16 bits / 44,1 kHz depuis notre abonnement Qobuz Sublime+. Le DAC compatible avec les flux audio PCM jusqu’à 24 bits / 192 kHz offre une restitution détaillée et spacieuse. On retrouve la clarté et le détail dont ce système a fait preuve lors de notre écoute en mode phono. La spatialisation est toujours aussi réussie et l’écoute reste d’une grande douceur. Les Jean-Marie Reynaud continuent de nous impressionner par leur tenue dans le grave et leur dextérité.

Constat similaire avec l’entrée optique au format S/PDIF. Nous avons écouté des CD et regardé des extraits du film Bohemian Rhapsody à partir du lecteur Blu-ray UHD Pioneer UDP-LX500. Si le système tout-en-un McIntosh est avant tout destiné à la lecture de disques vinyle, il se montre également très performant en tant que système complet une fois associé à des enceintes de qualité. La restitution de la bande sonore du film Bohemian Rhapsody est, de toute évidence, bien supérieure à ce que peuvent offrir les enceintes intégrées d’un téléviseur. L’écoute de CD et de sources connectées à l’entrée RCA est elle aussi douce et claire sans perdre d’énergie à faible volume.

Seul point noir constaté lors de notre test, nous n’avons pas réussi à faire fonctionner la transmission Bluetooth. L’appairage s’est fait rapidement et sans encombre, la télécommande permettait de mettre la lecture via Qobuz en pause et de changer de piste, mais aucun son n’est sorti de nos enceintes. Après avoir essayé de connecter trois smartphones différents, nous avons décidé de revenir à l’écoute de disques vinyle. Peut-être un souci avec notre modèle de test ?

La platine McIntosh MTi100 est dotée d’une LED rouge permetant d’identifier la source sélectionnée.

McIntosh MTi100 : sortie casque

La platine intégrée McIntosh MTi100 embarque un amplificateur pour casque affichant une puissance de 340 mW sous 47 ohms et de 150 mW sous 300 ohms. un premier temps, nous avons testé la sortie casque avec le Plantronics Backbeat Pro et le Sennheiser Momentum Wireless, tous les deux en mode filaire. Aussi bien avec les disques vinyles qu’avec les CD via l’entrée optique ou analogique, nous avons trouvé la restitution peu claire, agressive et fatigante. Tout particulièrement à volume soutenu. Compte tenu du fait que ces deux casques ont une signature sonore bien à eux, nous avons ensuite utilisé le casque hi-fi Grado PS500e, un modèle neutre ne colorant pas le signal.

L’écoute s’est alors ouverte devant nous. Le mariage du casque Grado et de la platine McIntosh MTi100 fait des miracles. Abbey Road, l’album classique des Beatles, est restitué avec une belle justesse. La scène sonore est vaste et bien étagée, chaque instrument a de la place pour respirer et on profite du morceau Here Comes the Sun comme d’une grande bouffée d’air printanier.

Le casque hi-fi Grado PS500e a transfiguré l’écoute au casque de la platine MTi100.

McIntosh MTi 100 : comparée à…

Il est difficile de comparer la platine McIntosh MTi100 à d’autres platines vinyle disponibles sur le marché. Ce modèle doté d’un préampli à lampes, d’une amplification en classe D développant 80 watts par canal, d’entrées numériques et d’une entrée analogique, ainsi que d’un récepteur Bluetooth est unique en son genre. Comparer ce système McIntosh à une platine vinyle traditionnelle se solderait pour un avantage systématique pour la MTi100. L’association de performances et de fonctions offerte par la platine McIntosh MTi100 n’a aujourd’hui aucun rival sur le marché.

McIntosh MTi 100 : conclusion

Avant tout conçue pour l’écoute de disques vinyle, la platine McIntosh MTi100 constitue également une solution de premier choix pour qui veut un système hi-fi haut de gamme compact, polyvalent, facile à mettre en oeuvre, bien conçu et ne nécessitant que très peu de câbles. Dès la sortie du carton, la qualité de conception de cette platine est évidente et l’écoute de disques vinyles et de sources filaires n’a fait que confirmer cette impression. Comme avec la majorité des systèmes haut de gamme, il est fortement recommandé d’associer la McIntosh MTi100 à des éléments de qualité de manière à profiter pleinement du potentiel de ce système. C’est notamment le cas de la sortie casque qui risque de décevoir si on ne lui associe pas un casque hi-fi garantissant une restitution claire et bénéficiant d’une réponse très linéaire. Une fois associé à une paire d’enceintes de qualité, ce système tout-en-un garantit des heures de plaisir musical et permet même d’améliorer le son de votre téléviseur. Que demander de plus ?

L’addition de diodes vertes sous les tubes 12AX7 du préampli est une touche esthétique plaisante dans la plus pure tradition des électroniques McIntosh.

Nous avons aimé :

  • La facilité d’installation
  • La qualité de conception
  • Le préampli à tubes
  • La restitution claire, détaillée et spacieuse
  • Les entrées numériques et analogique

Nous aurions aimé :

  • Un capot de protection anti poussière
  • Pouvoir profiter de la transmission Bluetooth
  • Ramener cette platine à la maison


  • 1
    Partage

4 COMMENTAIRES

    • Il est tout à fait possible d’associer la platine McIntosh MTi100 à des enceintes PMC, tout particulièrement à des compactes telles que les PMC Twenty5 21 ou PMC Twenty5 22 pour une installation ultra-discrète sans sacrifier les performances.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.