Test : Technics EAH-TZ700

0
1519
  • 4
    Partages

Les écouteurs intra-auriculaires Technics EAH-TZ700 diffèrent de toute autre paire d’écouteurs par l’emploi de transducteurs dotés d’une technologie de fluide magnétique unique au monde. Celle-ci permet d’améliorer le déplacement de la membrane pour obtenir une restitution sonore plus dynamique, une réponse en fréquence étendue et des basses plus profondes. Commercialisés à 1 200 €, les Technics EAH-YZ700 vont-ils révolutionner l’univers des écouteurs intra-auriculaires ?

Les écouteurs Technics EAH-TZ700 utilisent des transducteurs dotés d’une technologie de fluide magnétique unique au monde.

Technics EAH-TZ700 : la marque 

C’est en 1965 au Japon que la marque Technics est créée pour représenter le segment haut de gamme des équipements hi-fi Matsushita, plus connu aujourd’hui sous le nom de Panasonic. Bénéficiant du savoir-faire de sa maison mère, la société présente dès 1965 l’enceinte Technics 1, un modèle compact à deux voies embarquant un haut-parleur de grave de 12 cm de diamètre associé à un tweeter à pavillon. Le son riche et détaillé de cette enceinte fut acclamé par la critique et permit à Technics de se faire un nom dans le monde de la haute-fidélité dès ses débuts.

Sortie en 1965, l’enceinte Technics 1 est la première enceinte et le premier équipement hi-fi commercialisé par Technics.

Après le succès de la Technics 1, le fabricant nippon décide de se spécialiser dans la production de préamplificateurs et d’amplificateurs à tubes. C’est ainsi que voit le jour en 1966 l’emblématique Technics 10A, un ampli stéréo doté d’un circuit à rétroaction pour réduire la distorsion et étendre la plage dynamique. Il rencontre un fort succès et cette gamme d’amplificateurs est rapidement complétée par de nombreux autres modèles comme l’ampli de puissance Technics 20A présenté la même année, l’ampli stéréo Technics 30A en 1968 ou l’ampli Technics 50A en 1969. 

Présenté en 1966, l’ampli Technics 10A est un modèle stéréo équipé d’un circuit à rétroaction pour réduire la distorsion et étendre la plage dynamique.

Le début des années 70 marque un nouveau tournant pour Technics avec le lancement de sa première platine vinyle, la Technics SP-10. Première platine à entraînement direct au monde. Ce système entame une nouvelle ère dans l’univers de la galette noire en éliminant les vibrations et les irrégularités de rotation causées par le système d’entraînement par courroie. Ce modèle est remplacé un an plus tard par la Technics SL-1100, un modèle orienté grand public, puis en 1972 par la mythique platine Technics SL-1200. Avec plus de 5 millions de platines Technics SL-1200 vendues à travers le monde, dont un grand nombre encore en utilisation, ce modèle s’est taillé une réputation légendaire auprès des audiophiles et des DJ. La dernière version en date de cette platine, la Technics SL-1200 MK7, hérite des performances qui ont forgé la renommée de la Technics SL-1200 (découvrir l’histoire de la platine Technics SL-1200).

En 1972, Technics présente la première génération de son emblématique platine vinyle Technics SL-1200.

Tout en continuant de produire ses mythiques platines et amplificateurs, Technics s’est plus récemment diversifié en ajoutant à son catalogue des enceintes connectées, des chaînes compactes, des casques Bluetooth ainsi que des écouteurs intra-auriculaires avec les Technics EAH-TZ700 qui font l’objet de ce test.

Les Technics EAH-TZ700 sont les premiers écouteurs intra-auriculaires de Technics. Ils intègrent des transducteurs uniques au monde pour restituer au mieux la musique.

Technics EAH-TZ700 : packaging & accessoires

Les écouteurs intra-auriculaires Technics EAH-TZ700 sont stockés dans une boîte au design minimaliste sur laquelle seul le nom de la marque est présent. À l’intérieur de celle-ci, ils sont rangés dans un élégant étui de transport rigide en cuir. Celui-ci dispose d’un compartiment pour enrouler le câble afin qu’il ne s’emmêle pas. Deux câbles sont livrés avec les écouteurs. Le premier asymétrique adopte une fiche mini-jack 3,5 mm. Il est prémonté sur les écouteurs. Le second câble est un modèle symétrique mini-jack 2,5 mm. Il est rangé dans un sachet indépendant. Enfin, huit paires d’embouts en silicone de différentes tailles sont également livrées avec les écouteurs Technics EAH-TZ700. 

Les écouteurs Technics EAH-TZ700 sont livrés avec un câble mini-jack 2,5 mm symétrique, un câble mini-jack 3,5 mm asymétrique, un étui de transport et 8 paires d’embouts en silicone de différentes tailles.

Technics EAH-TZ700 : présentation 

Conception 

Dès la première prise en main, les écouteurs intra-auriculaires Technics EAH-TZ700 transmettent immédiatement une impression de qualité. Ils adoptent des coques en titane dont l’esthétique n’est pas sans rappeler l’emblématique casque Technics EAH-T700E-K. Celles-ci sont spécifiquement étudiées pour optimiser la restitution sonore. Pour ce faire, chaque coque utilise du titane pour assurer un parfait maintient des transducteurs tout en éliminant les vibrations indésirables. Cette suppression des vibrations est renforcée par une seconde coque en fonte de magnésium moulé sous pression. Ce matériau est ici mis à profit pour ses excellentes propriétés amortissantes. Enfin, Technics a placé une chambre acoustique bénéficiant de la technologie Air Control Precision Structure derrière chaque transducteur. Grâce à celle-ci, le potentiel du haut-parleur et l’équilibre entre les différentes plages de fréquences sont optimisés. 

Les écouteurs intra-auriculaires Technics EAH-TZ700 adoptent des coques en titane spécifiquement étudiées pour optimiser la restitution sonore.

Transducteurs à fluide magnétique 

À l’intérieur de chaque élégante coque en titane, les écouteurs Technics EAH-TZ700 intègrent un large transducteur de 10 mm de diamètre bénéficiant d’une technologie de fluide magnétique unique au monde pour maximiser le déplacement de la membrane.

Schéma de conception des transducteurs à fluide magnétique des écouteurs Technics EAH-TZ700.

D’une très faible épaisseur de 5 microns, la membrane des écouteurs Technics EAH-TZ700 est conçue à partir d’un alliage d’aluminium pour garantir une grande rigidité et limiter les vibrations parasites. D’une forme similaire aux haut-parleurs classiques, elle est placée sur des bords souples qui lui confère un large débattement. Ainsi, la conception en aluminium de la membrane permet d’optimiser la restitution des hautes fréquences jusqu’à 100 kHz, tandis que les bords souples diminuent la fréquence de résonance et autorisent une très bonne descente dans le grave.

Les écouteurs Technics EAH-TZ700 intègrent des transducteurs à fluide magnétique avec une membrane de 5 microns d’épaisseur.

Outre l’optimisation acoustique, la forme des écouteurs intra-auriculaires Technics EAH-TZ700 permet également un important angle d’insertion dans l’oreille. Les écouteurs Technics EAH-TZ700 se révèlent ainsi assez confortables, bien qu’une légère pression puisse se faire ressentir lors de longues écoutes. Ils tiennent également bien dans l’oreille, à condition de ne pas faire de mouvements trop brusques comme cela peut être le cas lors de la pratique d’une activité sportive. Pour assurer une bonne adaptation à toutes les morphologies, les écouteurs Technics EAH-TZ700 sont accompagnés de 8 paires d’embouts de tailles différentes (S, M, L, XL) en silicone souple. Quatre paires adoptent une forme ronde classique, tandis que les quatre autres bénéficient d’une forme ovale. Ces derniers sont spécifiquement développés pour optimiser la réduction de bruit passive, sans pour autant impacter la restitution sonore. Nous avons testé les écouteurs Technics EAH-TZ700 dans différents environnements et les embouts ovales se sont effectivement révélés êtes les plus efficaces pour bloquer les bruits ambiants. Dans un open space comprenant une dizaine de personnes, les bruits des claviers, souris, ventilations et les différentes discussions ne sont plus que de lointains souvenirs. On est ainsi véritablement plongés dans une bulle sonore. En revanche, lorsque les écouteurs Technics EAH-TZ700 sont utilisés avec les embouts ovales, ils se révèlent un peu moins confortables qu’avec les embouts ronds.

Les écouteurs Technics EAH-TZ700 sont accompagnés de 8 paires d’embouts de tailles différentes (S, M, L, XL) en silicone souple. Quatre paires adoptent une forme ronde classique, tandis que les quatre autres bénéficient d’une forme ovale.

Attention ! Comme avec tout écouteur intra-auriculaire, il est très important de choisir des embouts adaptés à sa morphologie pour pleinement profiter de l’isolation passive et d’une restitution sonore optimale. Des embouts trop petits laissent filtrer les bruits extérieurs et dégradent la restitution sonore : manque de détails, basses absentes, scène sonore étriquée, etc. À l’inverse, des embouts trop grands risquent d’entraîner une gêne dans le conduit auditif et d’altérer le maintien des écouteurs. Il est par conséquent recommandé d’essayer les différentes paires livrées avec les écouteurs Technics TZ700 pour trouver celle qui vous convient le mieux. Dans notre cas, nous avons été pleinement satisfait des embouts ronds de taille M. 

Technics EAH-TZ700 : câbles asymétrique et symétrique 

Chaque oreillette des écouteurs EAH-TZ700 dispose d’un connecteur MMCX doré serti par une bague métallique assurant un parfait maintien dans le temps. Ce connecteur est destiné à recevoir les deux câbles détachables livrés avec les écouteurs. Le premier est un modèle symétrique mini-jack 2,5 mm, tandis que le second est un modèle asymétrique mini-jack 3,5 mm. Ils utilisent tous les deux des conducteurs en cuivre de très grande pureté pour assurer une transmission optimale du signal. Grâce à ces deux câbles, les écouteurs Technics EAH-TZ700 peuvent facilement être associés à de nombreuses sources, qu’il s’agisse d’un ampli casque, d’un baladeur audiophile ou d’un smartphone. Leur forte sensibilité permet de facilement les alimenter, même avec un ampli casque de faible puissance comme l’Audioquest Dragonfly Cobalt

Chaque oreillette des écouteurs EAH-TZ700 dispose d’un connecteur MMCX destiné à recevoir les deux câbles détachables.

Technics EAH-TZ700 : mise en oeuvre 

Pour ce test des écouteurs Technics EAH-TZ700, nous les avons dans un premier temps connectés à un DAC USB à l’aide du câble asymétrique mini-jack 3,5 mm. Nous avons écouté des musiques depuis Spotify (streaming mp3, 320 kbps) et depuis Qobuz (abonnement Sublime+, streaming jusqu’à 24 bits / 192 kHz). L’ampli casque de 2 x 40 mW sous 32 ohms intégré au DAC n’a eu aucun mal à alimenter les écouteurs. Nous avons dans un second temps connecté les Technics TZ700 en symétrique au baladeur FiiO M9. Avec sa large réponse en fréquence allant de 5 Hz à 80 kHz, celui-ci s’est montré idéal pour pleinement exploiter les performances musicales des Technics EAH-TZ700.

Les écouteurs Technics EAH-TZ700 reliés sur la sortie symétrique du baladeur audiophile FiiO M9.

Technics EAH-TZ700 : impressions d’écoute 

On retrouve avec les écouteurs Technics EAH-TZ700 l’excellente signature sonore propre au fabricant nippon. Sur le titre Money de l’album The Later Years des Pink Floyd, l’écoute se montre très bien rythmée par des percussions d’une incroyable clarté. La scène sonore est haute, laissant la guitare électrique s’exprimer librement. Même les notes les plus aigus sont parfaitement maîtrisées et restituées avec un grand naturel. Des propriétés qui vont se confirmer au fur et à mesure de nos écoutes. Même sur le titre La Grange de ZZ Top, un morceau particulièrement technique, les Technics EAH-TZ700 ne faiblissent pas et parviennent à conserver une scène toujours cohérente et très entraînante. 

Sur un tout autre registre avec le titre Corcovado de l’emblématique duo Stan Getz et Joao Gilberto, la scène sonore offerte par les écouteurs Technics EAH-TZ700 est large et riche en détails. Le saxophone se déploie très bien dans l’espace et s’exprime librement. L’écoute est douce, bercée par la voix très bien centrée et naturelle de Stan Getz. 

La scène sonore offerte par les écouteurs Technics EAH-TZ700 est large et riche en détails.

Les écouteurs Technics EAH-TZ700 confirment leur caractère doux et mélodieux au fur et à mesure de nos écoutes. Sur le titre Shape Of My Heart de Sting, la voix du chanteur britannique est parfaitement centrée, d’un grand naturel et bénéficie d’une belle hauteur. L’artiste semblerait presque prendre place sur scène devant nous. La guitare acoustique qui accompagne une grande partie du morceau est également très bien restituée et on ressent chaque pincement sur les cordes. Enfin, l’écoute atteint son apothéose avec un harmonica doux et texturé.

Technics EAH-TZ700 : comparés à… 

Earsonic Purple : commercialisés à 1 190 €, les écouteurs Earsonics sont des modèles 3 voies dotés de 5 transducteurs par oreillette. Ils bénéficient de plus d’une balance tonale et d’une impédance variables pour facilement les adapter à toute source. À l’écoute, les Earsonics Purple sont plus généreux dans les graves et un peu plus dynamiques. La scène sonore regorge également de détails, mais monte un peu moins dans les aigus. En matière de confort, les Earsonics Purple sont plus agréables pour de longues sessions d’écoute et assurent un meilleur maintient, notamment grâce au système de passe-câble derrière l’oreille. L’isolation passive est en revanche un peu moins performante.

Shure SE846 : proposés entre 799 € et 890 € suivant le coloris, les Shure SE846 offrent une écoute un peu plus analytique et des basses plus profondes. Les aigus sont en revanche plus clairs et plus agréables avec les Technics EAH-TZ700. Les Shure reprennent cependant l’avantage en matière de confort et de maintien. 

Meze Rai Penta : commercialisés à 1 099 €, les Meze Rai Penta intègrent pas moins de 5 transducteurs par oreillette : un transducteur dynamique et quatre transducteurs à armature équilibrée fonctionnant par paire, dans une conception trois voies. À l’écoute, les écouteurs Meze offrent une restitution sonore riche, détaillée et équilibrée. La scène est un peu plus large et dispose d’une meilleure descente dans les graves. En matière de confort, les Meze Rai Penta prennent également l’avantage, avec des coques ergonomiques étudiées pour épouser au mieux la forme du pavillon de l’oreille. Les embouts rentrent moins profondément dans les oreilles, ce qui évite ainsi toute gêne, même après de longues heures d’utilisation.

Principaux concurrents des Technics, les écouteurs Meze Rai Penta intègrent pas moins de 5 transducteurs par oreillette.

Technics EAH-TZ700 : conclusion 

Pour une première dans l’univers des écouteurs intra-auriculaires, Technics réussit une très belle entrée en matière avec les EAH-TZ700. La technologie unique du transducteur à fluide magnétique s’est montrée très convaincante en apportant une bonne réactivité à la musique. L’écoute est agréable et toujours maîtrisée, même dans les notes les plus aiguës. Que ce soit pour écouter du rock, de la pop, du jazz ou tout autre style musical, les Technics EAH-TZ700 restituent chaque instrument avec une grande précision et offrent une scène sonore regorgeant de détails. Seul reproche, les Technics EAH-TZ700 ont tendance à former une légère pression dans l’oreille lors de longues sessions d’écoute, mais cela dépend grandement de la morphologie de l’oreille. Les basses mériteraient également de gagner davantage en profondeur sur certains titres exigeants. En dehors de cela, les Technics EAH-TZ700 séduiront tout audiophile à la recherche d’une restitution fidèle.

Nous avons aimé : 

  • La clarté des aigus 
  • La technologie de fluide magnétique 
  • La hauteur de la scène sonore 
  • Le design superbe

Nous aurions aimé : 

  • Un meilleur confort 
  • Des basses un peu plus profondes 

  • 4
    Partages

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.