Test : Rega Aethos, un ampli dynamique et raffiné

5
6522
  • 4
    Partages

Test de l’amplificateur Rega Aethos, un modèle haut de gamme adoptant une conception double mono mettant en oeuvre des composants de qualité audiophile pour développer le plus efficacement possible une forte puissance de 2 x 125 watts. Commercialisé à 3 999 € et récompensé à de multiples reprises par la presse spécialisée, cet ampli fait-il honneur au fabricant britannique ? 

L’amplificateur hi-fi Rega Aethos est un modèle 100% analogique capable de délivrer jusqu’à 2 x 125 watts sous 8 ohms.

Rega Aethos : la marque

Rega est une marque britannique fondée en 1973 par Tony Relph et Roy Gandy. À cette époque, Roy travaille en tant qu’éditeur technique pour Ford et consacre ses soirées à la conception de sa première platine vinyle, la Rega Planet. Plus performante et plus fiable que la concurrence, cette platine Rega se taille rapidement une excellente réputation et les ventes sont telles qu’elles permettent à Roy Gandy de rapidement quitter son travail pour se concentrer intégralement à Rega. Il ouvre alors une usine dans la ville de Rochford située dans le sud-est de l’Angleterre pour répondre aux commandes de plus en plus nombreuses. 

Sortie en 1973, la Rega Planet est la première platine vinyle conçue par Rega.

En 1975, le fabricant britannique présente la mythique platine Rega Planar 2. Ce modèle se fait rapidement une place parmi les meilleures platines dans cette gamme tarifaire. Plus de 45 ans après sa sortie, la dernière génération de la Rega Planar 2 est encore au catalogue de la marque et bénéficie des dernières innovations du constructeur. L’une des grandes forces de Rega est en effet de continuellement améliorer ses différentes gammes de platines vinyle. 

La Rega Planar 2 de dernière génération est équipée d’une cellule phono Rega Carbon.

En 1977, Rega présente son nouveau modèle, la Planar 3. Le magazine britannique HI-FI News and Record Review ne cache pas son enthousiasme et écrit que “la platine vaut vraiment le détour”. Avec le succès de ce nouveau modèle, la petite entreprise de Rochford s’agrandit rapidement. En 1980, cette dernière compte 13 employés, 20 revendeurs uniquement pour le Royaume-Uni, exporte ses platines dans 12 pays et doit même mettre des clients sur liste d’attente. Rega achète alors un ancien moulin non loin de Rochford pour le transformer en usine afin de répondre aux besoins du marché. 

L’ancienne usine Rega située à Park Street dans la ville de Westcliff-on-Sea. 

Au début des années 80, le fabricant britannique se lance dans la réalisation de bras de lecture, donnant ainsi naissance au bras Rega RB300 puis Rega RB250 en 1984. Devenu une véritable référence auprès des audiophiles, le bras Rega RB300, dont on retrouve l’héritier sur la platine Rega P3, a été vendu à plus de 400 000 exemplaires. Cinq ans plus tard, en 1988, c’est au tour des cellules Rega Bias et Rega Elys d’entrer en production. Plus de mille unités sont écoulées dès le premier mois. 

Les bras Rega sont montés à la main en Angleterre.

Les années 90 marquent un tournant majeur pour Rega. En plus de produire ses emblématiques platines vinyle, le fabricant se lance dans la conception et la réalisation d’électroniques hi-fi avec les amplificateurs Rega Elex et Rega Elicit. Deux modèles entièrement analogiques conçus selon les standards de performances les plus élevés. Des caractéristiques que l’on retrouve sur tous les amplificateurs de la marque, dont le Rega Aethos de ce test. 

L’amplificateur hi-fi Rega Aethos est conçu selon les standards de performances les plus élevés pour offrir une musicalité incomparable.

Rega Aethos : packaging et accessoires 

L’amplificateur Rega Aethos est livré dans un carton à l’intérieur duquel il est correctement calé et protégé par d’épaisses plaques de polystyrène. Il est accompagné d’un guide de démarrage rapide ainsi que d’une télécommande infrarouge. Celle-ci regroupe toutes les fonctions essentielles à la gestion de l’amplificateur, mais également au contrôle des lecteurs CD de la marque.

L’amplificateur Rega Aethos est livré accompagné d’un câble d’alimentation, d’un guide de démarrage rapide et d’une télécommande.

Rega Aethos : présentation

Le Rega Aethos est le cinquième amplificateur présenté par le fabricant britannique. Il constitue l’intermédiaire entre le Rega Elicit-R et le très haut de gamme Rega Osiris. Son design est d’ailleurs un subtil mélange de ces deux modèles. Il adopte ainsi un robuste châssis réalisé à partir d’épais panneaux métalliques. Les deux faces latérales de l’ampli adoptent quant à elles deux larges dissipateurs thermiques sur lesquels sont directement montés les transistors. En disposant à l’extérieur ces radiateurs passifs, l’amplificateur Rega Aethos bénéficie d’un châssis dépourvu de toute perforation, ce qui permet de protéger beaucoup plus efficacement les composants internes des perturbations électromagnétiques. Enfin, ce châssis repose au sol sur de larges pieds métalliques, dont la base est revêtue d’un patin en caoutchouc pour amortir les vibrations indésirables.

Les deux faces latérales de l’ampli Rega Aethos adoptent de larges dissipateurs thermiques sur lesquels sont directement montés les transistors pour éviter toute perforation du châssis.

Sous son robuste châssis, l’amplificateur Rega Aethos adopte une conception double mono mettant en oeuvre un circuit de préamplification polarisé en classe A. Celui-ci est couplé à une section de puissance dans laquelle chaque canal bénéficie d’un étage de contrôle à très faible impédance utilisant quatre transistors Sanken de type Darlington montés en configuration double push-pull. Ces transistors sont utilisés pour leur dissipation théorique de 16 ampères et 160 watts. Cette conception permet à l’amplificateur Rega Aethos de fournir des performances et une sonorité similaires à un amplificateur de pure classe A, tout en chauffant et consommant nettement moins. Le Rega Aethos peut ainsi délivrer jusqu’à 2 x 125 watts sous 8 ohms ou 2 x 156 watts sous 6 ohms. L’utilisation de transistors à faible impédance assure de plus à cet amplificateur Rega de fournir cette puissance sur une large bande passante allant de 10 Hz à 30 kHz ou de 10 Hz à 50 kHz en mode direct et avec un très faible taux de distorsion.

L’amplificateur Rega Aethos adopte une conception double mono mettant en œuvre des transistors Sanken de type Darlington pour offrir une forte puissance de 2 x 125 watts sous 8 ohms.

Pour répondre aux plus importants écarts dynamiques, l’amplificateur hi-fi Rega Aethos bénéficie d’une alimentation régulée mettant en oeuvre un large transformateur torique à faible bruit. Placé au centre de l’ampli, ce transformateur est couplé à des condensateurs de filtrage de type Rega K-Power QC111 de 1000 μF pour garantir une très grande réserve de courant ainsi qu’une alimentation parfaitement linéaire et propre.

L’amplificateur Rega Aethos bénéficie d’une forte réserve de puissance grâce à l’utilisation d’un transformateur torique associé à des condensateurs de filtrage de type Rega K-Power QC111.

Le système de contrôle du volume de l’amplificateur Rega Aethos a bénéficié de toute l’attention du fabricant britannique. Celui-ci est confié à un potentiomètre ALPS RK27 de série Blue Velvet associé à une boucle de contre-réaction pour garantir un ajustement extrêmement précis de l’étage de gain. Ce dernier met en oeuvre des transistors JFet pour éviter toute perte. Le niveau est ajusté par le circuit de préamplification et non par le potentiomètre en lui-même, ce qui évite tout déséquilibre entre les deux canaux et optimise la précision du volume. Cette conception permet également à l’amplificateur Rega Aethos de réduire le bruit et la saturation, car seul le gain nécessaire à l’amplification du signal est appliqué. Un tel système de contrôle du volume est habituellement rencontré sur des systèmes professionnels où l’ajustement doit être réalisé avec une extrême précision et sans le moindre bruit. La gestion de ce volume peut être effectuée par un large potentiomètre motorisé implanté sur la face avant de l’ampli. Toutefois, lors de ce test nous avons trouvé que l’ajustement se montre plus précis en utilisant la télécommande infrarouge. 

Le système de contrôle du volume de l’amplificateur Rega Aethos s’effectue passivement pour un ajustement précis et sans bruit.

L’amplificateur Rega Aethos dispose d’une conception purement analogique. Sa connectique comprend 6 entrées RCA, permettant ainsi d’y relier un lecteur CD, un pré-amplificateur phono, un lecteur réseau ou encore un DAC audio, par exemple. Cet ampli Rega dispose également d’une entrée stéréo Direct In pour l’utiliser comme ampli de puissance ainsi qu’une sortie pre-out pour l’associer à un ampli de puissance externe. Enfin, ses borniers d’enceintes à vis acceptent les câbles de forte section, les fiches bananes et les fourches. Ils sont plaqués or pour garantir un contact optimal et maximiser le transfert du signal sonore. 

Rega Aethos : spécifications

Conception 

  • Châssis en aluminium 
  • Conception double mono 
  • Transformateur torique 
  • Condensateurs de filtrage Rega K-Power
  • Transistors Sanken
  • Pré-amplification en classe A 
  • Contrôle passif du volume

Amplification

  • 2 x 125 watts RMS sous 8 ohms 
  • 2 x 156 watts RMS sous 6 ohms

Mesures

  • Réponse en fréquence : 10 Hz (-0,8 dB) à 30 kHz (-0.5 dB)
  • Réponse en fréquence (mode direct) : 10 Hz (-0,8 dB) à 50 kHz (-0,5 dB) 
  • Sensibilité d’entrée : 224 mV à 17 Kohms 
  • Niveau de sortie max. : 11,5 V
  • Sensibilité entrée Direct : 840 mV à 50 Kohms 
  • Gain (entrée Direct) : 31,6 dB 
  • Distorsion harmonique totale + bruit : 0,007 %

Sortie casque 

  • Puissance sous 32 ohms : 2,7 V 
  • Puissance sous 54 ohms : 4 V 
  • Puissance sous 300 ohms : 9 V

Connectique

  • 6x entrées ligne RCA 
  • 1x sortie Record 
  • 1x sortie Record Link 
  • 1x entrée Direct In 
  • 1x sortie Pre-out

Généralités

  • Dimensions (lxhxp) : 433 x 95 x 360 mm
  • Poids : 17,5 kg

Rega Aethos : mise en oeuvre

Pour ce test de l’amplificateur Rega Aethos, nous l’avons relié à l’aide de câbles QED XT40i aux enceintes Klipsch Heresy IV, des modèles trois voies équipés d’un haut-parleur de grave de 30 cm de diamètre. Nous l’avons dans un second temps couplé à l’aide de câbles Jean-Marie Reynaud HP1132 aux enceintes compactes Jean-Marie Reynaud Voce Grande, des modèles deux voies embarquant un tweeter AMT capable de monter jusqu’à 30 kHz. La source utilisée était le lecteur réseau Zappiti One SE 4K HDR relié à l’aide de câbles RCA Viard Audio Premium HD. Nous avons mis à profit ce dernier pour lire des fichiers flac 24 bits / 192 kHz partagés sur le réseau local et des Blu-Ray Pure Audio. Nous avons également connecté un lecteur réseau compatible Hi-Res pour streamer des musiques depuis Spotify et Qobuz. Ce dernier était relié avec des câbles Audioquest Yukon RCA

L’amplificateur Rega Aethos couplé aux enceintes compactes Jean-Marie Reynaud Voce Grande.

Rega Aethos : impressions d’écoute

Nous avons commencé le test de l’ampli Rega Aethos avec l’écoute de l’album Off The Wall de Michael Jackson. Dès les premières musiques, le Rega Aethos se révèle très dynamique et n’a aucun mal à donner de la vitalité aux morceaux. La restitution est parfaitement équilibrée, avec des basses profondes et d’une belle rondeur, des médiums riches et chaleureux et des aigus cristallins. La scène sonore est large et remplit correctement l’espace de notre pièce d’écoute. Les différents plans sonores sont très bien étagés et chaque infime détail est parfaitement distinct.

Le caractère dynamique du Rega Aethos se confirme avec l’écoute de l’album The Four Seasons d’Anne-Sophie Mutter. Les importants écarts dynamiques présents sur ces emblématiques compositions de Vivaldi sont très bien maîtrisés par le Rega Aethos. Il parvient à restituer sans broncher et sans le moindre signe de distorsion les plus fortes montées en puissance, même lors d’écoute à volume élevé.

L’ampli Rega Aethos parvient à restituer sans broncher et sans le moindre signe de distorsion les plus fortes montées en puissance.

Outre un caractère dynamique, l’ampli Rega Aethos fait également preuve d’une grande douceur lorsque la musique l’exige. Sur le titre Corcovado du duo Stan Getz et Joao Gilberto, l’image sonore délivrée par le Rega Aethos est paisible et chaleureuse. Le principe de fonctionnement très semblable à un ampli de classe A du Rega Aethos se fait ici clairement ressentir et on a presque l’impression d’écouter un ampli à tubes. La voix d’Astrud Gilberto est douce, naturelle et parfaitement incarnée au centre de la scène. Elle est accompagnée par un saxophone dont les différentes notes sont amples et d’une très grande clarté. La restitution globale regorge de détails, savamment agencés. 

Rega Aethos : comparé à…

Marantz PM-KI : proposé au même tarif, le Marantz PM-KI présente l’avantage d’intégrer un pré-amplificateur phono de haute qualité compatible avec les cellules MM et MC. À l’écoute, il se montre un peu moins dynamique que le Rega, mais offre en contrepartie une restitution encore plus chaleureuse. Les différents plans sonores sont très bien étagés sur ces deux amplis, mais le Rega a plus de facilité à mettre en avant les plus infimes détails des enregistrements.

Naim Uniti Star : vendu 4 299 €, le Naim Uniti Star présente une signature sonore relativement proche du Rega Aethos. Il se révèle ainsi dynamique et d’une grande précision. Sa puissance est en revanche limitée à 2 x 70 W sous 8 ohms, contre 2 x 125 watts pour le Rega. Malgré cela, le Naim Uniti Star prend l’avantage en matière de polyvalence grâce à ses nombreuses fonctions de streaming. Il est en effet équipé d’un récepteur Bluetooth aptX, AirPlay, Chromecast et prend en charge de nombreux services de musique en ligne ainsi que la lecture des fichiers DSD et PCM 24 bits / 192 kHz partagés sur le réseau local (DLNA). Il constitue donc un concurrent de taille auquel vous n’aurez pas besoin de coupler un lecteur réseau externe pour profiter des musiques dématérialisées. 

McIntosh MA252 : commercialisé 1000 € plus cher, cet ampli McIntosh est un modèle hybride équipé d’une pré-amplification à tubes. Cette conception le rend encore plus chaleureux et plus doux que le Rega Aethos. Il se montre ainsi particulièrement efficace sur du jazz ou des musiques acoustiques. Le Rega Aethos est en revanche plus dynamique et plus polyvalent. Il se montre également plus généreux dans le bas du spectre, avec des basses plus profondes et mieux définies. Enfin, la connectique du Rega Aethos est plus complète, avec 6 entrées asymétriques RCA, contre seulement deux entrées asymétriques RCA et une entrée symétrique XLR pour le McIntosh. 

Le McIntosh 252 est plus doux et plus chaleureux que le Rega Aethos, mais se montre en revanche moins dynamique.

Rega Aethos : conclusion

Avec le Rega Aethos, le fabricant britannique propose un amplificateur polyvalent auquel il est difficile de trouver des failles. Il se montre très dynamique, mais également chaleureux et doux lorsque la musique l’exige. Les différents plans sont toujours très bien étagés et la scène sonore est ample et naturelle. Sa grande réserve de puissance lui permet d’alimenter facilement tout type d’enceintes, même les modèles réputés difficiles. Nous aurions en revanche apprécié l’intégration de correcteurs de tonalité et d’une balance pour ajuster la restitution en fonction de ses préférences ou de la pièce d’écoute. 

La grande réserve de puissance et la polyvalence de l’ampli Rega Aethos permettent de l’associer idéalement à de nombreuses enceintes. N’importe quelle compacte tirera un bon parti de cet ampli, notamment les Jean-Marie Reynaud réalisées avec une philosophie comparable à celle de Rega. Des enceintes colonne comme les Davis Courbet N°5, Elipson Legacy 3230 et Sonus Faber Sonetto III sont également envisageables.

Nous avons aimé :

  • La dynamique 
  • L’écoute chaleureuse et vivante 
  • Le respect des timbres 
  • La réserve de puissance
  • Le design très réussi

Nous aurions aimé :

  • Un correcteur de tonalité et une balance
  • Une entrée Phono MM/MC

  • 4
    Partages

5 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ce test. Heureux possesseur d’un Rega Elicit-R, je suis intéressé par une montée en gamme chez Rega, dont j’affectionne particulièrement la philosophie. L’ Osiris étant inaccessible pour mon budget, je m’interroge sur le gain en puissance proposé par l’Aethos. Sa propension à la surchauffe m’inquiète également. L’Elicit-R poussé dans ses retranchements, sur une longue période à fort volume, avait déjà tendance à se mettre en protection. Il faudra voir pour l’Aethos. Je souhaiterais driver plus efficacement mes Tannoy Precision 6.4, en leur donnant plus de coffre, de punch et de percutant. Je serai donc heureux de lire les remarques de vos clients sur ce point.

  2. Autre question technique, à visée comparative. L’Elicit-R fonctionne en classe A, mais à faible volume seulement. Au-delà d’un certain point, il fonctionne en classe B. Son fonctionnement est donc de type AB. Par ailleurs, je ne suis pas certain qu’il soit totalement double-mono. Quels sont les + de l’Aethos ? Pure classe A en toute circonstance ? Double-mono intégral ?

    • Le Rega Aethos se montre plus dynamique et plus précis. La scène sonore est plus large et plus précise. Les basses sont également plus profondes et mieux maîtrisées.
      Pour répondre à votre précédente question, le Rega Aethos chauffe, mais cela reste raisonnable en comparaison de l’Elicit-R.

  3. Beau banc d’essai . mais par contre en tant que vendeurs de hifi vous regrettez l’absence de correcteurs de tonalité (qui introduisent distorsion et coloration) cherchez l’erreur !!!!!! par contre ok pour une balance

    • Effectivement, moins il y a de composants à traverser pour le signal sonore, mieux c’est. Cependant, un correcteur de tonalité correctement conçu a un impact généralement négligeable. Le correcteur peut également souvent être désactivé lorsqu’il n’est pas utilisé.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.