Test FiiO M9 : un baladeur Hi-Res Audio compact, abordable et très musical

9
9762
  • 2
    Partages

Équipé d’un double DAC Asahi Kasei AK4490 et certifié Hi-Res Audio, le baladeur audiophile FiiO M9 est capable d’alimenter les écouteurs intra-auriculaires et les casques hi-fi dont l’impédance est comprise entre 16 et 300 ohms. Dans la gamme de baladeurs audiophiles FiiO de la série M, son format intermédiaire le place entre le tout petit FiiO M5 et les plus imposants FiiO M11, FiiO M11 Pro et FiiO M15. Les mensurations du FiiO M9 sont ainsi très proches des FiiO M6 et FiiO M7, ce qui permet de le glisser facilement dans une poche de pantalon sans se sentir gêné. 

Vendu 299 euros, le FiiO M9 est-il aussi performant sur le terrain que le laisse présager sa fiche technique prometteuse ? 

Nous avons testé le baladeur FiiO M9 avec plusieurs casques hi-fi, notamment le casque AKG K92.

FiiO M9 : la marque

Nous n’allons pas de nouveau retracer l’historique de la marque FiiO que nous avons déjà largement évoqué notamment dans les test du FiiO M11 et test du FiiO M11 Pro.

Rappelons simplement que depuis sa création en 2007, FiiO s’est forgée une excellente réputation sur le marché des baladeurs audiophiles, des amplis casque portables et des écouteurs intra-auriculaires. Fort de son expérience, la marque chinoise propose aujourd’hui un très large éventail de DAP (Digital Audio Player), la gamme de baladeurs FiiO de la série M comptant de nombreux modèles adaptés à toutes les bourses ainsi qu’à tous les niveaux d’exigences :

FiiO M9 : packaging & accessoires

Le baladeur FiiO M9 est livré dans une boîte cartonnée sur laquelle il figure en photo, encadré des logos Hi-Res Audio, Bluetooth, aptX HD et LDAC. En plus du baladeur, la boîte contient un étui de protection transparent (le baladeur est déjà dedans), le câble de charge USB-A vers USB-C, un câble mini-jack vers RCA coaxial (pour la sortie numérique) et la documentation papier. Si vous souhaitez intercaler ce baladeur entre un ordinateur et votre chaîne hi-fi ou votre ampli pour l’utiliser comme DAC USB en réglant la sortie casque en mode sortie Ligne, il vous faudra acquérir un câble mini-jack vers mini-jack (comme le NorStone IRK 280) ou mini-jack vers RCA (le Real Cable iPlug J35M2M, par exemple).

L’étui de protection souple et transparent livré avec le baladeur FiiO M9 est parfaitement ajusté et le protège efficacement.

FiiO M9 : présentation

Certifié Hi-Res Audio, le baladeur audiophile FiiO M9 est équipé d’un double DAC AKM AK4490. Il prend en charge les fichiers PCM jusqu’à 24 bits/192 kHz et les fichiers DSD (64/128). Le FiiO M9 est doté de deux sorties casque : une symétrique (mini-jack 2,5 mm) et une asymétrique (mini-jack 3,5 mm).

Le baladeur audiophile FiiO M9 est certifié Hi Res Audio, offrant une lecture optimale des fichiers audio haute résolution (PCM 24/192 et DSD 64/128) grâce à sa très large réponse en fréquence (5 Hz à 80 kHz).

Il possède également un émetteur/récepteur Bluetooth compatible aptX HD et LDAC. Il peut donc diffuser de la musique sans fil vers un casque Bluetooth mais aussi en recevoir depuis un smartphone ou une tablette, également en Bluetooth. 

Lors de ce test, nous avons été séduits par la qualité de la retransmission Bluetooth  notamment grâce à la prise en charge des codecs aptX HD et LDAC. Ces derniers préservent en partie l’aération et ne compriment pas trop la plage dynamique, ce qui est fort appréciable. On reprochera cependant la portée effective assez courte de la liaison Bluetooth : au-delà de 7 à 8 mètres, les pertes de signal sont fréquentes.

En mode DAC Bluetooth, le FiiO M9 reçoit sans fil la musique lue par le smartphone (ici en utilisant le codec LDAC). Son DAC décode le signal numérique qui est ensuite amplifié pour l’écoute au casque.

La mémoire interne de 2 Go du baladeur FiiO M9 est presque intégralement occupée par le système d’exploitation Android modifié. Il faudra donc investir dans une carte mémoire micro-SD pour y copier sa musique (capacité maximale de 2 To). 

L’emplacement pour carte mémoire micro-SD du baladeur FiiO M9 accepte les cartes d’une capacité maximale de 2 To.

Via sa connectivité WiFi, le FiiO M9 peut accéder à de multiples services de musique en ligne. Enfin, son port USB-C peut être exploité pour utiliser ce baladeur comme DAC USB une fois relié à un ordinateur. 

Double DAC AK4490

Les circuits audio de conception symétrique du FiiO M9 embarquent deux convertisseurs numérique/analogique AKM AK4490. C’est le même DAC qui équipe notamment le FiiO X5 III et le iBasso DX150, ainsi que les prestigieux baladeurs Astell&Kern KANN et Questyle QP2R. Ce convertisseur de la gamme Velvet Sound du fabricant japonais se caractérise par un très bon rapport signal/bruit (SNR) ainsi qu’une très faible distorsion. 

Amplification audiophile

La section amplification du baladeur audiophile FiiO M9 fait appel à une paire d’amplis opérationnels OPA1622 qui présentent un bruit de fond et une distorsion très faibles. Plusieurs modes de réglage du filtre passe-bas sont par ailleurs disponibles, ainsi qu’un réglage du gain sur deux positions (bas/haut) pour ajuster le niveau de sortie selon l’impédance et la sensibilité du casque ou des écouteurs utilisés. 

Le fabricant annonce une puissance de 170 mW par canal sous 32 ohms et de 19 mW par canal sous 300 ohms pour la sortie mini-jack 3,5 mm, avec une impédance de sortie inférieure à 2 ohms. Sa puissance relativement modeste destine donc le baladeur FiiO M9 à être associé plutôt à des casques et écouteurs de faible impédance (16 à 300 ohms selon les recommandations du fabricant) et de sensibilité élevée. 

Bien que le fabricant recommande l’association avec des casques dont l’impédance ne dépasse pas 300 ohms, le FiiO M9 est en mesure d’alimenter un casque exigeant comme le Sennheiser HD540 Reference.

Nous avons cependant pu le pousser dans ses retranchements en l’associant au casque ouvert Sennheiser HD540 Reference (600 ohms/94 dB) avec lequel il n’était pas ridicule. Avec le gain réglé sur “haut” et le volume à mi-course (60/120), on obtient déjà un niveau sonore satisfaisant dans un environnement calme. On peut sans problème pousser le curseur de volume jusqu’à 90 voire 100/120 pour améliorer l’amplitude dynamique et le rendu dans le grave sans souffrir de problèmes de distorsion. Attention ! La batterie se décharge alors assez vite (3 à 4 heures d’autonomie avec Qobuz en WiFi). 

Le menu de réglages audio du FiiO M9 propose plusieurs modes pour le filtre passe-bas.

Android personnalisé

Le baladeur audiophile FiiO M9 adopte une version personnalisée d’Android optimisée pour transmettre directement au DAC les flux audio, sans modification ni interférence du système d’exploitation. Fonctionnelle et agréable, l’interface est globalement assez réactive (davantage que sur le FiiO M6) une fois que l’application choisie pour la lecture audio est ouverte. On peut parfois constater un petit décalage entre la saisie d’une commande sur l’écran tactile et son déclenchement mais ce n’est pas rédhibitoire. 

Le menu d’accueil du baladeur FiiO M9 regroupe les icônes des applications installées. Il faut faire défiler l’écran vers le haut pour dévoiler les icônes masquées.

Parmi les raccourcis présents sur l’écran d’accueil, on trouve l’application FiiO Music, un gestionnaire de fichiers, l’accès à la galerie photo, le soutien technique où l’on peut procéder à la mise à jour du firmware, et l’accès aux paramètres. C’est dans la sous-section audio de ce dernier qu’il faut se rendre pour activer le mode DAC USB et l’AirPlay.

Installation des applications

Par défaut, le baladeur FiiO M9 intègre les applications des services de musique en ligne Tidal, Moov et KKBox. On peut toutefois installer d’autres applications musicales comme Spotify, Qobuz, Deezer, Roon, Bandcamp, Amazon Music, SoundCloud ou encore TuneIn Radio pour profiter des webradios sur le baladeur. En l’absence de Google Play Store, on doit pour cela passer par le site du fabricant (fiio.com/newsinfo/91534.html) pour récupérer les fichiers APK correspondant. Ces fichiers d’installation officiels doivent d’abord être téléchargés sur l’ordinateur avant d’être copiés dans la mémoire du baladeur. Il suffit ensuite d’y accéder par l’intermédiaire du gestionnaire de fichiers du FiiO M9 pour les installer. 

Pour ce test du FiiO M9, nous avons sélectionné les applications Qobuz, Deezer et Amazon Music pour profiter de nos abonnements et retrouver toutes nos playlists et nos favoris.

Application FiiO Music

L’application FiiO Music est incontournable sur le baladeur audiophile FiiO M9 puisque c’est elle qui scanne et indexe la musique présente sur la carte mémoire ou sur la mémoire interne. Elle permet également d’accéder aux serveurs DLNA présents sur le réseau local si on stocke sa musique sur un NAS.

L’application FiiO Music du baladeur audiophile FiiO M9 présente une interface simple et fonctionnelle.

L’interface de l’application FiiO Music donne accès aux fichiers musicaux selon différents axes : on peut accéder directement à l’intégralité des pistes, les consulter par artiste, par album ou par genre. Il est possible aussi de créer des listes de lecture et d’accéder directement aux dossiers contenant les pistes audio. 

Écran tactile

Le FiiO M9 possède un écran tactile d’un peu plus de 8 cm de diagonale (3,2”) au format 16:10. Il offre une qualité d’affichage satisfaisante malgré sa faible définition de 480 x 800 pixels. Celle-ci est suffisante pour lire correctement les infos affichées mais lorsqu’il s’agit de saisir des données au clavier, la taille très réduite des touches du clavier peut se révéler gênante. Attention à l’utilisation à l’extérieur en pleine journée et dans les pièces très éclairées : le revêtement brillant de l’écran combiné à sa faible luminosité rend difficile la lecture des informations (effet miroir). C’est un défaut constaté également sur de nombreux autres baladeurs audiophiles comme les FiiO M6 et FiiO M7.

En conditions de forte luminosité ambiante et selon les couleurs de la jaquette de l’album en cours de diffusion, la lecture des informations sur l’écran du FiiO M9 n’est pas aisée.

Alimentation

L’alimentation du FiiO M9 est assurée par une batterie rechargeable Li-Polymère d’une capacité de 2350 mAh. Le fabricant annonce une autonomie maximale de 10 heures en écoute continue avec la sortie casque asymétrique (3,5 mm), ce que nous avons pu vérifier à l’usage avec des écouteurs intra-auriculaires de faible impédance ainsi qu’avec le Sennheiser Momentum Wireless en mode filaire passif (28 ohms). Avec un casque plus exigeant comme le Sennheiser HD540 Reference (version 600 ohms), l’autonomie diminue sévèrement. La recharge de la batterie est rapide (2 h environ) et s’effectue grâce au câble USB-C fourni, à relier à un port USB alimenté ou à un chargeur secteur/USB. 

Mode DAC USB

Lorsqu’il est relié au port USB d’un ordinateur, le baladeur FiiO M9 peut faire office de DAC USB et fonctionne alors en mode asynchrone. Dans cette configuration, c’est son horloge interne qui prend en charge l’adressage des paquets de données numériques vers les convertisseurs AK4490. Ce mode de fonctionnement a pour effet de réduire efficacement le jitter, avec pour conséquence une lecture plus précise et plus douce.

En mode DAC USB, le FiiO M9 gère la plupart des formats audio : FLAC, WAV, WMA, AIFF, APE etc. jusqu’à 24 bits/192 kHz ; DSD 64/128 en ISO, DSF et DFF. Notez que la lecture des fichiers Hi-Res Audio avec un échantillonnage supérieur à 24 bits/96 kHz nécessite l’installation d’un pilote logiciel spécifique sous Windows, présent sur la mémoire du baladeur. 

Le baladeur audiophile FiiO M9 utilisé comme DAC USB avec l’application Qobuz sous Windows 10. Notez que la couleur du logo FiiO sous l’écran du baladeur change en fonction de la qualité des fichiers audio : bleu pour les fichiers de qualité standard et CD, vert-jaune pour les fichiers audio hi-res (PCM 24/96 et 24/192).

Connectique

Le baladeur FiiO M9 possède deux sorties casque : une asymétrique au format mini-jack 3,5 mm et une symétrique au format mini-jack 2,5 mm. La première offre une puissance d’amplification de 170 mW (32 ohms) et peut alimenter la majorité des écouteurs intra-auriculaires et des casques hi-fi du marché dont l’impédance est comprise entre 16 et 300 ohms. Cette sortie peut aussi être commutée en sortie ligne et en sortie numérique S/PDIF coaxiale. La sortie casque symétrique offre pour sa part une puissance d’amplification de 195 mW sous 32 ohms (220 mW sous 32 ohms avec le gain réglé sur haut).

À gauche la sortie mini-jack 3,5 mm (commutable en sortie casque, ligne et SPDIF), au centre la prise casque symétrique mini-jack 2,5 mm et à droite le port USB-C du baladeur FiiO M9 qui permet d’en recharger la batterie mais aussi de le relier à un ordinateur pour l’utiliser comme DAC USB.

Spécifications clés

  • DAC : 2 x AK4490
  • OS : Android (version personnalisée)
  • CPU : Samsung Exynos 7270 (Dual Core 1 GHz)
  • Certifié Hi Res Audio
  • Compatible Bluetooth (émission et réception), AirPlay et DLNA
  • Écran tactile de 3,2″

Formats audio compatibles

  • DSD : DSD64/128 (“.iso”,“.dsf”,“.dff”), dst
  • APE FAST/High/Normal : 192 kHz/24 bit
  • APE Extra High : 48 kHz/24 bit
  • APE Insane : 48 kHz/24 bit
  • Apple Lossless : 192 kHz/24 bit
  • AIFF : 192 kHz/24 bit
  • FLAC : 192 kHz/24 bit
  • WAV : 192 kHz/24 bit
  • WMA LOSSLESS : 96 kHz/24 bit
  • MP3, OGG, WMA, AAC…

Mesures

  • Puissance de sortie asymétrique max : 170 mW (32 Ω/THD+N<1%)
  • Puissance de sortie symétrique max : 220 mW (32 Ω /THD+N<1%
  • Réponse en fréquence : 5 Hz à 80 kHz
  • Rapport signal /bruit : ≥ 118 dB (asymétrique) / ≥ 113 dB (symétrique)
  • Séparation des canaux : 72 dB (asymétrique) / 98 dB (symétrique
  • TDH sortie symétrique : < 0,002 % à 1 kHz/32 ohms
  • TDH sortie asymétrique : < 0,002 % à 1 kHz/32 ohms

Connectique

  • 1x USB-C
  • 1x sortie casque asymétrique mini-jack 3,5 mm commutable en sortie ligne et S/PDIF coaxiale (adaptateur fourni)
  • 1x sortie casque symétrique 2,5 mm
  • 1x emplacement pour carte mémoire microSD

Connectivité réseau

  • WiFi : 2.4/5G
  • Compatible DLNA & AirPlay

Bluetooth 

  • Version 4.2
  • Émission et réception
  • Codecs pris en charge : LDAC, aptX, aptX HD, SBC

Alimentation

  • Batterie Li-polymer
  • Capacité : 2350 mAh
  • Autonomie : jusqu’à 10 heures (45 jours en veille)

Données logistiques

  • Dimensions (lxhxp) : 52 x 109 x 13 mm
  • Poids : 116 g

FiiO M9 : mise en oeuvre

Nous avons testé le baladeur FiiO M9 avec le casque Sennheiser Momentum Wireless en mode filaire et Bluetooth (aptX) ainsi qu’avec le casque filaire AKG K92

Nous avons testé le baladeur FiiO M9 avec le casque Sennheiser Momentum Wireless.

Nous lui avons également associé plusieurs paires d’écouteurs intra-auriculaires dont les Sennheiser Momentum In-Ear.

Le baladeur FiiO M9 se marie parfaitement avec le casque AKG K92 qu’il alimente efficacement.

Nous avons écouté des fichiers audio Hi Res (FLAC et DSD) stockés sur une carte mémoire insérée dans le baladeur, mais aussi via l’application Qobuz (abonnement Qobuz Studio) et Deezer. Le baladeur FiiO M9 était pour cela connecté au réseau local en WiFi. 

Nous avons par ailleurs testé le mode DAC audio USB du baladeur en le reliant à un ordinateur (Windows) avec le câble USB fourni. Nous avons écouté des fichiers haute résolution FLAC et DSD stockés localement via l’application Foobar2000, ainsi que notre playlist de tests via l’application Qobuz pour Windows (mode Wasapi Exclusive).

En mode DAC USB, le FiiO M9 nous a permis d’écouter nos playlists depuis l’application Qobuz pour Windows.

FiiO M9 : impressions d’écoute

Le baladeur FiiO M9 propose une écoute très équilibrée, avec beaucoup de clarté et de douceur grâce à son double DAC AK4490. Le grave plutôt énergique et profond est très bien tenu et ne déborde pas sur les autres registres. Les voix sont bien centrées, texturées et très bien détourées. Les prestations live en acoustique (guitare/voix ou piano/voix) sont reproduites avec beaucoup d’authenticité et de présence, ce qui contribue à faire passer les émotions portées par la musique et la voix des artistes. Les hautes fréquences sont détaillées, précises et fluides, sans sibilance.

Globalement, l’écoute est détaillée, les attaques de note sont franches et le sens du rythme évident. La spatialisation stéréo est très convaincante, la profondeur également, la musique se déployant largement au-delà des limites du casque ou des écouteurs utilisés. 

FiiO M9 : comparé à…

FiiO M6 : le FiiO M6 marque le pas par rapport au FiiO M9 dont les prestations musicales sont bien supérieures, notamment la douceur dans les hautes fréquences qui tendent vers la sibilance sur le M6. Le grave est un peu moins sec et semble plus intense avec le M9 qui gagne en autorité sur ce point. La spatialisation est remarquable et l’intégration des différents registres parfaite pour un baladeur à ce prix. 

iBasso DX150 : doté lui aussi d’une paire de DAC AK4490, le iBasso DX150 offre comme le FiiO M9 une restitution fluide et naturelle. Il prend cependant l’avantage sur le FiiO M9 grâce notamment à sa puissance d’amplification plus importante, sa mémoire interne de 32 Go et sa version d’Android optimisée plus récente avec accès au playstore alternatif Aptoide. Mais il vous en coûtera 200 € de plus !

FiiO M9 : conclusion

Avec le FiiO M9, le fabricant chinois propose un baladeur audiophile de coeur de gamme au rapport qualité/prix quasi imbattable. Joli, compact, intuitif et simple à prendre en main, il souffre bien de quelques défauts comme son système d’exploitation limité et un peu de lenteur à l’usage. L’essentiel est là cependant avec une très belle musicalité : équilibre, dynamisme, douceur et précision sont au rendez-vous avec ce baladeur audiophile qui sait également déployer largement la scène sonore avec une belle aération. 

Bien qu’il ne soit théoriquement pas conçu pour alimenter de “gros” casques, le baladeur audiophile FiiO M9 nous a très agréablement surpris avec ce casque Sennheiser.

Les ingénieurs chinois ont fait un excellent travail d’intégration du double DAC AK4490 sur ce baladeur qui se révèle à la fois précis, détaillé et équilibré. Associé à un casque ou à des écouteurs d’une impédance inférieure à 100 ohms pour une sensibilité supérieure à 100 dB, il est capable de produire un volume sonore conséquent tout en conservant son autonomie d’une dizaine d’heures. 

Nous avons aimé

  • Le format compact et la légèreté
  • L’interface simple et intuitive
  • Le son équilibré, riche et naturel
  • Le mode DAC USB
  • Le Bluetooth bidirectionnel compatible aptX, aptX HD & LDAC
  • L’étui de protection fourni

Nous aurions aimé

  • Moins de reflets sur l’écran
  • Un OS un peu plus réactif
  • Un magasin d’applications

  • 2
    Partages

9 COMMENTS

  1. Bonjour,

    merci beaucoup pour ce test.

    Un point intéresserait encore. Vous écrivez « Pour ce test du FiiO M9, nous avons sélectionné les applications Qobuz, Deezer et Amazon Music pour profiter de nos abonnements et retrouver toutes nos playlists et nos favoris. » … Mais vous n’en dire pas plus.

    J’ai actuellement un DX150 (acheté chez SxVx.com) et je suis abonné chez Qobuz… mais quelle catastrophe (Streaming lent; download qui ne fonctionne pas,…).
    Ce M9 s’en sort il mieux?

    Merci d’avance
    Lampchris

    • Bonjour Lampchris,
      La qualité de votre connexion Internet joue également beaucoup dans l’expérience utilisateur. En particulier Qobuz en adsl est à déconseiller, quel que soit le matériel.

  2. Bonjour Lampchris,
    Je n’ai pas constaté de lenteur rédhibitoire sur le M9 avec Qobuz, même si l’interface est bien moins réactive qu’avec mon smartphone (Android 10). Le téléchargement est opérationnel et l’application globalement très satisfaisante, même si j’ai pu subir deux ou trois plantages sur deux semaines de test en utilisation quotidienne (généralement après plusieurs heures d’utilisation consécutives).

  3. bonjour j ai reçu le dac shanling Q1que j ai utilise depuis une dizaine de jours on comparaison avec M9
    je sais il y a la différence de prix mais je veux savoir réellement quelle la différence de deux dac merci .

    • Sur le papier, le DAC ES9218P du Shanling est un peu plus performant en ce qui concerne le rapport signal/bruit et la distorsion que le AK4490 du M9. Mais l’usage d’un double DAC sur le M9 permet de profiter d’une bien meilleur aération et d’une stéréo bien plus marquée. L’écoute avec les baladeurs équipés de DAC AKM est généralement un peu plus douce qu’avec ceux qui sont dotés d’une puce ESS, plus analytique. C’est une question de goûts.
      Les fonctions sont plus limitées avec le Shanling sur lequel on ne peut pas installer d’application musicale. On ne peut lire que la musique stockée sur la carte mémoire.

  4. Bonjour Pascal,
    Les qualités musicales de ces deux baladeurs sont très proches, tout comme leur puissance d’amplification donc leur capacité à alimenter casques et écouteurs. C’est du côté de la mémoire embarquée qu’il faut chercher la différence la plus marquée avec un net avantage pour le X5S. Le M9 compense cependant avec la possibilité d’accueillir une carte mémoire de forte capacité.

  5. Bonjour, merci pour ce test. Du fait souhaitant acquérir un baladeur audiophile, j’hésite entre le fiio M9 et le sony NW-A105, pouvez-vous me guider svp?

    • Bonjour Marc,
      Désolé mais je n’ai pas testé le Sony, je ne pourrais donc pas vous proposer de comparatif pour vous aider à choisir. Mais peut-être un lecteur du blog le pourra-t-il …

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.