Test Shanling M6 et Shanling Q1 : deux baladeurs à la restitution détaillée et toujours bien équilibrée

8
4978

Les baladeurs Shanling Q1 et Shanling M6 sont les derniers nés du fabricant chinois. Ces baladeurs audiophiles commercialisés respectivement à 199 € et 499 € sont certifiés Hi-Res Audio et prennent en charge les flux PCM jusqu’à 32 bits / 384 kHz pour le Q1 et 32 bits / 768 kHz pour le M6, ainsi que les fichiers DSD. Ils sont dotés d’un module Bluetooth aptX et LDAC et peuvent être utilisés comme DAC USB. Le Shanling M6 se distingue par sa plus grande polyvalence, avec l’intégration du WiFi et du système Android, permettant d’accéder à de nombreux services de musique en ligne. Sa connectique est également étendue, avec trois sorties casque : une asymétrique 3,5 mm, une symétrique 4,4 mm et une symétrique 2,2 mm. Le Shanling Q1 est quant à lui plus compact et permet uniquement de lire de la musique stockée sur une carte micro SD ou lue depuis un ordinateur (mode DAC USB). Il propose également une unique sortie casque asymétrique 3,5 mm. 

Les baladeurs Shanling M6 et Shanling Q1 sont les derniers-nés de Shanling. Ils sont certifiés Hi-Res Audio et promettent de grandes prestations sonores.

Shanling M6 et Q1 : la marque 

Fondée en 1988, Shanling se fait initialement connaître sur le marché asiatique avec ses égaliseurs à spectres de haute précision. En 1992, la marque lance son premier amplificateur, le Shanling A-938, un modèle stéréo capable de délivrer jusqu’à 2 x 100 watts et intégrant l’emblématique égaliseur EQ9200A du fabricant. Au fil des années suivantes, Shanling conçoit de nombreuses électroniques hautes performances, dont notamment des lecteurs CD/SACD, des amplificateurs hi-fi et des tuners FM, mais également des systèmes home-cinéma, avec des amplificateurs 5.1 et 7.1 canaux. 

En 2015, la musique dématérialisée haute résolution se démocratise et devient peu à peu la nouvelle norme chez les audiophiles. Shanling décide alors de rendre cette qualité accessible au plus grand nombre en proposant des baladeurs aux rapports qualité/prix imbattables. Son premier modèle est le Shanling M2, un baladeur doté d’un DAC Cirrus Logic CS4398 compatible 32 bits / 192 kHz et DSD et d’une mémoire interne de 8 go, extensible par carte micro SD jusqu’à 128 go.  

Lancé en 2015, le Shanling M2 est le premier baladeur audiophile de Shanling.

Dès sa sortie, le Shanling M2 rencontre un accueil très favorable et permet au fabricant d’être mondialement connu et reconnu. Fort de ce succès, Shanling renouvelle sa gamme en 2016 avec les baladeurs Shanling M5 (DAC Asahi Kasei AK4490, compatible 32 bits/384 kHz, mode DAC USB) et le très compact Shanling M1. Ils connaissent également un franc succès.

Présenté en 2016, le baladeur Shanling M1 introduit les bases du futur Shanling Q1 de ce test.

Le savoir-faire de la marque chinoise s’illustre aujourd’hui au travers des successeurs de ces best sellers incarnés par le baladeur audiophile Shanling M0 qui constitue le ticket d’entrée du fabricant et le Shanling M6 Pro qui coiffe la gamme. Les modèles intermédiaires sont les Shanling Q1 et Shanling M6 qui font l’objet de ce test.

Shanling M6 et Q1 : packaging et accessoires

Les baladeurs audiophiles Shanling M6 et Shanling Q1 adoptent tous les deux un packaging à la fois luxueux et minimaliste, digne d’un produit Apple. Les emballages se présentent sous la forme d’un coffret cartonné rigide noir glissé dans un fourreau, lui aussi cartonné. Lorsqu’on ouvre le coffret cartonné, on trouve en premier lieu le baladeur, correctement protégé et calé dans une découpe réalisée dans une épaisse mousse. Les baladeurs sont chacun livrés avec un câble USB B vers USB C pour la recharge et le mode DAC USB, ainsi qu’un guide de démarrage rapide.

Le Shanling Q1 est également accompagné d’une coque de protection en silicone souple. Celle-ci recouvre l’intégralité des faces latérales et inférieure du baladeur. Un léger débord vient également recouvrir la face frontale pour protéger l’écran en cas de chute. Le Shanling M6 ne dispose quant à lui d’aucune coque. Des housses optionnelles en cuir sont cependant proposées par le fabricant.

Shanling M6 et Q1 : design

Les lignes du baladeur audiophile Shanling Q1 sont très similaires à celles du Shanling M0. Avec seulement 7 cm de largeur pour un poids de 136 g, il est l’un des baladeurs les plus compacts du marché. Il est conçu pour être emporté partout avec soi, discrètement glissé dans une poche ou un sac. Le châssis du Shanling Q1 est entièrement réalisé en aluminium brossé et décliné dans différents coloris. La face frontale adopte un écran tactile couleur de 2,7” de diagonale. La navigation s’effectue par simples glissements latéraux. Comme le Shanling M0, le Q1 adopte une molette sur sa face latérale pour le contrôle du volume, la mise sous tension et l’extinction du baladeur. Il apporte en revanche trois autres contrôles physiques pour changer de piste (piste précédente et piste suivante) et mettre en pause ou lancer la lecture. Ces trois boutons sont cependant sensibles et il est fréquent de changer involontairement de piste lors des premières prises en main du baladeur. Enfin, le lecteur de carte micro SD, dissimulé sous le cache en caoutchouc, peut recevoir une carte d’une capacité maximale de 2 To. De quoi stocker des milliers d’albums en qualité CD ou HD.

Le Shanling M6 est quant à lui moins compact (71 x 135 x 17 mm pour 228 g) et s’inscrit plus dans la lignée des baladeurs Shanling M2X et Shanling M5s. Sa face arrière est dotée d’une élégante plaque en verre trempé, tandis que ses faces latérales sont réalisées en aluminium, dont les angles sont arrondis pour optimiser l’ergonomie du baladeur. La prise en main du Shanling M6 se révèle très bonne et les commandes sont toutes facilement accessibles à partir d’une seule main. Celles-ci sont identiques au Shanling Q1, avec une large molette permettant de contrôler le volume, de mettre en veille ou d’allumer le baladeur, ainsi que trois commandes pour la gestion des musiques (lecture/pause, piste précédente ou piste suivante).

Le reste des commandes s’effectue directement à partir de l’écran LCD tactile de 4,7” de diagonale. Celui-ci bénéficie d’un revêtement en verre trempé sur lequel est appliqué un traitement de surface oléophobe anti-traces. Il se montre très lumineux et correctement contrasté, avec pas moins de 16 millions de couleurs. Cependant, comme de nombreux écrans de baladeurs audiophiles, sa dalle a tendance à être brillante ce qui peut facilement conduire à un effet miroir lorsqu’il est utilisé dans un environnement lumineux. 

L’écran du baladeur Shanling M6 se comporte comme un miroir dans un environnement lumineux.

Shanling M6 et Q1 : DAC et amplification

Ces deux baladeurs Shanling bénéficient de la certification Hi-Res Audio. Le Shanling Q1 adopte une puce ESS Sabre ES9218P faisant à la fois office de convertisseur et d’ampli casque. Celle-ci assure la prise en charge des flux PCM jusqu’à 32 bits / 384 kHz, depuis un vaste choix de fichiers : FLAC, WAV, ALAC, WMA, APE, etc., ainsi que des fichiers DSD, jusqu’au DSD128. Une fois converti, le signal est amplifié par la même puce, limitant ainsi le trajet du signal et donc le risque d’introduire de la distorsion. Cette amplification est capable de délivrer avec une très haute qualité une puissance de 80 mW sous 32 ohms. Grâce à sa sortie mini-jack 3,5 mm asymétrique, ce baladeur Shanling peut être associé à la grande majorité des écouteurs et casques du marché présentant une impédance relativement faible ou une forte sensibilité.

Le Shanlign Q1 est équipé d’une sortie casque mini-jack 3,5 mm et d’un port USB-C pour la recharge et le mode DAC USB.

Le baladeur Shanling M6 adopte une conception plus complexe, avec la mise en oeuvre d’un double DAC AK4495SEQ pour traiter séparément chaque canal des flux stéréo. Ce modèle prend en charge les flux PCM jusqu’à 32 bits / 768 kHz depuis les mêmes formats de fichiers audio que le Shanling Q1. Les fichiers DSD jusqu’à DSD 256 sont également pris en charge. Chaque DAC du baladeur Shanling M6 est associé à un oscillateur crystal KDS à faible bruit et à un filtrage réalisé par une puce FGPA intégrant un algorithme spécifiquement développé par Shanling. 

Le fabricant asiatique a également porté une grande attention à la section d’amplification du Shanling M6. Celle-ci met en oeuvre deux amplificateurs de type ADI AD8397 pour alimenter les sorties symétriques avec un niveau de bruit extrêmement faible. Un troisième amplificateur de type AD8397 est quant à lui dédié à l’alimentation de la sortie asymétrique pour pleinement profiter des capacités du double DAC. En sortie de ces amplificateurs, le baladeur audiophile Shanling M6 dispose de trois sorties casque : une sortie symétrique 2,5 mm, une sortie symétrique 4,4 mm et une sortie asymétrique 3,5 mm. La puissance est établie à 350 mW sous 32 ohms pour les sorties symétriques et à 160 mW sous 32 ohms pour la sortie asymétrique. De quoi aisément alimenter la grande majorité des casques et écouteurs du marché.

le baladeur audiophile Shanling M6 dispose de trois sorties casque : une sortie symétrique 2,5 mm, une sortie symétrique 4,4 mm et une sortie asymétrique 3,5 mm.

Shanling M6 et Q1 : Bluetooth aptX et LDAC

Les baladeurs audiophiles Shanling M6 et Q1 sont équipés d’un module Bluetooth pour transmettre sans fil le son à un casque Bluetooth, des écouteurs Bluetooth, des écouteurs true wireless ou encore une enceinte Bluetooth. Les codecs aptX et LDAC sont pris en charge pour garantir une grande qualité de transmission avec les sources compatibles. Une qualité que le Shanling M6 revendique fièrement par sa certification Hi-Res Audio Wireless. Les classiques codecs SBC et AAC sont bien évidemment pris en charge pour assurer la compatibilité avec tout périphérique Bluetooth. Pratiques, les modules Bluetooth des baladeurs Shanling M6 et Shanling Q1 sont bi-directionnels, autorisant ainsi la diffusion des musiques sur les baladeurs à partir d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur, par exemple. Précisons que pour les possesseurs d’un appareil Apple (iPhone, iPod, iPad ou Mac), la diffusion vers le Shanling M6 peut également s’effectuer en AirPlay.

Le baladeur audiophile Shanling M6 est certifié Hi-Res Audio Wireless pour garantir une grande qualité de transmission et de réception avec les sources compatibles.

Shanling M6 et Q1 : système d’exploitation

Le baladeur Shanling Q1 utilise le système d’exploitation propriétaire MTouch OS. Simplifié au maximum, ce système offre une navigation assez fluide et rapide vers les différentes fonctionnalités du baladeur. Il affiche par défaut le lecteur multimédia sur lequel il suffit de balayer vers la gauche ou la droite pour accéder à vos listes de lecture, artistes, albums, dossiers, etc. Un accès rapide aux différents réglages peut être effectué en balayant l’écran de haut en bas. Cela affiche un menu sur lequel il est possible d’activer le Bluetooth, de modifier les courbes d’égalisation, le gain, etc.

Le baladeur Shanling Q1 affiche par défaut le lecteur multimédia sur lequel il suffit de balayer vers la gauche ou la droite pour accéder aux listes de lecture, artistes, albums, dossiers, etc.

Le baladeur Shanling M6 est quant à lui beaucoup plus complet grâce à l’intégration du système d’exploitation Android (version 7.1 à la date de ce test). Cette version a été spécifiquement modifiée pour la lecture audiophile afin d’éviter tout problème de lecture ou d’échantillonnage en transmettant directement les flux audio au double DAC, sans la moindre intervention de l’OS. Couplé à une puce WiFi, ce système présente également l’avantage de pouvoir lire de la musique partagée sur le réseau local (lecture DLNA) et d’y installer les applications de nombreux services de musique en ligne comme Qobuz, Tidal, Deezer ou encore Spotify. Grâce à un puissant processeur Qualcomm Octa-core Snapdragon 430, la navigation dans ce menu se révèle d’une grande fluidité. Un balayage vers la gauche permet d’accéder au lecteur musical par défaut de Shanling, tandis qu’un balayage vers la droite affiche les différentes applications, dont notamment le catalogue d’applications intermédiaires “Via”.

Le système d’exploitation Android du baladeur Shanling m6 permet d’installer de nombreuses applications, comme ici Qobuz.

Shanling M6 et Q1 : alimentation

Le Shanling Q1 adopte une batterie rechargeable d’une capacité de 1 100 mAh offrant une autonomie maximale de 21 heures. Le Shanling M6 est quant à lui doté d’une batterie de 4 000 mAh offrant 12 heures d’écoute en utilisant la sortie asymétrique ou 9 heures avec la sortie symétrique. La recharge de la batterie des deux baladeurs s’effectue avec le câble USB-C fourni, à relier à un port USB alimenté ou à un chargeur secteur/USB.

La recharge des baladeurs Shanling M6 et Shanling Q1 s’effectue à l’aide d’un port USB-C. Ce port peut également être utilisé pour le mode DAC USB des baladeurs.

Shanling M6 et Q1 : mise en oeuvre

Pour tester les baladeurs audiophiles Shanling M6 et Shanling Q1, nous les avons associés au casque Final Sonorous VI, un modèle fermé présentant une impédance de 8 ohms, ainsi qu’au casque Beyerdynamic Amiron Home, un modèle ouvert de 250 ohms. Ces deux casques étaient reliés à la sortie asymétrique 3,5 mm des baladeurs. 
Nous avons écouté des fichiers audio Hi-Res en Flac et DSD stockés sur une carte micro SD.

Pour le test du Shanling M6, nous avons aussi pu profiter de nos playlists Qobuz (abonnement HiFi Sublime+) et Spotify (streaming MP3, 320 kbps) en utilisant les applications respectives des services après avoir connecté le baladeur au réseau WiFi. Nous avons également testé le mode DAC audio USB des baladeurs avec un ordinateur Mac et le câble USB fourni. Sur Mac, les baladeurs sont directement détectés après avoir activé le mode DAC USB dans les paramètres des baladeurs. Nous avons alors écouté des fichiers WAV et DSD stockés sur l’ordinateur en utilisant l’application Audirvana.

Shanling M6 et Q1 : impressions d’écoute

Shanling Q1 

Nous avons commencé ce double test par l’écoute du mini baladeur Shanling Q1. Malgré ses dimensions compactes, ses performances n’en sont pas restreintes et dignes de modèles plus imposants. Sur le titre Jazz Samba Encore! du duo Stan Getz et Luiz Bonfa, le Shanling Q1 offre une scène sonore d’une belle amplitude. Les différents instruments sont bien placés et correctement détourés. Chaque nuance harmonique est bien restituée, avec un grave dense, un médium soyeux et des aigus qui filent haut, sans agressivité. L’écoute est rythmée, avec une dynamique correcte, à condition de paramétrer le gain sur haut. Par défaut, lorsque celui-ci est paramétré sur faible, la dynamique a tendance à être tassée, notamment à fort volume.

Avec le baladeur Shanling Q1, chaque nuance harmonique est bien restituée, avec un grave dense, un médium soyeux et des aigus qui filent haut, sans agressivité.

Shanling M6 

À l’écoute, le Shanling M6 présente une scène sonore très similaire à son petit frère, mais apporte un gain significatif en matière de détail et de précision. La scène sonore gagne en largeur et en amplitude, avec un placement encore plus précis des différents instruments dans l’espace. Les basses sont encore mieux maîtrisées et plus profondes. Les attaques de notes sont franches, avec une dynamique supérieure, mais comme le Shanling Q1, il est nécessaire de placer le gain sur haut pour la maximiser. La restitution avec le gain faible est quant à elle un peu plus plate et plus douce. Le Shanling M6 se montre polyvalent et parvient à restituer avec maîtrise et équilibre tout registre musical qu’on lui soumet. Le Shanling M6 apporte également une précision accrue sur la restitution des voix qui sont mieux centrées et plus texturées. Il a en revanche tendance à chauffer après quelques heures d’utilisation, ce qui peut devenir inconfortable en été, lorsqu’il est placé dans la poche.

Le Shanling M6 apporte un gain significatif en matière de détail et de précision.

Shanling M6 et Q1 : comparés à…

FiiO M5 : le FiiO M5 est le principal concurrent du Shanling Q1. Il bénéficie d’un format plus compact (45,3 x 42 x 13,7 mm  pour 38 g), ce qui le rend encore plus facile à transporter. Cela s’effectue en revanche au détriment d’un écran près de deux fois plus petit et moins fluide. En dehors de cela, le FiiO M5 intègre un DAC Asahi Kasei AK4377 compatible avec les fichiers audio PCM jusqu’à 384 kHz/32 bits et les fichiers DSD128 qu’il gère nativement. Sa puissance d’amplification nettement moindre (24 mW sous 32 ohms contre 80 mW pour le Shanling Q1) le destine en revanche à des casques et des écouteurs de très faible impédance et de forte sensibilité.

FiiO M11 : best seller de FiiO, le M11 est un baladeur Android équipé d’un double DAC AK4493EQ compatible PCM jusqu’à 32 Bits / 384 kHz et DSD 256. Pour héberger ces fichiers de grande taille, il présente l’avantage d’intégrer deux lecteurs de carte micro SD, pour une mémoire maximale de 4 To, soit deux fois plus que le Shanling M6. Son amplification est également plus performante, avec une puissance en sortie symétrique de 550 mW sous 32 ohms, contre 350 mW pour le Shanling M6. À l’écoute, le FiiO M11 offre une dynamique étendue ainsi qu’une aération accrue. 

Commercialisé au même tarif, le FiiO M11 offre une dynamique et une aération accrues.

Shanling M6 Pro : la version pro du Shanling M6 apporte un nouveau double DAC AK4497 ainsi qu’une nouvelle section d’amplification composée d’un total de 8 puces. Cet ensemble offre une capacité nettement supérieure, avec une puissance maximale de 600 mW sous 32 ohms en sortie symétrique, soit près du double du Shanling M6 classique. Il se montre ainsi plus adapté à l’alimentation de casques de plus forte impédance. Cette conception permet également au Shanling M6 Pro d’offrir une restitution encore plus précise. En dehors de cela, les diverses fonctionnalités et la connectique restent inchangées. 

Shanling M6 et Q1 : conclusion

Avec les Shanling M6 et Q1, le fabricant asiatique propose deux baladeurs audiophiles au très bon rapport qualité/prix. La compacité du Shanling Q1 le destine principalement aux audiophiles à la recherche d’un système discret et facilement transportable dans une petite poche, sans pour autant faire de compromis sur la qualité sonore. Le Shanling M6 est quant à lui destiné à l’alimentation de casques et d’écouteurs plus exigeants. Il apporte également de nombreuses fonctionnalités grâce à son système d’exploitation Android et sa connexion WiFi. Globalement, les deux baladeurs offrent une écoute très similaire, avec une restitution détaillée et toujours bien équilibrée. Le Shanling M6 se montre en revanche un peu plus dynamique et encore plus précis que son petit frère.

Nous avons aimé 

  • Le format compact du Q1 
  • Les fonctionnalités du M6 
  • Le son équilibré du M6 et Q1
  • Le mode DAC USB du M6 et Q1 
  • Le Bluetooth aptX et LDAC du M6 et Q1 

Nous aurions aimé 

  • Android sur le Q1
  • Moins de reflets sur l’écran du Q1 et du M6
  • Un châssis qui chauffe moins sur le M6

8 COMMENTS

  1. Bonjour, qu’est-ce qui explique l’autonomie tellement plus faible du M6 par rapport au Q1, alors qu’on aurait plutôt cru le contraire ? Est-ce parce qu’il chauffe trop, ou c’est ses 2 dacs qui sont particulièrement gourmands ?

    • Bonjour, il y a de nombreuses raisons à cela comme le double DAC, le système d’exploitation Android, la connexion WiFi, le plus grand écran, le module d’amplification plus énergivore, etc.

  2. Q1 bon petit produit nettement meilleur que son petit frère M0 . Belle autonomie et look sympa et costaud , mais traduction de l’OS en Français inachevée et assez nulle . ( sur les deux M0 et Q1 ) . Comme le manuel est mal foutu on a du mal à bien les utiliser.

  3. bonjour j ai reçu le Q1 de shanling que je le trouve tres tres bon avec mon casque sony wh1000 M2 ca donne un tres bon son surtout en bluetooth (grâce a ldac) mais comme je trouve pas pratique de sortir dehors avec le casque je voudrez un conseil pour un ecouteurs intra auriculaires pour un budget de 200e . merci

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.