Test NAD M33 : ampli WiFi/Bluetooth 2 x 200 watts

4
5965
  • 16
    Partages

Test du NAD M33, le nouvel ampli DAC Wi-Fi/Bluetooth de la gamme Masters du fabricant proposé à 5 490 euros. Doté d’un grand écran couleur tactile en façade et livré avec une belle télécommande, il adopte une connectivité réseau filaire et WiFi, un contrôleur Bluetooth bi-directionnel ainsi que de multiples entrées audio analogiques et numériques. 

Très puissant, le NAD M33 intègre une amplification HybridDigital Purifi Eigentakt qui délivre 2×200 watts de puissance sous 8 ohms et 2×380 watts sous 4 ohms. Il peut donc alimenter sans faiblir la majorité des enceintes compactes et des enceintes colonne dont l’impédance est comprise entre 4 et 8 ohms. 

Ce magnifique ampli connecté NAD M33 possède un grand écran tactile en façade. C’est rarissime chez les fabricants d’amplis stéréo et home-cinéma.

L’ampli connecté NAD M33 permet d’écouter les musiques partagées sur le réseau local et les principaux services de musique en ligne, ainsi que les bandes son des films et séries d’un téléviseur UHD 4K via sa prise HDMI eARC. Son interface BluOS permet de l’intégrer à un système audio multiroom BlueSound pour diffuser la musique sans fil dans toute la maison.

NAD M33 : la marque

Née en 1972, NAD (New Acoustic Dimension) est le fruit de la rencontre entre Marty Borish et Bjorn Erik Edvardsen dont la volonté commune est d’offrir aux amateurs de hi-fi de l’époque des appareils moins complexe et plus abordables. Leur credo : se concentrer sur l’essentiel, à savoir le plaisir musical procuré par une écoute musicale la plus réaliste possible. Cette démarche s’appuie sur trois concepts majeurs toujours au coeur des productions NAD actuelles : performances, accessibilité et simplicité.

Chaque produit NAD est donc conçu et fabriqué pour offrir un niveau de performances optimal et pour reproduire le son original de manière détaillée et convaincante. NAD mise essentiellement sur l’ingéniosité de ses collaborateurs et non sur le marketing et le design pour la production de ses électroniques qui offrent un excellent rapport prix / performances. 

Enfin, pour que le signal source soit acheminé sans aucune déformation jusqu’aux oreilles des auditeurs, les électroniques NAD adoptent la conception la plus simple possible.

Aujourd’hui le catalogue NAD compte de nombreuses électroniques à la musicalité indéniable comme des amplis DAC, des amplis hi-fi stéréo, des pré-amplis home-cinéma, des amplis de puissance, des amplis home-cinéma, des amplis WiFi/Bluetooth. Lecteurs CD, lecteurs réseau audio, platines vinyle, préamplis phono et tuners radio complètent également l’offre du fabricant.  

NAD M33 : packaging & accessoires

Lorsqu’on déballe l’ampli NAD M33, on réalise immédiatement qu’on est en présence d’une électronique d’exception. Une fois ouvert le suremballage en carton sobrement marqué du logo NAD et de la mention “Masters”, on découvre un carton noir scellé d’un film plastique transparent sur lequel la mention M33 apparaît en grands caractères. À l’intérieur, l’ampli NAD M33 est enveloppé d’une housse de protection en tissu noir et soigneusement maintenu en place par de grosses cales en polystyrène recouvertes d’un carton décoré avec des motifs géométriques. C’est à la fois une protection très efficace et un habillage très élégant.

En plus de l’ampli, on trouve dans le carton deux boîtes regroupant les accessoires : 

  • Deux câbles d’alimentation : un au standard européen et un au standard britannique
  • Un microphone de calibration avec un adaptateur USB vers mini-jack pour relier le microphone à l’ampli
  • Les deux antennes WiFi et Bluetooth
  • Les piles pour la télécommande (4 x AA)
  • Une enveloppe cartonnée contenant une lingette microfibres pour le nettoyage de l’écran de l’ampli
  • Une notice papier 
  • La télécommande protégée dans une housse en tissu (rétro éclairée avec détection de mouvements)
  • Quatre pieds noirs magnétiques à la face supérieure concave pour accueillir les pieds en pointe de découplage de l’ampli
  • Une clé USB de 16 Go contenant plusieurs brochures au format PDF ainsi que des vidéos de présentation de l’ampli et des fonds d’écran 

NAD M33 : présentation

NAD M33 : Design

L’ampli connecté NAD M33 reprend les lignes de son prédécesseur le NAD M32  avec un châssis en aluminium et une façade noire légèrement saillante accueillant un grand écran tactile, le potentiomètre de volume en façade et l’interface tactile de mise en marche/veille sur sa tranche supérieure. Le grand écran permet de contrôler les principales fonction du NAD M33 via un menu plutôt intuitif. Il est chargé également d’afficher la photo de l’album et le titre du morceau en cours de lecture en mode streaming via BluOS. Avec les autres sources, il indique l’entrée sélectionnée et le volume sonore avant de basculer en mode VUmètre après quelques secondes (mode analogique ou mode numérique au choix). 

À gauche de l’écran, le logo NAD s’illumine en blanc lorsque l’appareil est sous tension et passe en rouge lorsqu’il est en veille. L’intensité lumineuse du logo peut être réglée sur deux niveaux dans le menu, mais on peut aussi désactiver son éclairage. 

La partie supérieure de l’ampli NAD M33 présente plusieurs ouïes d’aération munies de grilles qui laissent deviner les composants à l’intérieur du châssis. Une longue fente d’aération est également présente sur chaque flanc de l’ampli. L’air frais s’y engouffre tandis que l’air chaud s’évacue par le haut par convection naturelle.

L’ampli NAD M33 repose sur quatre pieds en aluminium massif dont la base conique fait office de pointe de découplage. Le fabricant livre avec l’ampli quatre supports magnétiques dont la partie supérieure de forme concave est destinée à accueillir ces pointes.

NAD M33 : amplification

L’ampli NAD M33 adopte une amplification HybridDigital Purifi Eigentakt caractérisée par un rendement exceptionnel ainsi qu’une importante puissance disponible en continu. Cet ampli stéréo délivre ainsi 200 watts de puissance pour chaque canal sur toute la plage de fréquence sous 8 ohms et quasiment deux fois plus sous 4 ohms avec 2 x 380 watts de puissance. 

Son facteur d’amortissement extrêmement élevé lui permet de contrôler parfaitement les haut-parleurs de grave des enceintes, même de grand diamètre. Le son produit est détaillé, transparent et très dynamique.

NAD M33 : connectique

La connectique de l’ampli stéréo NAD M33 comprend deux entrées Ligne (RCA et XLR symétrique), une entrée Phono compatible avec les cellules MM et MC, deux entrées audio numériques coaxiales, deux entrées audio numériques optiques (Toslink), une entrée audio numérique AES/EBU, un port USB ainsi qu’une prise HDMI eARC pour y connecter un téléviseur et en diffuser le son. On prendra soin dans ce dernier cas de paramétrer correctement la sortie audio du téléviseur pour qu’elle diffuse le flux audio en PCM puisque le DAC du NAD M33 ne prend pas en charge le format audio Dolby Digital Plus de la TNT et des services de streaming comme Netflix et Disney+, par exemple. Quant au port USB qui sert à la calibration par microphone, il peut être utilisé également pour la lecture de fichiers audio numériques enregistrés sur clé USB (ou disque dur avec alimentation externe).

Très complète, la connectique de l’ampli NAD M33 comprend des entrées analogiques et numériques, une entrée pour platine vinyle et même une prise HDMI eARC.

Cet ampli Wi-Fi/Bluetooth adopte également deux sorties Subwoofer pour connecter autant de caissons de basses amplifiés. Une sortie pré-amplifiée est également de la partie, permettant de lui associer un ampli de puissance afin de multiplier le nombre d’enceintes. Deux emplacements MDC sont disponibles pour ajouter des cartes électroniques optionnelles afin de faire évoluer l’appareil. Enfin, les borniers enceintes à vis du NAD M33 sont compatibles avec les fiches bananes et présentent aussi une encoche pour les fourches.

Les borniers enceintes du NAD M33 acceptent les câbles de forte section, les fiches bananes et les fourches (ici nous avons utilisé les câbles d’enceintes montés QED XT40i).

NAD M33 : calibration Dirac Live

L’ampli NAD M33 est compatible avec la technologie de correction et de calibration acoustique Dirac Live Room Correction. Une fois l’application Dirac Live installée sur un smartphone, on peut donc optimiser le rendu sonore en fonction des caractéristiques acoustiques de la pièce, quelles que soient les enceintes utilisées avec l’ampli.

La procédure de calibration Dirac Live est la même pour le NAD M33 que pour le NAD M10 que nous avions précédemment testé. Vous pouvez en retrouver toutes les étapes en cliquant sur ce lien.

L’ampli NAD M33 est livré avec un microphone à utiliser avec l’application de calibration Dirac Live.

NAD M33 : DAC 32 bits

L’ampli Wi-Fi/Bluetooth NAD M33 fait appel à un DAC ESS Sabre 32 bits/384 kHz pour décoder les fichiers audio numériques aux formats MP3, AAC, WMA, OGG, WMA-L, ALAC et OPUS. Les formats audio haute résolution MQA, FLAC, WAV et AIFF sont également pris en charge. Ces fichiers peuvent être lus via le réseau local (NAS, ordinateur connecté au même réseau que le NAD M33) s’ils sont partagés mais aussi depuis un périphérique externe connecté à l’une de ses entrées numériques. Comme sur le NAD M10, on pourra regretter l’absence de port USB type B dédié à l’utilisation du NAD M33 comme DAC USB, en liaison directe avec un ordinateur…

Via l’application BluOS, on peut parcourir facilement les albums stockés sur une clé USB connectée au NAD M33.

NAD M33 : BluOS

L’ampli NAD M33 est compatible avec l’interface logicielle BluOS utilisée également par les appareils BlueSound. L’application mobile gratuite BluOS pour Android et iOS permet de prendre le contrôle à distance de l’ampli (source, volume, services de streaming) et gère les fonctions audio multiroom lorsqu’on possède plusieurs appareils multiroom NAD ou BlueSound.

Bien entendu, les réglages et fonctions de l’ampli sont accessibles depuis l’interface tactile du NAD M33 : sélection de la source avec possibilité de renommer chacune d’elle, réglage de la luminosité de l’écran, type d’informations affichées lors de la lecture, mode d’affichage du volume (absolu ou pourcentage), mise en veille automatique, contrôle de la tonalité et de la balance, réglage de la fréquence de coupure lorsqu’on utilise un caisson de basses, type de cellule de la platine vinyle raccordée… 

L’ampli NAD M33 est également compatible Apple AirPlay 2, ce qui autorise son utilisation dans le cadre d’une installation audio multiroom exploitant ce protocole (iMac, iPhone, iPad).

Plusieurs services de musique en ligne sont pris en charge via l’application BluOS (Amazon Music, Spotify, TIDAL, Deezer, Qobuz ou encore HDTracks) ainsi que plusieurs radios internet (TuneIn Radio, iHeartRadio, Calm Radio et Radio Paradise).

L’application BluOS permet au NAD M33 d’accéder à plusieurs services de streaming en ligne ainsi qu’à de nombreuses webradios.

NAD M33 : télécommande

Le NAD M33 est livré avec une imposante télécommande au châssis en métal. Elle est dotée d’un capteur de luminosité et d’un capteur de mouvement qui permet aux touches rétroéclairées de s’illuminer en bleu dès qu’on la prend en mains lorsqu’il fait sombre. C’est extrêmement pratique ! 

En plus d’allumer/éteindre l’ampli et de contrôler le volume sonore, cette télécommande permet de sélectionner la source avec les touches haut et bas de la croix directionnelle au centre. Les touches gauche et droite permettent pour leur part de faire défiler les titres en cours de lecture (source BluOS uniquement). Curieusement, c’est la touche gauche qui permet de passer au titre suivant et la droite au titre précédent… Contre intuitif mais on s’y fait.
Les autres touches ne sont pas fonctionnelles avec le NAD M33, hormis les touches lecture et pause tout en bas. Cette télécommande permet cependant de contrôler d’autres électroniques NAD et même d’autres marques, via la fonction apprentissage (TV, lecteur CD, lecteur Blu-ray, décodeur câble/satellite…).

Peut-être le fabricant aurait-il pu livrer une seconde télécommande plus simple et moins encombrante pour ceux qui n’auraient pas l’usage d’un modèle universel…

NAD M33 : spécifications clés

Conception

  • Amplification HybridDigital Purifi Eigentakt
  • DAC ESS Sabre 32 bits/384 kHz
  • Processeur ARM CORTEX A9 (1 GHz)
  • Technologie de correction et de calibration acoustique Dirac Live Room Correction
  • Écran tactile couleur TFT 7”
  • Compatible contrôle vocal Amazon Alexa (après installation du Skill dédié)
  • Compatible contrôle vocal Google Assistant
  • AirPlay 2 (après mise à jour)
  • Compatible multi-room BluOS

Section amplification

  • Puissance nominale (20 Hz-20 kHz) : >200 W sous 8 ohms, >380 W sous 4 ohms
  • Puissance nominale en mode ponté (20 Hz – 20 kHz) : >700 W sous 8 ohms
  • Rapport signal/bruit : >98 dB (pondéré A, réf. 1 W 8 ohms), >120 dB (pondéré A, réf. 200 W 8 ohms)
  • Facteur d’amortissement : >800 (réf. 8 ohms, 20 Hz à 6,5 kHz)
  • Réponse en fréquence : ±0,2 dB (20 Hz -20 kHz), -3 dB à 60 kHz

Sortie casque

  • Impédance de sortie : 2,2 ohms
  • Puissance de sortie : >100 mW/32 ohms

Audio

  • Format de fichier audio pris en charge : MP3, AAC, AMM, OGG, WMA-L, ALAC, OPUS
  • Format de fichier audio haute résolution pris en charge : FLAC, MQA, WAV, AIFF
  • Taux d’échantillonnage : jusqu’à 192 kHz
  • Encodage : 16 à 24 bits
    NB : toutes les entrées audio numériques sont compatibles 24 bits/192 kHz

Connectivité

  • Connectivité réseau : Gigabit Ethernet RJ45 / Wi-Fi 5
  • Protocole de partage de fichiers en réseau pris en charge : SMB
  • USB : 1 x port de type A pour la connexion à une clé USB (format FAT32 ou NTFS) et aux périphériques pris en charge
  • Bluetooth 5.0 compatible aptX HD
  • Connectivité Bluetooth bidirectionnelle (mode récepteur et mode émetteur vers casque Bluetooth)

Connectique

  • 1 x Connecteur HDMI eARC
  • 1 x entrée USB Type A
  • 1 x entrée AES/EBU XLR
  • 2 x entrée audio numérique optique
  • 2 x entrée audio numérique coaxiale
  • 1 x entrée Phono MM/MC
  • 1 x entrée Ligne RCA
  • 1 x entrée Ligne symétrique XLR
  • 1 x sortie pré-amplifiée stéréo (RCA)
  • 2 x sortie pour caisson de basses avec réglage séparé de la fréquence de coupure
  • 1 x sortie casque en façade (jack 6,35 mm)
  • 2 x emplacement pour carte MDC
  • 1 x entrée IR
  • 1 x entrée 12V Trigger
  • 1 x sortie 12V Trigger
  • 1 x port RS232
  • 1 x port réseau Ethernet (RJ45)

Consommation d’énergie

  • Mode veille : < 0,5 W
  • Marche : < 40 W

Généralités

  • Dimensions (LxHxP) : 435 x 133 x 396 mm
  • Poids net : 9,7 kg
  • Poids emballé : 18,4 kg

NAD M33 : mise en oeuvre

Pour ce test de l’ampli NAD M33, nous l’avons associé à la paire d’enceintes compactes B&W 705 S2 Signature avec le câble d’enceintes monté QED XT40i. Les enceintes étaient posées sur une paire de pieds NorStone Stylum 3 Noir Satin

Via l’application BluOS, nous avons pu écouter de la musique en qualité CD et Hi-Res sur Qobuz et depuis une collection de titres dématérialisés partagés sur le réseau local sur l’ampli NAD. Nous avons également écouté quelques CD audio lus par le lecteur Blu-ray 4K Ultra HD Pioneer UDP-LX500 relié au NAD M33 avec une paire de câbles NorStone Jura RCA.

Durant ce test, l’ampli NAD M33 alimentait des enceintes compactes B&W 705 S2 Signature.

NAD M33 : application BluOS

Une fois l’ampli NAD M33 déballé, nous l’avons connecté au réseau local en WiFi via l’application BluOS qui a rapidement détecté l’ampli. Disponible en français, cette application est indispensable pour paramétrer l’ampli NAD M33, effectuer différents réglages et accéder aux services de musique en ligne ainsi qu’aux webradios. Nous avons ainsi pu renseigner nos identifiants Deezer et Qobuz pour profiter de nos playlists. 

L’application BluOS permet de connecter l’ampli au WiFi (cf. captures d’écran ci-dessus), de configurer le partage réseau pour lire les fichiers audio stockés sur un NAS, de modifier la luminosité de l’écran ou encore d’ajuster la fréquence de coupure si on utilise un caisson de basses.

NAD M33 : impressions d’écoute

Neutralité et maîtrise totale de l’énergie sont ici les maîtres mots. Bien que doté d’une réserve de puissance colossale, le NAD M33 ne fait jamais dans l’esbroufe. Il se montre au contraire parfaitement respectueux de la musique qu’on lui donne à jouer, en phase avec l’intention de l’artiste. Au point que c’en est un peu déstabilisant lors des premières écoutes si on est habitué à d’autres électroniques assez colorées.

Avec les enceintes B&W 705 S2 Signature l’écoute est très réaliste et détaillée. Le haut-parleur à membrane Continuum nous régale, donnant texture et richesse aux voix et aux instruments. Le grave est vif, profond et nuancé. Les hautes fréquences produites par le tweeter à dôme carbone et charge Nautilus sont d’une très grande limpidité, apportant une belle clarté à l’écoute. 

Le NAD M33 est un ampli à la fois doux, dynamique et précis qui s’efface finalement devant la musique. 

Bittersweet – Lianne La Havas (Lianne La Havas – Qobuz 24/44,1).

La basse et la grosse caisse ouvrent le morceau en parfaite synchronisation : le NAD fait preuve de vivacité et d’autorité tout en respectant la “rondeur” de l’enregistrement. Les petits coups sur les cymbales soulignent subtilement le rythme, les claquements de doigts sont réalistes. Tout est bien en place avant que la voix de la chanteuse anglaise se déploie, douce et charnelle.

L’écran tactile couleur du NAD M33 affiche la pochette et les informations sur l’album et le titre en cours de lecture.

Rap God – Eminem (The Marshall Mathers LP2 – CD audio – 16/44,1)

Clarté du piano et des voix mixées en ouverture puis ligne de basse profonde et intense avant l’explosion sonore et le flow vocal. Le NAD est à l’aise dans tous les compartiments : le piano sonne juste, le grave prend aux tripes, le débit saccadé et ultra rapide d’Eminem est d’une parfaite fluidité. 

Internal War – Antonio Sánchez (Birdman OST – CD audio – 16/44,1)

L’intensité monte crescendo avec une énergie de plus en plus palpable comme un orage qui approche avant le coup sur les cymbales. Les sons graves roulent et grondent comme le tonnerre, les notes les plus aiguës filent haut, limpides et rapides. Cet enregistrement réalisé dans une grande proximité avec l’artiste permet au NAD M33 de montrer sa subtilité et ses qualités d’analyse. Aucun bruit de fond à déplorer. La musique, rien que la musique.

The Girl From Ipanema – Stan Getz (Getz/Gilberto – FLAC 24/192)

Belle présence de la contrebasse, clarté des cymbales, incarnation réaliste du chanteur qui semble physiquement devant nous. Présence aérienne d’Astrud Gilberto à gauche de la scène sonore. Le jeu du saxophoniste est à la fois suave et raffiné. C’est très fluide, d’une grande douceur. 

NAD M33 : comparé à…

NAD M10

Nous avions apprécié sur le NAD M10 sa connectivité, son grand écran tactile, les possibilités offertes par BluOS et sa capacité à reproduire la musique avec un mélange d’énergie, de relief et de nuances. On retrouve toutes ces qualités sur le NAD M33 qui nous a semblé être à la fois encore plus détaillé et plus doux, quoique très énergique lorsqu’il le faut.  

Naim Uniti Nova

Offrant un subtil équilibre entre neutralité et chaleur, capable d’extraire de nombreux détails des enregistrements et de positionner très précisément les instruments et les artistes dans l’espace, le Naim Uniti Nova nous avait fait forte impression. Le NAD M33 ne fait pas moins bien, loin s’en faut, et déploie la musique devant l’auditeur avec une évidence et une décontraction qui invite à se laisser embarquer pour de longues heures d’écoute.

Rega Aethos

Bien que leur conception soit très différente, ces deux électroniques ont en commun une approche très respectueuse de la musique. Le Rega est certes un peu plus rond mais l’amplification HybridDigital Purifi Eigentakt du NAD M33, pour neutre qu’elle soit, séduit par son mélange subtil d’énergie et de douceur. La NAD M33 prend logiquement l’avantage en ce qui concerne la connectivité qui démultiplie les possibilités offertes : Bluetooth bidirectionnel avec aptX HD, AirPlay2, lecture réseau, application de contrôle et de streaming BluOS, prise en charge des fichiers audio Hi-Res et MQA.

Conclusion

L’ampli connecté NAD M33 séduit autant par son esthétique premium, son grand écran tactile, ses fonctions connectées BluOS que par son évidente musicalité. Capable de spatialiser et de peupler efficacement la scène sonore, il donne corps à la musique avec beaucoup de réalisme, sans jamais forcer le trait. Comme sur le NAD M10, la neutralité est de mise pour servir la musique en respectant au mieux les intentions de l’artiste. Maîtrise du rythme, capacité à donner du relief, articulation des différents registres, sens de la nuance comptent parmi les nombreuses qualités de cet ampli Bluetooth/WiFi. Capable de produire une énergie très intense, son amplification HybridDigital Purifi Eigentakt pourra sans faiblir alimenter les enceintes les plus exigeantes. 

L’association avec les B&W 705 S2 Signature est une réussite, l’ensemble conférant un réalisme impressionnant à l’écoute musicale avec pour seules limites l’extension dans le grave de cette élégante enceinte compacte. Cet ampli NAD M33 pourra donc être associé avec une paire d’enceintes compactes accompagnées ou non d’un caisson de basses, mais aussi avec des enceintes colonne généreuses dans le grave, y compris des modèles équipés de haut-parleurs de grand diamètre. 

Nous avons aimé

  • La puissance élevée et parfaitement maîtrisée
  • La neutralité et la douceur
  • L’écran couleur tactile réactif
  • L’application BluOS complète et intuitive

Nous aurions aimé

  • Un mode DAC USB
  • Une télécommande plus simple
  • La prise en charge du DSD
Système audio multiroom Bluesound


  • 16
    Partages

4 COMMENTS

  1. Sans doute le meilleur test de cet appareil, tous pays confondus.
    On aurait voulu en savoir un peu plus sur cette amplification « HybridDigital », qu’est-ce qui la différencie d’une amplification numérique classique et comment peut-on la situer par rapport à l’amplification d’un Nad C388, également testé ici avec succès ?

    • Le fabricant donne peu d’informations sur le fonctionnement de cette amplification. Le site Purifi (en anglais), l’entreprise à l’origine des modules HybridDigital Purifi Eigentakt, donne quelques indications concernant les améliorations apportées par cette amplification : pas ou très peu de distorsion d’intermodulation, THD très faible sur toute la plage de fréquences et à tout niveau de puissance, bruit extrêmement faible, facile à alimenter, capacité à gérer les enceintes « difficiles »…
      À l’écoute cela se traduit par une image stéréo très stable, un niveau de silence absolu, un son détaillé et des basses présentes même à faible volume, une réponse en fréquence linéaire quelle que soit le type d’enceinte utilisée.
      Par rapport au NAD C388 doté d’amplis Hypex, je trouve qu’on gagne en douceur et en précision avec un son très « analogique » finalement.

    • Bonjour Benoît,
      Il faudrait le comparer effectivement au Lyngdorf TDAI-3400 qui se situe dans la même gamme de prix. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de l’écouter et je ne peux donc pas vous répondre sur ce point.
      Pour info, un test du « petit » Lyngdorf TDAI-1120, concurrent direct du NAD M10, est prévu d’ici peu sur ce blog…

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.