Test Eltax Monitor PWR 1959 : design vintage, performances inédites

16
17549
  • 117
    Partages

L’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 est un modèle trois voies à charge bass-reflex doté d’un séduisant design vintage. La Eltax Monitor PWR 1959 embarque un large haut-parleur de grave de 38 cm de diamètre capable de reproduire un très profond niveau de basses jusqu’à 30 Hz. Ce très large haut-parleur est couplé à un médium de 16 cm placé entre deux tweeters à dôme et pavillon acoustique. Commercialisée à 999 € la paire, l’Eltax Monitor PWR 1959 est le vaisseau amiral du fabricant danois. Saura-t-elle convaincre les audiophiles les plus nostalgiques ? 

L’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 adopte une conception trois voies avec haut-parleur de grave de 38 cm de diamètre, gage de basses puissantes et profondes.

Eltax Monitor PWR 1959 : la marque 

Située à Jutland au Danemark, à 300 km de Copenhague, la firme danoise propose depuis plus de 50 ans des enceintes hi-fi réputées pour leur design et leur excellent rapport qualité/prix. La synthèse réussie de la qualité de conception, des performances audio et d’un prix abordable a valu à Eltax de nombreux adeptes dans le monde entier. Chez Eltax, faire attention aux détails n’est pas juste une façon de parler, c’est un savoir-faire historique.

On retrouve cette approche méticuleuse dans chaque production d’Eltax. La marque danoise est à l’origine d’une longue lignée d’enceintes compactes, d’enceintes colonne, d’enceintes centrales, d’enceintes sans fil hi-fi, d’enceintes de soirée et de caissons de basses au design toujours soigné et aux prix défiant toute concurrence. Eltax commercialise des enceintes de qualité, aux solutions acoustiques généralement classiques, mais finement optimisées. Il n’est ainsi pas étonnant que l’un des best-sellers de Son-Vidéo.com, avec plus de 500 avis élogieux soit précisément une enceinte fabriquée par la marque danoise : l’Eltax Monitor III. Cette compacte 2 voies à charge bass-reflex et évent orienté vers le bas a séduit de nombreux passionnés, ingénieurs du son, ainsi que la presse spécialisée pour sa capacité à produire un son d’une homogénéité stupéfiante. Cette enceinte Eltax a par ailleurs été déclinée en version connectée avec récepteur Bluetooth sous la référence Eltax Monitor III BT Phono

L’enceinte vintage Eltax Monitor PWR 1959 aux côtés de l’emblématique enceinte compacte Eltax Monitor III.

Eltax Monitor PWR 1959 : packaging & accessoires 

Chaque enceinte Eltax Monitor PWR 1959 est conditionnée dans son propre carton dans lequel elle est correctement protégée et calée par diverses plaques de polystyrène. Une fois le carton ouvert, l’enceinte apparaît enveloppée dans un tissu synthétique blanc. Elle est fournie avec un cache en tissu acoustique permettant de masquer les haut-parleurs si on le souhaite.

Eltax Monitor PWR 1959 : présentation 

Conception et design 

L’Eltax Monitor PWR 1959 est l’enceinte la plus haut de gamme du fabricant danois. Elle bénéficie d’un design qui saura plaire aux amateurs de hi-fi vintage. Son coffret est réalisé en fibres de bois de moyenne densité de forte épaisseur et bénéficie de nombreux renforts internes pour limiter les résonances. Il repose au sol sur un socle creux permettant à la fois de surélever l’enceinte et de limiter les vibrations indésirables. Le coffret de l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 reprend les codes esthétiques des enceintes des années 70. Il mesure 90 cm de haut, et présente une profondeur de 38,5 cm pour une largeur de 51,8 cm. Il est donc conseillé de la placer dans une pièce relativement grande pour ne pas surcharger l’espace et laisser s’exprimer librement son haut-parleur de 38 cm. Elle se dédie ainsi à sonoriser idéalement des pièces de 20 m2 jusqu’à 70/80 m2.

L’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 adopte un design vintage avec un coffret reprenant les codes esthétiques des enceintes des années 70.

Les haut-parleurs de l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 sont dissimulés derrière une large grille acoustique en tissu. Une discrète sangle est placée sur la partie inférieure de chaque grille pour faciliter le retrait de ce cache de façade, lorsque l’utilisateur souhaite laisser apparaître les haut-parleurs. Il est en revanche regrettable que cette grille n’utilise pas de système de fixation magnétique, ce qui aurait permis à la face avant de l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 d’être libre de toute encoche. 

Une petite sangle facilite le retrait de la grille acoustique de l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959.

Haut-parleurs 

L’enceinte colonne Eltax Monitor PWR 1959 adopte une conception trois voies avec quatre haut-parleurs relativement basiques, mais intelligemment mis en oeuvre. Elle présente l’avantage d’intégrer un très large haut-parleur de 38 cm de diamètre. Sa membrane est conçue en fibres de cellulose pour conférer au haut-parleur rigidité et légèreté, gage d’une restitution dynamique et réactive. Le diamètre conséquent de cette membrane assure le déplacement d’une importante masse d’air et résonne très bas en fréquence, ce qui confère à l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 un bon régime transitoire. Ce haut-parleur est chargé en bass-reflex par un double évent circulaire permettant d’étendre la réponse en fréquence jusqu’à 30 Hz. 

Le haut-parleur de 38 cm de l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 assure un important déplacement d’air, gage de basses puissantes et profondes.

Pour la restitution des hautes fréquences, l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 adopte deux tweeters à dôme de 25 mm de diamètre. Ces derniers bénéficient d’une ogive centrale permettant de supprimer les interférences et ainsi de limiter la distorsion. Chaque tweeter de l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 est placé dans un pavillon pour amplifier mécaniquement son rendement et optimiser la diffusion des aigus. 

L’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 adopte un double tweeter avec ogive centrale pour limiter la distorsion.

Enfin, un haut-parleur de médium de 16 cm de diamètre en fibres de cellulose prend place au-dessus des deux tweeters de l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959. Cet emplacement n’est pas dû au hasard, puisqu’il permet d’optimiser la phase et ainsi de bénéficier d’une meilleure perception des différentes fréquences. 

Le haut-parleur médium de 16 cm de diamètre de l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 est judicieusement placé pour optimiser la phase et la perception des différentes fréquences.

Mesures 

L’enceinte colonne Eltax Monitor PWR 1959 affiche une réponse linéaire sur une plage de fréquences allant de 30 Hz à 22 kHz. Elle présente une puissance admissible exceptionnelle de 250 watts pour une sensibilité de 96 dB et une impédance nominale de 8 ohms. Malgré cette forte sensibilité, on lui associera de préférence un amplificateur hi-fi doté d’une bonne réserve de courant pour idéalement animer son large haut-parleur de basses de 38 cm. Enfin, les borniers à vis placés au dos de l’enceinte sont compatibles avec les câbles de forte section, les fiches bananes et les fourches. 

Les borniers à vis placés au dos de l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 sont compatibles avec les câbles de forte section, les fiches bananes et les fourches. 

Eltax Monitor PWR 1959 : spécifications clés 

Conception 

  • Enceinte 3 voies
  • Caisse en MDF renforcée
  • Double tweeter avec pavillon acoustique

Haut-parleurs

  • 1x haut-parleur de grave de 38 cm à membrane en cellulose 
  • 1x haut-parleur de médium de 16 cm à membrane en cellulose 
  • 2x tweeters à dôme de 25 mm et pavillon avec ogive centrale et pavillon acoustique

Mesures

  • Puissance admissible : de 30 à 250 W 
  • Sensibilité : 96 dB
  • Impédance : de 5 à 8 ohms
  • Réponse en fréquence : 30 Hz à 22 kHz

Généralités

  • Dimensions (lxhxp) : 900 x 518 x 385 mm
  • Poids : 34 kg

Eltax Monitor PWR 1959 : mise en oeuvre 

Pour ce test des enceintes vintage Eltax Monitor PWR 1959, nous avons choisi de les relier à l’aide de câbles d’enceintes Viard Audio Silver HD12 HP à l’amplificateur Atoll IN200, un modèle à transistors développant 2×200 W sous 8 ohms sur une très large bande passante. Nous les avons dans un second temps couplées à un amplificateur à tubes Cayin CS-55A KT88, plus modeste en puissance puisqu’il affiche 2×40 watts sous 8 ohms. La source utilisée était un lecteur réseau relié à l’aide de câbles RCA Norstone Jura RCA. Nous avons sollicité ce dernier pour lire des fichiers FLAC partagés sur le réseau local, ainsi que nos playlists Qobuz et Spotify. 

L’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 associée aux amplificateurs Atoll IN200 et Cayin CS-55A KT88.

Eltax Monitor PWR 1959 : impressions d’écoute 

Nous avons entamé l’écoute des enceintes Eltax Monitor PWR 1959 avec l’ampli Atoll IN200 et l’album Brothers In Arms de Dire Straits. L’équilibre spectral est parfaitement respecté avec des médiums riches et texturés, ainsi qu’une grande capacité d’exploration dans le grave. Les basses sont dynamiques, profondes et bénéficient d’une belle extension. Le haut-parleur de 38 cm des Eltax Monitor PWR 1959 nous offre des sensations fortes, sans jamais faire dans l’esbroufe. Le double tweeter assure une restitution fidèle des timbres originaux et apporte une belle transparence à la scène, ce qui, sur cet album, profite aussi bien à la guitare acoustique qu’électrique. Les timbres de ces deux instruments filent très haut avec finesse et fluidité. 

Le haut-parleur de grave de 38 cm monté en charge bass-reflex assure à l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 des basses dynamiques, profondes et d’une belle extension.

Sur le titre Salvadore de Lana Del Rey, la scène sonore est transparente, aérée et d’une belle ampleur. La spatialisation est indéniablement maîtrisée avec un parfait étagement des différents plans sonores, contribuant au naturel de la restitution. Chaque instrument ou détail est ainsi correctement placé dans l’espace. La voix de la chanteuse est naturellement incarnée au centre de la scène et donne une belle impression de proximité. La palette harmonique et le grain de voix de la chanteuse sont fidèlement restitués, à tel point que l’écoute en devient labiale. 

Les enceintes Eltax Monitor PWR 1959 présentent une très belle capacité d’adaptation pour reproduire efficacement tout style musical. Sur de la musique classique avec les interprétations d’Anne-Sophie Mutter, l’enceinte Eltax Monitor PWR 1959 affiche une belle énergie lors des montées en puissance de l’orchestre. Le message sonore est restitué avec transparence, naturel et clarté. Les violons accompagnent les différentes compositions avec une belle fluidité et sont exempts de toute acidité et dureté.

Les enceintes Eltax Monitor PWR 1959 présentent une très belle capacité d’adaptation pour reproduire efficacement tout style musical.

Eltax Monitor PWR 1959 : comparée à… 

Magnat Transpuls 1500 : commercialisée à 1090 € la paire, l’enceinte Magnat Transpuls 1500 adopte une conception relativement similaire, avec design vintage, haut-parleur de grave de 38 cm et double tweeter à pavillon. À l’écoute, les Magnat offrent des basses encore plus puissantes et profondes. Elles sont en effet capables de descendre jusqu’à 16 Hz contre 30 Hz pour les Eltax Monitor PWR 1959. On bénéficie également d’informations supplémentaires dans les très hautes fréquences qui sont restituées avec douceur et subtilité. 

Magnat Transpuls 1000 : toujours dans la catégorie des enceintes au design vintage, les Magnat Transpuls 1000 constituent une alternative plus compacte aux Eltax Monitor PWR 1959. Ce gain s’effectue cependant au détriment du haut-parleur de grave qui est réduit à 26 cm, ne pouvant ainsi naturellement pas concurrencer les Eltax sur ce registre. La restitution des aigus est également réduite à l’emploi d’un unique tweeter, contre deux sur les Eltax. Malgré cela, l’enceinte Magnat Transpuls 1000 reste très séduisante pour une pièce de faible volume, où l’intégration des Eltax serait délicate. Cette dernière se destine en effet à des pièces d’au moins 20 m2. 

Eltax Monitor PWR 1959 : conclusion 

Avec les Eltax Monitor PWR 1959, le fabricant danois propose des enceintes très performantes. L’esthétique vintage est parfaitement réussie et insuffle un air rétro à toute installation hi-fi. Le haut-parleur de 38 cm constitue le véritable point fort de cette enceinte en offrant des basses profondes, percutantes et toujours bien maîtrisées. Le registre médium est riche, texturé et assure une reproduction des voix d’un grand réalisme. Le double tweeter à pavillon est remarquable de précision et offre une grande clarté et transparence à la scène sonore. 

Nous avons aimé : 

  • Le design vintage 
  • La profondeur et la maîtrise des basses 
  • La clarté de la scène sonore 
  • Le dynamisme 

Nous aurions aimé : 

  • Une grille acoustique magnétique
  • Un plus faible encombrement  

  • 117
    Partages

16 COMMENTS

    • Les Klipsch Forte III ne jouent pas dans la même catégorie. Elles offrent notamment des médiums plus riches, ainsi que des aigus encore plus détaillés.

      • Ne joue pas dans la même catégorie ? Pourquoi ? A cause du prix ? Ne sous-estimons pas le pouvoir hors du commun du prix sur nos évaluations. C’est pour ça que les écoutes en aveugle sont d’une impartialité à toutes épreuves au-delà des chiffres et du design.

    • L’écoute du titre Salvadore de Lana Del Rey du second paragraphe dans les impressions d’écoute est effectué avec l’ampli Cayin. Globalement on perd un peu en dynamique, mais on gagne en chaleur et en douceur. Les voix gagnent également en naturel et en texture. Enfin, malgré la puissance plus modeste du Cayin, il a su correctement alimenter le haut-parleur de 38 cm des Eltax.

  1. J’aime beaucoup les eltax moniteur III et donc j’ai un a priori positif sur la marque mais là je trouve qu’ils versent limite dans le plagiat des Magnat transpuls 1500 dont je suis l’heureux possesseur. En plus elles ont droit à leur test alors que les transpuls ont juste eu droit à la comparaison qui les place quand même gagnantes. Tout en souhaitant longue et belle vie à ces eltax, à quand un article digne de ce nom sur les transpuls qui mériteraient bien – au vu de leurs qualités exceptionnelles – un bel article également. Amicalement

    • Bonsoir Sylvain, la Klipsch Heresy III est effectivement close, mais la IV est revanche à bass-reflex (ce qui, pour une Heresy, constitue une… hérésie ! :D)

      • Bonsoir. Ce point m’avait échappé. Trahison au sein de sa propre famille ! Merci pour cette précision. Je reste très heureux avec mes Heresy III.

  2. Bonjour,
    Merci pour ce rapide test.
    Auriez-vous procédé à un démontage pour analyser les composants ?
    Le filtrage et surtout les tweeters m’intriguent.

    • Nous n’avons pas démonté l’enceinte pour analyser le tweeter. Eltax ne communique également pas sur les composants du filtre, ainsi que sur les fréquences de coupure.

    • Bonjour,
      A comparer au test des elipson xls 15 on est sur la même gamme ? Le choix sera une affaire de goût ?
      Bien cordialement,

      • Il semblerait que les Elipson soient sensiblement supérieures, notamment dans le médium-aigu.
        En effet les 2 enceintes ont été comparées aux Transpuls 1500 à la fin de leurs tests respectifs, et les Transpuls ont été jugées meilleures que les Eltax (« On bénéficie également d’informations supplémentaires dans les très hautes fréquences qui sont restituées avec douceur et subtilité »), alors qu’on les a trouvées moins performantes que les Elipson (« l’enceinte Elipson Heritage XLS 15 apporte une restitution plus riche avec davantage de matière et de texture dans le médium. On profite également d’une scène sonore plus ample et plus profonde »).

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.