Test Blu-ray : Les dix commandements

0
424
  • 1
    Partage

Pour participer au concours : https://www.facebook.com/sonvideo/posts/10157877508571714

EN RÉSUMÉ

Le genre autrefois florissant du péplum biblique a donné quelques monuments. Notre Top 3 ? Ben-Hur, pour l’ampleur inouïe de sa reconstitution, qui culmine bien sûr avec l’affolante course de chars ; Le Roi des rois, pour la splendeur graphique de sa mise en scène signée Nicholas Ray ; et lui, Les Dix Commandements, sans doute le plus éperdument kitsch de tous, mais aussi le plus sincère, fervent, inventif. Dès 1923, son réalisateur Cecil B. DeMille avait porté à l’écran les Saintes Écritures dans une superproduction homonyme (forcément muette et en noir & blanc) qui resta soixante-deux semaines d’affilée sur les écrans américains, avant d’en orchestrer trente-trois ans plus tard le présent et colossal remake. Entre Sept plaies d’Égypte, adoration du Veau d’Or, Buisson ardent, naissance des Tables de la Loi et ahurissante ouverture de la Mer rouge pour permettre au peuple juif d’accomplir son exode (séquence qui contribuera grandement à l’Oscar des effets spéciaux reçu par le film), rarement la notion de « grand spectacle » aura atteint un tel niveau d’incandescence.

DU CÔTÉ DES BONUS

Guère pharaoniques, ils ne reprennent pas le formidable making-of de soixante-seize minutes du Blu-ray paru en septembre 2020, mais reprend le commentaire audio du coffret DVD Collector 50ème anniversaire, la délirante présentation par son metteur en scène et des archives de la première new-yorkaise. En revanche, on peut considéré comme un « bonus » fondamental le fait que les presque quatre heures du film tienne désormais sur un seul disque, et non deux comme autrefois.

AVIS TECHNIQUE

Les Dix Commandement rejoint aujourd’hui le club très fermé des œuvres de patrimoine à bénéficier d’un transfert UHD 4K. Soit un transfert Dolby Vision resplendissant qui repose sur la restauration 6K effectuée en 2010. Si le gain de piqué est minime, les couleurs comme les lumières sont nettement plus soutenues. Quant à la VO 5.1 DTS HD Master Audio elle se montre très ample sur tous les canaux.

LE MOT DE LA FIN

Un classique gravé dans le marbre.


  • 1
    Partage
Previous articleTest Sony SRS-RA3000 : Chromecast, Bluetooth et son immersif
Next articleInterview de Vincent Viard, fondateur de Viard Audio
Le magazine les Années Laser s'adresse aux passionnés du cinéma et de l'image : 50% du contenu est consacré aux nouveautés côté matériels, et 50% sur les parutions Blu-ray et DVD. Les initiés y trouveront tests, enquêtes, actualités, reportages, interviews et dossiers. Un feu d'artifice visuel et sonore tous les mois ! La rubrique bons plans propose des conseils et des astuces sur les Blu-ray, les DVD, les films, les séries, les documentaires, la musique. Enfin, dans chaque numéro, pour vous donner des idées, Les Années Laser présente deux installations Home Cinéma chez des particuliers.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.