Test Sony SRS-RA3000 : Chromecast, Bluetooth et son immersif

0
4238

L’enceinte connectée Sony SRS-RA3000 est un modèle résidentiel WiFi doté d’un Chromecast intégré et d’un récepteur Bluetooth. Cette enceinte sans fil Sony permet donc de profiter de tous les services de streaming musical comme Deezer, Spotify, Tidal, Amazon Music ou encore Qobuz à partir de n’importe quel smartphone, tablette ou ordinateur connecté au même réseau local ou en Bluetooth. Elle est également compatible avec le contrôle vocal depuis une enceinte ou un appareil audio intégrant Alexa ou Google Assistant. Elle est cependant dépourvue de batterie et nécessite donc une prise de courant pour fonctionner.

L’atout majeur de cette enceinte Sony SRS-RA3000 est sa capacité à diffuser la musique de manière omnidirectionnelle grâce à la technologie Immersive Audio Enhancement. Ce procédé est-il efficace et convaincant ? Affichée à 349 €, cette enceinte connectée Sony SRS-RA3000 peut-elle s’imposer face à ses nombreuses concurrentes ?

Avec sa robe noire rehaussée de quelques touches cuivrées, l’enceinte connectée Sony SRS-RA3000 sait se faire plutôt discrète dans un salon.

Sony SRS-RA3000 : la marque

Née au printemps 1946, l’entreprise Sony fait ses premières armes en réparant des équipements électroniques. Elle connaît un fort développement dans le courant des années 50 en se lançant dans la fabrication d’un composant électronique basique mais essentiel : le transistor. Cette montée en puissance se matérialise par la commercialisation en 1955 du premier récepteur radio utilisant uniquement des transistors.

Sony est une entreprise moteur dans le domaine de l’audiovisuel et de l’électronique grand public depuis sa création. Parmi ses inventions majeures, le Walkman, apparu en 1979, révolutionne notre rapport à la musique et préfigure le succès des produits nomades que nous connaissons aujourd’hui. En 1981, Sony présente le premier appareil photo numérique au monde, le Mavica (Magnetic Video camera) puis le premier caméscope en 1983 (la Betamovie, caméra portable au format Betamax). Sony est également à l’origine du disque Blu-ray en 2006. 

Aujourd’hui, Sony est toujours un acteur incontournable sur le marché des électroniques audio et vidéo, à la fois pour les professionnels et le grand public. Depuis de nombreuses années Sony s’illustre dans le secteur des produits nomades et connectés avec à son catalogue des enceintes Bluetooth portables, des baladeurs audiophiles et des casques Bluetooth.

Son expertise couvre également le domaine des téléviseurs (TV OLED, TV UHD 4K et TV UHD 8K) et de la vidéoprojection (vidéoprojecteurs UHD 4K, vidéoprojecteurs ultra courte focale et vidéoprojecteurs HD).

Sony SRS-RA3000 : packaging & accessoires

C’est un modèle de démonstration que Sony France nous a prêté pour ce test, livré dans un carton banalisé (tout blanc). Le carton que vous recevrez lorsque vous commanderez cette enceinte sera de format identique mais orné de visuels et du logo de la marque. 

L’enceinte Sony SRS-RA3000 est emballée dans un film synthétique et soigneusement protégée par deux cales en polystyrène (une au-dessus et une en dessous). Un câble d’alimentation l’accompagne, ainsi qu’un code promo pour découvrir l’offre de contenus 360° Reality Audio sur Tidal.

L’enceinte Sony SRS-RA3000 est livrée simplement avec un câble d’alimentation. Elle n’a besoin de rein d’autre pour être opérationnelle.

Sony SRS-RA3000 : présentation

Son ambiant immersif

L’enceinte Sony SRS-RA3000 exploite plusieurs technologies pour diffuser le son à 360° dans la pièce, quel que soit son emplacement. Ses deux tweeters à faisceaux verticaux produisent des ondes sonores qui se superposent les unes aux autres pour former une onde sonore orientée vers le haut. Cette technologie permet de remplir la pièce avec un son ambiant immersif. 

Le son de chaque tweeter est canalisé dans un tube acoustique doté de multiples perforations par lesquelles les hautes fréquences sont diffusées verticalement pour immerger l’auditeur.

Contrairement à d’autres enceintes omnidirectionnelles, le haut-parleur médium grave de l’enceinte Sony SRS-RA3000 est orienté vers le haut et surmonté d’un diffuseur. Il s’agit d’une sorte de lentille acoustique qui disperse le son à 360°. Quel que soit l’emplacement de l’enceinte dans la pièce, la musique parvient ainsi aux oreilles des auditeurs, où qu’ils se trouvent, sans être affectée par le mobilier ou des éléments de décoration qui peuvent constituer un obstacle aux ondes sonores. 

Enfin, pour optimiser la présence dans le grave, l’enceinte Sony SRS-RA3000 peut compter sur deux radiateurs passifs de forme allongée placés de part et d’autre du coffret de l’enceinte.

La conception spécifique de l’enceinte Sony SRS-RA3000 lui permet de diffuser un son immersif à 360° dans toute la pièce.

La configuration spécifique des haut-parleurs de l’enceinte Sony SRS-RA3000 est mise à profit par un algorithme développé par Sony pour adapter automatiquement le son à l’environnement dans lequel l’enceinte est placée. Celle-ci exploite pour cela un microphone situé sous l’orifice présent sur le dessus de l’enceinte. En analysant en temps réel le rendu sonore, le DSP de l’enceinte produit un son ambiant immersif parfaitement adapté à l’acoustique du lieu.

Cette technologie n’est pas sans rappeler la technologie de calibration acoustique Sonos Auto Trueplay présente sur l’enceinte Sonos Move qui se calibre automatiquement en fonction de ce qu’elle diffuse et de son emplacement.

Bluetooth, WiFi, Chromecast

L’enceinte connectée Sony SRS-RA3000 est dotée d’un récepteur Bluetooth pour diffuser directement de la musique depuis un smartphone ou un ordinateur compatibles sans passer par le réseau local. Elle peut même être reliée en Bluetooth avec un téléviseur pour diffuser sans fil le son des films.

La connectivité WiFi de cette enceinte Sony est mise à profit par son Chromecast intégré qui permet de diffuser de la musique, des webradios ou des podcasts depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable. Il faudra au préalable enregistrer l’enceinte via l’application Google Home afin qu’elle puisse être sollicitée comme périphérique audio. Une fois cette opération effectuée, il suffit d’appuyer sur le bouton Cast de l’application de lecture audio choisie pour profiter de votre contenu sur l’enceinte avec une qualité sonore optimale.

L’enceinte connectée Sony SRS-RA3000 dispose également d’une entrée audio analogique mini-jack qui permet de lui relier par câble une source audio (baladeur non connecté par exemple). Quant au port USB à la base de l’enceinte, il sert uniquement à la maintenance (SAV) et ne peut donc pas être utilisé pour écouter de la musique stockée sur une clé USB, ni pour éventuellement recharger un smartphone. Dommage !

Interface sensitive et application

L’enceinte Sony SRS-RA3000 adopte une interface de commande sensitive sur sa face supérieure. Celle-ci donne accès aux principales fonctions comme la mise en marche et en veille, le contrôle de la lecture (lecture/pause), le réglage du volume sonore mais également la sélection de l’entrée analogique (mini-jack à l’arrière de l’enceinte) et du Bluetooth ou encore l’activation du son immersif.

Le dessus de l’enceinte Sony SRS-RA3000 intègre une interface de commande sensitive pour contrôler l’enceinte du bout des doigts.

L’enceinte Sony SRS-RA3000 peut également être contrôlée via l’application Music Center, à condition qu’elle soit connectée au même réseau local que le smartphone. Cette application permet de sélectionner l’entrée auxiliaire comme source audio, de lancer directement Deezer, Qobuz et Spotify mais également d’accéder à plusieurs réglages.

L’onglet Son permet ainsi d’accéder à l’égaliseur (5 modes préréglés plus un mode personnalisable) et d’activer ou non le mode Immersive audio Enhancement ainsi que le volume automatique qui adapte le volume sonore des pistes audio afin de les mettre toutes au même niveau.

Il faut passer par le menu Son de l’application pour activer ou désactiver le mode immersif de l’enceinte Sony SRS-RA3000.

L’onglet Option alimentation sert à forcer l’enceinte à s’éteindre après 15 minutes sans utilisation. L’onglet Autres réglages donne la possibilité d’activer le mode auto pour le Bluetooth ou de forcer la lecture en SBC, mais aussi de choisir d’activer ou non les sons système. 

Dans l’onglet Système, on pourra choisir d’activer ou non la veille réseau. Lorsque cette dernière est opérationnelle, il est possible de “réveiller” l’enceinte simplement en lançant la lecture depuis un appareil connecté au même réseau WiFi. Dans le cas contraire, il faut d’abord sortir l’enceinte de veille manuellement avant qu’elle soit utilisable sur le réseau local.

Contrôle vocal

Si vous possédez un appareil avec Google Assistant ou un appareil avec Alexa intégré, vous pouvez utiliser celui-ci pour contrôler l’enceinte Sony SRS-RA3000 vocalement. Il suffit d’ajouter cette dernière à votre groupe d’enceintes en utilisant l’application Google Home ou Amazon Alexa. Vous pourrez alors formuler votre demande pour que l’enceinte Sony SRS-RA3000 commence à diffuser de la musique. Vous pourrez même modifier le volume et changer de piste audio à la voix.

Multiroom

Une fois qu’on a connecté l’enceinte Sony SRS-RA3000 à la box Internet du domicile et qu’on l’a ajoutée à un groupe d’enceintes connectées via l’application Google Home ou via l’application Amazon Alexa, il est possible de diffuser la même musique de manière parfaitement synchronisée sur toutes les enceintes ou différentes musiques sur chacune d’elles en fonction de la pièce dans laquelle elle se trouve. Par contre, il n’est pas possible d’appairer deux enceintes ensemble pour une reproduction stéréo.

Sony SRS-RA3000 : enceinte multiroom
En installant plusieurs enceintes Sony SRS-RA3000 dans son domicile, on peut mettre en place un système audio multiroom.

Sony SRS-RA3000 : spécifications clés

Enceinte

  • 2 tweeters de 17 mm de diamètre
  • 1 haut-parleur large bande de 80 mm de diamètre
  • 2 radiateurs passifs de 103 x 37 mm
  • Compatible 360 Reality Audio
  • DSEE (Digital Sound Enhancement Engine)
  • Égaliseur préréglé : OFF / BASS / EXCITED / BRIGHT / VOCAL
  • Égaliseur personnalisé
  • Volume automatique (MARCHE/ARRÊT)
  • Calibrage automatique du son
  • Immersive Audio Enhancement

Connexions sans fil

  • Fonctionne avec l’Assistant Google
  • Fonctionne avec Alexa
  • Chromecast intégré
  • Spotify Connect
  • Bluetooth : SBC, AAC

Connectique

  • Entrée audio (mini-jack 3,5 mm)

Alimentation

  • Consommation électrique : 20 W
  • Consommation électrique (mode arrêt) : 0,5 W
  • Consommation électrique (mode veille en réseau) : 2,0 W (Wi-Fi) / 2,0 W (Bluetooth) / 2,0 W (toutes les bornes et tous les réseaux connectés)
  • Mode veille : après 15 minutes (Wi-Fi) / 15 minutes (Bluetooth)

Généralités

  • Dimensions (L x H x P) : 146 x 247 x 155 mm
  • Poids : 2,5 kg

Sony SRS-RA3000 : mise en œuvre

La mise en service de l’enceinte Sony SRS-RA3000 n’a rien de compliqué. Une fois branchée sur une prise de courant, il suffit de la mettre sous tension et d’appuyer longuement sur le bouton Bluetooth pour lancer la procédure d’appairage avec un smartphone ou tout autre diffuseur potentiel. Une fois l’enceinte appairée, on peut profiter de sa musique sans plus attendre.

La connexion de l’enceinte Sony SRS-RA3000 à la box Internet en WiFi est un peu plus longue mais reste très simple, même pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec les nouvelles technologies. Depuis l’application Google Home, il n’y a qu’à se laisser guider par les indications à l’écran. Dès l’ouverture de l’application, l’enceinte est détectée. Il suffit de cliquer sur la mention Configurer Sony SRS-RA3000 pour lancer la procédure et valider les quelques étapes de la configuration. On peut notamment indiquer dans quelle pièce se trouve l’enceinte et lui donner un nom personnalisé. 

Lorsque c’est fait, l’enceinte est opérationnelle et peut-être choisie comme périphérique de lecture audio depuis toute application musicale (streaming, webradio, podcast) à partir d’un smartphone ou d’une tablette. Depuis Qobuz ou n’importe quelle autre application de streaming audio, il suffit de toucher l’icône Chromecast en haut à droite de l’écran et de la sélectionner dans la liste des périphériques disponibles.

L’enceinte Sony SRS-RA3000 peut également être utilisée pour caster de la musique ou le son d’une vidéo depuis le navigateur Chrome de n’importe quel ordinateur connecté au même réseau. Attention cependant au décalage image/son avec les vidéos ! Pour les clips musicaux, ce n’est pas trop gênant, pour les films en streaming, c’est plus critique.

Il est possible de “caster” le son d’une vidéo Youtube ou d’un service de streaming vers l’enceinte Sony SRS-RA3000 depuis un ordinateur via le navigateur Chrome.

Une fois l’enceinte Sony SRS-RA3000 connectée à la box Internet de notre domicile, nous avons pu écouter les webradios et nos playlists depuis Qobuz, Deezer et Spotify très facilement, en expérimentant plusieurs emplacements dans la maison : dans le salon face au canapé, dans la cuisine, sur une étagère de la bibliothèque…

Sony SRS-RA3000 : impressions d’écoute

Spatialisation

L’enceinte Sony SRS-RA3000 peut être placée à peu près n’importe où, à condition que ce ne soit pas au ras du sol, auquel cas le résultat sonore n’est pas très concluant. Le son est alors assez plat et manque cruellement d’amplitude. Mais posée sur un meuble ou sur une étagère à une hauteur comprise entre 1 m et 1,60 m, le résultat est tout à fait probant. Installée sur notre meuble TV, l’enceinte Sony SRS-RA3000 a su diffuser efficacement de la musique dans notre salon ouvert sur la salle à manger et la cuisine (40 m² environ).

Lorsque le mode Immersive Audio Enhancement est désactivé, le son reste assez centré sur l’enceinte. Une fois le mode immersif enclenché, le son se déploie avec plus d’amplitude, que ce soit en largeur ou en hauteur. Ne vous attendez pas cependant à une reproduction comparable à un système constitué de deux enceintes distinctes. Les effets stéréo ne sont en effet pas marqués ou très peu, que le mode immersif soit activé ou non. 

Cette enceinte Sony SRS-RA3000 n’est en effet pas conçue pour cela mais au contraire pour offrir une expérience d’écoute agréable et homogène quelle que soit la position de l’enceinte et de l’auditeur dans la pièce. Ce qu’elle réussit très bien surtout lorsqu’elle est placée sur un meuble et pas trop près d’un mur. Posée sur le meuble TV dans le salon ou sur le plan de travail dans la cuisine, elle a su faire rayonner largement le son pour que nous puissions en profiter sans frustration lorsque nous nous sommes déplacés dans la pièce. 

Posée sur le plan de travail dans la cuisine, l’enceinte Sony SRS-RA3000 est un petit peu encombrante mais elle se révèle très appréciable pour cuisiner en écoutant de la musique ou un podcast.

Sans surprise, lorsque l’enceinte est placée sur une étagère (bibliothèque par exemple), le son est plus “centré” sur l’enceinte mais demeure tout de même agréable à écouter.

Lorsque l’enceinte Sony SRS-RA3000 est posée sur l’étagère d’une bibliothèque, le son est plus “contraint” et se diffuse moins largement, mais reste toutefois agréable.

Signature sonore

Le son délivré par cette enceinte connectée Sony SRS-RA3000 se caractérise par une courbe de réponse en forme de V. La présence dans le haut grave est assez marquée, de 70 Hz jusqu’à 120 Hz environ, le registre bas médium étant pour sa part plus timide. On note ensuite une accentuation dans le haut médium et surtout les aigus qui peuvent parfois générer quelques sifflantes, selon les morceaux écoutés. 

Ce trait de caractère de l’enceinte s’estompe lorsqu’on enclenche le mode immersif qui rééquilibre un peu les choses. On peut également modifier la courbe de réponse de cette enceinte Sony en utilisant l’égaliseur via l’application. Les modes Bright et Excited sont à éviter selon nous puisqu’ils accentuent encore plus la clarté de l’enceinte. Le mode Bass améliore l’assise efficacement sans générer de distorsion tant qu’on ne pousse pas le volume sonore au-delà du raisonnable. 

L’égaliseur sur 5 bandes dans l’application permet de modifier la courbe de réponse de l’enceinte Sony SRS-RA3000, avec 4 profils d’égalisation préréglés et 1 personnalisable (“Custom”). 

Nous avons pu profiter d’une écoute un peu plus équilibrée de nos playlists en personnalisant l’égaliseur afin de monter un peu le curseur sur la bande des 250 Hz tout en le descendant sur les bandes 4 kHz et 16 kHz. Notez cependant que la mise en avant par défaut du haut médium et des hautes fréquences s’est révélée assez appréciable pour écouter les émissions de radio, rendant les voix des intervenants plus claires et plus intelligibles.

Ergonomie

Sur le plan du confort d’utilisation au quotidien, l’enceinte Sony SRS-RA3000 réalise un quasi sans faute. L’appairage Bluetooth est rapide et fait oublier l’absence de NFC. L’application de contrôle se révèle simple à prendre en main et réactive. On regrette simplement que l’activation du son immersif ne soit pas accessible directement depuis le menu d’accueil de l’enceinte. Il faut passer par le menu Réglages/Son pour y accéder. On peut toutefois l’activer et le désactiver directement depuis l’interface sensitive de l’enceinte (icône note de musique).

L’intégration de la technologie Chromecast contribue par ailleurs grandement au confort d’utilisation de cette enceinte. Ceux qui possèdent plusieurs enceintes ou appareils audio compatibles Google Cast pourront ainsi les gérer tous depuis l’application Google Home. De plus, la compatibilité Google Cast simplifie grandement la diffusion audio sans fil depuis n’importe quelle application de streaming, que ce soit depuis un smartphone ou une tablette sous Android ou sous iOS.

Sony SRS-RA3000 : comparée à…

Bose Home Speaker 500

L’enceinte Bose Home Speaker 500 offre une courbe de réponse “physiologique” assez similaire à celle de la Sony SRS-RA3000, avec l’accent porté sur les basses fréquences, un registre médium un peu en retrait et de la clarté dans les hautes fréquences. Le son de la Bose est cependant moins immersif, plus centré sur l’enceinte. Elle arbore par contre un bel écran de contrôle en couleurs pour afficher la pochette du titre en cours de lecture et bien d’autres informations.

Braun LE03

L’enceinte Braun LE03 nous avait séduit par son écoute équilibrée avec une belle énergie dans le grave. Elle sait donner de la voix lorsqu’on monte le volume, sans quasiment aucune saturation. Destinée cependant à une écoute de proximité, elle n’est pas de taille face à la Sony pour déployer le son dans de grands espaces. On la réservera donc pour l’écoute dans la cuisine ou dans une chambre idéalement. 

Denon Home 250

Nous avons été séduit par la capacité de la Denon à déployer la musique assez largement dans la pièce lors de notre test, même si les effets stéréo n’étaient pas très marqués. Sa reproduction plutôt équilibrée met légèrement l’accent sur le médium, avec des hautes fréquences un peu en retrait et un grave plus timide que celui de la Sony, la Denon offrant une écoute globalement plus douce. 

La Denon Home 250 propose un son un peu plus équilibré que la Sony SRS-RA3000, mais elle ne diffuse pas la son aussi largement dans la pièce.

La Sony lui est bien supérieure pour ce qui est de la spatialisation. Sa balance tonale offre par ailleurs plus de matière dans le grave avec également plus d’énergie dans ce registre.

Sony SRS-RA3000 : pour qui ?

L’enceinte connectée Sony SRS-RA3000 s’adresse à tous ceux qui souhaitent profiter de la musique et des webradios avec une qualité d’écoute homogène quel que soit l’emplacement de l’enceinte dans la pièce. Pour le dire simplement, c’est une enceinte facile à vivre. On l’installe là où on a de la place, on lance un service de streaming ou un podcast et on a plus qu’à se laisser porter. On peut se déplacer dans la pièce, le son reste audible et bien articulé, sans problème de directivité.

Sony SRS-RA3000 : conclusion

La capacité à déployer un son ambiant immersif est l’argument principal mis en avant par Sony pour décrire l’enceinte Sony SRS-RA3000. Le fabricant n’exagère pas : la technologie Immersive Audio Enhancement est assez bluffante et permet de spatialiser le son largement dans une pièce jusqu’à 25-30 m² environ (à volume raisonnable).

L’ergonomie est également un sérieux atout pour cette enceinte très simple à utiliser au quotidien, que ce soit via Bluetooth ou en passant par le réseau local (WiFi) pour exploiter le Chromecast intégré. Le contrôle vocal est également un plus, que vous soyez adepte d’Alexa ou de Google Assistant. Quant à son interface de commande sensitive, elle s’est révélée très réactive, tout comme l’application Sony Music Center.

La signature sonore assez typée séduira les amateurs de son clair avec des basses énergiques. Ceux qui souhaitent une écoute plus neutre pourront corriger la balance tonale à l’aide de l’égaliseur présent sur l’application.

Nous avons aimé

  • La simplicité d’utilisation
  • Le déploiement du son dans toutes les directions
  • Le relief dans le grave
  • Le contrôle via Google Assistant

Nous aurions aimé

  • Une signature sonore un peu plus équilibrée
  • Pouvoir réaliser un couplage stéréo avec deux enceintes
  • Une télécommande

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.