Test Sonos Roam : la plus polyvalente des enceintes WiFi/Bluetooth

0
2962

Seconde enceinte portable du fabricant américain, la Sonos Roam propose une solution bien plus compacte et donc plus facilement transportable que la Sonos Move. Comme sa devancière, la Sonos Roam propose une double connectivité Bluetooth et WiFi, avec l’intégration des nombreuses fonctionnalités propres aux habituelles enceintes Sonos : multiroom, services de musique en ligne, lecture DLNA, AirPlay 2, assistants vocaux, etc. Pouvant à la fois fonctionner sur USB et sur batterie avec une autonomie de 10 heures, cette enceinte Sonos proposée à 179 € constitue-t-elle la meilleure solution pour conjuguer l’univers nomade et domestique dans un unique appareil ? 

L’enceinte Sonos Roam est un modèle ultra compact pouvant à la fois fonctionner en Bluetooth et en WiFi, à l’intérieur comme à l’extérieur. 

Sonos Roam : la marque 

Le fabricant américain Sonos est pionnier et leader dans l’univers de l’audio multiroom. Avec ses enceintes et amplis connectés, il permet aux amateurs de musique de diffuser facilement sans fil n’importe quelle chanson chez eux et dans toutes les pièces de la maison. L’avantage majeur des systèmes Sonos repose sur l’utilisation d’une application de contrôle ultra complète et perfectionnée au fil des années pour proposer une gestion intuitive, ainsi que l’accès à de nombreux services de musique en ligne tels que Deezer, Spotify, Qobuz, Tidal, Google Play Music, mais également à plusieurs milliers de radios internet. Très longtemps resté enfermé entre les murs de la maison, Sonos souhaite s’émanciper en 2019 en présentant sa première enceinte portable compatible WiFi et Bluetooth : la Sonos Move (lire le test de la Sonos Move). La Sonos Roam reprend cette polyvalence, mais dans un format plus compact que jamais, avant tout pensée pour une utilisation nomade. 

Sonos Roam : packaging & accessoires 

L’enceinte Bluetooth portable Sonos Roam est livrée dans un emballage en carton recyclé aux dimensions minimalistes : environ 21 cm de haut pour une largeur de 9 cm et une profondeur de 10 cm. Elle rentre ainsi sans difficulté dans toute boîte aux lettres. Après avoir retiré les deux languettes scellant l’emballage, la partie supérieure de la boîte se retire et laisse apparaître l’enceinte, emballée dans un tissu en microfibre, similaire à celui qui emballe les autres enceintes de la marque. Les accessoires sont rangés sous la Sonos Roam et se composent d’un câble USB-A vers USB-C coudé et d’un guide de démarrage rapide. 

L’enceinte portable Sonos Roam est accompagnée d’un guide de démarrage rapide et d’un câble USB-A vers USB-C pour la recharge. 

Sonos Roam : présentation 

Design & ergonomie 

Fin 2019, Sonos faisait ses premiers pas en dehors de la maison, avec l’enceinte Bluetooth et WiFi Sonos Move qui pouvait à la fois être utilisée sur secteur et sur batterie. Comme nous l’avions souligné lors du test, celle-ci était en réalité plutôt destinée à être transportée d’une pièce à l’autre de la maison ou sur la terrasse. Pour un transport sur de plus longues distances, son poids de 3 kg la rendait rapidement inconfortable, à moins d’utiliser un sac à dos. La nouvelle Sonos Roam vient donc solutionner cette problématique en proposant un format incontestablement plus compact et léger : 17 cm de long pour une hauteur et une largeur d’environ 6 cm, et un poids de 430 g. On dispose ainsi d’un format nettement plus cohérent avec une utilisation nomade à l’extérieur du domicile. 

La Sonos Roam est l’enceinte la plus petite et la plus légère jamais conçue par Sonos. 

Avec son design profilé, la Sonos Roam adopte des lignes qui ne sont pas sans rappeler celles des emblématiques Sony SRS-XB33, Sony SRS-XB43, Cabasse Swell ou encore JBL Flip 5. La Sonos Roam dispose en revanche d’une forme pyramidale et dont les sommets sont arrondis pour optimiser la prise en main. Elle tient parfaitement dans la paume et y reste bien en place grâce à son revêtement en polymère adhérent. Même avec de petites mains et en courant, la Sonos Roam ne risque pas de tomber et ne manifeste aucune gêne ou inconfort. 

L’enceinte portable Sonos Roam bénéficie d’un format ergonomique, pour une prise en main confortable et agréable. 

Le châssis de l’enceinte portable Sonos Roam est entièrement conçu à partir de divers matériaux polymères. La face avant est revêtue d’une grille acoustique qui s’étend jusque sur les bords des parties supérieure et inférieure de l’enceinte. Les côtés profitent quant à eux d’un caoutchouc épais pour protéger l’enceinte en cas de chute. L’assemblage des différents matériaux est effectué avec précision et confère à l’ensemble une belle robustesse. Aucun signe de faiblesse ne s’est ainsi fait remarquer durant la période de ce test. 

L’assemblage de l’enceinte Sonos Roam est irréprochable et lui confère une très grande robustesse.

L’impression de robustesse de l’enceinte Sonos Roam se confirme par la certification IP67 qui garantit une imperméabilité à l’eau et à la poussière. La Sonos Roam résiste ainsi à une immersion de 30 minutes sous 1 mètre d’eau. L’enceinte portable Sonos Roam peut donc être utilisée sans risque dans une salle de bain ou au bord de la piscine et vous suivre à la plage ou lors d’une randonnée. Son format compact et léger révèle alors tout son intérêt. 

Certifiée IP67, l’enceinte portable Sonos Roam peut être utilisée sans risque à la piscine ou au bord d’une rivière. 

Autonomie de 10h 

Utilisation nomade oblige, l’enceinte Bluetooth Sonos Roam embarque une batterie rechargeable de 18 W lui conférant jusqu’à 10 heures d’autonomie en Bluetooth. L’obsession portée par Sonos dans la simplicité d’utilisation de ses enceintes s’étend jusque dans le système de recharge de la Roam. Elle peut en effet être rechargée en toute simplicité en la posant debout sur un chargeur sans fil certifié QI comme l’Anker PowerCore Wireless 10K ou sur le chargeur Sonos dédié (non inclus). Il n’y a rien de plus rapide et de plus intuitif. En absence de chargeur sans fil, la batterie de la Sonos Roam peut être alimentée par le câble USB-A vers USB-C inclus. Il suffit alors de le brancher sur tout adaptateur secteur, sur le port USB d’un ordinateur, et même sur une batterie portable, pour peu qu’elle soit capable de fournir une tension de 3A. Il est ainsi possible de prolonger facilement son autonomie, même en pleine nature ou dans le jardin. 

Avec une autonomie de 10 heures, l’enceinte Sonos Roam est idéale pour animer des soirées entre amis ou vous accompagner toute la journée dans le jardin.

Bluetooth 

Pour la seconde fois, Sonos propose une enceinte capable de fonctionner en Bluetooth, en plus du WiFi. Il est ainsi possible de diffuser de la musique depuis un smartphone, une tablette ou un baladeur audiophile, sans être limité au périmètre couvert par le réseau WiFi domestique. L’appairage en Bluetooth s’effectue en réalisant une pression de quelques secondes sur le bouton de mise en marche. Il faut en revanche faire attention de ne pas appuyer trop rapidement, sans quoi l’enceinte se met en veille, ou trop longtemps, ce qui risque de l’éteindre. Après quelques essais, on parvient tout de même à activer le mode appairage, ce que le carillon et la LED bleue clignotante en façade nous confirment. Il faut ensuite appairer l’enceinte à partir des réglages Bluetooth du smartphone. 

La connexion Bluetooth facilite la diffusion des musiques lorsque l’enceinte Sonos Roam est utilisée à l’extérieur de la maison, hors de portée du réseau WiFi. 

Contrairement à la Sonos Move qui privilégie la connexion WiFi, la Sonos Roam n’a pas de préférence. Cela signifie qu’il n’est plus nécessaire de passer manuellement l’enceinte en mode Bluetooth à chaque fois que vous souhaitez profiter de ce mode de connexion. C’est beaucoup plus intuitif et on peut passer en quelques secondes d’une connexion WiFi à une connexion Bluetooth, sans avoir à éteindre l’enceinte. 

Une LED bleu placée à côté du logo de la marque s’allume lorsque l’enceinte Sonos Roam est en mode Bluetooth. 

WiFi & streaming 

Lorsque l’enceinte Sonos Roam est connectée au réseau WiFi domestique, elle profite des mêmes fonctionnalités que les autres enceintes Sonos. Elle peut ainsi lire toutes les musiques partagées sur le réseau local, mais également les pistes présentes sur le smartphone ou sur la tablette de l’utilisateur. Des milliers de stations de radio internet sont aussi accessibles à partir de l’interface TuneIn intégrée à l’application Sonos, ainsi que de très nombreux services de musique en ligne comme Deezer, Spotify Connect, Qobuz, Tidal, Amazon Prime Music, etc. 

Multiroom 

La connexion WiFi de l’enceinte Sonos Roam permet également de l’associer à plusieurs appareils compatibles Sonos ou AirPlay 2. Il est ainsi possible de profiter de la même musique dans différentes pièces de la maison ou de réaliser un couplage stéréo avec une seconde enceinte Sonos Roam. Lors de ce test, nous avons réalisé une écoute multiroom avec une Sonos One placée dans une autre pièce. La diffusion était instantanée et aucun décalage ne s’est fait remarquer d’une pièce à l’autre. 

La Sonos Roam peut être utilisée en multiroom avec tout autre enceinte Sonos ou avec des enceintes compatibles AirPlay 2. 

La gestion du multiroom s’effectue à partir de l’excellente application Sonos, depuis laquelle nous avons la possibilité de configurer les groupes d’enceintes, d’associer ou de dissocier plusieurs appareils et de régler indépendamment le volume de chaque enceinte. Nous avons également testé le multiroom AirPlay 2 avec la Sonos One, un amplificateur home-cinéma Marantz et deux téléviseurs LG. Là encore, la diffusion est instantanée et sans décalage. La gestion s’effectue en revanche directement à partir des paramètres audio de l’iPhone ou du Mac utilisé pour la diffusion. 

La gestion des groupes multiroom s’effectue facilement à partir de l’application Sonos. 

Enfin, un autre atout de cette enceinte Sonos Roam réside dans la possibilité d’utiliser simultanément ses connectivités Bluetooth et Wifi. Il est donc possible de diffuser sur le réseau multiroom Sonos (WiFi) depuis une source associée en Bluetooth à la Roam. Une petite prouesse que sa grande soeur est incapable de faire tout comme la plupart des concurrents ! 

Assistants vocaux  

Toujours dans le but de simplifier son utilisation, l’enceinte connectée portable Sonos Roam peut être contrôlée facilement grâce à l’intégration des assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant. L’utilisation de cette enceinte Sonos devient alors d’une simplicité déconcertante. Il suffit en effet de lui demander de lancer une playlist, de changer de titre, de modifier le volume, etc., pour que l’enceinte s’exécute. Le contrôle des différents objets connectés de la maison est également possible.

Pour le respect de la vie privée, il est possible de désactiver le microphone à l’aide d’une commande dédiée placée sur la face latérale de l’enceinte Sonos Roam.

Lors de nos différents tests avec Google Assistant, l’enceinte connectée Sonos Roam a toujours bien entendu et exécuté nos demandes pour lancer la musique, même placée à l’autre bout de la pièce. Durant la lecture, celle-ci percevait également bien nos demandes pour changer de titre ou ajuster le volume, à condition que le son ne soit pas excessivement fort. En revanche, dès que le niveau d’écoute dépasse un quart de sa puissance, il devient nécessaire de hausser la voix pour que l’assistant s’active. Un carillon sonne alors pour indiquer que l’assistant attend qu’on lui dicte notre demande. Fort heureusement, l’activation de l’assistant met en sourdine la musique, évitant ainsi de devoir hausser la voix plus longtemps. 

Conception acoustique & calibrage 

Sous sa robuste carapace, l’enceinte Sonos Roam intègre deux amplificateurs numériques de classe H chargés d’alimenter un haut-parleur médium/grave et un tweeter. Pour optimiser le fonctionnement des haut-parleurs, l’enceinte connectée Sonos Roam embarque le système de calibration Auto TruePlay inauguré par la Sonos Play:5 et perfectionné par la Sonos Move. Il exploite le microphone de l’enceinte pour réaliser des mesures et ajuster la restitution de la Roam en fonction des caractéristiques acoustiques de l’environnement dans lequel elle se trouve. Ce calibrage fonctionne en parfait tandem avec un accéléromètre pour détecter lorsque la Sonos Roam est déplacée et ajuster ainsi automatiquement sa restitution, sans aucune intervention de l’utilisateur. Pour un réglage plus personnel, il est possible de modifier manuellement le niveau des graves et des aigus depuis l’application Sonos. Cette dernière est en revanche uniquement accessible lorsque l’enceinte est utilisée en WiFi, même si les paramètres attribués restent en mémoire. 

L’enceinte Sonos Roam intègre deux amplificateurs numériques chargés d’alimenter un tweeter et un haut-parleur médium/grave. 

Sonos Roam : spécifications clés 

Connectivité 

  • WiFi 802.11b/g/n/ac Dual Band (2,4 GHz/5 GHz)
  • Bluetooth 5.0
  • AirPlay 2

Contrôle

  • Interface de commande sur l’enceinte (boutons physiques) : volume haut/bas, lecture/pause, titre suivant/précédent 
  • Application de contrôle pour smartphone et tablette
  • Contrôle vocal par Google Assistant et Amazon Alexa (micro désactivable)

Polyvalence

  • Compatible système Sonos multiroom
  • Possibilité d’associer deux enceintes Sonos Roam pour diffuser le son en stéréo (WiFi uniquement)

Généralités

  • Dimensions (H x L x P) : 168 x 62 x 60 mm
  • Poids : 430 g

Découvrir les caractéristiques complètes de l’enceinte Sonos Roam 

Sonos Roam : mise en oeuvre 

Comme avec tous les systèmes de la marque américaine, la mise en œuvre de l’enceinte Sonos Roam est d’une grande simplicité. En revanche, malgré le fait que l’enceinte fasse également Bluetooth, une connexion WiFi reste indispensable pour réaliser la première configuration. Celle-ci s’effectue en quelques minutes depuis l’application Sonos pour iOS et Android qui nous guide pas à pas. Après s’être créé un compte Sonos et avoir mis en marche la Sonos Roam, l’application détecte automatiquement l’enceinte et la configuration débute. Celle-ci peut s’effectuer de deux manières. La plus rapide consiste à plaquer le smartphone contre la face inférieure de l’enceinte pour que les données du réseau WiFi soient transmises. La seconde, un peu plus longue mais toujours aussi simple, permet de définir manuellement le réseau WiFi à utiliser et son mot de passe. Enfin, une mise à jour de l’enceinte peut être nécessaire avant de poursuivre.

La configuration de l’enceinte Sonos Roam s’effectue très facilement à partir de l’application mobile Sonos. 

Une fois l’enceinte Sonos Roam connectée au WiFi et mise à jour, on arrive sur l’interface de l’application Sonos Controller. Depuis celle-ci, il est possible de personnaliser la restitution de l’enceinte, d’associer vos différents services de musique en ligne, mais aussi d’activer les assistants vocaux si vous souhaitez bénéficier de ces fonctionnalités. Dans notre cas, nous avons activé Google Assistant. La configuration de ce dernier s’effectue alors automatiquement, à condition d’avoir un compte Google Assistant déjà configuré sur son smartphone. Si ce n’est pas le cas, il est nécessaire d’installer l’application Google Home pour finaliser la configuration. Bien évidemment, vous pouvez désactiver à tout moment les microphones de l’assistant vocal pour préserver votre vie privée. 

Sonos Roam : impressions d’écoute 

L’enceinte portable Sonos Roam offre une expérience d’écoute agréable et attrayante. Comme les autres modèles de la marque, la Sonos Roam affiche une préférence pour le grave, avec une restitution un peu plus axée sur ce registre. Les basses sont dynamiques, généreuses et profitent d’une puissance agréablement surprenante pour une enceinte de ce gabarit. Bien évidemment, les basses ne sont pas abyssales, mais elles tapent suffisamment fort pour donner du corps et du punch à la musique. Ces basses sont de plus accentuées lorsque le mode loudness est activé et que la Sonos Roam n’est qu’à quelques mètres de nous. Le positionnement horizontal de l’enceinte a également pour effet de renforcer ce registre en exploitant alors le support comme caisse de résonance. La Sonos Roam trouve ainsi naturellement sa place au bout de la table à manger ou de la table basse du salon. 

L’enceinte portable Sonos Roam offre des basses dynamiques et généreuses. 

Que ce soit à l’intérieur ou dans le jardin, la Sonos Roam profite d’une réserve de puissance suffisante pour mettre l’ambiance et animer un dîner entre amis ou une journée au bord de la piscine. La diffusion se montre assez homogène et la scène élargie lorsque l’enceinte est placée à l’horizontale. Bien évidemment, lorsque la Sonos Roam est utilisée seule, sa spatialisation ne peut pas rivaliser avec un système traditionnel composé de deux enceintes distinctes. Ce n’est d’ailleurs pas son ambition. Le rendu est ainsi monophonique et les différents effets sont resserrés sur le centre de l’enceinte. L’ensemble reste en revanche cohérent et les voix se détachent bien des instruments. 

La diffusion musicale se montre assez homogène et la scène élargie lorsque l’enceinte Sonos Roam est placée à l’horizontale.

Malgré son rendu monophonique, l’enceinte Sonos Roam est modérément directive et on peut profiter d’une écoute plaisante, sans être parfaitement face à elle. Cette qualité reste conservée sur environ 180° autour de la face avant de l’enceinte. C’est la position où la Sonos Roam offre la musicalité la mieux équilibrée et la plus probante. Au-delà, on perd quelques informations dans les aigus et les médiums. Cela n’est pas dramatique pour une écoute d’ambiance, si jamais vous n’avez pas d’autres choix que de placer quelques amis derrière l’enceinte, mais cela devient plus gênant lorsque vous souhaitez profiter pleinement de la musique. 

La qualité d’écoute est optimale sur environ 180° autour de la face avant de l’enceinte Sonos Roam. 

Sonos Roam vs Sonos One 

On retrouve avec ces deux enceintes Sonos une scène sonore dans laquelle le grave est mis en avant. Celui-ci est en revanche plus profond et encore plus puissant sur la Sonos One dont le volume interne plus conséquent permet à ce registre de s’exprimer davantage. La Sonos One profite également d’un peu plus d’informations dans le bas médium. Un registre qui peut parfois être couvert par le grave avec la Sonos Roam. En revanche, la Sonos One se montre moins polyvalente, cette dernière étant limitée par sa transmission exclusivement WiFi et son alimentation secteur. Il est donc impossible de la transporter d’une pièce à l’autre de la maison ou dans le jardin sans accès à une prise de courant. Cependant, pour une utilisation domestique en WiFi, elle offre exactement les mêmes fonctionnalités et se contrôle depuis la même application Sonos ou vocalement grâce à Amazon Alexa et Google Assistant. Les microphones se montrent en revanche plus sensibles qu’avec la Sonos Roam et il n’est pas nécessaire de hausser excessivement la voix pour que l’assistant capte notre demande lorsque de la musique est diffusée. 

La Sonos One est plus imposante et peut fonctionner uniquement sur secteur, ainsi qu’une WiFi.

Sonos Roam vs Sonos Move 

Incontestablement l’enceinte la plus imposante, la Sonos Move l’emporte sur la profondeur et la générosité des basses. La reproduction sonore est physiologique et les basses cognent très fort. La tenue en puissance est un peu meilleure sur la Move, ce qui lui permet de s’accommoder plus facilement d’une très grande pièce de vie ou d’animer les soirées les plus mouvementées. Ce format plus imposant qui profite à la restitution sonore devient en revanche plus contraignant lorsque l’enceinte doit être transportée. Malgré l’intégration d’une poignée ergonomique, son poids de trois kilogrammes se montre vite inconfortable dans les déplacements occasionnels hors du domicile. Elle se destine ainsi plus à être transportée d’une pièce à l’autre de la maison ou dans le jardin, tandis que la Sonos Roam peut être emportée partout où vous allez. En dehors de cela, les fonctions sont strictement identiques, avec une diffusion Bluetooth et WiFi, ainsi qu’un contrôle depuis l’application Sonos ou vocalement par Amazon Alexa et Google Assistant. 

Beaucoup plus imposante, la Sonos Move se destine plus à être transportée d’une pièce à l’autre de la maison ou dans le jardin que sur de longues distances. 

Sonos Roam : pour qui ? 

L’enceinte Sonos Roam se destine aux baroudeurs à la recherche d’une enceinte compacte et légère qu’ils peuvent emporter dans toutes leurs aventures. Le châssis robuste couplé à une certification IP67 assure une utilisation pérenne et permet de profiter de sa musique à la plage, au bord d’une rivière ou à la piscine. La connexion Bluetooth facilite la diffusion des musiques en extérieur à partir de tout périphérique, tandis que le WiFi démultiplie les possibilités offertes par l’enceinte Sonos Roam lorsqu’elle est à la maison. Elle forme ainsi la solution tout-en-un idéale pour un utilisateur souhaitant à la fois profiter d’une enceinte connectée complète pour la maison et d’une enceinte Bluetooth portable pour profiter de la musique entre amis à l’extérieur. 

La Sonos Roam s’adresse à tout utilisateur à la recherche d’une enceinte compacte capable de fonctionner aussi efficacement à la maison qu’à l’extérieur. 

Sonos Roam : conclusion 

Pour sa seconde enceinte portable, le fabricant américain signe un modèle véritablement taillé pour une utilisation nomade. Avec son format réduit et sa prise en main ergonomique, on prend véritablement plaisir à transporter la Sonos Roam d’une pièce à l’autre de la maison et dans tous nos déplacements extérieurs. L’utilisation de l’enceinte se montre tout aussi plaisante et intuitive, notamment lorsqu’elle est utilisée en WiFi et contrôlée par l’excellente application Sonos ou encore mieux, vocalement. Le Bluetooth révèle quant à lui son intérêt pour animer ses journées et soirées dans le jardin ou chez des amis. Autant d’arguments qui plaident en faveur de la Sonos Roam et nous convainquent de la classer comme meilleure enceinte polyvalente pour une utilisation domestique et nomade.

Nous avons aimé 

  • Le format compact et ergonomique 
  • La double connectivité WiFi et Bluetooth 
  • La simplicité d’utilisation
  • L’application Sonos amplement aboutie 
  • La puissance des basses 

Nous aurions aimé 

  • Une application fonctionnelle en Bluetooth 

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.