Le cinéma privé en sous-sol de Mike

0
2007

Mike a transformé une pièce de son sous-sol en un superbe cinéma privé équipé d’enceintes Klipsch et d’un projecteur UHD 4K. Une salle tout aussi bien conçue pour la musique, le home-cinéma que les jeux vidéo dans laquelle Mike prend plaisir à y passer du temps avec sa famille et ses amis.

Quand et pourquoi avez-vous décidé de concevoir un cinéma privé ? 

Lorsque ma pièce n’était encore qu’une modeste salle hi-fi, nous étions ma compagne et moi en train d’écouter quelques morceaux de musique et je me suis dit pourquoi ne pas faire évoluer cette pièce en quelque chose de mieux et de plus classe. Nous sommes de très grands amateurs de films en tous genres. Certes, j’étais satisfait de regarder des films sur ma TV Sony, mais même si l’image est très belle, le son est relativement médiocre. Ma compagne ne voulant pas d’enceintes imposantes dans le salon, je me suis dit pourquoi ne pas exploiter cette pièce de ma cave du mieux possible et profiter d’une grande qualité à la maison, sans les désavantages d’aller au cinéma. Voilà d’où est parti ce fameux projet de cinéma privé.

Mike a conçu son propre cinéma privé dans son sous-sol pour profiter d’une qualité audio et vidéo optimale, sans les inconvénients d’aller au cinéma.

En combien de temps avez-vous pu réaliser ce cinéma privé ?

J’ai mis environ 8 mois pour réaliser cette salle home-cinéma, entre la prise d’information, les travaux et la recherche du matériel effectuée petit à petit pour économiser. 

Quelle est la superficie de la zone technique (électroniques) ?

J’ai un meuble technique dans lequel tout le câblage (Hi-Fi, HDMI, réseau Internet, etc.) est dissimulé. Celui-ci fait 1m20 de long pour 60 cm de haut. Sur le dessus sont posés la console, l’ampli et une enceinte surround.

Comment avez-vous organisé les travaux ? Qu’est-ce qui a posé le plus de souci ?

J’ai tout d’abord effectué l’isolation acoustique de la pièce, puis j’ai recouvert le tout par des plaques OSB que j’ai ensuite peint en noir extra mat pour limiter les reflets. Le sol a été vitrifié pour une protection maximale. Les câbles passent dans des passe-câbles pour si besoin les retirer ou faire des changements. Enfin, j’ai conçu les meubles sur-mesure pour les adapter à mes besoins. 

J’ai peint la face arrière en noir pour limiter les reflets et assurer une meilleure expérience de visionnage.

Quelle est la répartition budgétaire consacrée au matériel et aux travaux ?

Pour réaliser ce cinéma privé, j’ai consacré environ 2000 € pour les travaux et 4500 € pour le matériel. 

Pouvez-vous lister le matériel utilisé et pourquoi le choix de ces marques ?

Mon cinéma privé se compose des éléments suivant : 

Pour les enceintes et le caisson, je me suis directement tourné vers Klipsch, car mon père possède aussi un home-cinéma équipé entièrement d’enceintes klipsch et j’en suis de suite tombé amoureux, que ce soit pour la signature sonore, que l’esthétique. 

J’utilise un caisson et des enceintes Klipsch dont j’en suis tombé amoureux, que ce soit pour la signature sonore, que l’esthétique.

Pour l’ampli, j’étais dans un premier temps parti sur le Marantz SR-5015, mais il dépassait vraiment mon budget. J’ai donc cherché d’autres marques qui pouvaient répondre à mes besoins et j’ai ainsi trouvé le Denon AVR-X2700H qui fait de plus partie de la famille Marantz. J’en suis très satisfait. 

Pour le projecteur, c’était l’inconnu total pour moi et la seule chose que je savais c’est que je voulais un modèle UHD 4K pour les films et les jeux vidéo, tout en restant dans un budget de 1000 à 1500 €. J’ai donc étudié les modèles BenQ, ViewSonic, Epson et Optoma, pour finalement sélectionner l’Optoma UHD42 qui répond parfaitement à tous mes critères, que ce soit la distance de projection, le paramétrage, la qualité d’image ou encore l’input lag pour les jeux. 

L’Optoma UHD42 est un excellent projecteur 4K, que ce soit en termes de qualité d’image que d’input lag pour les jeux.

J’ai sélectionné le lecteur Blu-ray Panasonic DP-UB820 pour son excellent rapport qualité/prix et j’en suis très content. Certes, j’aurais pu utiliser la Xbox Serie X, mais pour moi chaque chose est faite pour un rôle bien précis, d’où mon choix d’acheter un lecteur Blu-ray dédié. 

Concernant le câblage, il me fallait un câble HDMI de 7 à 8 mètres, capable d’assurer une liaison correcte entre l’ampli et le projecteur. J’ai donc opté pour l’Audioquest Pearl Actif HDMI de 7,5 mètres dont j’ai lu que de bonnes critiques. Enfin, j’ai suivi vos conseils pour les câbles hi-fi et j’ai donc sélectionné des Norstone CL250 et NorStone CL400 qui sont très bien. 

Comment pilotez-vous le système ? Applications ? Télécommande universelle ?

J’utilise la télécommande dédiée de chaque appareil.

Avez-vous utilisé un traitement acoustique sinon, comptez-vous en utiliser un par la suite ?

Oui j’ai mis une isolation acoustique de 5 cm derrière les panneaux OSB. Sur ces derniers, j’ai fixé des mousses acoustiques, car j’entendais encore une légère résonance. Ces dernières ont permis de les faire disparaître. 

J’ai mis une isolation acoustique de 5 cm derrière les panneaux et placé des mousses acoustiques pour supprimer les résonances.

Quel est le premier film que vous avez visionné ? Quel est celui qui vous a donné goût au home-cinéma ?

Le premier film que l’on a regardé est Avatar. Ceux qui m’ont vraiment donné envie d’avoir un home-cinéma sont les films de l’univers Marvel. 

À quelle périodicité utilisez-vous cette salle home-cinéma ?

On y passe une à deux soirées par semaine, que ce soit pour regarder un film, écouter de la musique ou jouer aux jeux vidéo. Tout dépend de notre humeur.

Je passe une à deux soirées par semaine dans mon cinéma privé, que ce soit pour regarder un film, écouter de la musique ou jouer aux jeux vidéo.

Visionnez-vous autre chose que des films ? Sport ? Série ? Jeux vidéo ? Concerts ?

Effectivement on l’utilise pour regarder le football (les grands matchs) et les jeux vidéo. 

En plus des films, j’utilise aussi mon système pour regarder les grands matchs de foot et jouer aux jeux vidéo.

Que pouvez-vous donner comme conseil à quelqu’un qui souhaite réaliser un cinéma privé comme celui-ci ?

Je conseillerais de bien prendre son temps, de bien étudier sa pièce, de demander conseil à des professionnels et des passionnés sur des forums. Il est également important de choisir son matériel en fonction de ses besoins et de ses envies. Le but est de rentrer chez soi et de pouvoir se faire plaisir devant un bon film. Peu importe le prix de cette installation, tant que cette dernière convient, c’est le principal.  

Découvrez le cinéma privé de Mike


Article précédentFantrippers : des guides de voyages… à travers la pop-culture
Article suivantL’innovation TIDAL Connect s’ajoute à la gamme d’enceintes sans fil Mu-so de Naim
DJ à mes heures, grand fan de musiques Soul, Funk, Disco j’aime aussi le rock, le hip-hop, le reggae et la musique latine. The Temptations, Millie Jackson, Cerrone, Donald Byrd ou Hamilton Bohannon... Cinéphile à mes heures, je voue une passion aux westerns (Le bon, la brute et le truand, Jango unchained...), aux films de sciences fictions (Interstellar, District 9...) et films de guerre (La ligne rouge, 1917, Le soldat Ryan...). J’ai hérité de la chaîne hifi de mes parents que j’ai progressivement remplacée dès 2000 lors de mes débuts chez Son-Vidéo.com. Aujourd’hui je suis équipé avec un ensemble Elipson Planet alimenté par un ampli Yamaha en 5.1. Pas de TV mais un projecteur Epson et un écran Lumene motorisé. Deux platines Technics SL1200 avec table de mixage Ecler, platine cassette TEAC et Blu-ray Onkyo complètent mon système audio.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.