Roksan Atessa : la platine haut de gamme plug-and-play

0
2673

La platine Roksan Attessa est un modèle entièrement manuel à entraînement par courroie avec préampli phono intégré commutable pour une association facile avec tout amplificateur hi-fi ou préampli phono. Commercialisée à 1300 €, elle constitue le ticket d’entrée de l’offre de platines vinyle du constructeur britannique. La platine Roksan Attessa tient-elle la promesse de la marque “d’associer le son d’un système hi-fi de premier ordre à la simplicité que la majorité des utilisateurs recherchent” ?

La platine vinyle et l’amplificateur de la gamme Roksan Attessa bénéficient d’une esthétique unique et d’une excellente qualité de fabrication.

Roksan : la marque

Roksan a été fondée en 1985 par Tufan Hashemi et Touraj Moghaddam, diplômés de l’Université de Londres, de l’Imperial College of London et du Queen Mary College. Le nom Roksan lui-même est dérivé du nom de Roxana, fille du roi perse Darius. Cela reflète étroitement l’héritage persan et les racines de Hachemi et de Moghaddam. Sans surprise, de nombreux noms d’appareils Roksan font référence à des noms de villes, de lieux et de personnages célèbres de la Perse.

La platine vinyle Xerxès, du nom du célèbre roi perse, est la première production sortie des ateliers Roksan en 1985. Cette platine à entraînement par courroie sans sous-châssis suspendu défie la conception conventionnelle des platines de l’époque et séduit de nombreux critiques hi-fi par le sérieux de sa construction et par sa qualité sonore. Cette combinaison d’innovation, de qualité audio et de fiabilité constitue encore aujourd’hui l’ADN de la marque.

Enchaînant les succès avec les enceintes bibliothèque Darius (1986), la platine vinyle Radius (1990), le lecteur CD ROK DP1 (1991) ou encore le combiné transport CD-DAC-Alimentation séparée baptisé Attessa CD Playing System (1992), Roksan se fait rapidement une place parmi les meilleurs fabricants d’éléments hi-fi sur le marché britannique puis international. 

Dotée d’un moteur découplé, d’un châssis anti-vibration et d’un bloc d’alimentation externe, la platine vinyle Roksan Xerxes est la première production sortie des ateliers Roksan en 1985.

Parmi ses plus belles réussites, on peut citer les électroniques Kandy (amplis, lecteurs CD, tuners FM, amplis de puissance…) déclinées en plusieurs évolutions depuis la fin des années 90 avec en point d’orgue la gamme Roksan Kandy K3 sortie en 2014 et toujours au catalogue du fabricant après une évolution avec notamment l’ampli stéréo Roksan Kandy K3 INT v2, l’ampli de puissance Roksan K3 et le lecteur CD Roksan K3 CD DI.

En novembre 2016, Roksan est racheté par la marque d’enceintes Monitor Audio, mais continue à développer ses gammes et à proposer de nouveaux appareils innovants et toujours aussi séduisants parmi lesquels on retrouve des amplis de puissance, des amplis hi-fi stéréo, des lecteurs CD, des platines vinyle ainsi que des transports numériques

En 2021, le nom Attessa revient ainsi sur le devant de la scène sous la forme d’une gamme comprenant le transport CD Roksan Attessa CD, l’ampli stéréo Roksan Attessa, l’ampli WiFi/Bluetooth Roksan Attessa BluOS et la platine vinyle Roksan Attessa qui fait l’objet de ce test.

Roksan Attessa : packaging & accessoires

La platine Roksan Attessa est livrée dans un large carton au fond duquel elle est solidement calée entre quatre panneaux extérieurs et une protection pour le dessus. Très bien protégée pour le transport, la platine est recouverte d’un emballage pour éviter les rayures. Le plateau et la feutrine sont emballés dans un sachet en plastique et se trouvent dans le carton placé au-dessus de la platine. Si la courroie et la cellule sont préinstallées, il faut cependant installer le contrepoids d’anti-skating et régler le bras pour obtenir la force d’appui recommandée de 2 g à l’aide des outils fournis.

On retrouve dans le carton de la platine Roksan Attessa :

  • La platine Roksan Attessa
  • Un capot de protection
  • Une courroie
  • Une cellule Roksan Dana
  • Un plateau
  • Une feutrine
  • Un niveau à bulle
  • Une balance mécanique
  • Un flacon d’huile
  • Deux coton-tiges pour la lubrification des roulements
  • Un transformateur secteur
  • Un câble RCA
La platine Roksan Attessa est livrée avec un câble RCA de qualité, un capot anti-poussière, un ensemble huile et coton-tiges pour la lubrification des roulements, ainsi qu’un niveau à bulle et une balance mécanique pour le réglage de la platine.

Roksan Attessa : présentation 

Entièrement développée et assemblée au Royaume-Uni, la platine vinyle Roksan Attessa est issue de la gamme Attessa du fabricant britannique. On retrouve au sein de cette gamme le lecteur CD Roksan Attessa CD, l’amplificateur hi-fi Roksan Attessa et l’ampli streamer Roksan Attessa bluOS. Compatible avec les disques 33 et 45 tours, la platine Roksan Attessa est composée d’un châssis isolé anti-vibrations associé au bras de lecture Unipivot développé par les ingénieurs de la marque pour la platine. Réalisé à partir d’un alliage composite, le bras de lecture Unipivot tient son nom du pivot en verre sur lequel il repose. Cette technologie développée pour garantir un déplacement aussi fluide que possible du bras de lecture permet d’obtenir un excellent suivi du sillon. Le bras de lecture unipivot de la platine est équipé d’une cellule Roksan Dana prémontée. Ce modèle à aimant mobile (MM) fabriqué par Audio-Technica est doté d’une pointe en titane. Le contrepoids est quant à lui prémonté sur une tige filetée pour un réglage simple et précis de la force d’appui.

Le bras de lecture Unipivot de la platine Roksan Attessa est équipé d’une cellule à aimant mobile Roksan Dana prémontée qui, associée au préampli commutable, permet de bénéficier d’une solution totalement plug-and-play.

Le châssis de la platine Roksan Attessa est constituée d’une plaque en MDF aux côtés arrondis montée sur trois pieds isolants hérités de la platine haut de gamme Xerxes. En favorisant un montage sur trois pieds, Roksan limite les points de contact avec la surface sur laquelle est posée la platine et minimise ainsi la transmission des vibrations. Une conception que l’on retrouve sur la platine Rega Planar 6 par exemple. 

La platine Roksan Attessa adopte un montage sur trois pieds pour minimiser la transmission des vibrations en réduisant les points de contact avec la surface.

Le moteur asynchrone 24 pôles de la platine Roksan Attessa est associé à une interface de contrôle numérique pour une rotation stable et précise du plateau. Le bloc moteur est isolé et découplé du châssis pour éliminer les vibrations et résonances. Grâce au sélecteur de vitesses électronique situé sur le côté avant gauche de la platine, ce changement 33/45 se fait rapidement et facilement. 

La platine Roksan Attessa est dotée d’un contrôle électronique de la vitesse de rotation du plateau pour garantir une lecture stable et un changement de 33 à 45 tours rapide et facile.

Le plateau de la platine Roksan Attessa est un modèle en verre haute densité de 10 mm d’épaisseur et pesant 1,85 kg avec un bord en aluminium anodisé. L’ajout du bord en aluminium au plateau en verre permet d’amortir davantage les vibrations tout en optimisant l’inertie. 

Un capot est fourni avec la platine Roksan Attessa permettant de la protéger de la poussière lorsqu’elle n’est pas utilisée. Pas de charnière ici, le capot se pose simplement sur le socle et se retire intégralement lorsque la platine est utilisée. Cela peut s’avérer très pratique si vous décidez de placer la platine sur une étagère limitée en hauteur, car vous n’aurez pas à vous soucier de la hauteur avec le couvercle relevé.

La platine Roksan Attessa est livrée avec un capot de protection sans charnière qui doit être intégralement retiré lors de la lecture. Une solution très pratique pour les étagères limitées en hauteur.

Roksan Attessa : design

À l’instar des électroniques qui composent le reste de la gamme, la platine Roksan Attessa adopte un look original qui la distingue des autres modèles du marché au premier coup d’œil. Son châssis aux bords arrondis associée à son système de mise en marche et de sélection de vitesse de rotation par boutons rétroéclairés lui confèrent un aspect moderne, renforcé par le bras de lecture unipivot plat. 

Roksan Attessa : préampli intégré

Les platines audiophiles dans cette gamme de prix proposant un préampli intégré sont assez rares. Le but des platines vinyle haut de gamme étant d’offrir un amortissement optimal des vibrations et résonances, celles-ci se délestent souvent de fonctions supplémentaires telles que la préamplification, la transmission Bluetooth ou encore l’ajout d’un convertisseur pour la numérisation. C’est pourtant le choix qu’a fait le fabricant britannique en dotant la platine Roksan Attessa d’un préampli phono commutable. Il est ainsi possible de connecter directement la platine à l’une des entrées auxiliaires d’un amplificateur hi-fi sans passer par un préamplificateur externe. Si ce choix est certes pratique, l’implémentation est pourtant discutable. Le sélecteur est difficile d’accès et le seul moyen d’activer ou de désactiver ce dernier est d’utiliser une fine tige, comme un trombone par exemple. Essayer d’accéder au sélecteur avec vos ongles sera une source de frustration certaine. 

Le sélecteur passive / active situé à l’arrière de la platine Roksan Attessa permet d’activer ou de désactiver le préampli phono intégré. Le sélecteur est cependant difficile d’accès et nécessite l’utilisation d’un outil.

Roksan Attessa : spécifications clés

  • Platine manuelle à entraînement par courroie
  • Vitesse : 33 et 45 tours /min
  • Changement de vitesse électronique
  • Pré-ampli phono commutable
  • Bras Unipivot Roksan
  • Cellule Roksan Dana prémontée
  • Gain pré-ampli : 42 dB
  • 1x sortie RCA stéréo
  • Capot inclus

Roksan Attessa : mise en œuvre

Pour ce test, nous avons associé la platine à l’amplificateur Roksan Attessa issu de la même gamme. Nous avons dans un premier temps utilisé le préampli phono intégré de la platine en connectant celle-ci à l’une des entrées auxiliaires de l’ampli. Puis nous avons désactivé le préampli intégré pour connecter la platine à l’entrée phono de l’amplificateur. Roksan ne donne aucune information sur le préampli intégré de la platine et de l’amplificateur. Impossible de connaître les différences au-delà de l’implémentation de ce dernier. Le câble RCA utilisé était celui fourni avec la platine. Celui-ci est de bonne facture, comme on est en droit de s’y attendre pour une platine audiophile. Nous avons fait appel à notre fidèle balance numérique Elipson pour le réglage du contrepoids. L’ampli était connecté à une paire d’enceintes Dali Opticon 8 à l’aide de câbles Viard Audio Silver HD12 HP. Le système était placé sur un meuble NorStone Stäbbl hi-fi pour profiter de conditions de fonctionnement optimales. L’installation de la platine Roksan Attessa est rapide et facile. Il suffit de placer le plateau sur l’axe, puis d’installer le contrepoids en suivant la démarche indiquée sur le manuel. Après avoir retiré la cale qui bloque le bras de lecture et réglé la force d’appui sur 2 g, la platine est prête pour l’écoute. Attention cependant de ne pas baisser le levier trop rapidement ni de le pousser au maximum, sans quoi le bras ne descend pas intégralement et survole le disque.

Notre système était placé sur un meuble NorStone Stäbbl hi-fi conçu pour absorber les vibrations et limiter les effets de résonance, offrant ainsi des conditions de fonctionnement optimales à la platine vinyle Roksan Attessa.

Roksan Attessa : impressions d’écoute

Dès la mise en route, la platine Roksan Attessa marque des points avec une absence totale de bruit de fond. Le naturel de l’écoute est saisissant et les instruments bénéficient de tonalités réalistes. Avec l’album Sweep it Into Space du groupe de rock Dinosaur Jr., la reproduction de la batterie est franche et tous les détails du jeu de guitare sont bien présents. 

On retrouve cette reproduction naturelle des timbres avec tout un orchestre lorsque l’on passe sur la bande originale du film Sueurs Froides composée par Bernard Hermann. Le sens de l’échelle est convaincant et nous permet d’apprécier toute l’ampleur de l’orchestration. Le grave est rond avec beaucoup de matière ce qui donne du corps aux cuivres. Les aigus peuvent se montrer un peu durs, mais l’ensemble garde un certain équilibre. On apprécie l’assise et la profondeur apportées au thème musical du classique du maître du suspense. 

Avec la bande originale du film Sueur Froides composée par Bernard Herrmann, la platine Roksan Attessa a offert de belles performances avec un sens de l’échelle convaincant et des timbres riches et naturels.

Les amateurs de musique acoustique se régaleront avec la platine Roksan Attessa. Lors de notre écoute de l’album Bottle It In du musicien folk Kurt Vile, nous avons trouvé que les tessitures étaient restituées avec beaucoup de naturel. La guitare acoustique est reproduite avec clarté et se dessine distinctement sans jamais prendre le pas sur la voix de l’artiste qui vient se poser bien au centre de la scène sonore. La platine Roksan Attessa, associée à l’amplificateur du même nom et aux enceintes colonnes Dali Opticon 8, nous donne presque l’impression d’assister à un concert privé. Un véritable plaisir. 

C’est en passant sur l’album Mortherblood du groupe Grave Pleasures que nous avons commencé à apercevoir quelques lacunes, tout particulièrement dans la reproduction des aigus. Sans pour autant être un album particulièrement agressif et avec une production très soignée, il a cependant donné du fil à retordre à la platine Roksan. Si les écoutes précédentes ne semblaient pas souffrir excessivement de ce problème, on déplore une certaine sibilance et une légère distorsion qui compressent la scène sonore dès que les guitares commencent à s’affoler. Cet effet pouvant provenir de la préamplification nous avons alors désactivé le préampli de la platine pour passer par l’entrée phono de l’amplificateur. Nous avons alors remarqué une très légère amélioration sans que cela ne règle totalement le problème. On ne peut donc que recommander un préampli phono externe et une cellule de qualité supérieure pour profiter pleinement du potentiel de la platine Roksan Attessa.

Si la platine Roksan Attessa s’est montrée très à l’aise avec la reproduction des morceaux folk et des orchestres, les styles musicaux plus modernes et agressifs ont souffert de sibilance et d’une légère distorsion dans les aigus, comme ce fut le cas avec l’album Motherblood du groupe Grave Pleasures.

Roksan Attessa : comparée à…

Thorens TD 403 DD : esthétiquement parlant, les deux platines sont aux antipodes l’une de l’autre. Alors que la Thorens conserve l’esthétique traditionnelle des platines de la marque, la Roksan Attessa adopte un look résolument moderne et design. Si le bras Thorens TP150 offre un suivi du sillon comparable au bras unipivot de la platine Roksan, la cellule Ortofon 2M Blue surpasse la Roksan Dana lorsqu’il est question de reproduire les hautes fréquences. Cette clarté dans les aigus vient cependant au prix d’une signature sonore plus clinique et, de manière générale, la Roksan offre une écoute plus naturelle. La platine Roksan Attessa marque également un point supplémentaire grâce à son préampli phono intégré. 

Rega Planar 6 + Neo PSU : avec son plateau en verre à double couche, son bras Rega RB330, et son alimentation externe Rega Neo PSU, la platine Rega Planar 6 a l’avantage lorsqu’il est question de performances et de conception pensée pour tirer le meilleur du vinyle. Celle-ci est cependant livrée sans cellule, et toute cellule autre que Rega nécessite l’ajout d’une entretoise. Plus simple d’utilisation, la platine Roksan Attessa se distingue par son préampli intégré, sa cellule prémontée et son moteur contrôlé électroniquement. Ces avantages en font un modèle plug-and-play haut de gamme évolutif qui peut être intégré immédiatement dans un système audiophile puis facilement amélioré par la suite. 

L’association de la platine Roksan Attessa et de l’amplificateur du même nom avec les enceintes Dali Opticon 8 nous a permis de profiter d’une reproduction sonore riche et musicale avec des instruments à la tonalité naturelle.

Roksan Attessa : pour qui ?

La platine Roskan Attessa s’adresse avant tout aux audiophiles à la recherche d’une platine moderne et évolutive. Facile à intégrer dans tout système hi-fi grâce à son préampli intégré et à sa cellule pré-montée, elle vous permet de profiter de vos disques vinyle dès la sortie du carton. Dotée d’une signature sonore naturelle et faisant preuve d’une belle capacité à restituer le timbre des instruments comme des voix, elle dévoilera l’intégralité de son potentiel une fois associée à un préampli phono séparé et à une cellule de qualité. 

Roksan Attessa : conclusion

Malgré un commutateur difficile d’accès pour le préampli phono et un levier d’abaissement du bras perfectible, la platine Roksan Attessa séduit par sa qualité de conception et son design moderne et audacieux. Celle-ci se montre particulièrement à l’aise avec les enregistrements où la finesse est de mise mais n’oublie pas d’apporter de la substance dans le grave pour garantir une belle dynamique musicale. Avec la cellule pré montée et le préampli phono intégré, elle perd cependant rapidement le contrôle lors des fortes montées ou avec les styles musicaux plus agressifs. La restitution riche et naturelle ainsi que le bruit de fond inexistant laissent présager d’excellentes performances une fois associée à un préampli phono séparé et une cellule de gamme supérieure. 

Nous avons aimé

  • Le fait d’avoir une platine haut de gamme plug-and-play
  • L’absence de bruit de fond
  • La restitution naturelle des timbres
  • Le grave riche

Nous aurions aimé

  • Un sélecteur plus accessible pour l’activation du préampli phono
  • Plus de contrôle et de finesse dans les aigus

Article précédentLe Rewind – The Beatles
Article suivantToy:Box, le coffre à jouets de David Bowie
Amateur de disques vinyle et passionné d'obscurs sous-genres musicaux, mes préférences cinématographiques s'orientent vers les films d'horreur, des classiques Universal aux slashers et films fantastiques des années 80, ainsi que vers la période américaine d'Alfred Hitchcock. Côté matériel je privilégie une installation hi-fi épurée et sobre pour l'écoute de supports physiques et l'utilisation d'un ensemble DAC / écouteurs intra-auriculaires pour les plateformes de musique dématérialisée telles que Qobuz et Bandcamp.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.