Le cinéma privé Dolby Atmos et 4K à moins de 5000 € d’Alexandre

2
1954

Passionné depuis toujours par les installations home-cinéma, mais aussi par les produits dérivés, Alexandre a souhaité allier ses deux passions au sein d’une salle privée. Pour moins de 5000 €, Alexandre a créé son propre cinéma privé dans sa maison. Dans une ambiance dédiée à l’univers du cinéma, il profite désormais au mieux des films, séries et concerts sur un système Dolby Atmos 5.1.2 et UHD 4K. 

Quelle est la superficie de votre cinéma privé ? De la zone technique (électroniques) ?

La salle a une superficie de 10m². La partie technique a d’abord été installée dans un meuble sur-mesure sur un côté de la pièce, avant de rejoindre plus tard le dessous de l’écran, en façade dans un meuble bas.

J’ai conçu mon propre cinéma privé dans une pièce d’environ 10 m2.

En combien de temps avez-vous pu réaliser cette salle home-cinéma ?

La réalisation s’est faite en plusieurs étapes, sur environ 6 mois. Entre août 2008 et janvier 2009 pour la première version de cette salle dédiée. Il n’y avait pas forcément d’énormes travaux, mais j’ai emménagé en juillet 2008, et ça n’était donc pas la seule pièce en chantier.

Quand avez-vous décidé de concevoir une salle dédiée au home-cinéma ? Pourquoi créer un cinéma privé ?

Le virus m’a pris adolescent chez mes parents. J’ai acheté une vieille chaîne Hifi dans un vide-grenier avec une paire d’enceintes détachables. J’ai rapidement branché l’ensemble sur ma TV, et j’ai disposé les enceintes un peu plus loin pour créer un effet stéréo. Plus tard, au tout début du DVD, quand les platines se faisaient encore rares, j’ai équipé mon ordinateur avec un lecteur, une carte son Créative Sound Blaster en 5.1 associée à un ampli de la même marque avec 5 satellites et un petit caisson de basses. 

C’est là que la magie a opéré pour moi et que j’ai compris que je ne pourrai plus regarder de films dans d’autres conditions que celle du home-cinéma. Je savais alors que lorsque je ferai l’acquisition d’une maison, il faudrait impérativement une pièce, même modeste, pour créer une salle dédiée. Parallèlement adepte des produits dérivés du cinéma, je possède de nombreuses figurines, avec un penchant particulier pour l’univers de l’horreur. Ma collection compte de nombreuses pièces produites à quelques centaines ou milliers d’exemplaires dans le monde. J’ai toujours rêvé d’associer ces deux passions et de créer une salle cinéma dans une ambiance de produits dérivés. Ces derniers peuvent « déranger » et donner un côté chargé à la pièce pour certains, mais c’est pour moi l’alliance parfaite des deux univers que j’affectionne.

Passionné depuis toujours par les installations home-cinéma, mais aussi par les produits dérivés et en particulier sur le thème de l’horreur, ma salle réunit ces deux passions.

Comment avez-vous organisé les travaux ? Qu’est-ce qui a posé le plus de souci ?

Ma maison avait une salle en L relativement grande, dont le retour n’était pas optimisé et pratique. J’ai donc décidé de cloisonner le retour de la salle pour en faire une pièce supplémentaire. La complexité, c’est qu’il fallait recréer une porte pour entrer dans cette pièce. La seule possibilité était de supprimer des toilettes accolées à cette pièce et de faire tomber la cloison pour rejoindre ces deux pièces. Au-delà de la cloison, il a fallu supprimer la plomberie et surtout recréer une évacuation vers l’étage pour déménager le WC. Ça a été la plus grosse contrainte technique. 

Quelle est la répartition budgétaire consacrée au matériel et aux travaux ?

Pour les travaux, je n’ai pas eu véritablement de grosses dépenses. Ça s’est limité à quelques plaques de placo, des spots encastrables, des câbles électriques et de la moquette pour le sol et les murs. Pour le matériel, j’ai fait évoluer ma salle à deux reprises, le budget de l’installation en cours et des travaux avoisine les 5000 €.

Pouvez-vous lister le matériel utilisé et pourquoi le choix de ces marques ?

Lorsque je me suis lancé dans l’aventure, j’ai pris contact avec l’équipe de Son-Vidéo.com en leur exposant mes souhaits et mes contraintes. Je leur ai fait totalement confiance sur la marque Eltax que je ne connaissais pas à l’époque et qui à ce jour encore me satisfait totalement.

Comment pilotez-vous le système ? Applications ? Télécommande universelle ?

J’utilise principalement un boitier Nvidia Shield TV version 2019 associé à un serveur plex. Je ne suis pas un grand fan des assistants vocaux, bien qu’équipé, et je préfère l’utilisation des télécommandes.

Avez-vous utilisé un traitement acoustique sinon, comptez-vous en utiliser un par la suite ?

L’isolation s’est limitée à un ajout de plaques de plâtre au plafond par-dessus l’existant, et l’ensemble des murs est recouvert de moquette. Le mur de projection est recouvert de moquette noire, les murs latéraux de moquette bordeaux foncé, et le sol d’une moquette bleue.

L’ensemble des murs est recouvert de moquette pour absorber les ondes sonores et limiter les réflexions.

Quel est le premier film que vous avez visionné ? Quel est celui qui vous a donné goût au home-cinéma ?

Le tout premier film que j’ai regardé en 5.1 était Dracula de Francis Ford Coppola. D’abord visionné avec la piste en version française, appauvrie d’un simple 2.0, puis en V.O en 5.1 où le film change du tout au tout et devient alors plus envoûtant. C’est la première claque que j’ai prise et qui m’a donné le goût du home-cinéma.

À quelle périodicité utilisez-vous cette salle home-cinéma ?

Avec ma femme, nous avons un rituel le samedi soir de nous faire une séance cinéma à la maison, ponctué également par des concerts. Mais depuis les évolutions récentes de mon installation, avec notamment le passage d’une diagonale de 1,70 m vers une diagonale de 2,30 m, nous y passons de plus en plus de temps. 

On utilise de plus en plus souvent cette salle de cinéma pour les films, concerts et séries.

Visionnez-vous autre chose que des films ? Sport ? Série ? Jeux vidéo ? Concerts ?

Oui, je suis un adepte de musique pop-rock et c’est tout naturellement que nous visionnons aussi des concerts (De Toto à Mylène Farmer avec sa piste Atmos, en passant par Calogero, Michael Jackson, Coldplay, les Beatles, la liste est très longue…). C’est un pur bonheur d’écouter un concert live dans ces conditions. Nous regardons aussi des séries (Netflix, Prime, Disney +…). La salle est équipée d’une ancienne Xbox 360 et d’un capteur Kinect pour mes filles. Cette dernière sert cependant très peu. 

Profiter des services de streaming sur un aussi grand écran est un véritable plaisir.

Comment souhaitez-vous faire évoluer votre système ?

Ma salle a évolué à deux reprises. À l’origine, je l’ai équipé en Full HD avec un système 7.1 L’écran était d’une diagonale de 1m70. Il était agrafé sur le mur avec un contour bois peint en noir. Par la suite, j’ai remplacé le vidéoprojecteur par un modèle Full HD 3D, je suis passé d’un ampli Onkyo à un Denon compatible 3D et je suis resté dans cette configuration jusqu’en décembre 2021. Je viens d’effectuer plusieurs modifications pour un 2ème upgrade. D’abord, en remplaçant la toile par un modèle Lumene Movie Palace 200C 4K avec une diagonale de 2,30 m. Ensuite, en passant sur un vidéoprojecteur 4K Natif. Je suis resté fidèle à Denon pour le nouvel amplificateur avec un modèle 4K Dolby atmos.

J’ai récemment opté pour un écran plus grand et un projecteur UHD 4K pour profiter d’une image encore plus spectaculaire.

Enfin, j’ai fait confiance à l’équipe de Son-Vidéo.com qui m’a accompagné pour modifier mon système 7.1 (dont les enceintes surround Liberty 3+ surdimensionnaient les effets arrières), vers un système 5.1.2 Atmos, avec le remplacement des 2 enceintes latérales par 2 enceintes Atmos fixées au-dessus de l’écran. Les résultats en 4K avec piste son Atmos sont justes magnifiques. La seule évolution que j’envisage encore est l’ajout éventuel d’un dock pour accueillir ponctuellement ma Nintendo Switch.

Que pouvez-vous donner comme conseil à quelqu’un qui souhaite réaliser une salle comme celle-ci ?

Prendre son temps… Ne pas hésiter à demander des conseils à des professionnels, leur faire confiance et les écouter, surtout lorsque l’on débute. Faire avancer son projet au fur et à mesure avec ses moyens. Lire les tests des différents produits. Ne pas forcément dépenser des fortunes, mais choisir du matériel adapté à ses goûts, à ses contraintes, l’essentiel étant d’y trouver satisfaction.

Découvrez le cinéma privé d’Alexandre

cinéma privé

Article précédentTV Sony 2022 : QD-OLED, TV gaming et mini-LED
Article suivantÇa vient de sortir : les nouveautés du mois de février
DJ à mes heures, grand fan de musiques Soul, Funk, Disco j’aime aussi le rock, le hip-hop, le reggae et la musique latine. The Temptations, Millie Jackson, Cerrone, Donald Byrd ou Hamilton Bohannon... Cinéphile à mes heures, je voue une passion aux westerns (Le bon, la brute et le truand, Jango unchained...), aux films de sciences fictions (Interstellar, District 9...) et films de guerre (La ligne rouge, 1917, Le soldat Ryan...). J’ai hérité de la chaîne hifi de mes parents que j’ai progressivement remplacé dès 2000 lors de mes débuts chez Son-Vidéo.com. Aujourd’hui je suis équipé avec un ensemble Elipson Planet alimenté par un ampli Yamaha en 5.1. Pas de TV mais un projecteur Epson et un écran Lumene motorisé. Deux platines Technics SL1200 avec table de mixage Ecler, platine cassette TEAC et Blu-ray Onkyo complètent mon système audio.

2 COMMENTAIRES

  1. Connaissant très bien Alexandre, j’ai vu évoluer ses goûts et son matériel.
    Il n’a jamais agi dans la précipitation pour faire évoluer son « cinéma perso » et je peux témoigner que le résultat est… bluffant!
    Félicitations pour cette petite merveille.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.