Test Yamaha YH-E700 et YH-L700A : deux casques nomades incomparables ?

0
646

Sortis à quelques semaines d’intervalle, les casques sans fil Yamaha YH-E700A et Yamaha YH-L700A, respectivement proposés à 255 € et 499 €, jouent la carte du sans fil chacun dans un style diamétralement opposé en matière de design. Leur système de réduction du bruit, et pour le YH-L700A un mode son surround 3D, permettent-ils d’offrir une bonne reproduction audio et d’assurer une immersion idéale pour la TV, les jeux vidéo et la musique ? La réponse dans ce test croisé.

Casques Yamaha YH-L700 et YH-E700
Bien que forts distincts d’un point de vue esthétique, les casques Yamaha YH-E700 (à droite) et Yamaha YH-L700A (à gauche) disposent à l’écoute de nombreux points communs.

Yamaha YH-E700 et YH-L700A : packaging & accessoires

Chacun blotti dans une jolie boîte à ouverture aimantée, les casques Yamaha YH-E700 et YH-L700A sont accompagnés d’un étui de transport rigide plutôt compact. Un câble de charge USB-A vers USB-C (50 cm), un câble audio (connecteur mini-jack droit et coudé de 107 cm) et un adaptateur avion double mono viennent le compléter. À cela s’ajoutent, une carte de garantie et un guide de démarrage rapide.

Yamaha YH-E700 et ses accessoires
Blanc immaculé et réhaussé d’une touche cuivrée à la base de son arceau, le casque sans fil Yamaha YH-E700 apparaît élégant.
Yamaha YH-L700A et ses accessoires
Une housse de transport, un câble de recharge USB (A vers C), un câble audio mini-jack et un adaptateur avion sont également livrés avec ce casque Yamaha YH-L700A.

Yamaha YH-E700 et YH-L700A : présentations

Très larges et enveloppantes, les oreillettes du casque Yamaha YH-E700 adoptent une forme tout en rondeur très séduisante, et non pas ovoïde comme souvent. Ses épais coussinets en similicuir, sa délicate structure recouverte de plastique mat et ses boutons discrets promettent robustesse et solidité. Le Yamaha YH-E700 peut être plié pour faciliter son transport. Il existe en deux coloris : noir ou blanc.

design rond YH-E700
Tout en rondeur, le casque sans fil Yamaha YH-E700 bénéficie d’un design séduisant et d’une belle finition.
Design anguleux YH-L700A
Anguleux, partiellement recouvert de tissu… le Yamaha YH-L700A profite d’un design rétro-moderne qui mêle les angles aux courbes. Une audace qui fait là aussi son effet.

Disponible uniquement en finition noir, le Yamaha YH-L700A arbore un design rectangulaire vintage et original. En plus de son plastique mat, s’ajoute un séduisant tissu surpiqué de gris (serre-tête et boîtier), et de similicuir (oreillettes et boutons latéraux). Élégant, le Yamaha YH-L700A présente une finition très soignée et témoigne d’une excellente qualité de fabrication. Pliable, il se veut idéal pour une utilisation nomade.

Compatibles Bluetooth apt-X Adaptive, AAC et SBC, les casques Yamaha YH-E700 et YH-L700A disposent de la certification Hi-Res Audio. Ils offrent jusqu’à 35 heures d’autonomie en écoute sans fil Bluetooth. Chose pratique, ils peuvent fonctionner en filaire lorsque la batterie est vide.

Boutons YH-E700
Bluetooth aptX, AAC, mode-son ambiant, réduction de bruit… le casque sans fil Yamaha YH-E700 concentre les meilleures technologies sans fil pour des écoutes nomades optimales.

Ergonomique, leur système de commandes (à boutons) procure un confort d’utilisation optimal. Un certain temps d’adaptation s’avère cependant nécessaire avec le YH-L700A, par exemple pour reconnaître au toucher les boutons de contrôle du volume sur l’oreillette droite, pas toujours intuitifs au départ.

Moelleux et idéalement proportionnés, les coussinets en similicuir des casques Yamaha YH-E700 et YH-L700A offrent un réel confort. De par leur forme ronde, ceux du E700 sont plus larges que ceux du L700. Leur mousse haute densité répartit parfaitement la pression. Que l’on porte ou non des lunettes, l’ajustement se fait en toute simplicité. Les oreillettes englobent naturellement les pavillons sans provoquer une quelconque gêne. Un détail néanmoins concernant le YH-L700A : le casque taille plutôt grand. Méfiance, donc, si vous disposez d’un petit tour de tête.

Leur réduction active du bruit, très complète, s’appuie simultanément sur deux microphones internes (à l’intérieur des oreillettes) et externes. Une particularité qui permet notamment aux YH-E700 et YH-L700A de supprimer le bruit environnant sans modifier le traitement du signal audio. De la sorte, un mode intermédiaire dit “Son ambiant” permet de capter les bruits environnants pour les placer à l’arrière-plan. Une fonctionnalité utile pour qui souhaite continuer à profiter de la musique tout en restant attentif à l’environnement extérieur, par exemple lors de déplacements en ville où la vigilance est requise. Un bouton placé sur l’oreillette gauche permet d’activer ou de désactiver aisément les fonctionnalités de réduction active de bruit et de son ambiant.

Boutons de contrôle YH-E700
Contrôle du volume, prise d’appels, réduction de bruit… le casque sans fil Yamaha YH-E700 fait dans la simplicité et l’efficacité en matière de contrôles.
Boutons de contrôle Yamaha YH-L700A
Esthétiques et minimalistes, les boutons pour contrôler le son ou changer de titre (symboles <  I  >, en bas à droite de l’image) du casque Bluetooth YH-L700A ne sont pas toujours faciles à atteindre ou à reconnaître au toucher.

L’autre atout des microphones internes des casques Yamaha YH-E700 et YH-L700A s’illustre avec le système Listening Optimizer (optimiseur d’écoute). Son rôle consiste à mesurer les fuites d’air et d’étanchéité autour de vos propres oreilles toutes les 20 secondes et de réaliser ainsi une optimisation sur-mesure de l’écoute en fonction des caractéristiques de l’oreille de l’utilisateur.

Yamaha YH-E700 : spécifications clés

Couplage : circumaural
Réponse en Fréquence : 8 Hz – 40 kHz
Certifié Hi-Res Audio (filaire)
Compatibilité AAC, SBC, apt-X Adaptive
Réduction de bruit active (ANC) optimisée
Assistants vocaux : Siri et Google Assistant
Bluetooth 5.0
Autonomie 35 h
Étui rigide de transport
Poids : 365 g

Yamaha YH-L700A : spécifications clés

Identiques aux Yamaha YH-E700 +
Fonction 3D Surround (7 modes)
Poids : 330 g

Yamaha YH-E700 et YH-L700A : mise en œuvre

Nous avons essayé les casques sans fil Yamaha YH-E700 et YH-L700A en liaison Bluetooth avec un smartphone Apple. L’occasion notamment d’écouter de la musique depuis Tidal et Qobuz. Par ailleurs, nous avons relié ces derniers à un téléviseur Samsung UE55NU8005 en liaison Bluetooth standard le temps de quelques films et séries. Puis, nous l’avons finalement testé en liaison filaire avec l’iPhone et un DAC audio Audioquest DragonFly.

Yamaha YH-E700 et YH-L700A : impressions d’écoute

Isolation et réduction de bruit

Grâce à leurs coussinets très isolants, les casques Yamaha YH-E700 et YH-L700A bénéficient d’une excellente isolation passive. Leur dispositif de réduction de bruit active n’est pas en reste, malgré un très léger souffle perceptible dans un lieu silencieux. Dans les transports ou dans une rue agitée, l’ANC fait preuve d’une certaine constance et n’altère que faiblement l’écoute. Bien qu’écourtées, les hautes fréquences restent agréables. Lui aussi très satisfaisant, le mode son ambiant restitue les bruits extérieurs sans que cela n’impacte outre mesure la musique. Si bien qu’il n’est pas nécessaire de retirer le casque pour percevoir distinctement les bruits environnants.

Lecture audio

Diffusé en Bluetooth AAC, le son apparaît limpide et harmonieux, avec des basses très vigoureuses et amples. La puissance de ces dernières s’avère d’autant plus flagrante en activant le système de réduction de bruit, en dépit d’une légère mise en retrait des médiums/aigus. Sans ANC, les différents registres apparaissent très équilibrés et regorgent de nuances. Sur le morceau No Small Things de Tears for Fears (Qobuz – 24/44), les harmoniques de la guitare acoustique se révèlent ainsi cristallines et ondoyantes, tandis que les voix et percussions se détachent avec clarté.

La générosité des casques Yamaha YH-E700 et YH-L700A transparaît aussi au gré d’une musique symphonique. En témoigne une orchestration telle que la rhapsodie hongroise n°2 de Liszt (Qobuz – 24/96), où chaque instrument se matérialise parfaitement. Mieux vaut alors cependant éviter d’activer la fonction 3D surround du YH-L700A. Car les effets s’accordent très mal avec la musique classique. Cette fonction convient nettement mieux à un enregistrement live d’un groupe de rock, à l’image du Made in Japan de Deep Purple. Quoi qu’il en soit, pas de doute : les Yamaha YH-E700 et YH-L700A se montrent véloces et assez remarquables en Bluetooth. De quoi offrir des écoutes de qualité lors des déplacements quotidiens en ville.

En mode filaire (smartphone Apple), la musique ressort légèrement plus dynamique et étoffée. L’amélioration apparaît encore plus notable avec le DAC Audioquest DragonFly. Il en va ainsi par exemple sur un titre comme New Kid in Town des Eagles (Qobuz – 24/96). On gagne alors en amplitude, avec une scène sonore plus large et des détails foisonnants.

Plus précises et tangibles, les voix des chanteurs et les guitares mettent alors bien en valeur le tempérament polyvalent de ces casques. Seul petit bémol sur des morceaux mettant les basses à l’honneur (par exemple Root Down des Beastie Boys, ou surtout Six foot, seven foot de Lil Wayne) : qu’il s’agisse du Yamaha YH-E700 ou du YH-L700A, les basses fréquences apparaissent un peu surdimensionnées, au détriment d’une partie des bas médiums.

Larges oreillettes YH-E700
Massives et très isolantes, les larges oreillettes du YH-E700, équipées de transducteurs dynamiques de 40 mm, semblent taillées sur-mesure pour déployer des basses profondes et survitaminées.

Reste que ce caractère impulsif, entre rondeur et impétuosité, donne aussi a contrario des résultats bluffants. Avec un morceau électro ou au gré d’une scène de film virevoltante (Mad Max : Fury Road, par exemple), les casques Yamaha YH-E700 et YH-L700A procurent d’incroyables sensations. Les basses, alors, y contribuent pour beaucoup.

Mode 3D surround YH-L700A
Grâce à ses 7 modes 3D surround, le casque sans fil Yamaha YH-L700A offre une expérience d’écoute enrichie. Les modes cinéma et outdoor live, notamment, se montrent très convaincants.

Le phénomène se confirme et s’accentue, même, en activant l’un des 7 modes 3D surround du casque Yamaha YH-L700A. Ces derniers (Audio Room, Background Music, Drama, Music Video, Concert Hall, Outdoor Live et Cinéma) sont absents sur le YH-E700. Même à faible volume, l’espace sonore s’étend alors en profondeur et en largeur. Il gagne aussi en verticalité avec des effets immersifs très réussis. Une spécificité qui fait la différence lorsqu’il s’agit de visionner des films à grand spectacle ou des concerts.

Yamaha YH-E700 et YH-L700A : comparés à…

Shure Aonic 50 (229 €)

Très joli, doté d’une finition soignée, équipé d’un excellent système de réduction de bruit et compatible avec les codecs aptX HD et LDAC, le casque nomade Shure Aonic 50 possède de nombreux atouts. Pourtant, ni son autonomie (20 h), ni sa réponse en fréquence (20 Hz à 22 kHz) ne lui permettent de rivaliser avec le Yamaha YH-E700.

Shure Aonic
Le casque Bluetooth Shure Aonic 50 intègre une réduction active du bruit pour assurer une écoute toujours immersive.

Sony WH-1000XM3 (279 €)

Réponse en fréquence identique, Hi-Res Audio, interface tactile… cet excellent casque sans fil à réduction de bruit (son système ANC est considéré comme l’un des meilleurs existants) dispose de nombreux avantages. Son mode son ambiant et son poids moindre que le Yamaha YH-E700 en font un adversaire redoutable. D’autant que ses basses très rondes et profondes apparaissent assez analogues à celles déployées par le Yamaha. C’est cependant du côté des assistants vocaux Siri et Google, fonctionnalité absente chez Sony, que le YH-E700 tire son épingle du jeu.

Sony WH-1000XM3
Certifié Hi-Res Audio, le casque Bluetooth Sony WH-1000XM3 est lui aussi adapté pour l’écoute des fichiers audio haute définition.

Bang & Olufsen Beoplay Portal (499 €)

Plus classique esthétiquement et doté d’une réponse en fréquences moins étendue, le casque B&O Beoplay Portal intègre la technologie Dolby Atmos (compatible Xbox et Windows 10). Reste que le Yamaha YH-L700A se montre tout aussi performant sur le terrain du son spatialisé, avec un mode 3D Surround très complet et immersif. Les basses épiques et l’autonomie du Yamaha surclassent du reste son concurrent.

Bang & Olufsen Beoplay Portal
D’une grande polyvalence, le casque Bluetooth Bang & Olufsen Beoplay Portal peut aussi bien être utilisé avec une console que lors de simples déplacements.

Dali IO-6 (399 €)

Certes, le casque Dali IO-6 bénéficie d’un design plus séduisant. Proposé à 100 € de moins que le YH-L700A, doté d’une autonomie plus importante (60 h) et de transducteurs plus larges (50 mm), il semble à première vue une alternative intéressante. Pourtant, sa réponse en fréquences est moins étendue et son système de réduction de bruit moins performant. Dépourvu d’oreillettes pliables et d’un mode 3D surround, il n’égale pas le Yamaha YH-L700A en matière de praticité ni de fonctionnalités.

Dali IO-6
Le casque Dali IO-6 offre 30 heures d’autonomie avec la réduction de bruit active et jusqu’à 60 heures lorsqu’elle est désactivée.

Yamaha YH-E700 et YH-L700A : pour qui ?

Les casques Yamaha YH-E700 et Yamaha YH-L700A ont de quoi convaincre les utilisateurs exigeants en quête d’un casque Bluetooth aussi confortable que puissant. Ils séduiront par ailleurs ceux à la recherche d’une réduction de bruit performante dans tous types d’environnements. Ils plairont aussi aux auditeurs utilisant un DAC ou un ampli casque chez eux ou au travail. En écoute filaire, les casques YH-E700 et YH-L700A témoignent en effet d’une excellente musicalité et d’une grande polyvalence. De plus, le Yamaha YH-L700A se destine aux personnes utilisant leur casque Bluetooth à la maison devant la TV pour bénéficier d’une spatialisation optimale pour les jeux vidéo et pour les films.

Yamaha YH-E700 et YH-L700A : conclusion

Bien conçus, dotés d’une belle finition et pourvus de larges oreillettes rembourrées, les casques Yamaha YH-E700 et YH-L700A bénéficient d’un confort remarquable. Si le Yamaha YH-E700 s’adapte à toutes les morphologies, l’arceau du YH-L700A nous a quant à lui semblé un peu grand. Ces deux casques sans fil assurent une reproductrion sonore dans l’ensemble plutôt équilibrée et naturelle. On craint certes quelquefois que leurs basses très puissantes et profondes ne débordent sur les autres registres. Pour autant, leurs médiums demeurent texturés et leurs aigus restent le plus souvent riches en détails.

Autre point fort des Yamaha YH-E700 et YH-L700A : une réduction de bruit efficace en toutes circonstances. Elle garantit même une spatialisation accrue à l’écoute. L’utilisation d’une source hi-fi sédentaire comme un ampli casque est par ailleurs possible pour chacun d’entre eux. Mention spéciale, pour les excellents modes 3D surround, exclusifs au Yamaha YH-L700A. Ceux-ci justifient l’écart de prix entre les deux modèles.

Nous avons aimé

  • Le design
  • La polyvalence
  • La profondeur des basses
  • Le confort
  • La spatialisation (d’autant plus vrai avec le mode 3D surround du YH-L700A)

Nous aurions aimé

  • Un système ANC dépourvu de souffle
  • Des boutons de contrôle plus faciles d’accès (Yamaha YH-L700A)
  • Un arceau plus petit (Yamaha YH-L700A)

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.