Live From El Mocambo 1977, les Rolling Stones en mission secrète

0
730

Attendu par les fanatiques Stoniens depuis plusieurs décennies, Live From El Mocambo 1977 exhume un concert surprise donné dans un club de Toronto lors de l’élaboration du double-album Love You Live. Disponible le 13 mai en coffrets Deluxe quadruple-vinyle (noir ou coloré) et double-CD, cette performance historique vient s’ajouter à une actualité audio-vidéo pléthorique, au moment où les Rolling Stones s’apprêtent à entamer une nouvelle tournée des stades.

Rolling Stones Live From El Mocambo 1977
Condensé de précieuses archives, El Mocambo 1977 revient sur la performance historique des Rolling Stones dans le club El Mocambo.

Après avoir longtemps préservé leurs précieuses archives, les Rolling Stones opèrent un véritable blitz discographique depuis une dizaine d’années : parallèlement aux luxueux coffrets Deluxe associés à leurs albums majeurs (dont Sticky Fingers, Exile On Main St. et dernièrement Tatoo You, paru en septembre dernier), le groupe avait inauguré la collection From the Vault en 2011. Cette série d’enregistrements live inédits proposés en CD, vinyle et DVD/Blu-Ray est aujourd’hui prolongée par une offrande de taille avec Live From El Mocambo 1977, le concert « secret » des Rolling Stones donné dans le cadre intimiste d’un club de Toronto.

« Les Cafards »

(Jumpin’ Jack) Flashback : quelques mois après la fin de la tournée mondiale 1975-1976 concomitante aux albums It’s Only Rock’n’Roll et Black and Blue, les Stones se plongent dans l’élaboration d’un album en public baptisé Love You Live. Afin de pimenter son contenu principalement puisé lors du concert des Abattoirs de la Villette, en juin 1976, le camp Stonien décide de consacrer la troisième face du double-vinyle à une performance hors-cadre, loin des arènes et des stades à guichets fermés. L’idée est de retrouver l’ambiance intime des clubs dans lesquels les Rolling Stones avaient débuté leur carrière, tout en saluant les racines blues de leur répertoire en reprenant leurs premiers mentors Chuck Berry, Howlin’ Wolf et Muddy Waters.

Rolling Stones avant concert
C’est en 1976 que les Rolling Stones décident de partir jouer à Toronto, dans le club El Mocambo.

À l’automne 1976, Mick Jagger et Peter Rudge, le tour manager des Rolling Stones, arrêtent leur choix sur Toronto et le club El Mocambo. Érigé en 1948 au cœur du quartier étudiant et pouvant accueillir 300 spectateurs, l’endroit est un haut-lieu de la scène rock canadienne. Mais s’il constitue le lieu idéal pour un retour aux sources, Mick Jagger et les organisateurs craignent de provoquer une émeute lors des deux soirées secrètes planifiées pour les 4 et 5 mars 1977.

En compagnie de Dave « Blue » Bluestein, le programmateur du Mocambo, les parties en présence élaborent un plan : les dates seront annoncées par une affiche alignant le groupe canadien April Wine et une première partie assurée par The Cockroaches (Les Cafards), le nom de code des Rolling Stones. Dans un deuxième temps, la radio locale CHUM FM lance un concours en posant à ses auditeurs la question suivante : « Jusqu’où iriez-vous pour voir les Rolling Stones sur scène ? ». Les gagnants seront récompensés par des invitations pour le concert d’April Wine et leur mystérieuse première partie. Quelques jours plus tard, la station reçoit des centaines de lettres… dont certaines accompagnées de photos Polaroïds hautement suggestives.

Turbulences

À ce stade de leur parcours, les Rolling Stones continuent de dominer une planète rock à peine bousculée par les premiers soubresauts du punk. Néanmoins, les observateurs décrivent un groupe reclus dans sa zone de sécurité. Le périple américain de 1975, suivi de son prolongement européen l’année suivante, avait également donné lieu à une série de concerts caractérisés par une certaine léthargie, à des années lumières du fulgurant tour de force de la campagne 1972-73 ayant suivi la sortie d’Exile On Main St. Les absences de Keith Richards, qui sombre de plus en plus dangereusement dans les opiacés, ne sont pas non plus étrangères à cette période de turbulences.

Couverture de l'album Live From El Mocambo 1977
Le chemin des Rolling Stones jusqu’à Toronto est mouvementé, notamment avec l’arrestation du guitariste à la douane canadienne.

Le 24 février 1977, le jour de son arrivée à Toronto, le guitariste est arrêté à la douane canadienne pour possession de cannabis. Des traces d’héroïne ont été également trouvées dans ses bagages. Trois jours plus tard, la police montée effectue une perquisition dans la chambre d’hôtel de Keith Richards et de sa compagne Anita Pallenberg et arrête le couple pour détention de cocaïne et trafic d’héroïne.

La nouvelle explose aussitôt dans les médias, accompagnée d’une rumeur alarmante : en cas de condamnation, Keith Richards risque la perpétuité. La planète rock retient son souffle : l’emprisonnement du guitariste signerait-il la fin des Rolling Stones ?

Tour de chauffe

Le soir du 4 mars, la Station CHUM FM affrète une dizaine de bus chargés de transporter 300 fans en direction du club El Mocambo. En chemin, les organisateurs prennent la parole et annoncent aux gagnants du concours un changement de programme : « nous avons une mauvaise nouvelle : l’affiche de la soirée a été modifiée : en plus d’April Wine, vous verrez également un groupe qui s’appelle… les Rolling Stones ! ». L’explosion de joie des heureux élus contraste avec l’ambiance qui règne dans les coulisses du El Mocambo. Une lourde épée de Damocles sur les épaules.

Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts, Bill Wyman et Ron Wood, assistés par l’exubérant claviériste Billy Preston et le percussionniste Ollie Brown, s’installent sur scène. En régie, l’ingénieur du son Eddie Kramer effectue ses derniers réglages sur la Rolling Stones Mobile, la fameuse console d’enregistrement 24-pistes installée dans un camion garé à proximité du club.

Live From El Mocambo 1977 des Rolling Stones version CD
Dans l’album Love You Live paru en septembre 1977, seuls Little Red Rooster et la présentation des membres ont été diffusés.

Du premier de deux concerts donnés au El Mocambo, seuls Little Red Rooster et la présentation des membres du groupe par Mick Jagger figureront dans l’album Love You Live, qui paraîtra en septembre 1977. Riche de 23 titres, Live From El Mocambo 1977 glisse en fin de parcours trois extraits supplémentaires de ce tour de chauffe : un soulful Melody entraîné par Billy Preston, Luxury, une plage d’It’s Only Rock’n’Roll, et la toute première interprétation en public de la ballade Worried About You, qui se matérialisera quatre ans plus tard dans Tattoo You.

Ambiance électrique

Le lendemain, les Rolling Stones retrouvent la scène du El Mocambo pour un deuxième concert dont la quasi-totalité est dévoilée pour la première fois dans ce coffret LP/CD. Introduite par Honky Tonk Women, cette prestation reprend l’architecture de la tournée précédente, assortie de quelques surprises. Les increvables Brown Sugar, It’s Only Rock’n’Roll et Jumpin’ Jack Flash sont rejoints par une large sélection de titres de Black and Blue, parmi lesquels un vigoureux Crazy Mama et une rare sortie du crève-cœur downtempo Fool to Cry.

Galvanisés par l’ambiance électrique du club, les Stones délivrent All Down the Line, Dance Little Sister et Rip This Joint pied au plancher, tout en s’autorisant quelques détours roots via la Route 66, les souvenirs sixties de Let’s Spend the Night Together et leurs racines blues en saluant les standards Mannish Boy, Around and Around et Worried Life Blues. Brocardant avec malice les rock-critics installés au premier rang et son propre batteur — « Charlie est un batteur de jazz, il n’est là que pour l’argent » —, Mick Jagger est en verve, et le tissage à l’ancienne des guitares siamoises de Keith Richards et Ron Wood, avantageusement mixé dans une excellente prise de son globale, usine à plein régime.

Live From El Mocambo 1977 : quadruple vinyles multicolore
Décliné en double-CD et dans un packaging quadruple-vinyle, le contenu de Livre From El Mocambo sera disponible dès le 13 mai 2022 !

Aussi généreux que dynamique, le contenu de Live From El Mocambo 1977 est décliné en double-CD et dans un packaging quadruple-vinyle proposé en deux versions : LPs noirs ou multicolores bleu, rose, jaune et vert, en clin d’œil aux couleurs de l’enseigne du club. Espérée de longue date par les fans, cette parution tardive retrace également un épisode rocambolesque de la saga sans fin des Rolling Stones : près d’un an et demi après les deux concerts du El Mocambo, Keith Richards ressortira du tribunal blanchi de ses turpitudes narcotiques. Aux dernières nouvelles, le hors-la-loi et ses complices seraient toujours en cavale et devraient faire une apparition à l’Hippodrome de Longchamp le 23 juillet prochain. Stones keep rollin’ !


Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.